Mon AlloCiné
    Charles Coburn
    facebookTweet
    Métier Acteur
    Nationalité Américain
    Naissance 19 juin 1877
    Décès 30 août 1961 à l'age de 84 ans
    23
    ans de carrière
    40
    films et séries tournés

    Filmographie

    Pepe
    Pepe
    Date de sortie inconnue
    John Paul Jones maître des mers
    John Paul Jones maître des mers
    Date de sortie inconnue
    Un Etranger sur les Bras
    Un Etranger sur les Bras
    Date de sortie inconnue
    Comment tuer un oncle à héritage
    Comment tuer un oncle à héritage
    Date de sortie inconnue
    The Story of Mankind
    The Story of Mankind
    Date de sortie inconnue
    Le Tour du monde en 80 jours
    Le Tour du monde en 80 jours
    Date de sortie inconnue
    Nettoyage par le vide
    Nettoyage par le vide
    Date de sortie inconnue
    Toute sa filmographie

    Photos

    8 Photos
    Commentaires
    • Plume231
      Mariage incognito (1938) de George Stevens [img]http://img.achetezfacile.com/p...[/img] Synopsis : Un jeune professeur de botanique d'un lycée de province s'offre un voyage à New York. A peine entré dans un cabaret, il s'éprend de la chanteuse et décide de l'épouser sur-le-champ. Ce coup de foudre assorti d'un coup de tête va entraîner de multiples péripéties, auxquelles l'amoureux ne s'attendait pas. La première difficulté sera d'introduire son épouse dans sa très conservatrice famille. L'affaire ne s'annonce pas simple, tant est grand le fossé qui sépare le jeune homme de bonne famille de la jolie chanteuse de cabaret... [img]http://classicmoviestills.com/...[/img] Critique : On ne le dira jamais assez, Ginger Rogers était vraiment une brillante actrice de comédie. Et ce n'est dans ce film où elle est encore plus ravissante que d'habitude qui pousse à dire le contraire. Son duo avec un James Stewart, qui aura ses galons de star l'année suivante "Mr. Smith au sénat", fonctionne admirablement bien. L'idée de départ est piquante, les personnages sont très bien croqués, quelques scènes sont franchement hilarantes. Il y a juste les dernières dix minutes qui déçoivent un peu car trop répétitives et n'évitant pas la lourdeur des poncifs raciaux avec le personnage d'un serveur noir. Autrement même si tout le potentiel comique et piquant de l'idée de départ n'est pas parfois suffisamment exploité, le reste constitue un très bon divertissement qui se place sans problème dans la moyenne des comédies de l'Âge d'or hollywoodien. Note : 13,5/20 (***) [img]http://www.dvdclassik.com/V2/C...[/img]
    • Plume231
      Mademoiselle et son bébé (1939) de Garson Kanin [img]http://www.cinemagora.com/imag...[/img] Synopsis : Polly Parrish (Ginger Rogers) est employée pour les fêtes de Noël dans un grand magasin new-yorkais. A la fin de sa journée de travail, elle découvre un enfant abandonné à la porte d’un orphelinat. Par instinct maternel, elle le prend dans ses bras sous les yeux des responsables de l’établissement. A son grand désespoir, Polly est alors prise pour la mère du petit garçon ! Refusant d’assumer cette maternité forcée, elle explique l’origine du quiproquo mais passe pour une menteuse. Découragée, elle laisse l’enfant dans l’orphelinat. Le directeur de l’établissement décide de la retrouver et de l’aider à subvenir aux besoins du petit garçon. Il contacte alors messieurs Merlin père et fils (Charles Coburn et David Niven) afin qu’ils assurent un emploi stable à la jeune femme. David Merlin (David Niven) en fait une affaire personnelle et harcèle Polly pour qu’elle garde le bébé… [img]http://image.toutlecine.com/ph...[/img] Critique : Il manque juste un grand metteur en scène derrière et un certain côté imprévisible pour faire de ce film charmant et délicieux une bonne grande comédie. Mais le scénario ne manque pas de piquant du fait qu'il n'est pas dénué d'un certain aspect social (ce qu'est contraint de faire le personnage de Ginger Rogers pour conserver son boulot dans une période de crise !!!) et de jouer avec la censure (comme pour le Code Hays de l'époque on ne pouvait surtout pas mettre en scène une mère célibataire, eh bien une célibataire est contrainte par la Société d'adopter un bébé qui n'est pas le sien !!!). Quelques bons dialogues se font de plus entendre. Et si David Niven est très bon, c'est surtout Ginger Rogers qui par son talent et son énergie donne un relief inestimable à cette comédie agréable à regarder. Note : 14,5/20 (***) [img]http://image.toutlecine.com/ph...[/img]
    • Plume231
      test
    Voir les commentaires
    Back to Top