Notez des films
Mon AlloCiné
    Marcel Ophüls

    Photos de Marcel Ophüls

    Commentaires
    • willoup94
      =================== [u]SON BOX-OFFICE FRANCE[/u] =================== (1927- ) 5 films - 3 553 069 spectateurs-1963 : Peau de banane (1 903 913)-1965 : Feu à volonté (847 755)-1971 : Le chagrin et la pitié chronique d'une ville française sous l'occupation (560 175)-1962 : L'amour à vingt ans (231 226)-1994 : Veillées d'armes (min 10 000 / ** ***) ==============================================================
    • Plume231
      Test
    • Plume231
      Le Chagrin et la Pitié (1969) de Marcel Ophüls [img]http://lesproductionsdugolem.c...[/img] Synopsis : A l'aide d'images d'archives jusque-là inédites et en donnant la parole à des habitants de Clermont-Ferrand et à des personnages, anonymes ou célèbres, français ou étrangers, qui vécurent diversement l'Occupation, Marcel Ophüls et André Harris ont levé le tabou qui pesait sur le comportement de la France et des Français durant ces années noires. Et brisé à jamais l'imagerie d'Epinal d'une nation fière et digne, unie contre l'Occupant. La réalité du régime de Vichy, la bassesse, la lâcheté, les petites compromissions et les franches trahisons sont impitoyablement mises en lumière. Le courage héroïque et le rôle des Résistants ne sont pas tus pour autant mais rendus à leurs vraisemblables proportions et à leur chronologie. [img]http://img.incine.fr/photos_fi...[/img] Critique : Le documentaire qui a considérablement détruit l'imagerie d'Epinal de la France sous l'Occupation. Officiellement, Marcel Ophüls a choisi Clermond-Ferrand et l'Auvergne comme sujet, et pourquoi pas c'est sûrement une ville et une région intéressantes, et y interroge des habitants, anonymes pour la plupart, mais va souvent en-dehors de ce cadre notamment par le biais d'interview de grandes personnalités politiques comme l'ancien premier ministre britannique Anthony Eden ou l'ancien président du conseil Pierre Mendès France, ce dernier interviewé passionnant, intelligent et qui ne manque pas en plus d'humour surtout quand il raconte son évasion. A travers ces nombreuses interviews à partir de tous les points de vue différents possibles (résistants, collabos, allemands, "neutres", etc...) on arrive à pointer les bassesses, les petites lâchetés, les contradictions, les mensonges aussi, qui faisaient le quotidien de la France lors de cette période tragique sans pour autant oublier d'évoquer le courage des résistants mais ramené à son véritable niveau. Le regard du cinéaste est généralement objectif bien qu'il ne prive pas d'un moment caustique en fixant sa caméra sur le regard embarrassé du gendre de Pierre Laval, qui parle de son beau-père comme d'un héros, quand un habitant du village voulant pourtant bien faire envers la mémoire du vice-président de Vichy dit qu'il a été libéré grâce à lui uniquement parce qu'il est natif du même endroit. D'ailleurs, Ophüls ne manquera pas d'appuyer plus tard dans le documentaire cette causticité en évoquant le rôle absolument immonde (et le mot est très faible !!!) de Laval lors de la rafle du Vel d'Hiv. Impossible de lui en vouloir de faire cette quasi-exception. Les plus de quatre heures de l'ensemble ont quoi faire peur et pourtant elles passent assez vite. Remettant beaucoup de points sur les i à propos de cette période beaucoup plus ambigüe qu'on voulait le faire croire, "Le Chagrin et la Pitié" est un film exhaustif (dans le bon sens du terme !!!) absolument et définitivement indispensable. Note : 17/20 (***) [img]http://i62.photobucket.com/alb...[/img] [img]http://t3.gstatic.com/images?q...[/img]
    Voir les commentaires
    Back to Top