Mon AlloCiné
    Raymond Massey
    facebookTweet
    Métier Acteur
    Nationalité Canadien
    Naissance 30 août 1896
    Décès 29 juillet 1983 à l'age de 86 ans
    49
    ans de carrière
    34
    films et séries tournés
    1
    nomination

    Filmographie

    Absolute Deception
    Absolute Deception
    Date de sortie inconnue
    L'Or de MacKenna
    L'Or de MacKenna
    Date de sortie inconnue
    La Conquête de l'Ouest
    La Conquête de l'Ouest
    27 novembre 1962
    The Fiercest Heart
    The Fiercest Heart
    Date de sortie inconnue
    Les Nus et les morts
    Les Nus et les morts
    Date de sortie inconnue
    Les Amours d'Omar Khayyam
    Les Amours d'Omar Khayyam
    Date de sortie inconnue
    A l'est d'Eden
    A l'est d'Eden
    1 octobre 1955
    Toute sa filmographie Ses meilleurs films / séries

    Photos

    News

    Commentaires
    • Plume231
      Abraham Lincoln (1940) de John Cromwell [img]http://images.moviepostershop....[/img] Synopsis : Fils d'un humble pionnier, Abraham Lincoln voit le jour dans le Kentucky, en 1809. Sa rude jeunesse dans l'Indiana encore sauvage affermit sa volonté. Brillant autodidacte, il exerce divers métiers avant de devenir avocat en 1837. Entre-temps, il s'engage en politique et, refroidi par un premier amour malheureux, épouse Mary Todd, qui ne l'enflamme guère mais qui lui ouvre les portes de la bonne société. Lincoln entre au Congrès en 1847, comme député républicain de l'Illinois. Sa femme rêve de devenir la première dame du pays. Il ne la décevra pas... [img]http://image.toutlecine.com/ph...[/img] Critique : Il manque l'étincelle d'un John Ford pour "Vers sa destinée" pour que ce biopic du grand président des Etats-Unis, qui va de sa jeunesse jusqu'à son élection au poste suprême, soit vraiment mémorable. Mais John Cromwell fait correctement son travail, sa mise en scène étant loin de manquer de solidité, et Raymond Massey incarne un Lincoln totalement crédible. Et puis le film a le mérite de nous montrer un homme et pas une légende, ne cachant nullement ses défauts à l'image du fait que c'était un autodidacte brillant mais qui avait du mal à s'assumer et faisait donc preuve parfois de veulerie. Donc l'ensemble n'est pas époustouflant donc mais c'est du bon travail. Note : 14/20 (***) [img]http://www.talltalestruetales....[/img]
    • Plume231
      La Piste de Santa-Fe (1940) de Michael Curtiz [img]http://fnacpantherimage.toutle...[/img] Synopsis : En 1854, Jeb Stuart et ses amis, tous officiers, quittent West Point pour intégrer la deuxième unité de cavalerie située à Fort Leavenworth, au cœur du Kansas. Ils sont bientôt confrontés aux exactions commises par l’abolitionniste John Brown, devenu un criminel particulièrement dangereux. Malgré des points de vue idéologiques différents, le groupe d’amis reste soudé et poursuit Brown sur plusieurs mois, au travers d’affrontements sanglants. La guerre de Sécession est sur le point d’éclater... [img]http://www.vodkaster.com/var/v...[/img] Critique : Une oeuvre assez embarrasante parce qu'il est très difficile de ne pas y voir un film faisant l'apologie de la ségrégation. On est loin du racisme outrancier de "Naissance d'une nation" mais ce débat, malgré quelques tentatives d'y donner un côté un peu plus neutre surtout par l'intermédiaire du personnage d'Errol Flynn, est gâché par un schéma trop "les gentils sudistes face aux méchants nordistes anti-esclavagistes" (notamment à cause du personnage de Van Heflin !!!). Beaucoup moins de manichéisme aurait été largement bénéfique et la dernière scène, en trop, du mariage (le fait que le film se serait terminé juste sur l'exécution qui est une des deux-trois séquences vraiment fortes auraient fait pardonner bien des choses !!!) avec son côté "tout est bien qui finit bien" achève de noyer l'oeuvre dans un très grand manque de subtilité. Pourtant tout n'est pas à jeter, loin de là. Michael Curtiz réussit magistralement les séquences d'action, et les deux scènes intimistes que sont l'exécution de John Brown bien sûr et la prédilection de l'indienne sont vraiment mémorables. Côté interprétation, on remarquera pas la très oubliable interprétation de Ronard Reagan en jeune Custer mais c'était juste pour souligner qu'il est amusant de voir une future ordure jouer le rôle d'une future ordure. Par contre l'hyper-charismatique Errol Flynn donne ici une de ses interprétations les plus nuancées de sa carrière et la sublime Olivia de Havilland (que l'on voit beaucoup trop peu au passage !!!) est pétillante en garçon manqué. Raymond Massey quand à lui est impressionnant dans la figure inquiétante mais juste de John Brown. Remarquable par certains aspects mais noyé trop souvent dans un manque flagrant de subtilité. Note : 13/20 (***) [img]http://rhapsody2000.free.fr/im...[/img]
    • Plume231
      test
    Voir les commentaires
    Back to Top