Notez des films
Mon AlloCiné
    Isabelle Huppert

    État civil

    Métier Actrice
    Nom de naissance

    Isabelle Anne Madeleine Huppert

    Nationalité Française
    Naissance 16 mars 1953 (Paris - France)
    Age 66 ans

    Biographie

    Fille d'un PDG d'une entreprise de coffres-forts et d'une prof d'anglais, Isabelle Huppert grandit à Ville d'Avray. Inscrite au conservatoire de Versailles par sa mère, elle remporte un premier prix avec Un caprice de Musset. Après une licence de russe, elle suit des cours au Conservatoire, avec pour profs Jean-Laurent Cochet et Antoine Vitez. Elle débute au cinéma dans Faustine et le bel été, trouvant vite des seconds rôles dans des films marquants des années 70 (César et Rosalie, Les Valseuses, Le Juge et l'Assassin). En 1976, elle est Pomme, apprentie coiffeuse à la tristesse insondable, dans La Dentellière de Goretta, oeuvre délicate qui la révèle au grand public.

    A 25 ans, Huppert reçoit le Prix d'interprétation à Cannes pour son rôle de parricide dans Violette Nozière de Chabrol (1978). Dès lors, elle tourne avec les cinéastes français les plus exigeants, Godard (Sauve qui peut la vie, Passion) ou Pialat (Loulou, 1980), ce qui vaut à cette comédienne discrète une image d'intellectuelle. Elle se montre pourtant à l'aise dans les registres les plus variés, de l'ambiguité (Eaux profondes) à la fantaisie (La Femme de mon pote). Partie à Hollywood pour La Porte du paradis, western maudit de Cimino, elle acquiert une renommée internationale, et travaille avec Wajda, Ferreri et Losey. Parallèlement, les succès de Coup de torchon et de Coup de foudre assurent sa popularité en France.

    Elle poursuit une fructueuse collaboration avec Chabrol qui semble avoir trouvé, avec cette actrice subtile jusqu'au vertige, l'interprète idéale : elle incarne pour lui Madame Bovary, mais aussi une faiseuse d'anges (Une affaire de femmes) et une postière criminelle (La Cérémonie) -deux films pour lesquels elle est primée à Venise en 1988 et 1995- une patronne perverse (Merci pour le chocolat) et une juge opiniâtre (L'Ivresse du pouvoir). A partir des années 90, elle explore les frontières entre raison et folie, à travers ses rôles chez Schroeter, Mazuy (Saint-Cyr) ou lors de ses incursions dans la comédie (8 femmes, Les Soeurs fâchées).

    Accumulant récompenses et hommages (Prix à Cannes en 2001 pour sa composition de Pianiste frustrée chez Haneke, Prix spéciaux pour l'ensemble de sa carrière à San Sebastian en 2003 et Venise en 2005, expo photo qui fait le tour du monde en 2006), l'hyper-active Huppert (chacune de ses prestations théâtrales crée l’événement) tourne avec la fine fleur du cinéma d'auteur hexagonal (Doillon, Jacquot, Assayas, Chéreau), mais aussi avec de jeunes Européens prometteurs (Lafosse, Ursula Meier) ou des Américains iconoclastes (Hartley, O. Russell). Elle part au Cambodge pour Un barrage contre le Pacifique, au Cameroun pour White Material et en Italie pour Villa Amalia, trois films à l'affiche en 2009.

    Cette année-là, la cinéphile Huppert préside le jury du Festival de Cannes. L'année d'après, l'actrice joue la mère fantasque de Lolita Chammah (sa fille à la ville), dans la comédie dramatique de Marc Fitoussi, Copacabana, avant de prêter ses traits à une prostituée désirant refaire sa vie dans Sans queue ni tête de la fantaisiste Jeanne Labrune. En 2011, elle partage l'affiche de Mon pire cauchemar avec Benoît Poelvoorde, devant la caméra d'Anne Fontaine. Dans cette comédie écrite pour elle, la comédienne interprète Agathe, une mère de famille à qui tout réussi, s'opposant ainsi de manière radicale au personnage tenu par Poelvoorde.

    L'année suivante, la prolifique actrice tourne dans le film historique de Valeria Sarmiento, Les Lignes de Wellington. Mort avant le tournage, Raoul Ruiz n'a pu achever lui-même cette fresque napoléonienne où la Française donne la réplique à John Malkovich. 2012 est une grande année pour Isabelle qui se retrouve à l'affiche de plusieurs films prestigieux dont In another country et Captive, où elle campe avec force une femme prise en otage aux Philippines. Michael Haneke fait également appel à elle pour se glisser dans la peau de la fille de Jean-Louis Trintignant et Emmanuelle Riva dans le très primé Amour.

    En 2013, Isabelle entre au Couvent et devient Mère Supérieure pour Guillaume Nicloux dans La Religieuse. Dans le même temps, elle fait une halte en Italie pour le drame politique La Belle endormie de Marco Bellocchio. La comédienne traverse ensuite l'Atlantique pour donner la réplique à Colin Farrell dans le thriller d'action Dead Man Down.

    L'année suivante, l'actrice joue une cinéaste qui se fait manipuler par Kool Shen dans Abus de faiblesse de Catherine Breillat. En 2015, elle retrouve Guillaume Nicloux pour tourner Valley of Love, un drame dans lequel elle joue l'ex femme de Gérard Depardieu. Très prolifique, Isabelle est à l'affiche de 4 films en 2016. Elle s'illustre donc dans le drame Tout de suite maintenant, Souvenir, où elle incarne une chanteuse oubliée, L'Avenir, dans lequel elle campe une prof de philo qui doit réinventer sa vie et enfin Elle de Paul Verhoeven.

    Ce thriller remporte un franc succès et rafle notamment les Césars du meilleur film et de la meilleure actrice pour Huppert. En 2017, Isabelle retrouve le réalisateur Michael Haneke pour tourner Happy End, instantané d’une famille bourgeoise européenne.

    Ses premiers pas à l'écran

    Le prussien
    Le prussien
    1971
    Le Bar de la fourche
    Le Bar de la fourche
    1972
    Figaro-ci, Figaro-là
    Figaro-ci, Figaro-là
    1972
    Faustine et le bel été
    Faustine et le bel été
    1972

    Ses meilleurs films et séries

    La Porte du paradis
    La Porte du paradis
    1980
    Violette Nozière
    Violette Nozière
    1978
    Une affaire de femmes
    Une affaire de femmes
    1988
    La Dentellière
    La Dentellière
    1976

    Sa carrière en chiffres

    46
    Années de carrière
    18
    Récompenses
    137
    Films
    2
    Séries
    39
    Nominations
    40,9 M
    Entrées ciné

    Genres de prédilection

    Drame : 59 %
    Comédie dramatique : 17 %
    Comédie : 13 %
    Romance : 11 %

    Ses stats sur AlloCiné

    22
    Vidéos
    311
    Photos
    191
    News
    1,1 K
    Fans

    A tourné le plus avec

    Claude Chabrol
    Claude Chabrol
    7 films
    L'Ivresse du pouvoir (2006), Merci pour le chocolat (2000), Rien ne va plus (1997), La cérémonie (1995), Madame Bovary (1991), Une affaire de femmes (1988), Violette Nozière (1978)
    Les Lignes de Wellington (2012), Contre l'oubli (1991), Passion (1983), Des enfants gâtés (1977), César et Rosalie (1972)
    L'Ivresse du pouvoir (2006), Saint-Cyr (1999), Rien ne va plus (1997), Madame Bovary (1991), Le Petit Marcel (1976)
    My Little Princess (2010), La Vie promise (2001), Les Destinées sentimentales (2000), Madame Bovary (1991)
    Lolita Chammah
    Lolita Chammah
    4 films
    Barrage (2017), Copacabana (2010), La Vie moderne (1999), Une affaire de femmes (1988)
    Jean-Louis Trintignant
    Jean-Louis Trintignant
    4 films
    Happy End (2017), Amour (2012), Eaux profondes (1981), Glissements progressifs du plaisir (1974)
    Anne Fontaine
    Anne Fontaine
    4 films
    Blanche Comme Neige (2018), Marvin ou la belle éducation (2017), Mon pire cauchemar (2011), Pas de scandale (1998)
    L'Ivresse du pouvoir (2006), Les soeurs fâchées (2004), L'école de la chair (1998), Signé Charlotte (1985)
    Michael Haneke
    Michael Haneke
    4 films
    Happy End (2017), Amour (2012), Le Temps du loup (2002), La Pianiste (2000)
    Rien ne va plus (1997), Milan noir (1987), La Garce (1984), Le Petit Marcel (1976)
    Contre l'oubli (1991), Coup de Torchon (1981), Des enfants gâtés (1977), Le Juge et l'Assassin (1976)
    Commentaires
    • F comme Fantomas
      c est moi ou ça fait au moins 20 ans qu elle ne vieillit plus ? peut-être même 30 ans ...quelle est son secret de jeunesse éternelle ? a t-elle pactisé avec le diable ? possède t-elle un portrait caché ? ou encore une peau de chagrin ?
    • Clemencecouleau2004
      je suis sa plus grande fan
    • Clemencecouleau2004
      Étant une immense admiratrice de cette actrice, j'ai vu plus de la moitié de ses films, certains films peuvent paraitre assez simple pour l'importance qu'elle a dans le cinéma mais, sa manière de jouer par exemple prenons La femme de mon pote, on ne dirait même pas qu'elle joue. La Cérémonie cette liberté qu'elle a tout en tout contrôlant. Une affaire de femme son émotion qu'elle nous fait passer rien qu'en un simple plan... Sans oublié Loulou, La pianiste, Violette Nozière... Je vous conseille ces films là ainsi que tout le reste. En espérant que votre opinion basculera d'un côté plus positive envers sa personne et sa place dans le cinéma
    • Alxxandre
      Pour moi en France, à l'heure actuelle, on fait pas mieux.
    • Lefandefilms
      Oui aussj
    • Scuba16
      Dieux que j ai du mal avec cette actrice ! Pourtant considéré comme une des meilleurs , adulé et prise comme exemple par un grand nombres d actrices au top US , elle enchaine un paquet de film et je ne dois pas regarder les bons , quelqu un a t il un vrai bon film a me donner pour faire basculer mon opinion ?
    • L'irrationnel
      Ouais mdr
    • Kao-BB
      Et quand il aime pas quelqu'un, c'est généralement très désobligeant.
    • L'irrationnel
      MDR j'dis pareil de Marion Cotillard alors qu'c'est une star
    • L'irrationnel
      Ben il aime pas les rousses point final
    • L'irrationnel
      Actrice fétiche de Michael Haneke
    • Tom-el
      Je vois que beaucoup de personnes ici vouent un culte à Isabelle Huppert, mais j'avoue avoir énormément de mal avec elle...Depuis quelques années elle ne joue plus qu'avec une seule expression faciale, celle de son regard suffisant que je trouve profondément agaçant. Exemple récent, Elle où le simple fait de la voir jouer m'a complètement sorti du film.
    • julcine
      laide... curieuse conception de la laideur... je vous souhaite aveugle car vous devez croiser des monstres à tous les coins de rue...
    • dino Velvet.
      laide mais faut reconnaitre qu'elle a du talent
    • Remacleus
      Sans oublier, bien sûr, Romy Schneider, Simone Signoret, Annie Girardot, Catherine Deneuve, Danielle Darrieux, Edwige Feuillere, Fanny Ardant, Mireille d'Arc, et j'en passe !
    • Lefandefilms
      Bah il a raison.
    • Lefandefilms
      Non , juste qu'elle ne sait pas jouer.C'est un fait.
    • Lefandefilms
      Meilleure actrice du monde t'exagère pas un peu la ? Sérieux il y en a d'autres.Emma stone , chloé Moretz , Isabelle Fuhrman etc mais pas elle.
    • ClyGwentas
      Au moins la meilleure actrice française, c'est une certitude. Je vais voir tous ses films depuis le bijou 'Copacabana'.
    • Aspro
      Elle se bonifie avec l'age , je la redecouvre dans chacun de ses films
    Voir les commentaires
    Back to Top