Mon AlloCiné
    Gabriel Axel
    facebookTweet
    Métiers Réalisateur, Scénariste, Acteur plus
    Nom de naissance

    Gabriel Axel Morch

    Nationalité Danois
    Naissance 18 avril 1918 (Aarhus - Danemark)
    Décès 9 février 2014 à l'age de 95 ans (Bagsvaerd - Danemark)
    48
    ans de carrière
    11
    films et séries tournés
    2
    prix

    Biographie

    Après des études dramatiques au théâtre royal de Copenhague, le danois Gabriel Axel rejoint la troupe de Louis Jouvet de 1945 à 1950. Partageant sa vie entre la France et le Danemark, il tourne de nombreux films pour la télévision tout en continuant une belle carrière théatrale, aussi bien comme metteur en scène que comme acteur. Durant près de trente ans, Gabriel Axel réalise quelques longs métrages dont l'écho se limite aux frontières du Danemark, comme Toujours des histoires ou Trois filles à Paris. Après La Mante rouge (1967) et Le Joujou chéri (1968), présentés à Cannes, il connaît la reconnaissance internationale avec Le Festin de Babette (1987), qui remporte l'Oscar du Meilleur film étranger. Le succès du Festin de Babette permet ensuite à son film suivant, Christian, d'être présenté à Venise, mais lui permet également de travailler avec des ...
    Lire plus

    Filmographie

    Leïla
    Leïla
    26 février 2003
    Lumière et compagnie
    Lumière et compagnie
    20 décembre 1995
    Le Prince de Jutland
    Le Prince de Jutland
    23 mars 1994
    Christian
    Christian
    21 janvier 1991
    Le Festin de Babette
    Le Festin de Babette
    Date de sortie inconnue
    Le Curé de Tours
    Le Curé de Tours
    Date de sortie inconnue
    Le Joujou chéri
    Le Joujou chéri
    Date de sortie inconnue
    Den Rode kappe
    Den Rode kappe
    Date de sortie inconnue
    Toute sa filmographie

    News

    Décès de Gabriel Axel, le réalisateur du "Festin de Babette"
    NEWS - Stars
    lundi 10 février 2014
    Le réalisateur Gabriel Axel, qui avait remporté l'Oscar du Meilleur film étranger avec le film "Le Festin de Babette", s'est...
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top