Mon AlloCiné
Henri Alekan
facebookTweet
Biographie Filmographie Top films/séries Photos Récompenses News Vidéos
Métiers Directeur de la photographie, Acteur, Assistant opérateur plus
Nationalité Français
Naissance 10 février 1909 (Paris, France)
Décès 15 juin 2001 à l'age de 92 ans (Auxerre, France)
73
ans de carrière
67
films et séries tournés
1
prix

Filmographie

Si loin, si proche
Si loin, si proche
1 septembre 1993
Les Ailes du désir
Les Ailes du désir
23 septembre 1987
La Belle Captive
La Belle Captive
16 février 1983
La Truite
La Truite
22 septembre 1982
L'Etat des choses
L'Etat des choses
23 septembre 2008
Soleil Rouge
Soleil Rouge
15 septembre 1971
Deux hommes en fuite
Deux hommes en fuite
1 janvier 1970
Toute sa filmographie Speednoter sa filmo

News

Livres de cinéma
NEWS - Festivals
samedi 29 septembre 2001
Commentaires
  • Plume231

    test

  • Plume231

    Les Ailes du désir (1987) de Wim Wenders

    [img]http://www.utc.fr/~macret/cine...[/img]

    Synopsis : Deux anges, Damiel et Cassiel, contemplent les hommes du haut du ciel berlinois. Éternels, ces deux êtres ne connaissent ni le froid, ni la faim, ni l’amour, mais une compassion détachée pour ces hommes trop souvent malheureux. Parce qu’ils sont invisibles, Damiel et Cassiel se mêlent à eux, lisent leurs pensées et tentent de les aider à leur manière, de les détourner de certaines idées noires. Pourtant, Damiel, las peut-être de son existence linéaire et monotone, tombe amoureux d’une jolie trapéziste, Marion. Mais la jeune femme est incapable de voir Damiel. Elle ressent la présence de l’ange comme une sensation, un parfum autour d’elle. C’est le comédien Peter Falk (Columbo), venu tourner un film sur la période nazie, qui va porter secours à Damiel. Car lui aussi a été un ange, trente ans plus tôt, et chaque jour il se félicite d’avoir renoncé à son essence angélique, même si la mort se trouve au bout du chemin. Il explique à Damiel – qu’il ne voit pas mais dont il sent la présence délétère – la beauté du monde terrestre, sa saveur…

    [img]http://www.premiere.fr/var/pre...[/img]

    Critique : Eh oui c'est poétique, eh oui c'est magnifique, eh oui c'est profond, eh oui c'est une réussite magistrale. Bruno Ganz est attachant en ange qui veut avoir une vie terrestre, Solveig Dommartin en trapéziste est rayonnante comme tout et Peter Falk dans son propre rôle assure parfaitement une touche de légèreté qui s'avérait indispensable. C'est sublimement filmé, la beauté visuelle du film doit autant au talent incroyable du directeur de la photo Henri Alekan, qui montre que quarante ans après "La Belle et la Bête" il n'avait absolument rien perdu de sa superbe, qu'à Wim Wenders. Bref, jamais une ville n'a été autant filmé de manière aussi inspirée que Berlin dans "Les Ailes du désir". Si vous avez pas compris que je vous encourage très très fortement à vous laisser emporter par cette oeuvre belle et envoutante alors je ne sais plus quoi faire.

    Note : 17/20 (****)

    [img]http://fnacpantherimage.toutle...[/img]

    [img]http://image.toutlecine.com/ph...[/img]

Voir les commentaires
Back to Top