Mon AlloCiné
W.C. Fields
facebookTweet
Métiers Acteur, Scénariste
Nom de naissance

William Claude Dukenfield

Nationalité Américain
Naissance 29 janvier 1880 (Philadelphie, Pennsylvanie, USA)
Décès 25 décembre 1946 à l'age de 66 ans (Pasadena, Californie, USA)
23
ans de carrière
15
films et séries tournés

Biographie

Avec son gros nez, ses airs bougons ("Un homme qui n'aime ni les enfants ni les animaux, ne peut pas être foncièrement mauvais"), ses calembours et ses aphorismes, il compose de film en film un personnage bien à lui. A Hollywood dans sa piscine tournoyait un cygne crachant du whisky. Tout un symbole. Sa plus grosse balague : Faire croire à tous le monde qu'il avait un fils se prénommant Chester...

Filmographie

Passez Muscade
Passez Muscade
19 décembre 1945
Mines de rien
Mines de rien
25 mai 1960
Mon petit poussin chéri
Mon petit poussin chéri
Date de sortie inconnue
You Can't Cheat an Honest Man
You Can't Cheat an Honest Man
Date de sortie inconnue
The Big broadcast of 1938
The Big broadcast of 1938
Date de sortie inconnue
David Copperfield
David Copperfield
20 novembre 1935
Poker Party
Poker Party
Date de sortie inconnue
Une Riche affaire
Une Riche affaire
Date de sortie inconnue
Toute sa filmographie Ses meilleurs films / séries

Photo

News

Du muet au parlant...
NEWS -
vendredi 7 octobre 2011
Commentaires
  • Dakimaho_girl
    je vais découvrir cet acteur dans mines de rien
  • Plume231
    Découvert dans "David Copperfield" et vu ensuite dans "Si j'avais un million".
  • Plume231
    David Copperfield (1934) de George Cukor [img]http://www.posteritati.com/jpg...[/img] Synopsis : Londres, au XIXe siècle. Le petit David a perdu son père. Sa mère, une femme délicate et attentionnée, est sur le point de se remarier avec monsieur Murdstone, un être égoïste et austère. David est alors envoyé en pension. Lorsque sa maman meurt à son tour, l'enfant est contraint de travailler durement pour Murdstone, qui souhaite se débarrasser de lui. David s'enfuit et se retrouve seul à Londres, sans un sou en poche. Il se fait un ami de l'excentrique monsieur Micawber, puis se réfugie à Douvres chez sa tante Betsy. Murdstone tente de le récupérer, mais Betsy se montre inflexible et garde David sous sa protection. Le jeune garçon reprend ses études interrompues... [img]http://davebpatterson.yolasite...[/img] Critique : Première adaptation véritablement célèbre au cinéma d'un roman de Charles Dickens, "David Copperfield" est assez fidèle au chef d'oeuvre littéraire et surtout en respecte l'esprit. Certainement étouffé par le très pointilleux producteur David O. Selznick, il est difficile de voir la moindre trace de la personnalité de George Cukor contrairemet plus tard à David Lean qui, dans ses deux grandes adaptations de Dickens, réussira lui à imposer sa patte personnelle. Cela n'enlève en rien les qualités de cette oeuvre très réussie. A commencer par une belle reconstitution victorienne et par un très beau noir et blanc. Mais surtout par une distribution haute-en-couleur, on peut reprocher à Elizabeth Allan, qui joue la mère de David, d'être beaucoup trop théâtrale, mais le jeune Freddie Bartholomew, dans le rôle-titre, Edna May Oliver, en tante excentrique mais au grand coeur, Maureen O'Sullivan, en touchante femme-enfant et Basil Rathbone, qui montre une fois de plus qu'il était imbattable pour incarner les salauds, en Mr. Murdstone dont la présence provoque immédiatement le dégoût, donnent des interprétations mémorables. Mais le plus inoubliable dans tout cela, c'est W. C. Fields en Mr. Micawber, dont la truculence et le génie réprésentent magistralement à eux seuls tout l'esprit de Dickens. Une belle réussite. Note : 16/20 (****) [img]http://www.farrow-osullivan.co...[/img]
  • Plume231
    Mon petit poussin chéri (1940) d'Edward F. Cline [img]http://images.allocine.fr/r_76...[/img] Synopsis : Flower Belle Lee, une femme aux moeurs légères, doit rapidement quitter la petite ville du Far West où elle s'était installée car elle est soupçonnée d'être la maîtresse du «Bandit masqué». En chemin, elle épouse l'excentrique monsieur Twillie, ou, plus exactement, elle lui fait croire qu'ils se marient. Ils s'installent dans une petite ville dont Twillie est fait shérif par le propriétaire du saloon, Jeff Badger. Mais la belle rêve toujours de son bandit favori, dont elle ignore pourtant l'identité... [img]http://image.toutlecine.com/ph...[/img] Critique : D'un film interprété, et en plus scénarisé, par les deux enfants terribles qu'étaient Mae West et W.C. Fields, je m'attendais à beaucoup mieux qu'à ce film pépère et bien sage, sans la moindre audace. Deux ou trois scènes drôles à mettre au crédit du couple, par exemple celle où W.C. Fields dort sans le savoir dans le même lit...qu'un bouc. Autrement, il faut reconnaître que l'on doit quelques instants savoureux à l'excellente actrice Margaret Hamilton, celle qui jouait la très méchante sorcière dans "Le Magicien d'Oz". Mais ceci ne suffit pas à rendre la seule confrontation au cinéma entre Mae West et W.C. Fields ne serait-ce qu'un minimun croustillante. Assez décevant. Note : 7/20 (**) [img]http://image.toutlecine.com/ph...[/img]
  • Plume231
    Tillie and Gus (1933) de Francis Martin [img]http://ecx.images-amazon.com/i...[/img] Synopsis : Le père de Mary Sheridan est mort. Le procureur Phineas Pratt dérobe sa fortune et fait croire à Mary et à son époux Tom que le défunt est mort pauvre. Il ne leur revient qu'un bateau appelé le Fairy Queen. Fort heureusement, Mary dispose d'une tante acariâtre, Tillie, et d'un oncle vindicatif, Augustus. Tillie vient de perdre son saloon en front de mer de Shanghai au jeu, et Gus, son ex-mari, est accusé d'avoir assassiné un certain Lone Hulch. Malgré tous ces désagréments, Tillie et Gus viennent toucher l'héritage et pensent à vendre le bateau pour se répartir le prix de la vente lorsqu'ils comprennent que Pratt n'est pas tout à fait honnête dans cette histoire... [img]http://theageofcomedy.com/fiel...[/img] Critique : C'est pas la grosse déconnade mais disons que l'on sourit parfois et si c'est ceux à quoi on s'attendait il y a pas de raison d'être déçu. Alors il y a W.C. Fields en escroc malin et hâbleur, il y a son ex aussi honnête que lui, il y a aussi un gentil jeune couple très gentil mais pas très fufute donc c'est étonnant qu'ils ont engendré un bébé malin (ou alors défoncé par le gin qu'à mis Fields dans son biberon au cours du tournage !!!) et le plus important il y a une oie. Autrement il y a un méchant escroc qui a vraiment la gueule de l'emploi qu'on peut se demander qui serait assez con pour lui confier ses affaires sinon le gentil couple très gentil mais pas très fufute. Et le point central de cette comédie au prétexte assez peu original est une course de steamboat ce qui est assez peu original. Donc si on ne s'attend pas à quelque chose d'original on peut se laisser prendre par cette comédie sans prétention d'autant plus qu'elle dure à peine une heure. Note : 12/20 (***) [img]http://image.toutlecine.com/ph...[/img]
Voir les commentaires
Back to Top