Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Werner Hedman
facebookTweet
Métier Réalisateur
Nationalité Indéfini
1
film ou série tourné

Filmographie

A nous les belles Danoises !
A nous les belles Danoises !
Date de sortie inconnue
Commentaires
  • Estonius
    I Løvens tegn (Encore plus - 1976) (In the Sign of the Lion / Les belles dames du temps jadis) De 1974 à 1978 Werner Hedman réalisa cinq films de la série dite du zodiaque, tous dans un genre mélangeant le burlesque à l'érotico-pornographiques. Les belles dames du temps jadis (de son vrai titre I Løvens tegn - le signe du lion) est sans doute les plus soigné du point de vue esthétique, puisqu'il s'agit d'un film en costume. L'intrigue (une histoire farfelue de manuscrit) n'est que prétexte à nous montrer les ébats de jeunes et jolies jeunes filles magnifiquement photographiés, prouvant par là à qui ne le saurait pas encore que non seulement on peut faire du porno sans vulgarité mais qu'en plus on peut le rendre beau ! On retiendra notamment la scène démente du quadrille d'amour, celle du paravent danois et une autre où l'on vous explique ce qu'est une culotte d'amour japonaise. Sans doute l'un des meilleurs films du genre, qui connut son petit succès à l'époque et qui est aujourd'hui injustement tombé dans l'oubli. Ann-Marie Berglund (Rosa)Anne Magle (Soffy)Ole Søltoft (Toni Bram)Lizzi Varencke (Karin)Gina Janssen (Yrsa)Anne Bie Warburg (Emma
  • Estonius
    Les leçons de Carola Un film de Werner Hedman (1974 - I Tyrens tegn, Spécialités danoises, In sign of Taurus) Ah, qu'il était bon ce temps du porno décontracté et déjanté. A partir d'une histoire abracadabrante d'un vieux comte (Von Lidibinsen) qui meurt d'épectase en léguant sa fortune au premier enfant illégitime qui naîtra du signe du taureau, Hedman nous conduit dans un monde de folie où l'inventivité n'a pas de limite ! On retiendra la danse de l'enfer, la séquence chez le barbier, le french cancan, les cabines de plages (collectives mais non mixtes) transformés en glory hole et on en passe, ça s'essouffle un peu dans la seconde partie mais on passe un bon moment, preuve que la porno peut s'allier à la qualité, à la fantaisie et à l'érotisme.
Voir les commentaires
Back to Top