Mon Allociné
Robert Newton
facebookTweet
Métiers Acteur, Chef monteur, Monteur
Nationalité Indéfini
Naissance 1 juin 1905
Décès 25 mars 1956 à l'age de 50 ans
71
ans de carrière
29
films et séries tournés

Filmographie

Secrets inavouables
Secrets inavouables
Date de sortie inconnue
Le Pirate des mers du sud
Le Pirate des mers du sud
2 décembre 2010
Les Rats du désert
Les Rats du désert
20 mai 1953
Androclès et le lion
Androclès et le lion
Date de sortie inconnue
Barbe-Noire le pirate
Barbe-Noire le pirate
4 octobre 2000
Toute sa filmographie Ses meilleurs films / séries Speednoter sa filmo

Photos

17 Photos
Commentaires
  • Plume231

    test

  • Plume231

    Heureux Mortels (1944) de David Lean

    [img]http://t2.gstatic.com/images?q...[/img]

    Synopsis : Juste après la Première Guerre mondiale, les Gibbons, une famille appartenant à la classe moyenne la moins aisée, vont s'installer dans une maison des faubourgs du sud de Londres. Leur vie est bercée par les événements historiques de l'époque...

    [img]http://www.favorite-movies.net...[/img]

    Critique : Premier film en solo et premier film en couleurs (dès son deuxième, il a pas perdu de temps!!!) pour David Lean. Le ton est légèrement propagandiste (mais bon on était en 1944 et il restait un an avant de les niquer définitivement ces put.... de nazis!!!) et David Lean, un peu englué dans la personnalité de Noël Coward auteur de la pièce originale, ne donne pas la petite touche de puissance (qu'il lui était bien personnel par la suite!!!) qui aurait donné un grand film. Mais Lean avait du métier, c'est incontestable, et filme sobrement et intelligemment l'ensemble à l'exemple d'une séquence où on annonce un décès dans la famille et où la caméra reste pudiquement à distance au lieu de tomber dans un lourd mélo larmoyant. Mais (oui, encore mais!!!), le meilleur du film vient surtout de la distribution aussi talentueuse que prestigieuse en particulier Robert Newton totalement à l'aise dans un rôle sympathique, à mille lieues du rôle de l'ignoble Bill Sikes qu'il jouera trois ans plus tard dans "Oliver Twist" du même David Lean (en gros c'est ce qu'on appelle un grand acteur!!!). Un bon drame familial.

    Note : 14,5/20 (***)

    [img]http://www.moviemail-online.co...[/img]

  • Plume231

    Barbe-Noire le pirate (1952) de Raoul Walsh

    [img]http://images.fan-de-cinema.co...[/img]

    Synopsis : Aux Antilles, au XVIIe siècle. Maynard a été chargé par le roi d'Angleterre de mettre fin aux agissements du pirate Barbe-Noire. Il est décidé à mettre en évidence les liens entre Barbe-Noire et Sir Henry Morgan, un ancien pirate, soupçonnant ce dernier d'être toujours complice des pirates. Mais il tombe aux mains du flibustier qui, après avoir fait de la belle Edwina Mansfield sa prisonnière, s'est emparé du trésor de Morgan et l'a caché dans une île fortifiée. Poursuivi par ce dernier, le pirate tente de se faire passer pour mort...

    [img]http://image.toutlecine.com/ph...[/img]

    Critique : Un Raoul Walsh en très petite forme pour ce film de pirates qui ne se distingue pas un seul instant par un souffle épique décoiffant façon "le grand spécialiste du genre Michael Curtiz avec "Capitaine Blood" ou "L'Aigle des mers"". On reste même en cale sèche à ce niveau-là. Scénaristiquement parlant, on y reste aussi avec des rebondissements pauvres, usés jusqu'à la corde, qui ne font absolument rien pour donner de la nervosité à l'ensemble. De plus les amateurs de héros joué par des acteurs charismatiques comme Errol Flynn font mieux de ne pas embarquer car dans ce rôle on a un très fade Keith Andes (connaissais pas et je m'en portais pas plus mal !!!). La superbe Linda Darnell, desservie pourtant par un personnage sans consistance, réussit tout de même à donner de l'éclat grâce à sa beauté flamboyante, et Robert Newton s'en donne à coeur joie dans le rôle-titre. Ce qui est tant mieux tout ça car ces deux acteurs sont les seules éventuelles raisons de regarder ce film d'aventures décevant.

    Note : 7/20 (**)

    [img]http://images.allocine.fr/r_76...[/img]

  • Plume231

    Les Trois Troupiers (1951) de Tay Garnett

    [img]http://images.fan-de-cinema.co...[/img]

    Synopsis : Londres, 1918. Le général Brunswick se souvient du bon vieux temps, c'est-à-dire de l'époque à laquelle il fut promu tandis que tout laissait à penser qu'il allait devoir affronter la cour martiale. C'était en 1890 aux Indes. Brunswick n'était alors que simple colonel et avait maille à partir avec trois fortes têtes : les soldats Ackroyd, Sykes et Malloy, dix-huit ans de service dans les armées de Sa Majesté et autant d'années de beuveries et d'indiscipline. Le trio infernal déclenchait où qu'il aille bagarres et esclandres, au grand dam du capitaine Pindenny qui, néanmoins, les protégeait de son affection. Jusqu'au jour où Brunswick eut une brillante idée...

    [img]http://s3.amazonaws.com/auteur...[/img]

    Critique : Le comique troupier et moi, ça a toujours fait deux. "Les Trois Troupiers" n'est pas du tout le film qui va me reconcilier avec le genre. Malgré un côté qui veut éviter le manichéiste (ben oui, ça faisait 4 ans à l'époque que l'Inde avait réussi à gagner son indépendace alors le genre colon blanc comme neige vs indigéne méchant très méchant façon "Gunga Din" ou "Les Trois Lanciers du Bengale" était un peu passé de mode !!!) et un casting attirant, on peine à sourir devant ces aventures comiques mal rythmés et aux personnages mal composés qui attirent plus l'indifférence qu'autre chose. Très vite oublié.

    Note : 7/20 (*)

    [img]http://www.mooncove.com/soldie...[/img]

Voir les commentaires
Back to Top