Mon AlloCiné
    Wong Kar-Wai
    facebookTweet
    Métiers Réalisateur, Scénariste, Producteur plus
    Nom de naissance

    Wong

    Pseudos

    Kar Wai Wong

    ,

    Kar-Wai Wong

    plus
    Nationalité Hong-kongais
    Naissance 17 juillet 1956 (Shanghaï - Chine)
    Age 63 ans
    31
    ans de carrière
    25
    films et séries tournés
    2
    prix

    Biographie

    Né à Shanghaï, Wong Kar-Wai suit sa famille qui s'installe à Hong-Kong en 1963. Diplômé en Arts graphiques après des études à l'Ecole polytechnique de Hong-Kong, il entre comme assistant de production à la télévision où il devient rapidement assistant producteur puis scénariste de téléfilms et de séries télévisées. Il intègre alors le "team créatif" de Barry Wong, le meilleur et le plus prolifique scénariste de Hong Kong et commence à travailler dans le milieu du cinéma. Scénariste, il collabore notamment à The Final Victory de Patrick Tam. Ce dernier produira le premier long métrage de Wong Kar-Waï.En 1988, Wong Kar-Wai réalise son premier film, As Tears go by, d'après l'un de ses scénarios. Le film est présenté à la Semaine de la Critique à Cannes mais jugé trop violent par les critiques occidentaux. En 1990, le cinéaste réunit tous les jeunes ...
    Lire plus

    Filmographie

    Gucci
    Gucci
    Date de sortie inconnue
    See You Tomorrow
    See You Tomorrow
    Date de sortie inconnue
    The First Monday In May
    The First Monday In May
    Date de sortie inconnue
    Blossoms
    Blossoms
    Date de sortie inconnue
    The Grandmaster
    The Grandmaster
    17 avril 2013
    Dejavu
    Dejavu
    Date de sortie inconnue
    Touch of the Light
    Touch of the Light
    Date de sortie inconnue
    Toute sa filmographie Ses meilleurs films / séries

    Vidéos bonus

    Photo

    News

    Prix Lumière 2017 : Wong Kar-wai couronné à Lyon
    NEWS - Tournages
    samedi 21 octobre 2017
    Lauréat du neuvième Prix Lumière, qu'il s'est vu décerner au terme d'une émouvante cérémonie, Wong Kar-wai succédait ainsi...
    Lumière 2017 : la leçon de cinéma de Wong Kar-wai
    NEWS - Festivals
    samedi 21 octobre 2017
    Quelques heures avant de recevoir le Prix Lumière, le cinéaste hongkongais Wong Kar-wai s'est soumis à l'exercice de la masterclass...
    38 news à propos de cette star
    Commentaires
    • RustCohle
      Très grand réalisateur
    • Kurtz Willard
      Si vous n'aimez pas les films dit "lent" ne regardez pas du Wong Kar-Wai. Ce réalisateur est avant tout un extraordinaire photographe ! Les images de ses films en disent bien plus que ses scénarii. J'ai réellement aprécié le cinema grâce à un de ses films nommé "2046" qui pour moi est et restera mon film préféré. Ce qui me fait dire cela c'est le soins qu'il a apporté à la photographie, à l'histoire et à la mise en scène car elle cohabite dans une parfaite harmonie, ce qui est très rare pour un long-mettrage moderne. Tous ses plans son millimétrés aux centimètres et à l'objet près, c'est comme si il peignait un tableau. C'est très souvent émouvant tellement que ses scènes peuvent parfois être sublime. C'est pour cela que Wong Kar-Wai me fascinera pour l'éternité. Puis les gens qui disent que ce réalisateur est une merde faudrait qu'ils regardent autre chose que des films fades et dénouez de tout sens artistiques préconçu pour rapporter de la thune en à rien de temps (phrase cliché, peut-être....).
    • Cathedrale
      oulà, les commentaires volent haut ... tu parles d'un site de cinéphiles... Batalla en el cielo, je l'ai pas aimé, du tout, mais de là à l'étiqueter de 'merde', faut y'aller.. quoique, vous précisez 'pour moi c'est de la merde' alors finalement, on se dit qu'on vous pardonne... bref'
    • NormanBates3
      [quote]Te justifie pas, j'essayais juste de faire de l'humour en fait (essayer c'est le verbe-clé de cette phrase)[/quote] J'avais compris quand même :sarcastic: [quote]Moi par exemple j'ai eu une période où j'en ratais pas une pour chier sur inland empire parce que j'étais révolté de son statut "chef d'oeuvre" (alors que pour moi c'est juste de la merde, même chose d'ailleurs pour bataille dans le ciel qui est peut être le pire film de tous les temps).[/quote] Comme je te comprend, Inland Empire est une de mes plus douloureuses expériences surtout qu'en plus j'adore David Lynch.Je ne connais pas Bataille dans le ciel par contre
    • christo8684
      Te justifie pas, j'essayais juste de faire de l'humour en fait (essayer c'est le verbe-clé de cette phrase)Moi personnellement Duras je m'en contrefous mais je comprends qu'on puisse s'énerver lorsque des gens s'extasient devant un artiste qui à mes yeux ne présente pourtant aucun intérêt (phrase trop longue mais comme j'ai la flemme de l'améliorer on va dire que c'est proustien)Moi par exemple j'ai eu une période où j'en ratais pas une pour chier sur inland empire parce que j'étais révolté de son statut "chef d'oeuvre" (alors que pour moi c'est juste de la merde, même chose d'ailleurs pour bataille dans le ciel qui est peut être le pire film de tous les temps).
    • NormanBates3
      Je suis en croisade contre Marguerite Duras, parce ce que c'est de la merde qui est considérer comme du chef d'œuvre par toute l'intelligentsia et que c'est un scandale, voila c'est pour mon deuxième post.Pour mon premier post je reconnais que a priori Duras et Wong Kar Waï n'ont rien a voir, mais c'est le meilleurs exemple que j'avais pour illustrer ce cinéma prétentieux, auto-satisfait, mais qui n'exprime strictement rien, elle est quasiment la figure tutélaire de ce cinéma là, sa caricature.
    • christo8684
      bon sinon, moi je trouve que Chungking express et 2046 sont des films intéressants (message sans intérêt je sais mais c'est juste histoire de revenir au sujet :D)
    • christo8684
      [quote]Quelqu'un arrivant sur la fiche de WKW et qui descend jusqu'aux commentaires, il va pas comprendre de quoi on parle je crois[/quote] Ce quelqu'un se rendra compte en revanche que Norman ne porte pas Duras dans son coeur. J'ai d'ailleurs un peu de mal à comprendre cette haine viscérale qu'il lui porte (je pense que son ex copine qui vient de le plaquer avait Le Vice-consul comme livre de chevet) au point qu'il embraye sur Duras même quand le sujet à la base n'a pas beaucoup de rapport. Parce qu'en caricaturant un peu ça donne : -Ce café noisette est succulent, ne trouvez vous pas ?-Tout à fait, d'autant plus que Marguerite Duras c'est vraiment de la merde !
    • NormanBates3
      [quote]Bon Duras, on va pas épiloguer des années. j'y vois de la poésie là où tu n'y vois rien. C'est possible mais c'est purement subjectif. De toute façon, je suis d'accord que c'est à la limite du cinéma, un peu comme des films comme La jetée de Marker dans un autre style.[/quote] La Jetée de Marker a au moins le mérite de proposer un véritable discours et ce qui fait son intérêt c'est bien qu'il ne se limite pas a son statut expérimental, d'ailleurs l'histoire ne s'y est pas tromper la Jetée est un film souvent cité encore aujourd'hui, alors que Les mains négative est assez oubliée, alors je sais que ça n'est pas une preuve de la vacuité du film mais c'est un indice. Duras c'est de la poésie de collégienne suicidaire pré-pubére (ou non plutôt pubère en pleine découverte de sa sexualité, étant donné qu'elle donné qu'elle adore nous parler de ses histoires de cul) , Duras c'est de la M**DE je te laisse compléter :D :sarcastic: Non mais franchement c'est tout simplement indéfendable Duras, et le statut qu'elle a dans la littérature relève de l'hallucination collective, c'est creux et prétentieux et ça casse complétement tout ce que le texte pourrait avoir de poétique (sans compter que son style est d'un simplisme affligeant, malgré la construction tarabiscoté des textes) et encore la je ne parle que des textes fictionnel parce qu'alors ses essais sont du plus haut comique, d'ailleurs si vous avez envie de rire je suggère la lecture des Yeux verts, qui regroupe divers article de Duras sur le cinéma vous trouverez notamment des considération sur l'écriture, qui n'est pas un travail, non c'est un non-travail, et sur le cinéma qui n'existe pas si il n'y a personne pour faire des film, au contraire de l'écris qui lui existeras toujours même si personne n'écris. Je pense que ça se passe de commentaire :sarcastic: Et dans le cinéma heureusement qu'elle n'a pas le même statut parce qu'alors là ça serait vraiment scandaleux, Wong Kar Waï ou Antonioni sont des réalisateurs que je n'aime pas, néanmoins ça resteras toujours du cinéma parce qu'ils construisent un langage cinématographique dans lequel on peut trouver une certaine poésie (en tout cas en ce qui concerne Wong Kar Waï parce que je ne pense pas que le but d'Antonioni soit d'être poétique) mais ça n'en reste pas moins limités. [quote]Effectivement, Wong Kar Wai fait partie de ces cinéastes plutôt manieristes. Mais est-ce que ça empêche le film d'exprimer quelquechose ? C'est millimétré et extrêmement perfectionniste.[/quote] C'est peut être millimétrée et extrêmement perfectionniste, mais ça n'en reste pas moins tape a l'œil, c'est une esthétique de pub, et c'est un des reproches que je fait au film.Enfin je n'ai rien contre le cinéma maniériste: Luchino Visconti, Stanley Kubrick, Terrence Malick ou pour cité des cinéaste moins contemplatif allez Tsui Hark avec Shangaï Blues, Paul Shrader avec Mishima pour parler de deux découverte récentes tous sont des cinéastes maniéristes, la forme est extrêmement importante chez eux et pourtant leur film ont un fond, et ils transmettent une véritable émotion.
    • Zarbondu74
      ce tu vient de dire confirme ce que je pense il y tes note pour star wars parle beaucoup :saint: j'en pense des meilleur :D
    • anarion21
      Quelqu'un arrivant sur la fiche de WKW et qui descend jusqu'aux commentaires, il va pas comprendre de quoi on parle je crois :D
    • anarion21
      [quote]j'ai impression que les comédie, la sciène fiction ou film action ou du moins tout ce qui grand public c'est pas ton truc [/quote]Action et horreur je suis pas fan, les autres il y a pas de probleme. Et j'ai pas de probleme avec le grand public, enfin pas tout le temps, mais je supporte pas les réalisateurs qui se permettent des simplifications et de la vulgarité à outrance dans l'unique but de plaire au grand public. :saint:
    • Zarbondu74
      j'ai impression que les comédie, la sciène fiction ou film action ou du moins tout ce qui grand public c'est pas ton truc :saint:
    • anarion21
      [quote]ton exemple est mauvais[/quote]Oui, je voulais juste que l'idée soit la plus absurde possible mais dans la pratique, c'est absolument impossible que Certains l'aiment chaud (vu il y a bcp trop longtemps pour que je m'en souvienne) me fasse moins rire que Bienvenue chez les chtis pour lequel je n'ai pas du avoir le moindre même sourire pendant tout le film. :saint:
    • Zarbondu74
      ton exemple est mauvais mais le ressent émotionnelle pour moi est important enfin pour moi si ressant rien comme veux tu que j'aime un film par il y le cote jeu acteur, mise en scène qui est important je dit pas mais faut pas mise que la dessus moi si sa me transporte pas c'est pas la peine peux importe si le film est bon techniquement si moi je ressant aucun émotion et que je suis pas transporte je peux pas aime un film pleinement :saint:
    • Plume231
      [quote]Quand on me dit: "Il ne se passe rien, le film est nul", c'est tout à fait ce que j'y vois. C'est peut être pas ce que Plume voulait dire mais c'est aussi très loin d'être la premiere fois que je lis ça sous les formulations les plus variées. Je suis absolument pas d'accord avec cette conception. Si c'était pas le sens, désolé Plume[/quote]Disons que je veux bien que l'on donne l'impression qu'il ne passe rien mais quand je regarde un film, j'aime bien avoir eu l'impression qu'il s'est passé quelque chose même minime. Oh, c'est compliqué tout ça :sarcastic: . Mais disons que j'ai pas voulu quand même exprimer quelque chose d'aussi simpliste.
    • Plume231
      [quote]Si j'ai plus ri devant Bienvenue chez les chtis que devant Certains l'aiment chaud, je dois en déduire que le Boon est un chef d'oeuvre et le Wilder une croute ?[/quote]Ce sont des sentiments intérieurs que je parlais. "Bienvenue..." tu ris un peu mais sitôt vu, sitôt oublié. "Certains l'aiment chaud" tu rigoles beaucoup mais tu ne l'oublies pas déjà parce que la forme est beaucoup soignée mais pour en revenir à notre sujet parce qu'on peut y découvrir une réflexion qui pousse à la discution comme le fait par exemple par le fait qu'en essayant de tromper par le déguisement (qui soit réel ou pas!), on se découvre des sentiments qu'on ne se connaissait pas jusque-là. "Noblesse oblige" n'est pas la comédie qui me fera rire aux larmes et pourtant c'est un de mes trois films favoris. Pourquoi ??? Parce qu'il y a sous la drôlerie du film et l'élégance de la mise en scène, une satire sociale d'un mordant très très féroce qui trouve un très fort écho aujourd'hui.
    • anarion21
      [quote]Je suis paradoxalement beaucoup plus ouvert que toi car je ne mesure pas un film à sa complexité ou autre (soyons pas méchant ne disons pas au degré d'ennui!) mais par rapport aux sentiments qu'ils me procurent. Si il y a un fond, il y a du sentiments.[/quote] Je crois pas que ton raisonnement soit aussi simple que ça.Sinon, prenons un exemple imaginaire. Si j'ai plus ri devant Bienvenue chez les chtis que devant Certains l'aiment chaud, je dois en déduire que le Boon est un chef d'oeuvre et le Wilder une croute ? Ca a pas de sens.
    • anarion21
      [quote]Mais personne ne réduit le cinéma a une narration filmé[/quote]Quand on me dit: "Il ne se passe rien, le film est nul", c'est tout à fait ce que j'y vois. C'est peut être pas ce que Plume voulait dire mais c'est aussi très loin d'être la premiere fois que je lis ça sous les formulations les plus variées. Je suis absolument pas d'accord avec cette conception. Si c'était pas le sens, désolé Plume :jap: [quote]Et c'est la même chose pour le Duras dont tu as parler la dernière foi, j'ai quand même fait l'effort d'aller le regarder (il est sur You Tube pour les courageux qui voudrait tenter cette abominable expérience ) j'ai regarder les deux premiére partie, non seulement ce film est pénible, mais en plus il est prétentieux, et n'apporte rien strictement rien que ça soit sur le plan esthétique que intellectuel. [/quote] Bon Duras, on va pas épiloguer des années. j'y vois de la poésie là où tu n'y vois rien. C'est possible mais c'est purement subjectif. De toute façon, je suis d'accord que c'est à la limite du cinéma, un peu comme des films comme La jetée de Marker dans un autre style. [quote]Et bien In the mood for love c'est pareil (enfin non ça reste largement mieux que le Duras, Wong Kar Waï sait filmé et il utilise un minimum les moyens du cinéma) mais a par ça on se retrouve avec un objet purement visuel alors pourquoi pas, le probléme c'est que même sur le plan esthétique ça reste très conventionnel, c'est publicitaire, tape a l'oeil comme le dit Christo, pour moi ce n'est pas ça la vrai beauté.[/quote]Effectivement, Wong Kar Wai fait partie de ces cinéastes plutôt manieristes. Mais est-ce que ça empêche le film d'exprimer quelquechose ? C'est millimétré et extremement perfectionniste. A vrai dire In the mood for love et 2046 sont peut être les films qui me rappellent le plus Antonioni et ce n'est surement pas un hasard. Ca essaye de peindre l'entre-deux, l'entre-deux actions. Ici ça se concentre sur le passage émotionnel alors que chez Antonioni, ça aurait plus tendance à marquer la séparation émotionnelle des êtres. Et de ce point de vue là, c'est une réussite totale.
    • Zarbondu74
      oui je sait mais sa prouve tu est ouvert :D
    Voir les commentaires
    Back to Top