Mon AlloCiné
Fred MacMurray
facebookTweet
Métiers Acteur, Producteur
Nom de naissance

Fredrick Martin MacMurray

Pseudo

Fred McMurray

Nationalité Américain
Naissance 30 août 1908
Décès 5 novembre 1991 à l'age de 83 ans
43
ans de carrière
43
films et séries tournés

Filmographie

L'Inévitable catastrophe
L'Inévitable catastrophe
1 septembre 1978
Charley and the angel
Charley and the angel
Date de sortie inconnue
Demain des hommes
Demain des hommes
Date de sortie inconnue
Kisses for My President
Kisses for My President
Date de sortie inconnue
Monte là-dessus
Monte là-dessus
28 février 1962
La Garçonnière
La Garçonnière
1 septembre 1960
Quelle vie de chien
Quelle vie de chien
Date de sortie inconnue
Toute sa filmographie Ses meilleurs films / séries

Photos

12 Photos
Commentaires
  • Plume231
    Du plomb pour l'inspecteur (1954) de Richard Quine [img]http://www.notrecinema.com/ima...[/img] Synopsis : Soupçonnant McAllister et ses hommes d'avoir braqué une banque de la région, le lieutenant Carl Eckstrom décide de surveiller l'appartement de Lona McLane, la maîtresse du gangster. Désigné pour cette mission, Paul Sheridan ne tarde pas à tomber sous la charme de la belle Lona... [img]http://image.toutlecine.com/ph...[/img] Critique : Richard Quine est sans conteste un cinéaste énormément surestimé par certains critiques français. En fait, c'est juste un ersatz de Billy Wilder comme l'a prouvé de nombreuses comédies un peu trop sages et comme le prouve aussi ce film noir qui lorgne un peu trop vers "Assurance sur la mort", la puissance en moins, et pas seulement parce qu'il y a Fred MacMurray dans un même type de rôle. L'ensemble n'arrive jamais à se faire vraiment captivant à cause aussi d'une mise en scène un peu trop sage et aussi d'une bande originale un peu trop présente et qui ne sert en rien l'atmosphère (n'est pas Miklós Rózsa qui veut!). Mais à défaut d'être captivant, l'ensemble se laisse vraiment voir en particulier grâce à son couple principal Fred MacMurray-Kim Novak. Cette dernière étant idéale pour incarner la superbe femme fatale qui ne l'est pas tant que cela. Un petit film peu mémorable mais plaisant. Note : 12,5/20 (***) [img]http://image.toutlecine.com/ph...[/img]
  • AMCHI
    il se fait avoir par les femmes à chaque fois :D
  • Plume231
    Je veux bien me faire avoir par n'importe quelle femme si j'arrive à coucher avec elles et qu'elles sont aussi belles que Barbara Stanwyck et Kim Novak. [spoiler]Sauf que le personnage joué par Kim Novak est moins garce que Barbara Stanwyck[/spoiler]
  • AMCHI
    moi je craquerais plus pour Kim
  • Plume231
    Question de subjectivité :D
  • AMCHI
    elle est plus douce je trouve :love:
  • Plume231
    [img]http://kittypackard.files.word...[/img] Elle est pas douce là Barbara Stanwyck ??? :D
  • AMCHI
    tant qu'on lui tourne pas le dos ça va :D
  • Plume231
    Ca va c'est une gentille dedans mais je ne le ferais pas dans "Assurance sur la mort" c'est sûr. :D
  • tomPSGcinema
    DU PLOMB POUR L'INSPECTEUR ( 1954 ) de Richard Quine[img]http://www.moviepostershop.com...[/img] Ma critique : Un inspecteur de police tombe amoureux de l'égérie d'un gang... Il est clair que le scénario de ce film noir n'a rien de novateur et c'est ce qui est son principal défaut d'ailleurs, car il ressemble à d'autres films de ce style qui ont été tourné des années auparavant ( je pense notamment à " Assurance sur la mort " ). Mais il n'empêche que la mise en scène de Richard Quine est vraiment bien maîtrisée, et propose une atmosphère captivante et un climat assez pesant. En tête d'affiche, on retrouve un très bon Fred McCurray ( qui était également l'acteur principal du chef-d'oeuvre de Billy Wilder que j'ai citer plus haut ) dans le rôle d'un inspecteur assez désabusé et qui ne pourra pas rester insensible bien longtemps au charme de la troublante Kim Novak , qui interprète avec talent le rôle de la femme fatale, un personnage tellement important pour ce genre de film. Le tout est emmener par une photographie en noir et blanc des plus appréciable et d'une sympathique partition musicale de Arthur Morton, ce qui fait que l'ensemble se visionne bien agréablement.[img]http://2.bp.blogspot.com/_qB_d...[/img]3*15/2017ème de mon top de l'année 1954.14ème/33 de mon top des films découvert en 2011. :hot:
  • Plume231
    [quote]car il ressemble à d'autres films de ce style qui ont été tourné des années auparavant ( je pense notamment à " Assurance sur la mort " ). [/quote]C'est le principal reproche que je ferais à ce film. D'autant plus qu'à côté du chef d'oeuvre de Wilder, il apparaît bien sage, voir même un peu moralisateur.
  • tomPSGcinema
    [quote]C'est le principal reproche que je ferais à ce film[/quote]Moi pareil, mais ça m'a pas empêcher de passer un très bon moment de cinéma. Le casting fait quand même bien son taf :)
  • Plume231
    [quote]Le casting fait quand même bien son taf[/quote]Ah oui, c'est sûr et puis il faudrait être sourd, muet et aveugle pour être insensible au charme de Kim Novak :love2:
  • tomPSGcinema
    c'est clair :)
  • tomPSGcinema
    LA GARCONNIERE ( 1960 ) de Billy Wilder [img]http://images.allocine.fr/r_76...[/img] Ma critique : Un jeune employé ambitieux prête les clefs de son appartement à ses chefs pour abriter leurs bonnes fortunes... Vraiment très agréable à visionner ce long métrage de Billy Wilder. Evidemment que l'histoire sera perçu pour certains comme étant assez amoral - car le film montre un homme qui monte facilement les échelons de sa compagnie d'assurance en aidant certains de ses cadres à tromper leurs femmes - mais si Billy Wilder décide de le tourner avec beaucoup d'humour, ce n'est évidemment pas dù au hasard. Car en effet, des séquences très drôles il y en a un certains nombres dans ce film - notamment celle de la raquette de tennis qui sert de passoire aux pâtes, scène qui est franchement bien hilarante. Mais le film se voudra être également assez sombre ( en particulier pour la séquence où le personnage de Shirley McLaine prend une dose bien conséquente de somnifères ) et la très belle photographie en noir et blanc de Joseph LaShelle y est évidemment pour quelque chose. Côté casting, on retrouve un excellent trio composé de Jack Lemmon, de Shirley McLaine et de Fred McCurray, que le réalisateur Billy Wilder est arriver avec une belle d'ose intelligence à dirigé. Un excellent film qui obtiendra 5 Oscars en 1961 ( meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur scénario original, meilleure direction artistique et meilleur montage ) et qui se visionne donc avec grand intêret, jusqu'à une fin qui est par contre guère surprenante, ce qui est quelque part son petit défaut.[img]http://www.premiere.fr/var/pre...[/img] 3,5*16,5/2013ème/59 de mon top des films découvert en 2011.45ème de mon top des années 1960.8ème de mon top de l'année 1960. :hot: :hot: :hot:
  • tomPSGcinema
    Borderline [img]http://ecx.images-amazon.com/i...[/img] Synopsis Madeleine Haley, agent du FBI, est sur le point d'infiltrer un réseau de drogue au Mexique alors que Johnny McEvoy, lui aussi agent secret, fait déjà partie de ce réseau. L'enquête commence, et les deux agents se rapprochent sans connaître la véritable identité de l'autre. Entre azttirance et méfiance, lequel des deux sentiments l'emportera ? Acteurs : Claire Trevor, Fred Mc Murray Réalisateurs : William Seiter Format : Noir et blanc, Plein écran, Son HiFi, Mono, PAL Langue : Anglais Sous-titres : Français Nombre de disques : 1 Studio : Wild Side video Date de sortie du DVD : 5 avril 2011 Durée : 88 minutes
  • Plume231
    Désirs secrets (1935) de George Stevens [img]http://www.editionsmontparnass...[/img] Synopsis : Le père d'Alice Adams est ravi de sa condition d'employé de drugstore, mais la jeune femme, comme sa mère autrefois, n'a qu'un rêve, s'élever socialement pour avoir une vie plus avantageuse. Elle met ainsi en oeuvre tous les moyens possibles pour s'introduire dans le milieu huppé de la bonne société locale, faisant de son mieux pour dissimuler sa modeste extraction. Mais c'est en usant de son principal atout, sa beauté, qu'elle entreprend de séduire un jeune homme de la meilleure société, que sa maladresse amuse, Arthur Russell. Afin d'impressionner celui-ci, les parents d'Alice l'invitent pour un dîner de famille... [img]http://4.bp.blogspot.com/_fCAA...[/img] Critique : On s'attache beaucoup à la protagoniste d'un milieu modeste qui rêve de fréquenter la bonne société, très bien jouée par Katharine Hepburn. Et on a vraiment mal pour elle lorsqu'elle est négligée lors d'un bal huppé et qu'on la voit pleurer à travers une vitre mouillée par la pluie. Et on est content pour elle quand tout finit bien qui finit bien. Bon tout cela ne casserait pas trois pattes à un pauvre canard qui n'a rien demandé, le happy-end n'est pas totalement convaincant et la mise en scène, à l'exception du plan des larmes, n'est pas d'une folle originalité ; il n'empêche on se laisse prendre par ce petit film charmant. Note : 13,5/20 (***) [img]http://s3.amazonaws.com/auteur...[/img]
Voir les commentaires
Back to Top