Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Maggie McNamara
facebookTweet
Métier Actrice
Nationalité Américaine
Naissance 18 juin 1928
Décès 18 février 1978 à l'age de 49 ans
10
ans de carrière
4
films et séries tournés
2
nominations

Filmographie

Le Cardinal
Le Cardinal
Date de sortie inconnue
La Fontaine aux amours
La Fontaine aux amours
Date de sortie inconnue
La Lune était bleue
La Lune était bleue
1 juillet 1953
Commentaires
  • Plume231
    La Lune était bleue (1953) d'Otto Preminger [img]http://dvdtoile.com/FILMS/11/1...[/img] Synopsis : Don Gresham, architecte new-yorkais, croise une jolie fille dans les couloirs de l’Empire State Building. Il tente de la séduire et la poursuit jusqu’au toit du bâtiment où il l’invite à dîner. Prénommée Patty, la jeune femme accepte la proposition et accompagne Don jusqu’à son domicile. C’est sur ce lieu que les choses se compliquent pour le séducteur : son ex-petite amie débarque, accompagnée de son père qui s’avère être le meilleur ami de Don mais aussi un coureur de jupons sensible aux charmes de Patty… [img]http://p7.storage.canalblog.co...[/img] Critique : Un film qui a emmerdé le Code Hays et les Ligues hypocrites catholiques américaines, et grâce auquel Otto Preminger a donné un véritable gros coup de canif qui fait mal à ces derniers, ne peut pas être mauvais. Déjà entendre les mots de "vierge", de "maîtresse" et de "sexe" dans un film américain des très puritaines années 50, ça donne un intérêt à la chose. Ensuite, si Preminger n'a pas entièrement la maestria du théâtre filmé assumé, comme l'aura deux ans plus tard Billy Wilder avec "Sept ans de réflexion", il réussit tout de même à insuffler un très bon rythme de croisière et fait voler avec de très belles étincelles des dialogues délicieusement piquants dans tous les sens. William Holden n'a pas besoin de se forcer en brave architecte un brin dragueur, David Niven s'en donne à coeur joie en riche pochtron Dom Juan toujours un verre à la main ; mais celle qui se taille la part du lion est incontestablement la très pétillante Maggie McNamara, minois à la Audrey Hepburn (donc vous comprendrez que votre serviteur ait vite capitulé face au charme de la comédienne ; dommage que la suite de sa carrière n'ait pas été à la hauteur de ce rôle prodigieux !!!), délicieuse en fausse ingénue faussement naïve. Souvent considéré comme une oeuvre mineure dans la filmo de son réalisateur, "La Lune était bleue" est pourtant une comédie de moeurs qui se regarde avec un très grand plaisir impossible à dissimuler. [img]http://r21.imgfast.net/users/2...[/img] [img]http://www.cinematheque.fr/dat...[/img]
Voir les commentaires
Back to Top