Notez des films
Mon AlloCiné
    Ann Sothern

    Actrice

    Année Titre Rôle Note spectateurs
    1987 Les Baleines du mois d'Août Tisha Doughty
    3,4
    1980 The Little dragons Angel
    3,0
    1978 Le faiseur d'épouvantes Mrs Karmann
    2,8
    1975 Crazy Mama Shelba
    2,8
    1973 The Killing Kind Thelma Lambert
    2,7
    1971 Congratulations, It's a Boy ! Ethel Gaines -
    1969 The Greatest mother of them all Dolly Murdock -
    1966 Annie, agent très spécial - Saison 1
    Episode 21
    Tante Magda
    2,7
    1965 Sylvia Grace Argona
    3,3
    1964 Que le meilleur l'emporte Sue Ellen Gamadge
    3,0
    1964 Une Femme dans une cage Sade
    3,1
    1953 La Femme au Gardénia Crystal Carpenter
    3,3
    1950 Shadow on the Wall Dell Faring -
    1949 Chaînes conjugales Rita Phipps
    4,1
    1948 Ma vie est une chanson -
    2,8
    1943 Cry Havoc Pat Conlin
    3,0
    1940 Brother Orchid Florence 'Flo' Addams
    3,0
    1938 La Femme aux cigarettes blondes Jean Livingstone
    3,1
    1937 Charmante famille Toni Pemberton
    2,7
    Commentaires
    • Plume231
      La Femme aux cigarettes blondes (1938) de Tay Garnett [img]http://2.bp.blogspot.com/_f9pv...[/img] Synopsis : Tout semble accuser Kay Kerrigan du meurtre de l'ami de sa défunte soeur, ce dernier étant responsable du suicide de cette dernière. C'est pour cette raison que Kay prend une nouvelle identité, change de couleur de cheveux et s'enfuit du pays par bateau. Mais ce qu'elle ne sait pas c'est qu'un policier qui la surveillait, Sam Wye, a aussi embarqué à bord. Les deux ne tardent pas à faire connaissance et à tomber amoureux. Ce qui a pour conséquence que Sam a à choisir entre l'amour ou son devoir, sans parler que Kay est suivie par un second policier... [img]http://t1.gstatic.com/images?q...[/img] [img]http://img.auctiva.com/imgdata...[/img] Critique : Le film qui permet la transition d'un des plus intelligents changements de couleur de cheveux de l'Histoire du cinéma : la sublime Joan Bennett sacrifie sa blondeur pour une couleur brune qui lui allait mille fois mieux. Fredric March n'est pas très à l'aise au début dans le rôle du type séducteur sans gêne, registre dans lequel Cary Grant était le grand maître incontesté, se montrant bien supérieur en amoureux transi face à un terrible dilemme (faire son devoir envers la Loi ou déguerpir avec la fille, moi je choisis la fille après deux secondes d'hésitation!!!) après être tombé sous les beaux yeux de Joan. Mais il se fait quand même sérieusement tirer la couverture par Ralph Bellamy excellent en flic myope pas dégourdi des masses. Ann Sothern en pétillante blonde futée complète admirablement le casting. Les dix premières minutes avec le crime, etc... sont d'un rythme rapide et la partie comédie d'aventures, dont les extérieurs sont des transparences bizarrement pas du tout gênantes un seul instant qu'on les oublie très vite, qui prend les trois quarts du film se suit d'une manière soutenue est infiniment plaisante. Par contre la dernière partie, policière, où on apprend le nom du véritable criminel (et non c'est pas Joan Bennett qui a tué, désolé pour le méga-spoiler de la mort qui déchire trop sa race et qui risque de traumatiser tellement ta mère qu'on sera obligé de l'enfermer dans un asile pour fous dangereux!!!) est moins passionnante et expédiée d'une façon peu convaincante. Ce qui n'empêche pas du tout le plaisir que l'on éprouve devant cette comédie sans prétention. Note : 13/20 (***) [img]http://img.auctiva.com/imgdata...[/img]
    • Plume231
      test
    Voir les commentaires
    Back to Top