Criminal, Un homme à la hauteur, Braqueurs... Découvrez les sorties de la semaine !
Anecdotes de tournage, notes d'intention, informations cinéphiles : chaque semaine, découvrez les coulisses des sorties cinéma.

Criminal - Un espion dans la tête de Ariel Vromen

Film Criminal - Un espion dans la tête

Le saviez-vous ? Plusieurs membres du casting de Criminal - Un espion dans la tête ont touché de près ou de loin à l'univers des films de super-héros de DC Comics. Ainsi Gary Oldman a joué l'inspecteur Gordon dans la trilogie Batman de NolanKevin Costner le père de Superman dans Man of SteelGal Gadot Wonder Woman dans Batman v Superman et Tommy Lee Jones était Double-face dans Batman ForeverRyan Reynolds, quant à lui, est lié à l'univers Marvel, puisqu'il a joué dans X-Men Origins : WolverineGreen Lantern et Deadpool.

Le saviez-vous ? Pour donner l'illusion d'un Jean Dujardin raccourci de plus de 40 cm, de nombreux effets spéciaux ont été nécessaires, numériquement en post-production pour le travail des proportions ou directement sur le plateau, de manière plus artisanale. "Ça allait de choses aussi simples que de mettre Jean à genoux (en le cadrant au niveau des épaules) ou de forcer les perspectives (en le mettant plus loin pour qu’il paraisse plus petit) à des méthodes plus compliquées comme cette scène dans le bureau où Jean, interrompu par Cédric, devait sauter du fauteuil. Pour ce plan, il a fallu surélever toute la pièce de 40 cm sauf la partie sur laquelle Jean atterrissait", explique Laurent Tirard.

Le saviez-vous ? Julien Leclercq a écrit le scénario avec Simon Moutaïrou. Les deux hommes avaient déjà collaboré surL’Assaut et ont fait appel, pour Braqueurs, à un certain Jérôme Pierrat, journaliste enquêtant sur le crime organisé en France, pour qu'il leur raconte comment fonctionnent les braqueurs sur le terrain.

Le saviez-vous ? Ian McKellen et le cinéaste Bill Condon se retrouvent 17 ans après avoir travaillé ensemble sur Ni Dieux ni Démons, une évocation de la vie du réalisateur James Whale. Condon a le don pour vieillir McKellen, en effet, l'acteur avait près de 60 ans quand il a tourné Ni Dieux ni Démons mais incarnait Whale à la fin de sa vie ; désormais âgé de 76 ans, le comédien doit camper Sherlock à 93 ans : "J’ai vraiment le don de vieillir Ian et on s’est dit que tout ce qu’il restait à faire maintenant, c’était Mathusalem, qu’on pourra tourner quand il aura 90 ans", s'amuse le metteur en scène.

Le saviez-vous ? En Autriche, le Krampus est une créature mythique et démoniaque à cornes qui accompagne le Saint Nicolas dans différentes régions du monde à l'époque de Noël et sa tâche consiste à terroriser les enfants méchants... La Krampus possède une apparence particulièrement terrifiante.

Le saviez-vous ? Afin de rendre la tension entre Clavius et Jésus la plus réaliste possible, Joseph Fiennes et Cliff Curtis ont évité tout contact pendant les 4 mois du tournage : "Nous n’avons jamais passé de temps ensemble et je pense que cela a rendu nos confrontations devant la caméra plus intenses. L’énergie entre nous est palpable. Nous nous trouvions souvent dans la même pièce mais nous ne nous sommes jamais approchés, et cela a rendu plus forts les moments où nous avions enfin un contact face à face, un échange émotionnel et verbal", confie Fiennes.

Le saviez-vous ? Les parents et les frère et soeur de Rachel Lang font de la figuration dans Baden Baden. La cinéaste avait à coeur d'inclure sa famille dans son nouveau projet, ayant déjà fait jouer ses parents dans Les navets blancs empêchent de dormir. "Une fois qu’on ne vit plus ensemble, si on n’a pas de projets communs on ne fait plus rien ensemble. (...) On est une famille assez famille. Tout le monde fait participer tout le monde à ses projets", explique la réalisatrice.

Le saviez-vous ? Le titre original, Desde Allá, peut être littéralement traduit par "De là-bas". Sa signification est double pour le metteur en scène Lorenzo Vigas Castes. Il fait référence dans un premier temps à la distance qui sépare le personnage d'Armando de ce qu'il désire (ces garçons qu'il attire chez lui mais qu'il refuse toujours de toucher). Dans un second temps, il témoigne de la distance qui sépare Armando de son obsession, incarnée par un vieil homme d'affaires.

Le saviez-vous ? C'est après avoir entendu parler de la tentative d’apostasie de son ami Álvaro Ogalla que Federico Veiroj a eu l'idée du film. "Apostasier" signifiait pour le cinéaste avoir l’intention de changer son passé, autrement dit un fantasme qui relève de l'impossible. Il explique : "C’est devenu un défi intérieur très tentant : créer un conte fictionnel avec des touches de fable. J’ai alors construit le personnage de Tamayo, qui à travers ses actes allait représenter une nouvelle façon d’être en conflit avec les institutions. Je sentais que cette histoire pourrait facilement être transposée dans d’autres pays."

Le saviez-vous ? Entre le premier et le dernier jour du tournage, avec une longue pause au milieu, six mois se sont écoulés. Les dernières scènes du film ont été tournées à la fin de cette période et le jeune comédien David Mourato avait donc changé physiquement, ce qui se ressent dans le film. Une volonté de la part du cinéaste qui voulait filmer un corps en mutation.

Commentaires