Notez des films
Mon AlloCiné
    Wayward Pines
    Critiques spectateurs
    Critiques presse
    note moyenne
    4,0
    1569 notes dont 129 critiques
    répartition des 129 critiques par note
    22 critiques
    61 critiques
    24 critiques
    14 critiques
    5 critiques
    3 critiques
    Votre avis sur Wayward Pines ?
    Didier C
    Didier C

    Suivre son activité Lire ses 19 critiques

    3,5
    Publiée le 2 juin 2015
    Très prometteur avec un sujet déjà vu et une mise en scène également déjà vu. potentiellement culte ou de niveau téléfilm. La suite le dira
    tixou0
    tixou0

    Suivre son activité 351 abonnés Lire ses 1 775 critiques

    1,5
    Publiée le 20 septembre 2015
    J'abonde avec eux qui écrivent que "Wayward Pines" débute bien, (ou, au moins, honorablement - en dépit d'une impression de recyclage de pas mal d'autres séries antérieures), mais tourne court. Et pour moi, très vite ! Ce n'est pas parce que c'est uchronique (?), fantastique, SF, etc. que l'on peut faire n'importe quoi, et prendre les spectateurs pour des gogos prêts à gober les choses les plus mal raccordées les unes aux autres. Le thème est passionnant (le plus important pour l'Homme, est-ce la liberté, ou la sécurité ?) - il a d'ailleurs passionné de tout temps (ne citons, pour illustration de cette constante, que la fable "Le Loup et le Chien" - 1668..), mais il est bien mal traité - et même malmené (par un "pool" d'auteurs, et metteurs en scène). Ai attendu en vain un "twist" comme les aime le producteur de cette série (et réalisateur de l'épisode 1), M. Night Shyamalan, jusqu'à la fin.... Saison finalement unique (probable manque d'audience) - on peut rester sur l'espoir (purement hypothétique, donc) qu'une saison 2 aurait dissipé les incohérences, et comblé les béances du scénario.... Par ailleurs, à l'exception de Melissa Leo (l'infirmière Pam), la distribution n'avait rien pour susciter l'intérêt - Matt Dillon en tête (pas une once de charisme).
    ElBlasio
    ElBlasio

    Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 324 critiques

    3,0
    Publiée le 19 août 2015
    Voici littéralement une "série B" :o Lors des 6 premiers épisodes, on est dans ce que la série B fait de mieux. Un concept mystérieux, bien vu et au potentiel vertigineux, dévoilé à un rythme assez dense. Les acteurs ont des bonnes gueules et la réalisation est très efficace. Le concept est abordé superficiellement, mais pas grave car suffisament bien trouvé pour stimuler notre imaginaire. Les 4 derniers épisodes s'enlisent dans une intrigue, là aussi au potentiel intéressant, mais où les auteurs n'ont pas le niveau pour l'aborder intelligemment. Dommage mais pas trop déplaisant car finalement, ça ne traîne pas en longueur. Puis arrive l'épilogue, couillu qui rappelle finalement qu'on se trouve dans une très bonne série B spoiler: qui ose le "unhappy end" .
    Blog Be French
    Blog Be French

    Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 263 critiques

    4,0
    Publiée le 31 août 2015
    Alternant le bon (Sixième Sens, Signes, Le Village) et le moins bon (Incassable, Phénomènes, etc…) durant toute sa carrière, M. Night Shyamalan s'est imposé comme le réalisateur hollywoodien ayant une filmographie aussi compliquée que la prononciation de son nom. L'accueil réservé par le public sur ses dernières productions ayant été assez glacial, le cinéaste d'origine indienne s'est donc réfugié chez la Fox en tant show-runner et réalisateur du pilote de l'adaptation du roman Wayward Pines de Blake Crouch. Pour ouvrir le bal, Shyamalan démarre sa série par un gros plan sur les yeux injectés de sang d'Ethan Burke (interprété par Matt Dillon). Les bases sont posées et le spectateur entre dans un univers angoissant et froid, coincé entre le Twin Peaks de David Lynch et Le Prisonnier de Patrick McGoohan. Les scénaristes auraient très bien pu traficoter une histoire sympa autour de ces deux références, mais Wayward Pines préfère se construire tranquillement, augmentant le suspens d'épisode en épisode tout en se jouant des codes actuels des séries américaines. Autour de ce melting-pot intelligemment utilisé, le spectateur plonge dans une énigmatique histoire, cachant des sujets bien plus audacieux que ce que l'on pourrait croire. Les différents enjeux se partagent entre psychoses paranoïaques, mégalomanie d'un autocrate, craintes face à l'avenir, et appréhension d'une population face au monde extérieur. Prenez une part du 1984 de Georges Orwell, ajoutez une portion du film The Truman Show, une pincée du Assault de Carpenter, puis un cuillère de The Descent pour enfin obtenir la recette diaboliquement efficace de Wayward Pines. L'oeil habitué du spectateur formaté aux productions américaines s'accroche rapidement à ces quelques pistes pour finalement est bringuebalé par le scénario ciselé de la série. Au vue des moyens mis à disposition, les réalisateurs qui se succèdent derrière la caméra font quand même un bon boulot afin de proposer un spectacle correctement mis en scène (plutôt que de foncer tête de basse comme l'insipide Under the Dome). Au casting on retrouve quelques visages connus tels que Terrence Howard (Collision, Ray, Iron Man, Prisoners…), Juliette Lewis (Les Nerfs à vif, Une nuit en enfer, Natural Born Killers…) ou encore le britannique Toby Jones (La Taupe, Hunger Games, ou plus récemment Tale of Tales). On pourrait reprocher à la série de s’essouffler un peu dans les deux derniers épisodes, puisqu'une bonne partie du mystère a été dévoilée et qu'il ne reste que le dénouement, mais Wayward Pines reste une série addictive et emplie de chamboulements. Un bon cru, qui s'impose comme la série de la rentrée, voire peut-être de l'année… Dans l'attente d'une saison 2, même si, pour le moment, la série est officiellement annulée, ce qui veut dire qu'elle n'ira pas plus loin que les dix épisodes de sa première saison. Retrouvez cette critique sur notre blog Be French !
    rogerwaters
    rogerwaters

    Suivre son activité 86 abonnés Lire ses 1 089 critiques

    4,5
    Publiée le 21 janvier 2016
    Moi qui ne respectait plus Shyamalan depuis des années, voilà qu'il retrouve un semblant de crédibilité artistique avec cette série incroyable qui manie le twist avec une maestria impressionnante. D'abord étrange, coincée quelque part entre Twin Peaks pour son cadre et le Prisonnier pour son aspect incompréhensible, la série vire ensuite à la science-fiction et même à l'horreur à partir d'un cinquième épisode qui remporte la palme du meilleur de cette livraison de 10 pépites. A noter que le tout est d'une noirceur absolue puisqu'il s'agit d'une parabole biblique sur les rapports complexes entretenus entre Dieu et sa création la plus intime (l'Homme), tout en montrant que l'espèce humaine est proprement incapable de sortir de la spirale de l'autodestruction. Les multiples interrogations sur les limites de la liberté et jusqu'où une société humaine peut aller dans le contrôle des masses pour assurer sa survie sont particulièrement bien menées et donc passionnantes. Enfin, il fallait oser bousculer le spectateur en l'obligeant sans cesse à se positionner par rapport aux actions des personnages, qui ne sont jamais ni tout blanc ni tout noir. Bref, un petit modèle qui, à mon sens, ne devrait pas être dénaturé par une seconde saison pour conserver son aura culte.
    Vinz1
    Vinz1

    Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 1 288 critiques

    4,0
    Publiée le 18 octobre 2016
    Cette série a le mérite de sortir des sentiers battus et d'être produite par un cinéaste de renom qui a su proposer du suspense et de l'intrigue. Espérons juste que la saison 3 sera aussi bien que les deux premières et qu'elle saura encore une fois prendre une autre direction.
    Djack le Flemmard
    Djack le Flemmard

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 127 critiques

    3,5
    Publiée le 27 septembre 2015
    Passé dans l’indifférence générale, Wayward Pines et son histoire mystérieuse vaut pourtant son petit pesant de cacahuètes. Parmi son armée de producteurs, la série peut compter sur le talentueux M. Night Shyamalan (Incassable) pour instaurer un climat particulier, agrémenté de quelques twist bien sentis. Alors d’accord, Wayward Pines est tiré d’une trilogie de livres écrit par Blake Crouch – donc le matériau de base propose déjà la trame et les rebondissements qu’il faut – mais la force de la série réside dans le fait qu’elle ne perd pas son temps a créer une saison tiré d’un paragraphe du bouquin pour l’étaler platement sur 10 épisodes sans saveur. Non, Wayward Pines saison 1 a pris le parti d’adapter la trilogie… intégralement ! Les scénaristes ont donc une ligne directrice toute tracée, et n’ont pas besoin de se fourvoyer dans de quelconques détails, de faire du remplissage qui nuirait au rythme ou, pire, ferait de la fin une incohérence totale. En base, le récit suit Ethan Burke (Matt Dillon), agents des services secrets, sur les traces de deux collègues à lui. Mais après un accident de la route, il se retrouve à Wayward Pines, une charmante petite ville de l’Idaho, qui semble en apparence plaisante. Seulement, Ethan se rend vite compte que quelque chose cloche : ses papiers, son téléphone et son argent ont disparu, il semble qu’il ne puisse joindre personne, spoiler: et pire, des caméras filment la ville en continu . Le spectateur va alors entrer dans la phase dite des « 1000 questions à la minute », et une théorie différente s’immiscera dans son esprit à chaque nouvel épisode. Est-il en Enfer ? Est-il fou ? N’est-ce qu’un rêve ? Ou une expérience ? Qui est sa femme ? Pourquoi cet homme a traversé la rue ? Bref, tout y passe, et l’intérêt ne faiblit pas. En effet, dans une ambiance très Twin Peaks-ienne, l’intrigue évolue à un rythme suffisamment soutenue pour que la série reste captivante, et la sensation de voir un projet qui tient la route de bout en bout est un réel plaisir (fait extrêmement rare aujourd’hui dans les séries). Cependant, sa frénésie peut avoir une conséquence un brin néfaste. Comme les réponses ne tardent vraiment pas à venir, Wayward Pines se révèle finalement être très hybride : deux parties radicalement différentes surplombent la série. Ainsi, avant que le plus gros mystère ne soit révélé spoiler: en plein milieu de saison , les scénaristes proposent un univers intrigant, subtile et passionnant, qui hélas s’enfonce ensuite dans des séquences et un postulat un peu plus convenue – sans pour autant trop gâcher le charme -, avec des incohérences malvenues ( spoiler: cette explosion du camion, sérieux …) et de la psychologie de bas étage. Les personnages n’ont pas réellement le temps d’exister, et sont grossièrement dessinés pour s’attarder plus profondément sur l’enchaînement de l’histoire et l’idée générale que véhicule la série. Une idée certes pas nouvelle, mais parfaitement amenée, très intéressante, et qui soulève l’éternel lourd débat du contrôle absolu et de la paranoïa. Et qui, forcément, plonge Wayward Pines dans un genre bien spécifique (qu’on ne révélera pas sous peine de trop en dire), tout en en caressant d’autres avec plus ou moins de réussite (le côté thriller/enquête n’est pas son point fort par exemple… Bien entendu, l’épilogue est peut-être le plus important dans une trame comme ça (tout réside là-dedans pour savoir si on a perdu sept heures de notre vie ou pas !), et malgré un épisode final très classique, encore une fois complètement différent, et assez expéditif, les trois dernières minutes laissent un peu pantois, ne sachant pas vraiment si l’on doit s’insurger ou apprécier. On aurait quand même tendance à partir sur la deuxième solution, selon la suite des événements : si aucune saison 2 n’est produite, c’est intéressant. Sinon, elle a intérêt à être plutôt géniale…
    conrad7893
    conrad7893

    Suivre son activité 154 abonnés Lire ses 1 658 critiques

    4,5
    Publiée le 13 septembre 2015
    Excellente série sur canal + que je suis entrain de visionner. Cela m'a fait penser un peu au prisonnier une série des années 70. Un bon suspens vivement hâte de connaître la vérité sur cette ville.
    ffred
    ffred

    Suivre son activité 652 abonnés Lire ses 3 255 critiques

    4,0
    Publiée le 8 octobre 2015
    Grosses craintes avec le nom de M.Night Shyamalan au générique. Mais comme il n'a réalisé que le premier épisode et qu'il n'est pas au scénario, ça passe. C'est bien fait, très bien joué (beau casting : Matt Dillon, Toby Jones, Melissa Leo, Terrence Howard...) et c'est visuellement très beau. Le twist en milieu de série est aussi inattendu que bien amené. C'est prenant et nous fait nous questionner sur l'avenir de l'humanité. La fin est glaçante. Malheureusement, il semble qu'il n'y aura pas de saison 2...
    Ti Nou
    Ti Nou

    Suivre son activité 155 abonnés Lire ses 2 635 critiques

    4,0
    Publiée le 28 avril 2018
    La première saison, portée par un redoutable sens du rebondissement, est excellente. L’environnement de cette ville mystérieuse où tout le monde paraît faussement chaleureux y est parfaitement exploitée. La seconde est dispensable et anecdotique.
    Franck C.
    Franck C.

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 2 critiques

    5,0
    Publiée le 4 septembre 2015
    Super série avec de très bons acteurs, une intrigue captivante et un suspense insoutenable. Une agréable découverte dommage qu'il y ai si peu d'épisodes...
    Xavi_de_Paris
    Xavi_de_Paris

    Suivre son activité 90 abonnés Lire ses 2 849 critiques

    4,0
    Publiée le 18 avril 2018
    Deux saison assez inégales, mais "Wayward Pines" reste malgré tout une série de qualité. Une réflexion sur les instincts primaires de l'homme, les rapports de communauté en cas de cloisonnement extrême. Hélas, la série perd beaucoup en intérêt et en intensité à partir du moment où une grosse révélation se fait. Ceci dit, la seconde saison rebondit plutôt bien en partant dans une autre direction. L'interprétation est globalement au niveau, et le suspense est toujours présent jusqu'à bout, il y a peu de baisses de rythme. Finalement, la série s'est arrêtée au bon moment.
    Kaartman
    Kaartman

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 61 critiques

    3,0
    Publiée le 23 septembre 2015
    Dès le 1er épisode j'ai accroché. Par contre le moment où la science-fiction apparue, ça m'a légèrement rebuté (je kiff pas vraiment ce genre). Mais finalement oui c'est sympas.
    MD37
    MD37

    Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 86 critiques

    4,0
    Publiée le 25 janvier 2017
    Une très bonne série, très rythmée ! Malgré quelques longueurs et certains seconds rôles qui s'effacent trop souvent, la réalisation est extrêmement bien travaillée. Pourtant, c'est globalement la narration et l'histoire pleine de surprises qui rendent cette série vraiment exceptionnelle !
    Alligator 427
    Alligator 427

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 129 critiques

    1,0
    Publiée le 30 novembre 2016
    Après une introduction très réussie pendant les 4 premier épisodes, Wayward Pines sombre dans le grand guignol et le ridicule. Dommage car ce remake plus ou moins lointain du Prisonnier démarrait bien et la tension était là, portée par des acteurs parfaits. La déception n'en est que plus grande.
    Back to Top