Mon AlloCiné
Freddie Bartholomew
facebookTweet
Métier Acteur
Pseudo

Freddy Bartholomew

Nationalité Américain
Naissance 28 mars 1924
Décès 23 janvier 1992 à l'age de 67 ans
11
ans de carrière
7
films et séries tournés

Filmographie

Listen, Darling
Listen, Darling
Date de sortie inconnue
Capitaines courageux
Capitaines courageux
Date de sortie inconnue
Le Petit Lord Fauntleroy
Le Petit Lord Fauntleroy
Date de sortie inconnue
Anna Karenine
Anna Karenine
Date de sortie inconnue
David Copperfield
David Copperfield
20 novembre 1935
Professional Soldier
Professional Soldier
Date de sortie inconnue
Toute sa filmographie
Commentaires
  • Plume231
    test
  • Plume231
    David Copperfield (1934) de George Cukor [img]http://www.posteritati.com/jpg...[/img] Synopsis : Londres, au XIXe siècle. Le petit David a perdu son père. Sa mère, une femme délicate et attentionnée, est sur le point de se remarier avec monsieur Murdstone, un être égoïste et austère. David est alors envoyé en pension. Lorsque sa maman meurt à son tour, l'enfant est contraint de travailler durement pour Murdstone, qui souhaite se débarrasser de lui. David s'enfuit et se retrouve seul à Londres, sans un sou en poche. Il se fait un ami de l'excentrique monsieur Micawber, puis se réfugie à Douvres chez sa tante Betsy. Murdstone tente de le récupérer, mais Betsy se montre inflexible et garde David sous sa protection. Le jeune garçon reprend ses études interrompues... [img]http://davebpatterson.yolasite...[/img] Critique : Première adaptation véritablement célèbre au cinéma d'un roman de Charles Dickens, "David Copperfield" est assez fidèle au chef d'oeuvre littéraire et surtout en respecte l'esprit. Certainement étouffé par le très pointilleux producteur David O. Selznick, il est difficile de voir la moindre trace de la personnalité de George Cukor contrairemet plus tard à David Lean qui, dans ses deux grandes adaptations de Dickens, réussira lui à imposer sa patte personnelle. Cela n'enlève en rien les qualités de cette oeuvre très réussie. A commencer par une belle reconstitution victorienne et par un très beau noir et blanc. Mais surtout par une distribution haute-en-couleur, on peut reprocher à Elizabeth Allan, qui joue la mère de David, d'être beaucoup trop théâtrale, mais le jeune Freddie Bartholomew, dans le rôle-titre, Edna May Oliver, en tante excentrique mais au grand coeur, Maureen O'Sullivan, en touchante femme-enfant et Basil Rathbone, qui montre une fois de plus qu'il était imbattable pour incarner les salauds, en Mr. Murdstone dont la présence provoque immédiatement le dégoût, donnent des interprétations mémorables. Mais le plus inoubliable dans tout cela, c'est W. C. Fields en Mr. Micawber, dont la truculence et le génie réprésentent magistralement à eux seuls tout l'esprit de Dickens. Une belle réussite. Note : 16/20 (****) [img]http://www.farrow-osullivan.co...[/img]
  • Plume231
    Anna Karénine (1935) de Clarence Brown [img]http://www.wlibre.com/images_m...[/img] Synopsis : A la fin du XIXe siècle, en Russie tsariste. Anna Karénine est une jeune femme de la haute société de Saint-Pétersbourg. Elle est mariée à Alexis Karénine, un haut fonctionnaire de l'administration impériale, un personnage austère et orgueilleux. Ils ont un garçon de huit ans. En visite à Moscou chez son frère Stiva Oblonski, Anna tombe éperdument amoureuse du jeune et brillant - mais ô combien superficiel - officier Vronsky. Elle demande le divorce à son mari, mais celui-ci le lui refuse et la contraint à renoncer à voir leur fils Sergei. En dépit de son attachement maternel, Anna finit par tout abandonner pour partir avec le comte Vronsky... [img]http://a69.g.akamai.net/n/69/1...[/img] Critique : Etant donné qu'Hollywood n'a jamais été connu pour son grand respect des chefs d'oeuvre littéraires qu'il porte à l'écran et bien que le roman de Tolstoï soit un de mes livres favoris, je ne ferais pas de commentaire sur la qualité de l'adaptation si ce n'est que les scénaristes auraient dû carrément supprimer le personnage de Lévine qui sert dans ce film strictement à rien. En le prenant comme cela, "Anna Karénine" est un film plaisant à regarder. La caméra aimait Greta Garbo, Clarence Brown montrait une fois de plus l'élégance incritiquable de sa mise en scène et la griffe luxueuse très caractéristique de la MGM de l'époque fait le reste. Mais il manque quelque chose d'essentiel pour faire un grand film d'amour : la passion. L'ensemble est beaucoup trop sage, trop classique. Et Greta Garbo et Fredric March ont beau bien jouer, on ne sent aucune véritable alchimie entre les deux acteurs. On est loin de celle de l'actrice avec John Gilbert dans "La Chair et le Diable" (pas encore la version d'"Anna Karénine" avec ces deux-là !!!) ou encore celle de cette même actrice avec Melvyn Douglas dans le très très brillant "Ninotchka". Bref, un très bel emballage mais on a presque envie de dire c'est tout. Note : 13/20 (***) [img]http://3.bp.blogspot.com/_rEnr...[/img]
  • thamnophile
    J'ai rentré récememnt le DVD de David COPPERFIELD et je le regarderai dès que possible. J'aurais tant plaisir à revoir ce film que j'ai vu il y a de ça plus de 10 ans à la télé ! :) :) :)
  • Plume231
    Capitaines courageux (1937) de Victor Fleming [img]http://images.fan-de-cinema.co...[/img] Synopsis : Un vieux loup de mer, le capitaine Disko Troop, sillonne l'océan à bord de son rafiot. Un jour de pêche, il recueille dans ses filets une curieuse prise : Harvey Cheyne, le fils gâté d'un riche industriel, tombé du paquebot qui l'emmenait avec son père vers l'Europe. Le jeune impertinent demande à être ramené à terre. Disko Troop refuse tout net et soumet son désagréable passager, trop gâté et habitué à voir tous ses désirs satisfaits, à la discipline commune. Un marin portugais, Manuel, prend l'enfant en affection. Petit à petit, le garçon succombe à une bonté qu'il n'avait jamais connue auparavant et décide même de pousser la chansonnette... [img]http://media.paperblog.fr/i/47...[/img] Critique : Un très beau film d'aventures initiatique sur le passage psychologique de l'enfance à l'âge adulte avec cette atmosphère de virilité où le réalisateur Victor Fleming nageait comme un poisson dans l'eau (sans mauvais jeu de mots !!!) et qui en fait sûrement la meilleure oeuvre qu'il ait réalisé tout seul (traduction ça enlève en gros les légendaires "Autant en emporte le vent" et "Le Magicien d'Oz" !!!). Comme à l'époque, on savait ce qu'était le rythme et qu'on aimait pas ennuyer le spectateur, le film est prenant de bout en bout. Et en outre, l'interprétation est brillante. Bon c'est Spencer Tracy qui a eu l'Oscar mais celui qui tire le plus son épingle du jeu c'est sans conteste Freddie Bartholomew livrant une des meilleures performances d'enfant-acteur jamais vu au cinéma en réussissant l'exploit de rendre attachant un gosse de riche pourri gâté particulièrement détestable et qui ferait passer les gosses Sarkozy pour des "Petit Lord Fauntleroy". Allez larguez les amarres et laissez-vous emporter par ce classique. Note : 17/20 (****) [img]http://vintagestardust.files.w...[/img]
  • thamnophile
    :) Je compte commander le DVD de ce film dès que possible !
Voir les commentaires
Back to Top