Mon AlloCiné
    Emmanuel Gras
    facebookTweet
    Métiers Directeur de la photographie, Réalisateur, Scénariste
    Nationalité Français
    Naissance 8 février 1976 (Cannes, Alpes-Maritimes, France)
    Age 43 ans
    5
    ans de carrière
    4
    films et séries tournés
    2
    prix

    Filmographie

    Alive In France
    Alive In France
    15 août 2018
    Makala
    Makala
    6 décembre 2017
    300 Hommes
    300 Hommes
    25 mars 2015
    Bovines
    Bovines
    22 février 2012

    Photo

    News

    Cannes 2017 : le drame français Makala triomphe à la Semaine de la Critique
    NEWS - Festivals
    jeudi 25 mai 2017
    Lauréat du Grand Prix Nespresso, Makala est le vainqueur de cette 56ème édition de la Semaine Internationale de la Critique...
    Cannes 2012 : Zoom sur les 20 ans de l'ACID [VIDEO]
    NEWS - Interviews
    vendredi 18 mai 2012
    L'ACID est un réseau de réalisateurs qui soutient le cinéma indépendant depuis 20 ans. A Cannes, l'ACID propose une sélection...
    Commentaires
    • R?my J.
      Être vivant d’Emmanuel Gras nous plonge à Paris, sous les ponts, dans les tunnels et les abris-bus, sous la lumière froide des lampadaires et des néons aseptisés. Il nous y plonge à reculons, comme si un terrible compte à rebours avait débuté et que la ville elle-même glissait entre nos doigts. Nous sommes un inconnu projeté dans le froid et les ténèbres feutrés. Nous sommes sans-domiciles. Et bientôt, la rue nous aura retiré notre humanité. Tout concorde à cela. Les bancs sont trop courts, les regards des gens sont fuyants, les endroits un petit peu protégés sont déjà réquisitionnés. Bientôt notre capacité de réflexion sera réduite à néant par l’impérieuse nécessité de se nourrir et de dormir. Se nourrir et dormir sera notre unique but. Avec un texte puissant, récité par le réalisateur lui-même, Emmanuel Gras expose avec la froideur nécessaire à un terrible constat, la déchéance rapide des pauvres hères jetés à la rue. Il interpelle sur une société malade capable de laisser mourir de faim et de froid, et aussi de honte, ces concitoyens. Il interpelle sur les politiques cyniques des aménagements urbains qui tendent à cacher la misère plutôt qu’à la résoudre. Être vivant, ce n’est pas vivre dignement, c’est juste survivre. (Lire la suite sur Une Graine dans un Pot : http://unegrainedansunpot.com/... )
    • Discovery One
      Son film "Être vivant" diffusé cette semaine sur arté est à la fois subtile, percutant et dérangeant.
    Voir les commentaires
    Back to Top