Mon AlloCiné
Harry Langdon
facebookTweet
Métiers Acteur, Scénariste, Producteur
Nationalité Américain
Naissance 15 juin 1884
Décès 22 décembre 1944 à l'age de 60 ans
20
ans de carrière
14
films et séries tournés

Filmographie

Laurel et Hardy en croisiere
Laurel et Hardy en croisiere
Date de sortie inconnue
Les As d'Oxford
Les As d'Oxford
Date de sortie inconnue
Deux bons copains
Deux bons copains
Date de sortie inconnue
Laurel et Hardy conscrits
Laurel et Hardy conscrits
Date de sortie inconnue
Hallelujah, I'm a bum
Hallelujah, I'm a bum
Date de sortie inconnue
The King
The King
Date de sortie inconnue
Soldier Man
Soldier Man
Date de sortie inconnue
Toute sa filmographie

Photos

Commentaires
  • Plume231
    test
  • Plume231
    Plein les bottes (1926) de Harry Edwards [img]http://www.mediafilm.ca/multim...[/img] Synopsis : Afin de sauver le magasin de chaussures de sa famille, un gentil garçon du nom d'Harry Logan s'inscrit à un grande course de marche à pied qui traverse les Etats-Unis... [img]http://www.silentfilmstillarch...[/img] Critique : Premier contact avec une oeuvre présentant Harry Langdon en vedette, et c'est une grosse déception. Peut-être que ses films sous la réalisation de Frank Capra sont meilleurs, mais là pour moi c'est une "prise de contact" ratée. Le sujet, c'est une course à pied, or le scénario s'en éloigne souvent en mettant notamment une séquence inutile dans un bagne parce que le personnage a volé une poule (et on ne sait pas pourquoi il l'a volé en plus!) et une autre présentant un cyclone qui n'arrive pas à la cheville de celle du film de Buster Keaton "Cadet d'eau douce". De plus, je me suis surpris à être plus agacé qu'hilare devant les réactions du personnage d'Harry Langdon. Ses mimiques et sa gestuelle sont la plupart du temps que pur cabotinage. Une très bonne scène tout de même à sauver celle assez spectaculaire et qui est très réussie de la palissade. Pour le côté anecdotique, la fille dont le héros tombe amoureux est jouée par la future star Joan Crawford. Je préfère largement Charlie Chaplin, Buster Keaton, Harold Lloyd et Laurel&Hardy, mille fois plus drôle, en espérant par la vision d'autres oeuvres avec l'acteur changer d'avis. Note : 7/20 (**) [img]http://2.bp.blogspot.com/_Y32n...[/img]
  • Plume231
    His First Flame (1927) d'Harry Edwards [img]http://upload.wikimedia.org/wi...[/img] Synopsis : Harry Howell est profondément amoureux d’Ethel. Mais son oncle, le capitaine des pompiers et qui est connu pour sa haine envers les femmes, lui déconseille fortement de se marier sous prétexte que toutes les femmes en veulent à leur argent... [img]http://www.feetofmud.com/feeto...[/img] Critique : Un second contact avec l'humour d'Harry Langdon bien meilleur que le premier. Cette comédie dure 46 minutes (bien qu'il semble manquer quelques minutes!) et tourne autour de l'enfer conjugal. Les plus féministes des féministes seront peut-être choquées par la vision très caustique envers les représentants du beau sexe mais la vision des hommes n'est guère mieux car présentés comme des dindons de la farce. D'ailleurs les gags construits autour de cela sont pour la plupart très drôles mais le moment le plus hilarant est sans conteste le moment où le héros est par une malheureuse circonstance travesti en femme. La galerie de personnages secondaires est très réussie (bien que pas assez exploitée!). On retiendra la prétendante vénale, la soeur de cette dernière au contraire très romantique (et dans les bras de laquelle le héros va inévitablement finir!) et surtout l'oncle "Mister Misogyne 1927". Très amusant. Note : 11/20 (***) [img]http://2.bp.blogspot.com/_F6AU...[/img]
  • Plume231
    L'Athlète complet (1926) de Frank Capra [img]http://1.bp.blogspot.com/_wkMS...[/img] Synopsis : Après la première guerre mondiale, un vétéran belge traverse les Etats-Unis en compagnie d'un cirque itinérant. Assistant du "Grand Zandow", l'homme le plus fort du monde, il tente de trouver Mary Brown, la jeune fille américaine qui lui envoya des lettres pendant la guerre et dont il est tombé amoureux... [img]http://www.silentera.com/video...[/img] Critique : Ce film marque les débuts d'un futur réalisateur de génie mais la personnalité de ce dernier est voilé par celle de son acteur principal Harry Langdon. L'ensemble est inégal, parfois un peu trop long et parfois Langdon en fait un peu trop. Mais quelques grands moments valent le détour que ce soit par leur tendresse, celles avec l'aveugle en particulier la scène finale qui est digne de Chaplin, ou leur spectaculaire, comme celle où le héros est éjecté d'un bus, dévale une pente pour retomber dans ce même bus au même endroit où il était assis, ou encore la destruction de la salle de spectacle qui est un véritable morceau d'anthologie. Une découverte qui faute d'être totalement emballante n'en est pas moins intéressante. Note : 12,5/20 (***) [img]http://2.bp.blogspot.com/_B6MS...[/img]
Voir les commentaires
Back to Top