Taj Mahal, Le Prophète... Découvrez les sorties de la semaine !
Anecdotes de tournage, notes d'intention, informations cinéphiles : chaque semaine, découvrez les coulisses des sorties cinéma.

Le saviez-vous ? Afin de mieux rentrer dans la peau de son personnage, Stacy Martin a rencontré plusieurs fois la vraie Louise, qui n'est pas son vrai nom. Lors de leurs entretiens, elle n'a pas osé lui demander trop de détails, mais elle voulait surtout en savoir plus sur ses réactions pendant l'attaque et sur ce qu'elle est devenue car c'est une question qui est posée à la fin du film.

Le saviez-vous ? Le Prophète est un livre du poète libanais Khalil Gibran. Cet ouvrage à succès traduit en plus de 40 langues et vendu à plus de 100 millions d’exemplaires ne cesse d’être réédité depuis sa première publication en 1923. Très vite les producteurs ont décelé le potentiel cinématographique du livre et ont compris que l'animation serait idéale pour retranscrire cette histoire.

Le saviez-vous ? Marguerite et Julien a été tourné dans le véritable château des Ravalet qui existe encore à Tourlaville en Normandie. Une aubaine pour Valérie Donzelli, puisque cette existence a facilité le tournage et le processus de travail adéquat au sujet.

Le saviez-vous ? Pour le scénario de Babysitting 2Philippe Lacheau et Nicolas Benamou se sont inspirés de l'émission de télé-réalité américaine Man vs. Wild, dans laquelle les participants doivent survivre dans un environnement hostile, et du film d'aventure A la poursuite du diamant vert de Robert Zemeckis.

Le saviez-vous ? Pour financer le projet, Cyril Dion et Mélanie Laurent ont lancé une campagne sur la plateforme de crowdfunding KissKissBankBank. Leur objectif était de réunir 200 000 euros en deux mois, qu'ils ont obtenus en 2 jours ! Au total, ils ont récolté 450 000 euros, ce qui est le record mondial de la levée de fonds pour un documentaire, renforçant par la même occasion la force de Demain qui est donc le film de 10 266 personnes pour être exact.

Le saviez-vous ? Le deuil, Nanni Moretti l'a déjà mis en scène avec le palmé Chambre du Fils, dans lequel un père de famille voyait son fils mourir dans un accident de plongée. Pour le réalisateur, ce point de départ narratif fut tiré de ses angoisses (imaginaires) à l'idée de la mort d'un proche, là où Mia Madre évoque plus frontalement le décès de sa mère en 2010, durant le tournage d'Habemus Papam.

Le saviez-vous ? Le Pont des Espions marque la première collaboration entre Steven Spielberg, derrière la caméra, et Joel et Ethan Coen, au scénario. Néanmoins, le réalisateur avait été producteur délégué sur True Grit en 2011. Au niveau de l'écriture, les Coen ont retravaillé un premier jet écrit par Matt Charman, en se focalisant sur les dialogues et la narration. Pour l’anecdote, les deux frères ont déjà travaillé avec Tom Hanks sur Ladykillers en 2004.

Le saviez-vous ? Interviewé à l'occasion du Festival de Toronto, Nicholas Hoult a confié qu'il pensait être trop jeune pour le rôle de Steven Stelfox lorsqu'il a lu pour la première fois le scénario. En y réfléchissant bien, l'acteur s'est dit que puisqu'il avait apprécié le travail du réalisateur sur la série Black Mirror, il était prêt à prendre le risque de jouer dans son film.

Le saviez-vous ? Shawn Christensen a eu l'idée de réaliser Before I Disappear, il y a quelques années, lorsqu'il a rencontré la fille de son meilleur ami, une jeune prodige. Le réalisateur a tout de suite été frappé par son intelligence et sa force et a donc ensuite décidé d'explorer sa personnalité à travers un film.

Le saviez-vous ? En 2009, Fabianny Deschamps avait découvert un fait divers terrible autour du commerce des morts dans le South China Morning Post, à Hong Kong : des gens se sont mis à disparaître par dizaines, dans un rayon de cinquante kilomètres : des vieux, des femmes, des handicapés. En fait ils étaient assassinés pour servir de cadavres de substitution à l’incinération (obligatoire en Chine depuis la révolution culturelle). Les corps étaient ainsi vendus à des familles en deuil par les triades avec la complicité des entrepreneurs de pompes funèbres. Après leur arrestation, l'affaire a été étouffée par le gouvernement. D'où la nécessité pour Fabianny Deschamps d'en faire un film, après s'être posée la question suivante : quel est ce monde où une vie humaine a moins de valeur que le salut d’un mort ?

Commentaires