Mon AlloCiné
George Sidney
facebookTweet
Métiers Réalisateur, Producteur, Acteur
Nationalité Américain
Naissance 4 octobre 1916 (Long Island City, New York - Etats-Unis)
Décès 5 mai 2002 à l'age de 85 ans (Las Vegas, Nevada - Etats-Unis)
40
ans de carrière
33
films et séries tournés
3
nominations

Biographie

Réalisateur de 28 longs métrages, George Sidney débute sa carrière à la Metro Goldwin Mayer, dont son père est à l'époque l'un des dirigeants. Il y sera coursier en 1932, puis responsable du département des projections tests dès 1937 alors qu'il n'a que 21 ans. C'est à la même période qu'il commence à signer quelques courts métrage, toujours pour le compte de la MGM. Deux d'entre eux seront couronnés d'un Oscar : Quick ‘n a wink en 1940 et Of pups and puzzles en 1941.Fort de ces récompenses de la profession, George Sidney passe au format long en 1941 avec la comédie romantique Free and Easy. Puis il se lance dans la comédie musicale, genre qui fera sa réputation, avec notamment Le Bal des sirènes en 1943 ou Escale à Hollywood en 1945 avec Gene Kelly. En 1948, George Sidney change de registre et signe le film de cape et d'épée Les Trois mousquetaires avec à nouveau Gene Kelly et Lana Turn... Lire plus

Filmographie

Half a Sixpence
Half a Sixpence
Date de sortie inconnue
The Swinger
The Swinger
Date de sortie inconnue
L'Amour en quatrième vitesse
L'Amour en quatrième vitesse
Date de sortie inconnue
A Ticklish Affair
A Ticklish Affair
Date de sortie inconnue
Bye, Bye, Birdie
Bye, Bye, Birdie
Date de sortie inconnue
Pepe
Pepe
Date de sortie inconnue
Qui était donc cette dame ?
Qui était donc cette dame ?
Date de sortie inconnue
La Blonde ou la rousse
La Blonde ou la rousse
25 avril 1958
Toute sa filmographie Ses meilleurs films / séries

Photos

26 Photos

News

Décès du réalisateur George Sidney
NEWS - Stars
lundi 6 mai 2002
Commentaires
  • Plume231
    La Clef sous la porte (1950) de George Sidney [img]http://scootermoviesshop.com/c...[/img] Synopsis : Lors d'une convention à San Francisco, Steve Fisk et Clarissa Standish, les deux maires de petites villes de Nouvelle Angleterre se rencontrent et s'attirent inéluctablement... [img]http://www.doctormacro.com/Ima...[/img] Critique : Une comédie sans prétention qui égratigne (très!) gentiment les milieux politiques bien emmenée par le futur réalisateur de "Scaramouche", l'ancien couple de "L'Appel de la forêt" Clark Gable et Loretta Young qui fonctionne très bien ici aussi, et une belle galerie de seconds rôles dominée par l'excellent Frank Morgan. Quelques très bonnes idées de gag viennent sans problème compléter le tout. Cela ne mange pas de pain, c'est sûr, mais on n'en demandait pas autant de toute façon à ce film. Note : 12/20 (***) [img]http://www.doctormacro.com/Ima...[/img]
  • willoup94
    =================== [u]SON BOX-OFFICE FRANCE[/u] =================== [u]69ème.[/u] 17 films - 28 945 520 spectateurs-1946: Le bal des sirenes (5 439 059)-1950: Les trois mousquetaires (4 372 789) / (rep 2003 : 2 824) = [TOTAL = 4 375 613]-1953: Scaramouche (2 975 521) / (rep 1998 : 15 750) + (rep 2004 : 4 001) = [TOTAL = 2 995 272]-1956: Tu seras un homme mon fils (2 807 565)-1949: Parade aux étoiles (1 783 931)-1948: Escale à Hollywood (1 720 399) / (rep 1998 : 2 119) = [TOTAL = 1 722 518]-1950: Féerie à Mexico (1 482 739)-1954: La reine Vierge (1 465 207)-1951: Annie la reine du cirque (1 397 967) -1949: Ziegfeld follies (1 210 245) -1951: Show boat (757 848) / (rep 1998 : 2 511) = [TOTAL = 760 359]-1961: Pepe (731 656)-1950: La pluie qui chante (635 903)-1950: Eternel tourment (579 523)-1960: Qui etait donc cette dame ? (552 583) / (rep 1998 : 4 900) = [TOTAL = 557 483]-1958: La blonde ou la rousse (543 821) / (rep 2006 : 1 389) = [TOTAL = 545 210]-1958: Un seul amour (455 270)==============================================================
  • Plume231
    Escale à Hollywood (1945) de George Sidney [img]http://t3.gstatic.com/images?q...[/img] Synopsis : Deux marins, Clarence Doolittle, un grand timide, et Joseph Brady, plus téméraire que son complice, reçoivent les honneurs de la marine nationale américaine, pour leur conduite héroïque en temps de guerre. Les deux hommes ont bien mérité une petite permission. De passage à Hollywood, les deux compères rencontrent un enfant qui souhaite faire le même métier qu'eux. Le gamin vit chez sa tante, Susan, une charmante figurante qui rêve de faire carrière dans la chanson. Joseph, sûr de lui, en profite pour faire croire à Susan qu'il a réussi à lui obtenir une audition avec un musicien de renom, le pianiste José Iturbi... [img]http://www.google.fr/url?sourc...[/img] Critique : Ce film doit sa gloire à une séquence qui est un véritable joyau, une véritable prouesse technique qui était une première à l'époque : Gene Kelly apprenant à danser à Jerry la souris. On ne sera jamais assez reconnaissant à Gene Kelly d'avoir eu l'idée de génie de mélanger image réelle et image animée (et bravo quand même aux techniciens!!!). Autrement, c'est inégal. Le film dure 2 heures et quinze minutes, une demi-heure en moins aurait été idéal car les séquences sont d'un intérêt inégal et puis l'ensemble est un peu cousu de fil blanc. Disons que Frank Sinatra n'arrive tout le temps à échapper à sa fadeur habituelle en tant que comédien et Kathryn Grayson est juste mignonne. Par contre, Dean Stockwell prouvait encore une fois qu'il était un des meilleurs comédiens enfants du cinéma en arrivant encore une fois à éviter l'écueil très facile de la mièvrerie et montrant même une prédisposition (qui ne fera que s'affirmer dans sa carrière adulte!!!) pour l'humour. Gene Kelly, brillant danseur, acteur absolument irrésistible et pétillant de drôlerie, charisme phénoménal, la classe totale, est encore une fois génial. Une star unique (une de mes préférées!!!) qui mérite tous les plus grands éloges possibles. Quand à George Sidney, sa vitalité habituelle dans la mise en scène ne fait pas défaut mais disons que le film est juste trop long. A voir surtout pour Gene. Note : 14/20 (***) [img]http://www.google.fr/url?sourc...[/img]
  • Plume231
    Un seul amour (1957) de George Sidney [img]http://www.cinemotions.com/dat...[/img] Synopsis : Dans les années 20. Danseuse de fête foraine, Jeanne Eagels n'a qu'un rêve : monter sur une scène de Broadway. Elle part à la conquête de New York et parvient à se faire engager dans une troupe. Ayant réussi à prendre la place d'une actrice sur le retour, elle connaît un début de carrière fulgurant, au mépris de tous ceux qui l'aiment et l'entourent, mais également au mépris d'elle-même et de sa propre santé... [img]http://1.bp.blogspot.com/_94wG...[/img] Critique : Biopic, en grande partie fictif, sur la vie de l'étoile filante Jeanne Eagels qui, bien avant James Dean, Peter Finch ou plus récemment Heath Ledger, a eu "l'honneur" de recevoir une nomination posthume à l'Oscar. Kim Novak fait montre de véritables talents d'actrice. Et si son partenaire Jeff Chandler ne se débrouille pas mal non plus, c'est elle qui fait la grande force de film un peu inégal. On peut lui reprocher notamment de faire trop usage de l'ellipse surtout au moment où la protagoniste plonge dans l'alcoolisme, passant un peu trop rapidement sur cette partie de la vie de l'actrice. Les dix-vingt dernières minutes de l'ensemble arrive quand même à se montrer particulièrement émouvante mais c'est certainement plus dû aussi à Kim Novak qui donne ici une des meilleures interprétations de sa carrière. Note : 13/20 (***) [img]http://farm5.static.flickr.com...[/img]
  • Plume231
    La Blonde ou la Rousse (1957) de George Sidney [img][/img] Synopsis : Joey Evans, animateur de cabaret, arrive à San Francisco sans un sou en poche. Il rencontre par hasard son vieil ami Ned, pianiste au Club 626. Bientôt engagé par ce dernier, il devient la coqueluche des danseuses, qui rivalisent d'attentions à son égard. Seule la rousse Linda, l'amie de Ned, reste réservée. Il se met en tête de conquérir son coeur. Par ailleurs, la blonde Vera, une riche veuve, l'aime sincèrement et se dit prête à lui offrir le cabaret de ses rêves. Joey papillonne de l'une à l'autre. Vaniteux, arriviste, futile, charmeur, cynique, il a, a priori, les ressources suffisantes pour assumer cette situation quelque peu inconfortable. Seulement voilà, il lui faudra choisir - et faire preuve de qualités jusque-là négligées... [img]http://image.toutlecine.com/ph...[/img] Critique : Quelques bons moments musicaux et une bonne idée de départ pour un film bien décevant surtout venant de la part d'un très bon cinéaste comme George Sidney. D'abord Frank Sinatra, c'était pas Gene Kelly. Autant en chanteur, il était incroyable, autant en acteur, il était généralement fade. Il n'avait pas du tout les épaules pour tenir le rôle principal du film. A ses côtés les deux superbes actrices, Rita Hayworth et Kim Novak, ne sont guère mises en valeur si ce n'est parfois la seconde sur quelques plans. Le scénario bancal, à mille lieues d'exploiter tout le potentiel du sujet et qui laisse donc un fort goût de bâclé achève de rendre ce film musical plutôt médiocre et vite oubliable. Note : 8/20 (**) [img]http://www.critikat.com/IMG/jp...[/img]
Voir les commentaires
Back to Top