Mon AlloCiné
André Luguet
facebookTweet
Métiers Acteur, Adaptateur, Dialoguiste plus
Nationalité Français
Naissance 15 mai 1892
Décès 23 mai 1979 à l'age de 87 ans
57
ans de carrière
49
films et séries tournés

Filmographie

La Maison de campagne
La Maison de campagne
Date de sortie inconnue
Cinq jours d'automne
Cinq jours d'automne
Date de sortie inconnue
Le Jeu de l'amour et du hasard
Le Jeu de l'amour et du hasard
Date de sortie inconnue
Pleins feux sur Stanislas
Pleins feux sur Stanislas
Date de sortie inconnue
Un Monsieur de compagnie
Un Monsieur de compagnie
1 novembre 1964
Une fille dans la montagne
Une fille dans la montagne
Date de sortie inconnue
Toute sa filmographie Ses meilleurs films / séries

Photo

Commentaires
  • Plume231
    L'Homme qui vendit son âme (1943) de Jean-Paul Paulin [img]http://www.cinema-francais.fr/...[/img] Synopsis : De mauvaises affaires ont conduit le banquier Martial aux portes de la faillite. Alors qu'il est prêt à se suicider, il conclut un pacte avec le diabolique Grégori. Ses affaires redevenues florissantes, il doit utiliser l'argent gagné pour faire le mal. L'amour sincère d'une femme pourrait changer la donne... [img]http://img.over-blog.com/351x2...[/img] Critique : Une des 666 666 variations que le cinéma ait donné du mythe de Faust !!! On ne peut pas dire que "L'Homme qui vendit son âme" fasse partie des meilleurs représentants sur ce thème. D'ailleurs "La Main du Diable", autre film français tourné lui aussi pendant la période de l'Occupation, sur le même sujet lui est considérablement supérieur par une ambiance beaucoup plus sombre et une mise en scène plus inspirée. Ce que l'on peut reprocher principalement à "L'Homme qui vendit son âme" c'est une atmosphère qui reste trop bon enfant pour vraiment happer ; le Diable joué par Robert Le Vigan (qui fut lui-même dans la réalité une âme damnée, celle de l'écrivain Céline !!!) donnant l'impression qu'il aurait plus sa place dans un épisode de "Dora l'Exploratrice" tellement celui-ci apparaît trop sage. Heureusement qu'il y a quelques scènes bien imaginées, comme la réprésentation de "Faust" ayant comme unique spectateur le protagoniste, et les très bonnes interprétations d'André Luguet et de Michèle Alfa pour donner de l'intérêt à cette oeuvre mineure. Note : 10/20 (**) [img]http://static-media.s-sfr.fr/t...[/img]
Voir les commentaires
Back to Top