Connasse, Princesse des coeurs, Nos femmes... Découvrez les sorties de la semaine !
Anecdotes de tournage, notes d'intention, informations cinéphiles : chaque semaine, découvrez les coulisses des sorties cinéma.

Le saviez-vous ? Camille Cottin reprend son rôle de la connasse dans Connasse, Princesse des coeurs. Tout comme dans la mini-série, les gens qu'elle côtoie et interpelle dans la rue ne sont pas des acteurs, mais des personnes réelles.

Le saviez-vous ? C'est la première fois que la compagnie de jouets Hasbro produit un film d'horreur. Hasbro avait jusque-là pour habitude de produire des films tels que TransformersG.I Joe et Battleship, longs métrages inspirés de leurs propres séries de jouets. Le Président d'Hasbro s'est exprimé au sujet du film : "Nous avons travaillé en étroite collaboration avec Universal Pictures, Platinum Dunes et Blumhouse pour transposer le jeu de Ouija dans un film et en faire le moteur dramatique de l'histoire".

Le saviez-vous ? Avant de devenir un film, Nos femmes était une pièce de théâtre écrite par Eric Assous, qui a été jouée au Théâtre de Paris de Septembre 2013 à Février 2014. Elle était d'ores et déjà mise en scène par Richard Berry et interprétée par ce dernier. Daniel Auteuil et Didier Flamand complétaient alors la distribution. Face au succès que la pièce a pu générer et au plaisir que les comédiens ont eu à jouer ensemble durant des mois, l'idée d'une adaptation cinématographique s'est très vite imposée pour Richard Berry.

Le saviez-vous ? C'est suite à la lecture d'un livre de l'un de ses amis que le réalisateur Eskil Vogt a décidé de faire un film centré sur un personnage non-voyant. Il explique : "Je lisais un livre écrit par mon ami Terje Holtet Larsen, dont un des personnages est non-voyant. Le texte était absolument impossible à filmer. C’était le long monologue d’une personne non-voyante. Malgré cette difficulté, cette idée m’est restée, je ne pouvais pas l’oublier." 

Le saviez-vous ? Si le film se base sur le véritable procès Auschwitz et que Fritz Bauer ainsi que le journaliste Thomas Gnielka ont réellement existé, l'histoire du Labyrinthe du silence raconte le parcours imaginé du procureur Johann Radmann. Afin de créer ce personnage, le réalisateur a mélangé les vies des trois vrais procureurs qui assistèrent Fritz Bauer lors du procès.

Le saviez-vous ? C'est en rencontrant par hasard des joueurs d'échecs, il y a près de quatre ans, que la réalisatrice Elodie Namer a eu l'idée de créer un film autour de cet univers qui lui était jusqu'à lors inconnu mais qui l'a aussitôt fasciné.

Le saviez-vous ? Damien Manivel et Rémi Taffanel ont travaillé en étroite collaboration, comme l'explique le réalisateur : "J’ai demandé à Rémi de s’imprégner de poésie, de lire beaucoup, en espérant que ça allait déclencher quelque chose : il s’est mis à écrire ses propres poèmes. J’ai fabriqué la fiction à partir de là et de mon côté, j’ai esquissé une cinquantaine de situations qui nous permettraient de suivre une trame sur le tournage tout en laissant libre court à l’improvisation et aux rencontres". Le projet du film a d'ailleurs été lancé après que Rémi a contacté Damien Manivel.

Un pigeon perché sur une branche philosophait sur l’existence de Roy Andersson

Film Un pigeon perché sur une branche philosophait sur l’existence

Le saviez-vous ? Un pigeon perché sur une branche philosophait sur l'existence fait partie d'une trilogie cherchant à offrir des pistes de réflexion sur l'existence de l'Homme. Les deux premiers volets ont été intitulés Chansons du deuxième étage (2000) et Nous, les vivants (2007). Les trois films ont été réalisés par Roy Andersson.

Le saviez-vous ? Carlos Marques-Marcet a souhaité réaliser, à travers ce film, le portrait de sa génération : "Quand j'ai quitté Barcelone pour suivre mes études à Los Angeles, j'ai dû passer par cette expérience difficile qui est de vivre loin des gens qu'on aime. J'ai néanmoins eu la chance de pouvoir vivre ce processus avec des amis de mon âge et qui se retrouvaient dans la même situation que la mienne. Peu à peu, toutes ces histoires ont commencé à prendre forme dans mon esprit et c'est là que sont nés les personnages d'Alex et Sergi. Ils incarnent les incertitudes et la confusion générale d'une génération en crise."

Le saviez-vous ? Depuis la sortie des Optimistes en Norvège, un grand nombre de personnes âgées, très séduites par le film, ont souhaité rejoindre le club de volley-ball. Selon la réalisatrice : "Il y a même une liste d’attente. Tout le monde veut rejoindre l’équipe ! Cinq nouvelles équipes seniors se sont formées en Norvège et un tournoi va même avoir lieu."

Commentaires

  • Mam?1972

    4 - 5 - 6 Rien d'autre, cette semaine, petite semaine quoi pas top