Mon AlloCiné
Krzysztof Kieslowski
Biographie
Filmographie
Top films/séries
Photos
Récompenses
News
Vidéos
VOD, DVD

État civil

Nationalité Polonais
Naissance 27 juin 1941
Décès 13 mars 1996 à l'age de 54 ans

Biographie

Krzysztof Kieslowski nait en Pologne et passe une enfance difficile : meurtri par la maladie de son père (qui décède lorsque Kieslowski est âgé de 16 ans), il s’isole et se plonge dans la lecture. Passionné de littérature et de mise en scène de théâtre, son talent se fait remarquer à l'Ecole supérieure de cinéma et de télévision de Lodz, de laquelle il sort diplômé en 1969. Il se dirige dans un premier temps vers le court métrage documentaire, qu’il perçoit rapidement comme un bon moyen de pointer les dysfonctionnements inhérents à la société polonaise (et dieu sait qu’ils sont nombreux dans ce pays et à cette époque). Jusqu’au milieu des années 1970, Kieslowski réalise une quinzaine de courts métrages documentaires.

A partir de 1973, il met en scène des moyens métrages de fiction pour la télévision ("Passage souterrain", "Premier amour"), puis passe au long métrage de fiction avec Le Personnel en 1975 et La Cicatrice en 1976. Dans ces films, sa vision de la société polonaise est telle qu’il ne tarde pas à s’attirer les foudres de la censure. Ainsi, le documentaire "Le Calme", centré sur le monde du travail, est interdit pendant 4 ans sur le territoire polonais et Le Hasard réalisé en 1981 ne sort qu’en 1987... En 1979, il signe sa première véritable réussite dans le domaine de la fiction : L'Amateur, qui évoque le destin d’un cinéaste amateur en lutte contre le pouvoir politique.

Avec le cycle Le Décalogue (1987-1989), comprenant 10 téléfilms, Kieslowski se fait connaitre en France et à l’étranger : Tu ne tueras point et Brève Histoire d'amour sont les plus connus et leurs versions cinématographiques sont projetées au festival de Cannes, accroissant ainsi sa notoriété en Europe. Suite à ce succès et à la chute du communisme, le metteur en scène se déplace en France où il bénéficie d’une plus grande liberté artistique. Il réalise tout d’abord La Double vie de Véronique en 1991, faisant à nouveau la part belle à la thématique du destin et qui vaut le prix d’interprétation féminine à Irène Jacob, son interprète principale.

Avec la trilogie Trois couleurs (1993-1994), il connait à nouveau le succès critique et public. Portés par un casting exceptionnel (Julie Delpy, Juliette Binoche, Irène Jacob, Jean-Louis Trintignant, etc.), les trois films rattachés à cette trilogie lui apportent la reconnaissance internationale. A la suite de ces succès, sa santé fragile le pousse à se retirer des plateaux. Il meurt en 1996 à l’âge de 55 ans. En 2002, Tom Tykwer met en scène Heaven avec Giovanni Ribisi et Cate Blanchett, le premier volet d’une trilogie que Kieslowski avait commencé à écrire peu de temps avant sa mort.

Auteur : Laurent Schenck

Ses premiers pas à l'écran

Le Train
Le Train
1966
Le Tramway
Le Tramway
1966
Concert des meilleurs voeux
Concert des meilleurs voeux
1967
L'Usine
L'Usine
1970

Ses meilleurs films et séries

Sa carrière en chiffres

30
Années de carrière
3
Récompenses
31
Films
1
Série
37
Nominations
5,5 M
Entrées ciné

Genres de prédilection

Drame : 50 %
Comédie dramatique : 29 %
Romance : 13 %
Divers : 8 %

Ses stats sur AlloCiné

0
Vidéo
19
Photos
1
News
75
Fans
Commentaires
  • Aya_Kal

    C'est un obsédé du détail.

Voir les commentaires
Back to Top