Laraine Day
Laraine Day
  • Métier
    Actrice
  • Nationalité
    Américaine
  • Naissance
    13 octobre 1917
  • Décès
    10 novembre 2007 à l'âge de 90 ans
Se connecter sur mon AlloCiné
Tweet  
 

Biographie Laraine Day

  • 45 ansde carrière
    • 13 rôles
    13 films & séries tournés
  • 3,3note moyenne sur 5 230 notes sur sa filmographie
Découvrir toute sa carrière en chiffres clés

Filmographie Laraine Day

Voir sa filmographie complète ses meilleurs films/séries

Photos Laraine Day

Vidéos de ses films et séries Laraine Day

Commentaires

  • Plume231

    Taïkoun (1947) de Richard Wallace

    [img]http://medias.fluctuat.net/fil...[/img]

    Synopsis : L'ingénieur Johnny Munron, chargé par le magnat industriel Frederick Alexander de conduire un vaste chantier dans les Andes, se heurte au caractère brutal de ce dernier. La rencontre de Johnny Munroe avec la fille de son employeur Maura va exacerber la tension entre les deux hommes...

    [img]http://tcmcinema.fr/programmes...[/img]

    Critique : Gros bide commercial à sa sortie, ce film est pourtant loin d'être un ratage malgré quelques imperfections. Le film aurait gagné à être entièrement tourné en extérieurs car les scènes en studio font perdre beaucoup de crédibilité à l'ensemble et certains seconds rôles auraient mérité d'être plus développé comme ceux incarnés par Anthony Quinn, Judith Anderson ou encore James Gleason. Ces défauts sont heureusement contrebalancés par des personnages intéressants principalement ceux du père, de la fille et de l'ingénieur interprétés de façon convaincante par Sir Cedric Hardwicke, Laraine Day (même si elle donne plus l'impression de s'être fait des UV plutôt que d'avoir le teint mat mais paradoxalement il faut reconnaître que l'actrice n'a jamais été aussi belle!) et John Wayne, et aussi par une histoire assez bien menée car bien que le film dure plus de deux heures il ne donne pas l'impression d'être long. Un bon divertissement au final.

    Note : 13,5/20 (***)

    [img]http://www.dvdclassik.com/V2/i...[/img]

  • Plume231

    Le Médaillon (1946) de John Brahm

    [img]http://filmsnoir.net/wp-conten...[/img]

    Synopsis : John Willis doit épouser la ravissante Nancy. Alors que la cérémonie approche, Harry Blair, psychiatre, sollicite un entretien avec John et lui annonce que Nancy a été sa femme pendant cinq ans...

    [img]http://images.yuku.com/image/j...[/img]

    Critique : On aurait pu avoir un grand film avec un grand metteur en scène derrière la caméra. Avec Alfred Hitchcock, ou même un chouia plus modeste avec Otto Preminger, le résultat aurait pu être très fracassant. Mais à la place on a une mise en scène sage, un peu terne, pour un sujet qui ne l'est certainement pas, mais alors pas du tout. Le scénario est très noir, voir même carrément très cruel, et ne nous épargne pas en laissant quelques zones d'ombre non éclaircies. Brian Aherne s'en sort comme un chef, Robert Mitchum n'est pas mal non plus. Quand à Laraine Day, elle est tout simplement parfaite. Son physique absolument charmant de petite fille sage colle par contraste merveilleusement à la complexité de son personnage. Mise à part une grande réalisation qui fait cruellement défaut, il n'y a rien qui manque à ce film.

    Note : 14,5/20 (***)

    [img]http://filmsnoir.net/wp-conten...[/img]

  • tomPSGcinema

    LE MEDAILLON ( 1946 ) de John Brahm
    [img]http://img.over-blog.com/375x5...[/img]

    La critique :

    Un médecin révèle à un homme, la veille de son mariage, que sa femme est kleptomane... Ce film noir fondé sur plusieurs flash-back possède une histoire bien captivante, et d'ailleurs il faut avouer que la mise en scène pleine de rigueur de John Brahm permet de bien nous passionner pour ce sujet bien délicat. Le casting est en plus vraiment de qualité, notamment en ce qui concerne l'interprétation du charismatique Robert Mitchum, ou encore celle de la charmante Laraine Day qui nous proposera une prestation de très grande qualité dans le rôle de la kleptomane, cette dernière restera à mon sens comme étant la grande révélation de ce long métrage. Précisons également une photographie en noir et blanc des plus soignées, et vous obtiendrez une oeuvre qui arrivera facilement à émouvoir les amateurs de films noir, notamment en ce qui concerne la fin qui est quand même extrêmement cruelle.

    [img]http://3.bp.blogspot.com/_hvi6...[/img]
    3,5*
    15,5/20
    68ème de mon top des années 1940.
    8ème de mon top de l'année 1946.
    19ème/56 de mon top des films découvert en 2011.

    :hot:

  • Plume231

    Mister Lucky (1943) d'H.C. Potter

    [img]http://images.fan-de-cinema.co...[/img]

    Synopsis : Joe Adams (Cary Grant) est un joueur invétéré doublé d’un homme d’affaires peu scrupuleux. A quelques jours de son départ pour La Havane, il apprend qu’il doit rejoindre les forces américaines engagées dans la Seconde Guerre Mondiale. Il usurpe alors son identité et adopte le nom de ‘Bascopolous’ afin d’échapper à la conscription. N’ayant plus un dollar en poche, Joe et son homme de main, Crunck, partent en vadrouille à Miami en quête d’un ‘coup de chance’ ! Ils y rencontrent une jolie jeune femme, Dorothy Bryant (Laraine Day), que Joe s’emploie à séduire. Miss Bryant est bénévole dans une association caritative et organise une soirée dont les bénéfices serviront à aider les troupes de l’Oncle Sam sur le front européen. Joe y voit une occasion en or de monter une opération juteuse en installant une salle de jeu au cœur de la soirée ! Malheureusement pour Joe, Mademoiselle Bryant n’est guère convaincue par cette proposition…

    [img]http://storage.canalblog.com/7...[/img]

    Critique : Le début du film est un peu cahoteux pour la raison qu'il hésite entre la srewball comedy et la comédie dramatique. Enfin quand au bout d'à peu près une demi-heure le film s'assume pleinement en tant que comédie dramatique, ça devient nettement plus intéressant d'autant plus que les scènes de comédie étaient loin de provoquer l'hilarité. L'hyper-charismatique Cary Grant trouve l'un des rôles les plus intéressants de sa carrière à travers l'intermédiaire d'un des personnages les plus sombres de sa carrière. Cette face ambiguë de l'acteur est aussi bien exploitée dans la violence, notamment lors du dernier affrontement contre son associé et ennemi, que dans le romantisme, en particulier dans la séquences où les deux personnages principaux s'apprêtent à devenir amants. Son couple avec Laraine Day fonctionne bien et donne même lieu à quelques belles séquences d'émotion. Si on est loin d'un chef d'oeuvre, "Mister Lucky" est sans conteste une découverte intéressante.

    Note : 14/20 (***)

    [img]http://2.bp.blogspot.com/-UVPv...[/img]

On en parle sur Twitter
Top Stars du jour

Selon le nombre de consultations sur le site

Voir le top star complet
Playlists
5 vidéos
LA SHORT PAUSE spéciale Batman - 5 courts métrages à déguster
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #10 - 5 courts métrages à déguster
4 vidéos
Les 5 vidéos buzz de la semaine #23
Toutes les playlists
Forum

Discutez et débattez autour de Laraine Day dans nos forums:

Tous les sujets sur Laraine Day