Histoire vraie, tournage en Amazonie... Tout sur La Vie pure en 9 vidéos
Découvrez 9 vidéos making of de La Vie pure, le film de Jérémy Banster racontant le parcours de Raymond Maufrais. En 1949, ce journaliste a tout quitté pour partir en expédition en Amazonie à la recherche "d'Une Vie pure". Le long-métrage est tiré de l'histoire vraie de Raymond Maufrais, dont la disparition reste toujours un mystère. Des conditions de tournage difficiles dans la forêt amazonienne à la musique en passant par le montage, vous saurez tout sur la production de cette aventure épique. Sortie en salles prévue pour le 25 novembre.

Le synopsis : En 1949, Raymond Maufrais, un jeune explorateur français part en expédition solitaire dans la forêt amazonienne. Il laisse derrière lui un journal, un carnet de voyages, qui retrace son parcours, ses rencontres et sa recherche d’une Vie Pure. Il laisse aussi derrière lui le mystère de sa propre disparition…

Le saviez-vous ? Jérémy Banster signe avec La Vie pure son premier long métrage. En 2009, le metteur en scène s'est pour la première fois rendu à Cayenne à l'occasion du tournage d'un court métrage et a immédiatement été séduit par la richesse culturelle de l'endroit. Pendant ce tournage, il a fait la connaissance d’un jeune comédien (Stany Coppet qui jouera le personnage principal de La Vie pure Raymond Maufrais) qui lui présenta son père, lequel offrit au réalisateur « Aventures en Guyane » de Raymond Maufrais. Après l'avoir lu, Jérémy Banster a tout de suite décelé le potentiel cinématographique de l'ouvrage. Une fois de retour à Paris, il se mit à écrire le scénario avec Stany...

Le saviez-vous ? Le film est tiré d’une histoire vraie, celle de Raymond Maufrais, un jeune journaliste de 23 ans qui est parti seul en forêt amazonienne dans les années 50, à la recherche d’un idéal. Son père le chercha pendant douze ans et pendant ces années, il monta 18 expéditions et parcourut 12 000 kilomètres. Encore aujourd'hui, sa disparition demeure un mystère.

Le saviez-vous ? Après un an et demi d’écriture et à peu près deux ans de financement difficile, le tournage put enfin débuter. Jérémy Banster se souvient : "Nous voilà partis pour Maripasoula, ville à une heure d’avion à l’ouest de Cayenne, en pleine forêt Amazonienne. On trouve un lodge, à 45 minutes de pirogue de Maripasoula, tous les décors du film sont là, ce sera notre camp de base… On achemine 3 tonnes de matériels par pirogue, on fait venir une quinzaine de techniciens de métropole, mon chef opérateur, Rudy Harbon de Los Angeles, qui était déjà de l’aventure sur mon dernier court‐métrage guyanais. On recrute aussi le maximum de techniciens guyanais et j’organise un casting sur place, je choisis des acteurs Bushiningués, Amérindiens, Créoles, Brésiliens; ce brassage culturel, j’adore ça…"

Le saviez-vous ? Véritable gueule du cinéma français, Daniel Duval est mort à l’automne 2013, donc après le tournage. Il a un rôle dans le film et avait passé une semaine avec l'équipe à Cayenne. De même, le comédien Mario Kwadjani est décédé à peine un mois après la fin du tournage de La Vie pure.

Le saviez-vous ? Dans un endroit à ce point sauvage, le tournage a posé plusieurs difficultés. Ainsi, l'équipe a dû faire face à une tempête tropicale, une épidémie de grippe H1N1, à la chaleur, à l'extrême humidité, aux moustiques et à différents types d'effets secondaires liés à la prise de médicaments. Le tournage a néanmoins pu s'achever à Cayenne après 4 semaines épuisantes en forêt.

Le saviez-vous ? Comme il s'agit d'un premier film dans un environnement particulier, Jérémy Banster se souvient : "Nous avons fait des rencontres extraordinaires, et laissé derrière nous des amitiés, des hommes et des femmes « vrais », qui n’avaient jamais vu une caméra et encore moins un tournage de leur vie. Ils se demandent encore si nous sommes venus, j’ai hâte qu’ils voient le film à Maripasoula, sur la place du village, un grand drap blanc tendu et tenu par des piquets. Entre deux averses, la projection et l’émotion devraient être incroyables… Il y aurait tant de choses à dire sur cette aventure cinématographique et aussi cette aventure humaine, parce qu’on ne part pas faire un film en Amazonie tous les jours…"

Le saviez-vous ? La fin du tournage s'est achevée à Paris et à Toulon, en février 2014 et c'est d'ailleurs à ce moment que la caméra est tombée en panne, ce qui n'était jamais arrivé en Amazonie...

Le saviez-vous ? Jérémy Banster a créé avec Olivier Compère et Fabien Montagner la société de production CANTINA STUDIO, laquelle a produit le film La Vie pure.

Le saviez-vous ? Le film a remporté l'Orchidée de Bronze et lePrix du Jury Jeune au Festival de la Réunion 2014, ainsi que le Prix du jury lycéen au Festival Adaptations de Cholet en 2015.

Commentaires