Zootopie, Amis publics, Les Naufragés... Découvrez les sorties de la semaine !
Anecdotes de tournage, notes d'intention, informations cinéphiles : chaque semaine, découvrez les coulisses des sorties cinéma.

Le saviez-vous ? C'est en commençant par faire des recherches sur les mammifères que les créateurs du film ont été interpelés par un constat qui leur a donnés l'idée de l'histoire de Zootopie : les animaux forment deux groupes, les prédateurs et les proies et le deuxième groupe est 10 fois plus nombreux que le premier. De là est venue l'idée de cette ville utopiste sans humains dans laquelle les animaux ont arrêté de se manger les uns les autres mais ont tout de même conservé certains réflexes d'antan.

Le saviez-vous ? Edouard Pluvieux a voulu situer l'intrigue d'Amis publics à Lyon, parce qu'il voulait une grande ville avec un casino et des petits villages à côté, accessibles assez rapidement. Le cinéaste explique qu'il ne souhaitait pas tourner à Paris, qui est une ville qu'il trouve disparate et sans âme. Lyon compte également pour lui et Kev Adams puisqu'ils y avaient créé en 2013 le spectacle "Voilà voilà".

Le saviez-vous ? Après le succès de De l'autre côté du périph, buddy movie qui a réuni plus de 2 millions de spectateurs en France, David Charhon met à nouveau en scène un duo antagoniste. Après Omar Sy et Laurent Lafitte, c'estDaniel Auteuil et Laurent Stocker qui vont devoir cohabiter malgré leurs différences.

Le saviez-vous ? George Clooney a déjà tourné sous la direction des deux frères dans Burn After ReadingIntolérable Cruauté etO'BrotherJosh Brolin doit quant à lui la résurrection de sa carrière aux Coen, qui l'avaient embauché pour jouer le héros maudit de No Country for Old Men en 2007. Il les avait retrouvés par la suite pour le westernTrue Grit où il campait le méchant. Ave César marque la 8ème collaboration entre Frances McDormand (femme de Joel Coen) et les cinéastes. Enfin, Scarlett Johansson retrouve Frances McDormand et les frères puisque tous les quatre avaient collaboré pour les besoins de The Barber : l'homme qui n'était pas là.

Le saviez-vous ? Comme Mohamed Hamidi ne pouvait ni emmener une vache française au Maroc (où la partie qui se déroule au bled algérien a été tournée), ni une vache marocaine en France, l'équipe a dû choisir trois vaches identiques, une dans chaque pays et une doublure au cas où…

Le saviez-vous ? Comme dans ses précédents films, c'est à partir des lieux que Mikhaël Hers a commencé à écrire Ce sentiment de l'été. Berlin, Paris et New-York sont par ailleurs trois villes qu'il affectionne particulièrement et c'est pour cette raison qu'il a voulu y situer l'intrigue de son nouveau long métrage.

Le saviez-vous ? Dans le film, il y a une scène où les adolescents conduisent une voiture de golf. Lors du tournage, l'un d'entre eux est tombé du véhicule et a bien heurté le sol. Plus de peur que de mal et au moment du dérushage,Andrew Cividino a constaté que la séquence rendait mieux avec cette cascade. Il a donc décidé de la garder au montage.

Le saviez-vous ? Crache coeur est le premier film réalisé par Julia Kowalski. Cette dernière y a mis quelques éléments autobiographiques, notamment le fait d'avoir fait de la flûte traversière, d'avoir eu un père architecte embauchant des ouvriers polonais ou encore d'avoir choisi une actrice principale lui ressemblant quand elle avait le même âge. Cela étant, la cinéaste insiste sur le fait qu'il s'agit d'une version très romancée de son adolescence.

Le saviez-vous ? L'Homme qui répare les femmes est aussi un livre paru en 2012 et intitulé L’Homme qui répare les femmes. Violences sexuelles au Congo. Le Combat du docteur Mukwege. L'auteure, Colette Braeckman, est une journaliste belge spécialiste de l'Afrique centrale qui a également contribué au scénario du documentaire en compagnie de Thierry Michel.

Le saviez-vous ? Comme il l'avait fait pour R et NorthwestMichael Noer a mélangé, dans un soucis de réalisme, des acteurs professionnels avec des amateurs, ici en l'occurrence le personnel et les résidents d’une maison de retraite.

Commentaires