Mon AlloCiné
Ray McAnally
facebookTweet
Biographie
Filmographie
Top films/séries
Photos
Récompenses
News
Vidéos
Métier Acteur
Nationalité Indéfini
Naissance 30 mars 1926
Décès 15 juin 1989 à l'age de 63 ans
48
ans de carrière
17
films et séries tournés
2
prix

Filmographie

30 Rock
30 Rock
2006
My Left Foot
My Left Foot
4 avril 1990
Nous ne sommes pas des anges
Nous ne sommes pas des anges
28 février 1990
High Spirits
High Spirits
5 septembre 2006
Jack l'éventreur
Jack l'éventreur
5 novembre 2008
Taffin
Taffin
Date de sortie inconnue
Le Sicilien
Le Sicilien
28 octobre 1987
Sur la route de Nairobi
Sur la route de Nairobi
17 février 1988
Toute sa filmographie Speednoter sa filmo
Commentaires
  • Plume231

    Mission (1986) de Roland Joffé

    [img]http://www.cinemotions.com/dat...[/img]

    Synopsis : Vers 1767, en Amérique du Sud, du côté de l'actuel Paraguay. Les jésuites, et parmi eux le père Gabriel, ont implanté des missions pour répandre la foi parmi les Indiens et les protéger de la brutalité des colons espagnols et portugais. Mendoza, un mercenaire chasseur d'esclaves, tue son frère Felipe par jalousie amoureuse. Ecrasé de remords et prêt à renoncer à la vie, il accepte de suivre le père Gabriel dans sa mission de San Carlos, proche des impressionnantes chutes d'Iguaçu.

    [img]http://static.guim.co.uk/sys-i...[/img]

    Critique : Tout d'abord la musique d'Ennio Morricone est une des merveilles des merveilles de toute l'Histoire des BO de films. Cela, il fallait absolument le souligner et ça se remarque encore plus quand on l'écoute séparément du film. Ce dernier en lui-même, les paysages (que l'on en verra plus dans cinquante ans donc profitez-en !!!) sont absolument splendides, la photo est superbe, le propos humaniste du film est louable, et les dernières séquences ne manquent pas de puissance. Mais "Mission" n'est pas un grand film. Le personnage de Jeremy Irons nous ait montré au début comme un prêtre bon et juste, celui de Robert De Niro comme un ancien trafiquant d'esclaves fraticide bourré de remords, mais point barre on ne pense pas à les développer vraiment par la suite ; celui de Liam Neeson est carrément occulté et les Guaranis font office de figurants. Celui qui au final à le personnage le plus consistant, tirant ainsi son épingle du jeu, est Ray McAnally, qui joue pourtant paradoxalement un second rôle, en cardinal qui fait son "devoir" implacablement mais avec un dégoût non dissimulé. Roland Joffé a voulu faire un trop solennel et n'a pas fait entièrement confiance à son sujet et à ses personnages qui pouvaient se suffir à eux-mêmes au niveau de l'émotion. Reste, à défaut d'un grand film, un beau film.

    Note : 14/20 (***)

    [img]http://www.freneticarts.com/fi...[/img]

  • Plume231

    Le Quatrième Protocole (1987) de John Mackenzie

    [img]http://4.bp.blogspot.com/_PoKp...[/img]

    Synopsis : A l'insu de ses pairs, le général Govorshin, l'un des responsables du KGB, décide de rompre l'accord secret conclu quelques années auparavant entre l'URSS, les Etats-Unis et la Grande-Bretagne, plus connu sous le nom de «Quatrième Protocole». Il charge ensuite le major Petrovsky de faire exploser une bombe atomique près d'une base américaine située en Angleterre. L'explosion doit faire plusieurs milliers de morts. Par cette action criminelle, le général espère mettre à mal l'alliance solide entre Britanniques et Américains. John Preston, flegmatique agent de Sa Majesté, découvre par hasard un indice qui le met rapidement sur la piste du complot...

    [img]http://www.canalplus-afrique.c...[/img]

    Critique : Un film d'espionnage ambiance Guerre froide qui commençait sérieusement à sentir le réchauffé ne croulant pas sous le suspense mais qui par contre niveau efficacité en jette pas mal. La fin est un peu expédiée mais le reste est à un très bon niveau d'autant plus qu'on a un beau face à face à distance entre Michael Caine, dont le rôle de l'agent anglais très futé, et Pierce Brosnan, dans celui d'un espion russe pas franchement très sympa pour employer un très gros euphémisme (on est très loin de 007 !!!) et assez ambigu. Donc deux charismes de gros malade qui s'affontent et qui donc justifient à eux seuls un petit retour en arrière où certains russes pensaient toujours pouvoir être les maîtres du monde.

    [img]http://i33.photobucket.com/alb...[/img]

    [img]http://image.toutlecine.com/ph...[/img]

  • Plume231

    My Left Foot (1989) de Jim Sheridan

    [img]http://images.allocine.fr/r_16...[/img]

    Synopsis : Évocation de la vie de Christy Brown, peintre et écrivain, frappé d'une paralysie spasmodique à la naissance, d'après ses Mémoires rédigés en 1954.

    [img]http://s3.amazonaws.com/auteur...[/img]

    Critique : Les films avec des handicapés sont souvent déprimants mais pas là. Jim Sheridan choisit de prendre la contre-pied du genre et nous montre un Christy Brown qui ne veut pas de pitié, frustré, souvent casse-couille, bref un être humain comme pratiquement tous les autres. Autrement ça n'évite pas toujours le pathos et le scénario peut sembler de temps en temps monotone par contre l'interprétation vaut absolument le détour. Les seconds rôles sont tous excellents sans exception, en particulier celui qui incarne Christy Brown enfant dont le regard traduit bien la souffrance. Quand à Daniel Day-Lewis, il est gargantuesquement talentueux comme très peu d'autres acteurs peuvent l'être, extraordinaire de réalisme en paralysé ; autant le dire il n'a pas du tout volé son Oscar. Rien que pour sa distribution, et surtout son interprète de génie principal, ce biopic mérite le détour.

    [img]http://r21.imgfast.net/users/2...[/img]

    [img]http://2.bp.blogspot.com/-FZpq...[/img]

Voir les commentaires
Back to Top