Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Lars von Trier

État civil

Métiers Réalisateur, Scénariste, Acteur plus
Nationalité Danois
Naissance 30 avril 1956 (Copenhague - Danemark)
Age 63 ans

Biographie

Très jeune, Lars von Trier vénère les films de Dreyer et de Tarkovski. C'est en montrant ses deux courts métrages au Danish Film Institute, Le Jardinier d'orchidées et Menthe - la Bienheureuse, qu'il y est accepté comme étudiant en 1978. Il y réalise trois autres courts métrages, Nocturne, Le Dernier détail et Images d'une libération

Il réalise par la suite de nombreux clips rock et spots publicitaires. Son premier long métrage, Element of Crime (1984), qui marque le début de sa collaboration avec son compatriote scénariste Niels Vorsel, est primé dans plusieurs festivals. Avec Epidemic (1988), il signe un film proche du cinéma expérimental. En 1991, il clôt sa série de films, la trilogie en "E", ayant pour thèmes l'Europe et la perte de la personnalité avec Europa, dans lequel joue notamment son acteur fétiche Jean-Marc Barr. Par ailleurs, depuis cette même année, il décide de réaliser tous les ans un petit morceau de trois minutes de Dimension, un film qui suit les mêmes personnages sur plusieurs décennies et qui ne sortira qu'en 2024. Le réalisateur abandonne finalement le projet en 2010.

En 1992, il crée sa propre société de production intitulée Zentropa, ainsi que sa branche X, Puzzy Power, produisant des films pornographiques à destination des femmes

Avec Breaking the waves (1996), Lars von Trier débute une nouvelle trilogie, "Coeur d'or", issue d'un conte qu'il a lu enfant. Tourné entièrement caméra à l'épaule, ce mélodrame qui révèle Emily Watson fait sensation sur la Croisette, où il reçoit le Grand Prix du Jury. En 1998, il imagine, avec d'autres compatriotes -dont Thomas Vinterberg, auteur de Festen-, le "Dogme", un catalogue de contraintes formelles (pas si loin de la blague de potaches) visant à promouvoir une mise en scène débarrassée de tout artifice. Les Idiots, réflexion sur la vie en communauté, est tourné selon ces préceptes. Il se lance ensuite dans Dancer in the dark, dernier volet de sa trilogie "Coeur d'or". Présenté en 2000 à Cannes, où von Trier a ses habitudes, ce mélo musical vaut à son héroïne, la chanteuse islandaise Björk, le Prix d'interprétation et au cinéaste la Palme d'Or.

S'il s'est imposé comme l'un des auteurs majeurs du cinéma européen, Lars von Trier n'en a pas fini avec sa frénésie d'expérimentation. Il s'attelle en 2003 à une nouvelle trilogie, dans laquelle il entend livrer sa vision iconoclaste de l'Amérique à travers le destin d'une jeune femme naïve nommée Grace. Dans le premier volet, Dogville, elle a les traits de Nicole Kidman, tandis que dans le deuxième, Manderlay (2005), centré sur l'esclavage, le rôle est repris par Bryce Dallas Howard. Le projet et salué pour son audace formelle (les décors sont tracés au sol à la craie), mais l'imprévisible Danois décide de reporter le tournage du troisième volet, préférant réaliser une comédie noire à petit budget, Le Direktør. Il revient en 2009 sur le terrain de l'épouvante avec Antichrist, interprété par Willem Dafoe et Charlotte Gainsbourg.

Son propos semble s'adoucir avec Melancholia. Sur fond d’apocalypse, il réunit un casting international avec des acteurs prestigieux tels que Kirsten Dunst, Charlotte Gainsbourg, Charlotte Rampling, Stellan Skarsgard et son fils Alexander Skarsgård. Le film, présenté au Festival de Cannes 2011, émerveille la critique, mais suite à des propos douteux le réalisateur danois est exclu du Festival par les organisateurs. Malgré cette affaire, le film ne repart pas bredouille puisque Kirsten Dunst remporte le Prix d'interprétation féminine.

Fin 2011, Lars Von Trier annonce un nouveau projet suscitant déjà une nouvelle polémique : Nymphomaniac, long-métrage en deux parties qui raconte le parcours sexuel d'une femme jusqu'à ses 50 ans. Le casting est une nouvelle fois 5 étoiles, se composant de certains de ses acteurs habituels (Charlotte Gainsbourg, Stellan Skargard, Willem DafoeUdo Kier) et de petits nouveaux (Shia LaBoeuf, Jamie Bell, Connie Nielsen, Christian SlaterUma Thurman...).

Ses premiers pas à l'écran

Turen Til Squashland
Turen Til Squashland
1967
Hvorfor flygte fra det du ved du ikke kan flygte fra?
Hvorfor flygte fra det du ved du ikke kan flygte fra?
1970
Le Jardinier d'orchidées
Le Jardinier d'orchidées
1977
Menthe - la Bienheureuse
Menthe - la Bienheureuse
1979

Ses meilleurs films et séries

Europa
Europa
1991
Breaking the Waves
Breaking the Waves
1996
Dancer in the Dark
Dancer in the Dark
2000

Sa carrière en chiffres

50
Années de carrière
9
Récompenses
40
Films
2
Séries
81
Nominations
8,9 M
Entrées ciné

Genres de prédilection

Drame : 62 %
Thriller : 15 %
Comédie : 15 %
Erotique : 9 %

Ses stats sur AlloCiné

11
Vidéos
21
Photos
102
News
803
Fans

A tourné le plus avec

Udo Kier
Udo Kier
11 films
Nymph()maniac - Director's cut (2013), Nymphomaniac - Volume 2 (2013), Nymphomaniac - Volume 1 (2013), Melancholia (2011), Manderlay (2004), Dogville (2003), Von Trier's 100 eyes (2000), Dancer in the Dark (2000), Breaking the Waves (1996), Europa (1991), Epidemic (1987)
Jean-Marc Barr
Jean-Marc Barr
9 films
Nymph()maniac - Director's cut (2013), Nymphomaniac - Volume 2 (2013), Nymphomaniac - Volume 1 (2013), Le Direktør (2006), Manderlay (2004), Dogville (2003), Dancer in the Dark (2000), Breaking the Waves (1996), Europa (1991)
Jens Albinus
7 films
Nymphomaniac - Volume 1 (2013), Nymph()maniac - Director's cut (2013), Nymphomaniac - Volume 2 (2013), Erik Nietzsche, mes années de jeunesse (2007), Le Direktør (2006), Dancer in the Dark (2000), Les Idiots (1998)
Stellan Skarsgård
Stellan Skarsgård
7 films
Nymphomaniac - Volume 1 (2013), Nymph()maniac - Director's cut (2013), Nymphomaniac - Volume 2 (2013), Melancholia (2011), Dogville (2003), Dancer in the Dark (2000), Breaking the Waves (1996)
Willem Dafoe
Willem Dafoe
5 films
Nymphomaniac - Volume 1 (2013), Nymphomaniac - Volume 2 (2013), Nymph()maniac - Director's cut (2013), Antichrist (2009), Manderlay (2004)
Charlotte Gainsbourg
Charlotte Gainsbourg
5 films
Nymphomaniac - Volume 1 (2013), Nymphomaniac - Volume 2 (2013), Nymph()maniac - Director's cut (2013), Melancholia (2011), Antichrist (2009)
Uma Thurman
Uma Thurman
4 films
The House That Jack Built (2018), Nymphomaniac - Volume 1 (2013), Nymphomaniac - Volume 2 (2013), Nymph()maniac - Director's cut (2013)
Jeremy Davies
3 films
The House That Jack Built (2018), Manderlay (2004), Dogville (2003)
Connie Nielsen
Connie Nielsen
3 films
Nymphomaniac - Volume 1 (2013), Nymphomaniac - Volume 2 (2013), Nymph()maniac - Director's cut (2013)
Jamie Bell
Jamie Bell
3 films
Nymphomaniac - Volume 1 (2013), Nymphomaniac - Volume 2 (2013), Nymph()maniac - Director's cut (2013)
Shia LaBeouf
Shia LaBeouf
3 films
Nymphomaniac - Volume 1 (2013), Nymphomaniac - Volume 2 (2013), Nymph()maniac - Director's cut (2013)
Nymphomaniac - Volume 1 (2013), Nymphomaniac - Volume 2 (2013), Nymph()maniac - Director's cut (2013)
Stacy Martin
3 films
Nymphomaniac - Volume 1 (2013), Nymphomaniac - Volume 2 (2013), Nymph()maniac - Director's cut (2013)
John Hurt
3 films
Melancholia (2011), Manderlay (2004), Dogville (2003)
Mia Goth
3 films
Nymphomaniac - Volume 1 (2013), Nymphomaniac - Volume 2 (2013), Nymph()maniac - Director's cut (2013)
Commentaires
  • lui-même
    Aaaah ! Ce n'est pas un film mais vraiment de l'opéra ? Je n'avais lu l'article paru dans "Allo CINE - je répète : CINE" qu'en diagonale. On en tirera certainement un condensé cinématographique d'une dizaine d'heures ! Retour à mon message d'origine. Pour ce qui est de l'opéra de 17 heures, du Wagner en plus, il serait sponsorisé par les célèbres marques "Quiès" et "Sonotone" et du "Valium" serait en vente à (ou "aux" ?)l'entracte !
  • lui-même
    Ils sont morts de faim et de soif ! Pensez : 17 heures après montage ! Il n'y aurait pas de suite vu l'intervention de la Ligue des Droits de l'Homme et des divers syndicats du cinéma(?)Franchement, qui tiendra le coup en salle ?Il est à supposer que ce sera projeté uniquement à Bayreuth, seulement sur la partie droite de l'écran ? Que les "ouvreuses" ne seront ici que des "ouvreurs" au crâne rasé et vêtus de blousons de nylon noir ou errerais-je à côté de la plaque ?Je ne m'exprime ici qu'au deuxième degré, évidemment, parce que 17 heures... !!!
  • lui-même
    Aaaah ! Ce n'est pas un film mais vraiment de l'opéra ? Je n'avais lu l'article paru dans "Allo CINE - je répète : CINE" qu'en diagonale. On en tirera certainement un condensé cinématographique d'une dizaine d'heures ! Retour à mon message d'origine. Pour ce qui est de l'opéra de 17 heures, du Wagner en plus, il serait sponsorisé par les célèbres marques "Quiès" et "Sonotone" et du "Valium" serait en vente à (ou "aux" ?)l'entracte !
  • lui-même
    Ils sont morts de faim et de soif ! Pensez : 17 heures après montage ! Il n'y aurait pas de suite vu l'intervention de la Ligue des Droits de l'Homme et des divers syndicats du cinéma(?)Franchement, qui tiendra le coup en salle ?Il est à supposer que ce sera projeté uniquement à Bayreuth, seulement sur la partie droite de l'écran ? Que les "ouvreuses" ne seront ici que des "ouvreurs" au crâne rasé et vêtus de blousons de nylon noir ou errerais-je à côté de la plaque ?Je ne m'exprime ici qu'au deuxième degré, évidemment, parce que 17 heures... !!!
  • lotreviziteur
    Il faut savoir que Lars von Trier a déjà côtoyé "l'idéaliste" compositeur dans son film Epidemic qui reprend une de ses ouvertures en leitmotiv arrangée à toutes les sauces.
  • steeve.d
    Pour les fans un interview est de Lars est à découvrir ici : http://www.viceland.com/fr/v3n...
  • Céleste D.
    En grande fan du maitre, voici une interview du maitre ici :http://www.viceland.com/fr/v3n...
  • krystoff
    Le projet "Dimension" est-il toujours d'actualité ?Pour ceux qui se demandent ce que c'est :
  • ELM-STREET
    le vieillissement en temps réel ? plutôt original et son melancholia ?
  • Søren Kjærgaard
    Lars von Trier, un des plus grand réalisateur ( si ce n'est le plus grand) de l'histoire du cinéma.
  • darklog66
    Sans conteste mon réalisateur favori...
  • 7emeprog
    Qui n'a pas compris son degré d'humour au festival de Cannes 2011 est plus proche du fachisme que Lars Von Trier.
  • Farfadet22
    On oublie de préciser dans cette biographie que Lar von Trier a réalisé "The Five Obstructions", un documentaire sur les prestations filmiques expérimentales de Jørgen Leth. Dans ce documentaire, Lars Von Trier essaye de mener le réalisateur Jørgen Leth dans dans ses retranchements par des contraintes dogmatiques...
  • ritonard
    C'est très drôle et très chiant. C'est plus de l'art que du cinéma. La manière de filmer et de monter imite trop bien un truc amateur. Le plus dur c'est cette manière de nous expliquer ce que l'on a déjà compris depuis longtemps. Dommage que le rire n'arrive pas a vaincre le sommeil.
  • babar3
    Lars, ou le mélange réussi entre provocateur qui aiment faire parler de lui et excellent cinéaste. Le meilleur.
  • NormanBates3
    [quote]C'est plus de l'art que du cinéma.[/quote] Le cinema étant un art cette phrase ne veux rien dire
  • ffff d.
    Le plus original des cinéastes pour ce qui est de la manière de filmer, et aussi le meilleur de tous.
  • dydy-2306
    Un excellent cinéaste, malheureusement je n'arrive pas à trouver certains de ses films, j'ai seulement visionné : Dogville, Dancer in the Dark, Antichrist et Melancholia.
  • Sh?kiin?
    Seulement tu dis ??? C'est déjà pas mal, moi j'en ai vu qu'un de lui
  • Sh?kiin?
    Lars Von Trier a un style indéniable dans la mise en scène mais ses films ne peuvent pas plaire à tout le monde, son cinéma est perturbant.
  • docteurgg
    Le cinéma est un art (chez les grands cinéastes, pas chez Dany Boon) et Lars Von Trier est actuellement un des plus grand artiste dans ce domaine.
  • Raphael Ambroise
    Pour ceux qui ont apprécié Melancholia, voici une petite analyse de la superbe scène d'ouverture : https://www.youtube.com/watch?...
  • Olivier D.
    mais non roh ... c'était juste de la provocation débile
  • Tristan d.
    Juste fabuleux, provoquant et frustrant même, voir choquant, on aime ou on aime pas mais certains de ces films sont indispensables, surtout Dancer in the Dark, d'autres a dispenser, comme Anti Christ, juste incompréhensible ce film, et tellement dénué de sens, tellement choquant, il crée un malaise, un offensement et un dégout inoui, une frustration, oui c'est ça, une frustration, c'est son oeuvre personnelle.
  • Fan-De-Minions!!
    Un génie.
  • MC4815162342
    http://braindamaged.fr/2014/11...Triste nouvelle si c'est vrai, mais bon il aura eu une magnifique filmo
  • ariane o.
    N'importe quoi !
  • Fan-De-Minions!!
    Non, c'est impossible qu'il puisse arrêter... Il va s'y remettre après avoir réalisé sa série, j'en suis sûr. Et même si il devra finir sa vie après une overdose, il ne peut pas s'arrêter, vu qu'il a cette flamme, cette envie de réaliser et de conter des histoires... Non, il doit pas s'arrêter, je n'ai même pas vu un de ses films au cinéma...
  • MC4815162342
    Il ne doit pas, je suis bien d'acc
Voir les commentaires
Back to Top