De "La Secrétaire" à "Cinquante nuances plus sombres" : explorez le sadomasochisme au cinéma
Evènement de ce début d'année, "Cinquante nuances plus sombres" enfièvre votre Saint-Valentin comme vos écrans de ciné. Dans la veine de ce second opus sexy signé James Foley, on vous a préparé une petite liste de films au sein desquels les pratiques érotiques de l'amour mêlent plaisir, domination et douleur, selon les règles sulfureuses du sado-masochisme...

La suite tant attendue de Cinquante nuances de Grey, histoire d'une romance passionnelle, et sexuelle, entre un jeune homme riche amateur de femmes, et une étudiante vierge d'une vingtaine d'année. Dans ce second volet, les ombres du passé de Christian planent sur les deux amants...

Elle l'a rencontré un soir de printemps, elle est devenue sa maîtresse. Il lui a offert un revolver, elle a une combinaison en latex. Imprudent, il lui a proposé un million de dollars. Insatiable, elle est venue lui rappeler ses promesses...

Lorsqu'elle vient solliciter un emploi de sécrétaire auprès de l'avocat E. Edward Grey, Lee Holloway vient de quitter l'hôpital psychiatrique où elle avait été internée et succombe de nouveau à son penchant pour l'auto-mutilation. Au début, son travail est banal. Mais bientôt, entre taper à la machine, faire le café et classer les dossiers, une étrange relation se noue entre Lee et Mr Grey...

Hong Kong, de nos jours. Carrie est obsédée par les châtiments du Bourreau de Jade. Exécuteur du premier Empereur de Chine, il torturait ses victimes à l'aide de redoutables griffes et d'un poison provoquant un plaisir extatique mortel. Avec la complicité de son amant, elle explore des perversions sadiques inouïes et rêve de redonner vie à la légende en mettant la main sur la potion maudite. Un exilir précieux qui suscite toutes les convoitises...

Un jeune provincial, cambrioleur d'occasion, visite l'appartement d'une jeune femme rencontrée le jour même. Il y découvre une trappe menant à un autre appartement inoccupé ainsi que la profession de sa nouvelle amie, maîtresse.

A travers les errances d'une jeune femme contrainte de se prostituer et de subir les désirs de ses clients, une mise en perspective de la décadence de la sociéte japonaise.

Commentaires

  • Kiwi98

    Les plus gros masochistes, seront ceux qui payeront pour voir ce film

  • Tj.

    Toi le premier

  • Kiwi98

    Oui, je ne résiste pas au navet, mais avec la carte UGC je ne paye pas !

  • Zimbabwe64

    Et on en parle du sado-masochisme d'aller voir Cinquante Nuances de Grey au cinéma ?

  • lolo5914

    ahhhh aimer souffrir mdr

  • crazy - punk

    "portier de nuit"

    http://www.allocine.fr/film/fi...

  • crazy - punk

    portier de nuit!

    http://www.allocine.fr/film/fi...

  • SHELTON

    c'est idiot maintenant, on ne peut plus dire " fais moi mal, arrache moi les poils !!!" lol

  • FeetLover

    kes ke g pu me br... sur la secrétaire en mode pause à l'époque :D :D :D

  • heathledgerdu62

    Cinquances nuances de Grey souffre des stérétotypes d'autres films sur le sado-masochite.

  • GoldenGraham

    Arrêtez les news sur ce "film"... S'il vous plaît, essayez d'être un peu plus critiques / intelligents que les médias et autres...

  • Iule

    Je le vois bien bider ce film.

  • Hunter Arrow

    Non là ce n'est pas du sadomasochisme, juste des goûts de chiottes couplés à une volonté de perdre du pognon...