Mon AlloCiné
Mark Stevens
facebookTweet
Métiers Acteur, Chef monteur, Réalisateur
Nationalité Américain
Naissance 13 décembre 1916
Décès 15 septembre 1994 à l'age de 77 ans
49
ans de carrière
16
films et séries tournés

Filmographie

Patient Zero
Patient Zero
Date de sortie inconnue
Les enfants du péché: Nouveau départ
Les enfants du péché: Nouveau départ
Date de sortie inconnue
Kojak
Kojak
1974
Le Crash mystérieux
Le Crash mystérieux
Date de sortie inconnue
La Vengeance de Scarface
La Vengeance de Scarface
Date de sortie inconnue
Jack Slade le damné
Jack Slade le damné
Date de sortie inconnue
Toute sa filmographie Ses meilleurs films / séries
Commentaires
  • allomembre
    [img]http://multimedia.fnac.com/mul...[/img] [img]http://filmfanatic.org/reviews...[/img] La fosse aux serpents.Quel choc ! L'interprétation de Olivia de Havilland est excellente. Les regards, les moments de crise, de peur de doutes, elle rend tout cela à merveille sans tomber dans le piège de trop en faire. La musique accompagne admirablement l'évolution des personnages et contribue à renforcer l'angoisse brillamment amenée par Anatole Litvak, décidément féru de Brahms. ;)Le rendu des instituts, des milieux hospitaliers fait froid dans le dos et le problème de la fragilité émotionnelle et la folie terriblement bien posé.
  • Plume231
    From This Day Forward (1946) de John Berry [img]http://www.cinefaniac.fr/filmn...[/img] Synopsis : Bill Cummings, un vétéran démobilisé, arrive à New York, où l'attend son épouse, Susan. Dans leur appartement, au milieu d'un quartier populaire, ils redécouvrent leur vie au gré des souvenirs. Par flash-backs, leur histoire défile : leur rencontre en 1938, le premier dîner chez Martha, la soeur aînée de Susan, leur mariage en dépit des craintes manifestées par Martha et de la perspective de ne gagner que très peu d'argent, les épreuves qu'ils durent traverser. Face au chômage, à la crise économique, ils surent faire front grâce à leur profond amour. Rien ne semble pouvoir abattre ce couple si uni. C'est même Susan qui croit trouver une solution en proposant un travail à Bill... [img]http://themovingsilent.files.w...[/img] Critique : Deuxième film que je me tape à la suite avec Joan Fontaine, ce qui est à mille lieues d'être désagréable car c'est juste une des mes comédiennes favorites... Alors ben c'est un drame simple, sobre sur les emmerdes d'un jeune couple comme un autre, ayant donc les mêmes emmerdes que n'importe quel couple moyen, les mêmes joies, les mêmes petites disputes, etc... Sans être un film particulièrement inoubliable, il faut reconnaître que les deux personnages principaux sont attachants car inévitablement très proches de nous. Mark Stevens est très bon, la sublime Joan Fontaine est encore une fois de plus excellente prouvant qu'elle était aussi capable d'incarner les américaines moyennes que les héroïnes romanesques. Un joli petit film. Note : 14/20 (***) [img]http://www.vodkaster.com/var/v...[/img]
  • Plume231
    De minuit à l'aube (1950) de Gordon Douglas [img]http://memento.app1.srv.letter...[/img] Synopsis : Deux policiers qui travaillent ensemble sont amoureux de la secrétaire de leur supérieur. Il se trouve que cette dernière est elle-même fille d'un policier. A la mort de son père, tué par un gangster, elle s'est juré de ne jamais épouser un homme du métier, préférant ainsi le célibat à un veuvage probable. Les deux rivaux ont beau lui faire une cour assidue, la belle ne se laisse pas conquérir. Pourtant, lorsque l'un des deux séducteurs est tué en service, elle brise son serment et se laisse convaincre par l'affection du survivant... [img]http://i864.photobucket.com/al...[/img] Critique : Gordon Douglas était un bon artisan sans style comme il y en avait des centaines à l'époque dans les studios hollywoodiens. Ce film qui arrive à présenter tous les aspects du métier de policier est à l'image de son réalisateur donc bon mais pas marquant. L'ensemble se veut réaliste et y parvient des fois, et a l'objectif louable de se distinguer des films policiers qui sacrifiaient la crédibilité au profit du spectacle. On peut donc regretter que le méchant de l'histoire manque totalement de nuances, le fait que le personnage féminin refuse d'épouser un flic pour ne pas subir la même chose que sa mère veuve d'un policier mort en exercice ne soit pas plus étoffé, et que la fin tombe dans une convention peu convaincante. Dans le même genre, "Règlement de comptes" de Fritz Lang est beaucoup plus réussi. Note : 10/20 (**) [img]http://i864.photobucket.com/al...[/img]
Voir les commentaires
Back to Top