Mon AlloCiné
Ronald Colman
facebookTweet
Métier Acteur
Nationalité Britannique
Naissance 9 février 1891
Décès 19 mai 1958 à l'age de 67 ans
35
ans de carrière
25
films et séries tournés
2
prix

Filmographie

The Economics of Happiness
The Economics of Happiness
Date de sortie inconnue
The Story of Mankind
The Story of Mankind
Date de sortie inconnue
Le Tour du monde en 80 jours
Le Tour du monde en 80 jours
Date de sortie inconnue
Othello
Othello
11 août 1948
Un mariage à Boston
Un mariage à Boston
7 juillet 2004
Kismet
Kismet
Date de sortie inconnue
La Justice des hommes
La Justice des hommes
Date de sortie inconnue
Prisonniers du passé
Prisonniers du passé
Date de sortie inconnue
Toute sa filmographie Ses meilleurs films / séries

Photos

15 Photos
Commentaires
  • Plume231
    test
  • Plume231
    My Life with Caroline (1941) de Lewis Milestone [img]http://www.rarehollywood.com/p...[/img] Synopsis : Mariés depuis cinq ans, Caroline et Anthony Mason forment un couple en apparence uni. En apparence seulement car Caroline accumule les aventures tandis qu'Anthony n'est occupé que par son métier. Celle-ci est en passe de le quitter pour un autre. C'est alors que ce riche homme d'affaires, qui négligeait jusqu'à présent sa femme, décide pourtant de sauver son mariage en faisant tout pour reconquérir son coeur... [img]http://tcmcinema.fr/wp-content...[/img] Critique : On ne s'improvise pas réalisateur de comédies comme cela. Quand bien même quand on a un chef d'oeuvre dans un autre genre à son actif à savoir "A l'Ouest rien de nouveau", un des films de guerre les plus forts et antimilitaristes qui soient. Déjà pour faire une bonne comédie, il faut bien choisir son sujet. Or il est difficile de se prendre de sympathie pour un type qui se plait à négliger sa femme pendant des mois mais qui veut tout de même la conserver et l'empêcher d'aller voir ailleurs. Donc il est inévitablement encore plus difficile d'en rire. Ensuite, il faut bien choisir ses acteurs. Ronald Colman pouvait être excellent, notamment chez Capra, Lubitsch et Mankiewicz, mais on a dû à voir ici la qualité de son interprétation vu que son personnage n'attire pas du tout l'empathie. Quand à Anna Lee, elle est une actrice trop fade pour pouvoir prétendre au rôle principal de ce genre de film. Résultat, on est loin d'avoir un couple de comédie flamboyant. Quelques petites bonnes répliques et une scène bien imaginée, à travers celle où on voit la femme et l'amant se disputer derrière une fenêtre et le mari traduire de l'extérieur ce qu'ils disent, ne suffisent pas à sauver les meubles. Note : 4/20 (*) [img]http://www.classicmoviefavorit...[/img]
  • Plume231
    Othello (1947) de George Cukor [img]http://multimedia.fnac.com/mul...[/img] Synopsis : Célèbre acteur de théâtre, Anthony John se voue entièrement à ses rôles. L'intensité de son investissement a d'ailleurs eu raison de son mariage avec Brita, comédienne elle aussi. Ayant accepté d'incarner Othello, Anthony s'imprègne tant du personnage de Shakespeare qu'il devient comme lui la proie d'une jalousie dévorante et irraisonnée... [img]http://www.cinereves.com/photo...[/img] Critique : Une démonstration très démonstrative autour de la pièce "Othello" mais très efficace d'autant plus que c'est le sûr et élégant George Cukor qui est derrière la caméra. Il y donne en plus une des séquences les plus belles de sa carrière à savoir la subtile transition où le personnage joué par Ronald Colman raconte les répétitions et tout ce qu'il y a autour jusqu'à la première. A propos de Ronald Colman justement, il est plutôt moyen pour les scènes sur scène (naze !!!) mais s'en sort avec tous les honneurs pour le reste ; celles où il est confronté à Shelley Winters, vraiment excellente et qui fait oublier le jeu de l'actrice principale Signe Hasso un peu terne, sont certainement les meilleures avec l'autre citée avant. Il est à noter que Betsy Blair dans une courte apparition n'a aucun mal à se faire remarquer aussi. Imparfait mais qui vaut pour quelques moments vraiment remarquables. [img]http://r21.imgfast.net/users/2...[/img] [img]http://image.toutlecine.com/ph...[/img]
  • Plume231
    La Justice des hommes (1942) de George Stevens [img]http://www.voirunfilm.com/incl...[/img] Synopsis : Dans une petite ville américaine, Leopold Dilg est accusé d'homicide à la suite d'un incendie. Il parvient à s'évader et se réfugie chez Nora Shelley, institutrice, qui le fait passer pour son jardinier. Michael Lightcap, professeur de droit, qui loue le chalet de Nora, se lie aussitôt d'amitié avec lui. Il veut faire éclater son innocence... [img]http://p1.storage.canalblog.co...[/img] Critique : La connaissance théorique ne vaudra jamais la connaissance pratique, ici dans le domaine de la justice, pour pouvoir bien exercer !!! Et pour faire passer le message, le réalisateur et les scénaristes n'y vont pas avec des charentaises mais avec de bonnes grosses talonnettes bien lourdes. A part le trio principal et un ou deux personnages secondaires, ce ne sont qu'enfoirés, qui ne vivent qu'enfoirés et qui ne respirent qu'enfoirés présentés avec autant de nuances qu'il y a de neurones dans le cerveau d'un candidat de télé-réalité et tout en n'ayant pas le courage d'aller jusqu'au bout de la dénonciation ayant l'air de présenter les fléaux de l'ostracisme et du lynchage comme étant uniquement locaux (pour ces thèmes, il vaut se rabattre sur le très réaliste "L’Étrange incident" !!!), ben oui l'Amérique est un pays formidable et en plus comme on est en pleine guerre donc se remettre en cause..., niveau rebondissements on y va aussi avec autant de délicatesse qu'un mammouth et le développement psychologique du triangle amoureux entre les protagonistes est très mal foutu ; ce qui achève de ne pas convaincre un seul instant. Bref à part les trois acteurs principaux, dont le géant Cary Grant qui se fait totalement éclipsé par Ronald Colman, il y a rien à voir sauf du crétinisme. [img]http://r21.imgfast.net/users/2...[/img] [img]http://television.telerama.fr/...[/img]
Voir les commentaires
Back to Top