Divergente 2, Big Eyes... Découvrez les sorties de la semaine !
Anecdotes de tournage, notes d'intention, informations cinéphiles : chaque semaine, découvrez les coulisses des sorties cinéma.

Le saviez-vous ? La ferme des Fraternels a été construite entièrement en 6 semaines. 200 ouvriers se sont afférés pour créer le dôme au centre de la ferme (une gigantesque structure en bois et en verre de près de 20 mètres de haut et 30 mètres de diamètre), transformer les écuries, recouvrir les parkings et trottoirs de terre et planter les légumes et les fleurs du potager.

Le saviez-vous ? L’histoire de Hacker s’inspire directement de faits réels. En effet, il y a quelques années, un logiciel malveillant fut à l’origine d’une grave dégradation au sein d’une usine d’enrichissement en uranium en Iran. Ce type de logiciel inédit et parfaitement élaboré avait pénétré un système informatique très bien protégé et avait pris le contrôle total des opérations jusqu’à l’endommagement de l’usine. Après cet incident, les hackers furent accusés par certains d’avoir également provoqué les incidents de Fukushima.

Le saviez-vous ? Le budget de Big Eyes est de 10 millions de dollars, ce qui est peu par rapport aux autres films du cinéaste. A titre de comparaison, Dark Shadows avait couté 150 millions et Alice au Pays des Merveilles 200 millions.

Le saviez-vous ? Richard Glatzer, co-réalisateur de Still Alice, est décédé le 12 mars 2015. Il était atteint de SLA (Sclérose latérale amyotrophique). Ne pouvant pas parler, il a ainsi utilisé un Ipad durant le tournage pour communiquer avec les acteurs et l’équipe du film.

Le saviez-vous ? Pierre Niney incarne dans le film un déménageur issu de la classe ouvrière qui se rêve écrivain. Pour le rôle, l’acteur a dû se muscler afin de rendre sa situation de déménageur plus crédible.

Le saviez-vous ? Une petite particularité s'est insérée dans le film Louise, en effet, nous découvrons qu'il s'agit d'une oeuvre en prises de vue réelles (dans sa totalité) avec néanmoins quelques moments réalisés en animation. De plus, les dessins en noir, blanc et rouge que l'on retrouve dans le film proviennent de la main de la fille du réalisateur Charlotte Sohm, qui comme son père occupe deux postes à la fois, puisqu'elle a le premier rôle en compagnie de Claudine Baschet (Madeleine Boitelle).

Les Portes du soleil - Algérie pour toujours de Jean-Marc Minéo

Film Les Portes du soleil - Algérie pour toujours

Le saviez-vous ? Parmi ses influences, Jean-Marc Minéo cite le cinéaste Tony Scott et plus particulièrement Man on Fire qui l’a particulièrement marqué sur le plan esthétique. Les Portes du Soleil est d’ailleurs une sorte d’hommage à ce cinéaste qui s’est suicidé en 2012.

Le saviez-vous ? Le Président suit le parcours d’un ancien dictateur après sa destitution et s’intéresse à la violence à laquelle il fait ensuite face, violence qu’il a lui-même engendrée. Le réalisateur Mohsen Makhmalbaf déclare que ce sujet de film lui a été inspiré par les récentes destitutions de dirigeants arabes (Ben Ali, Mubarak, Kadhafi) et par le constat de la prolifération de la violence dans ces pays après leur chute.

Le saviez-vous ? Le Président suit le parcours d’un ancien dictateur après sa destitution et s’intéresse à la violence à laquelle il fait ensuite face, violence qu’il a lui-même engendrée. Le réalisateur Mohsen Makhmalbaf déclare que ce sujet de film lui a été inspiré par les récentes destitutions de dirigeants arabes (Ben Ali, Mubarak, Kadhafi) et par le constat de la prolifération de la violence dans ces pays après leur chute.

Le saviez-vous ? Indésirables a été tourné avec de vrais handicapés, le réalisateur Philippe Barassat ne souhaitant pas obtenir une simple imitation. Il ajoute : "Cela me paraissait évident, naturel de prendre de vrais handicapés pour inter - préter des handicapés, certains d’ailleurs sont des acteurs de formation et ils ont le droit de jouer. Il y a une musique du handicap, une manière de boiter, de bouger... qu’ils sont les seuls à pouvoir rendre. Une gestuelle qui impose un rythme. J’étais convaincu qu’ils apporteraient une poésie au film qu’un acteur qui resterait dans l’imitation ne pourrait pas apporter". De plus, la production n'avait pas les moyens d'assumer l'achat de prothèses pour des personnes valides.

Commentaires

  • scarface1972

    A voir cette semaine : 1-2-4-9, vu 3 et 5