Les bandes-annonces décalées d'Alain Resnais
Alain Resnais était un génie du cinéma français, un cinéaste qui non content de soigner ses oeuvres, a toujours pris soin d'offrir au public des bandes-annonces inventives, drôles, décalées. (Re)découvrez ses brillants petits bouts de films avant le film...

L’un des films les plus sombres, beaux et déroutants d’Alain Resnais, qui s’interroge sur la passion amoureuse, le couple et la mort, à travers l'histoire d'un homme revenu à la vie après un décès clinique avéré.. Ce qu’il y a d’inoubliable ? Les plans de flocons de neige sur écran noir qui rythment les séquences ou interrompent les dialogues.

A l’image de l’esthétique soignée mais austère du film, la bande-annonce présente son casting sur fond noir et lettres rouges, au son d’une musique entêtante et essentielle : celle de Hans Werner Henze.

Plusieurs personnages, plusieurs versions de leur vie mais uniquement deux interprètes pour tous les jouer : Sabine Azéma et Pierre Arditi, deux familiers du cinéma de Resnais offrent dans cet exercice de style, toute la palette de leur jeu drôle et décalé.

Mettant en scène les deux héros dans la peau d'un couple de spectateurs, la bande-annonce est centrée sur la question que tout le monde se pose face à ces deux films présentés en un seul…

Le film le plus populaire et le plus connu d’Alain Resnais qui convie ses acteurs fétiches d’hier (Sabine Azéma, Pierre Arditi et André Dussollier) et de demain (Lambert Wilson). Signé par le duo Jaoui-Bacri, le scénario a la particularité de mêler aux dialogues, des extraits de chansons populaires.

Amusante, la construction de la bande-annonce réalisée par Agnès Jaoui fait écho à celle du film, en faisant se succéder face caméra chaque comédien, récitant l’un après l’autre un extrait d’une chanson française. Le tout sur un ton sérieux donc décalé.

Hommage vivifiant au genre de l’opérette, "Pas sur la bouche" doit son énergie et sa saveur à la troupe de comédiens que réunit Resnais, (Azéma, Arditi mais aussi Audrey Tautou et Isabelle Nanty,) tous plus justes, sensuels et drôles les uns que les autres.

Le grand absent ? André Dussollier qui prend logiquement la main sur la bande-annonce. Tel un maître de cérémonie à qui on n'a rien demandé, l'acteur explique son absence face caméra. Un moment hilarant car à la fois insistant et faussement gênant.

Fantaisiste, improbable, absurde même, "Les Herbes Folles" est LA comédie surréaliste de Resnais. Trop hermétique pour certains, jouissive pour d’autres, elle séduit notamment grâce aux échanges percutants entre son couple préféré : l’ébouriffante Azéma et l’agité Dussolier.

Aussi folles, les différentes bandes-annonces du film n’en montrent aucune image, préférant mettre en scène Edouard Baer (la voix off des Herbes Folles) dans des numéros promotionnels improvisés rappelant ses prestations sur Canal +.

Librement inspiré de la pièce "Eurydice" d’Anouilh, l’avant dernier film d’Alain Resnais, plus que jamais expérimental, met en scène trois générations d’acteurs invités à visionner la captation d’une pièce qu’ils ont déjà jouée et qui est interprétée cette fois par une toute jeune troupe.

A l’image de ce film dans le film rendant hommage au spectacle, la bande-annonce présente face caméra le casting prestigieux de Resnais, en train d’observer une représentation située hors champ. Simple, efficace et toujours original.

Commentaires

  • VINSANG1

    Personnellement, ma bande-annonce préférée reste celle d'"On connaît la chanson" . Elle est très originale et le jeu des acteurs est toujours aussi drôle !

  • jojospace

    La première fois que j'ai vu la bande annonce de "On connait la chanson", j'étais gamin et j'ai compris qu'à partir de la dernière... Ça m'a marqué ^^
    C'est pas aujourd'hui qu'on aurait ce culot au cinéma.