Notez des films
Mon AlloCiné
    Marvel's Daredevil
    Critiques spectateurs
    Critiques presse
    note moyenne
    4,4
    9428 notes dont 346 critiques
    répartition des 346 critiques par note
    178 critiques
    123 critiques
    26 critiques
    10 critiques
    4 critiques
    5 critiques
    Votre avis sur Marvel's Daredevil ?
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 21 avril 2015
    Bon, ça y'est, après avoir dévoré cette série en un peu plus d'une semaine (hors de question de faire un marathon sur une journée vu l'attente que j'avais pour cette série), je me lance dans la critique de la dernière série Netflix, fruit de sa collaboration avec Marvel. La note est sans doute suffisamment explicite... je pourrais très bien me passer de critique... mais ce serait trahir cette série qui va sérieusement donner un coup de pied aux fesses de The Flash, Arrow et même Agents of S.H.I.E.L.D. Et le moins que je puisse dire, c'est que l'alchimie entre Netflix et Marvel était une très bonne idée tant la série est proche de la perfection (approchée par d'autres séries telles que Peaky Blinders, House of Cards mais malheureusement jamais atteinte). Mon idée de départ était de publier une "review" épisode par épisode. Mais ce serait encore trahir la série qui se définit plutôt comme un film de 11 heures... Bref par où commencer? Finalement je vais faire une sorte de critique du premier épisode qui lance véritablement la série (et qui n'est pas totalement comme les autres) pour faire ensuite une critique plus globale... Vous êtes prêts? Qui dit premier épisode dit présentation de l'intrigue, des personnages et des enjeux de la série. Et la première scène donne le ton : spoiler: flash-back sur ce qui a rendu Matthew aveugle étant enfant . Et cette scène veut dire beaucoup plus que ce qu'on en voit au premier abord : la série a beau se passer dans l'univers coloré des Avengers et des Gardiens de la Galaxie, là, on se trouve au bas des grattes-ciel de cette belle ville de New York... au beau milieu de Hell's Kitchen, où se déroule la totalité de la série... L'unité de lieu que nous propose la série n'est pas anodine non plus... spoiler: ce quartier mal famé, hormis ce simple statut de lieu d'action, est au centre des préoccupations de chacun (comme nous l'ont fait comprendre les différents trailers où héros et vilain qui reprenaient ces quelques mots, "I just want to make my city a better place") et c'est véritablement un combat pour Hell's Kitchen que vont se livrer les bélligérants de ce futur combat sans merci ... spoiler: Sauf que surprise, le Caïd (ou Kingpin en VO dont le nom n'est pas évoqué une seule fois) n'apparaît pas tout de suite!! On l'évoque mais on n'en parle pas ("we don't say his name"), servant la cause du personnage en le rendant tout ce qu'il y a de plus mystérieux... spoiler: jusqu'à son introduction quelques épisodes plus tard. Telle une vieille voiture rouillée, Daredevil met en place ses mécanismes lentement et nous fait ressentir la tension qui anime la Cuisine du Diable... Bref la série adopte volontairement un rythme plus lent (sans doute pour nous laisser le temps de comprendre l'intrigue qui n'est parfois pas si aisée à suivre) et elle peut se le permettre au vu de la dizaine d'heures qui lui est impartie. Mais, autre surprise, le diable de Hell's Kitchen spoiler: (pas de suite dans son costume rouge) est loin d'être le seul personnage suivi par la caméra. Il apparait même, parfois, comme un personnage secondaire!! Et si les scènes de combat qu'il nous offre (un vrai régal!!) sous son masque sont aussi rares, c'est avant tout pour ne pas faire de Matt Murdock/ Daredevil un personnage omniprésent voire omniscient tel un dieu tout-puissant (les dialogues que Matt échange avec le Père Lantom, bien que trop rares dans la série, sont un régal pour les oreilles) et surtout pour laisser un peu de place (même beaucoup) aux personnages secondaires qui, quant à eux, se partagent l'intrigue judiciaire (Murdock est avant tout avocat) qui prend une place non négligeable et vont attirer peu à peu d'autres personnages et d'autres ramifications à cette arbre gigantesque qu'est le scénario de Daredevil... Pour en finir avec ce premier épisode, je tenais à faire remarquer que l'avant-dernière séquence du premier épisode spoiler: (Matt boxant dans le noir avec une musique électrique splendide et des images des activités des vilains dans Hell's Kitchen) suffirait à faire craquer n'importe qui devant le charme de cette série... Le premier épisode passé, l'intrigue prend son temps pour développer tous les personnages et c'est un plaisir de voir des personnages aussi torturés que Matthew Murdock et Wilson Fisk dans la série... ne manque plus que le Punisher!! Les personnages ont tous droit à des développements intéressants... Si on s'attarde derrière la caméra, la qualité est encore une fois au rendez-vous puisque les plans sont tous réfléchis : la caméra ne laisse rien au hasard et notre subjectivité fonctionne à plein régime à certains moments... spoiler: Mention spéciale aux plans d'actions où la caméra nous offre des plans de toute beauté comme dans la scène du couloir dans le 2ème épisode où la caméra se contente, pendant plus d'une minute, d'avancer et de reculer et filmer les chorégraphies magistralement interprétées ou encore la scène du taxi plus tard où la caméra, filmant à partir de ce taxi, effectue diverses rotations pendant lesquelles on observe la rue et le Diable noir mettre à terre tous ses ennemis... De toute beauté!! Passé ces observations techniques, je vais désormais m'attaquer à chaque personnage ou binome... Commencons par les personnages très secondaires voire de passage... - Stick : interprété par Scott Glenn en grande forme malgré ses 74 ans, le maître d'armes de Matt Murdock brille autant dans les flash-back où sa violence (verbale, morale et physique) à l'égard de Murdock enfant est terrifiante que dans le présent où il continue de malmener ce cher Matthew Murdock. Il est finalement le personnage jouissif et rentre-dedans que tout le monde attend spoiler: quand notre héros aveugle est pris de remords ou d'hésitations... A noter que quelques unes de ses répliques sont un véritable plaisir tant elles remuent ce bon Matt ("tu ferais mieux de dormir sur du vrai papier de verre plutôt qu'au milieu de toutes ces conneries"...) et que ses chorégraphies sont interprétées parfaitement avec sa doublure (le bon vieux Scott est plus que septagénaire quand même)... son apparition dans un seul épisode nous laisse un des meilleur souvenir de la série spoiler: (de même que sa sortie, ouvrant vers une potentielle seconde saison...) . Il est indéniablement un des meilleurs personnages de la série!! - Claire : interprétée par une Rosario Dawson plus humaine que jamais, cette bonne infirmière de nuit est une surprise dans la mesure où personne ne s'attendait à un rôle de la sorte pour l'interprète provocatrice de Gail dans Sin City... Si Stick semble être le penchant maléfique de Matt, elle est son côté raisonnable et réfléchi... Manquant parfois de profondeur (elle ne possède pas d'intrigue indépendante à celle de Matt); elle permet de rendre encore plus complexe la psychologie de Matthew... Présente dans 5 épisodes spoiler: (notamment le second qui lui est presque entièrement dévolu) , j'espère qu'elle sera de nouveau de la partie dans les autres séries Netflix (dans les comics Claire Temple, qui a ici fusionné avec le personnage de l'Infirmière de Nuit, est une ancienne conquête de Luke Cage) et une potentielle seconde saison... - Père Lantom : très peu présent (davantage que Stick mais plus se faisant moins remarquer) dans la série, il apporte néanmoins du calme dans la série et (comme dit précédemment) des dialogues sur le diable et la morale de toute beauté... une bonne surprise encore une fois. - Nobu : plus montré comme un vilain secondaire pendant une bonne partie de la série, spoiler: la découverte le concernant va lui rendre un peu de dignité dont il ne pourra malheureusement profiter que très peu de temps. spoiler: Le combat au sein duquel il rend l'âme est un pur plaisir visuel malgré les souffrances de notre héros... Très secondaire dans la série spoiler: mais contribuant considérablement à lancer une nouvelle intrigue dans un des meilleurs épisodes de la saison (épisode 9) . - Les Russes : difficile de parler d'un Russe en particulier tant ceux-ci sont proches dans l'intrigue. spoiler: Difficile de parler d'eux séparément. Il en fallait, et ce sont les Russes qui écopent du statut de punching-ball (la tête d'Anatoly pourra témoigner)... A la fois traqués par Daredevil et répudiés par le Caïd (qui les fera exploser au sens premier du terme), les Russes servent eux aussi les interêts de l'intrigue : ils permettent de creuser dans la tête du Goliath interprété par Vincent d'Onofrio et servent de tremplin au David joué par Charlie Cox... Leur développement n'est pas si creux que l'on pense vu que leur fraternité en est même touchante (un court flash-back leur est destiné) et Vladimir se partage la tête d'affiche avec Daredevil lors d'un des meilleurs épisodes de la série... Pas la peine d'espérer leur retour plus tard néanmoins... - Jack Murdock : seul personnage à être uniquement utilisé dans les flash-back, spoiler: la série débute avec lui ce qui n'est sûrement pas un hasard... Son désespoir et son humanité font de lui un personnage attachant spoiler: et ses moments de complicité avec le jeune Matt sont en parfaite antithèse avec sa profession et le futur de son fils... Une véritable figure paternelle comme les américains les aiment spoiler: (tout le contraire du père Fisk...) . - Vanessa : impressionante de volonté, elle est LE point faible du Caïd spoiler: (sa plongée dans le coma en est l'exemple) et elle seule a le cran (sans compter Daredevil et quelques rares autres exemples) de défier le Caïd qui montre ses faiblesses au grand jour en compagnie de cette femme. Elle perd néanmoins de sa force lors de la visite de Matt au Musée, vu la place de second rang qui lui est destinée alors que nos esprits n'ont d'yeux que pour le premier dialogue entre Matt et Wilson. ... Personnage surprenant de justesse, de prestance et de charisme... Au tour des personnages les plus importants de la série. - Leland Owlsley : sûrement le moins important des personnages principaux, l'ami de Wilson Fisk est parfois trop en retrait spoiler: et semble même être un serviteur du Caïd plutôt qu'un des 5 "piliers de l'ombre" comme le suggérait sa position dans le premier épisode. Tout comme les autres vilains, il connaitra une courte heure de gloire qui servira davantage les interêts de Wilson Fisk. Un des personnages les moins réussis de la série mais néanmoins indispensable au Caïd... - Ben Urich : personnage tout en contraste. A la fois autoritaire et sensible spoiler: (ses visites à l'hôpital pour voir sa femme en témoignent), sa posture de reporter de renom semble parfois oubliée et en fait un personnage moins "fort" que son alter ego dans les comics... Membre des 4 à contre-courant, le retournement le concernant dans l'avant dernier épisode va nous faire regretter ce personnage complexe moins présent qu'il n'aurait dû dans certains épisodes. Néanmoins, ses quelques rencontres avec le héros masqué sont un bonheur tant elles nous rappellent les comics... - Madame Gao : une claque!! spoiler: Alors que son aspect frêle nous fait presque de la peine au début de la série, on déchante vite en comprenant que cette vieille dame est on ne peut plus forte et machiavélique. Parfois même plus cruelle et impitoyable que le colosse chauve, Mme Gao a tout du vilain parfait : cachant son jeu derrière un aspect pathétique, son intelligence, son despotisme et son absence d'empathie font d'elle la vilaine parfaite... Ne manquait plus qu'une force physique... que nous montre ce 12ème épisode fort en révélations!! Une vieille femme pleine de ressources et cachant son jeu (en retrait pendant une bonne partie de la saison jusqu'à ce que son vrai visage soit monté au grand jour)... Une des meilleures surprises de la série!! - Foggy/ Karen : difficile de les séparer eux aussi. spoiler: Leur innocence pendant une bonne partie de la saison est un bol d'air au milieu de toute cette violence. Seulement, leur propre intrigue semble tellement éloignée de l'intrigue principale qu'au bout d'un moment, ces deux joyeux compagnons en deviennent lassants... Très futiles pendant une bonne partie de la saison, les personnages gagnent à la fois en crédibilité et en utilité quand tout commence à tourner de travers...Passé au-delà des blagues de Foggy et de cette touchante fragilité et naïveté de Karen, ces deux amis gagnent en consistance et leur implication grandissante dans la série est un très bon point puisqu'elle permet de renforcer l'image torturée du héros... Pas toujours très fins et indispensables, les deux compères deviennent incontournables à mesure qu'on se rapproche de l'échéance... - Wesley : et oui!! Pour moi Wesley a beaucoup plus d'importance dans la série que les deux amis de Matthew Murdock... Et il est sans conteste LE personnage le plus marquant de la série... Premièrement parce que le personnage n'existe pas dans les comics (il constitue donc un risque considérable pour les créateurs de la série) spoiler: et parce que son rôle est aussi important que son interprétation est intelligente... S'il est le bras droit de Wilson Fisk, Wesley a quelque chose d'inquiétant et de jouissif que son patron n'a pas toujours (volontaire dans le jeu de Vincent d'Onofrio). Loin de cette figure protectrice et dévouée qu'incarnait Michael Caine en interprétant Alfred Pennyworth, Wesley est impassible (même quand son patron décapite un russe avec la portière de sa voiture), fidèle et sans pitié... Loin d'être aussi... humain que le Caïd à certains moments, Wesley se rapproche davantage de Mme Gao (tout les deux polyglottes) par son calme et par l'intelligence qu'il dissimule derrière son impassibilité... Véritable maître à penser, l'ami cher à Fisk est celui qui (avec Gao) ne commet presque aucune erreur... sa première (agir sans le consentement de Fisk) lui coûtant la vie (alors qu'au même moment, Vanessa survit, elle qui est toujours resté près de Wilson, symbole de la carrure et de la puissance du Caïd)... après un discours toujours très calme mais inquiétant et malsain (son récital sur sa haine de Hell's Kitchen nous rappelant celui de l'Agent Smith dans Matrix premier du nom)... Personnage parfait spoiler: malgré sa fin tragique - Wilson Fisk : au tour des deux "gros" de la série (sans mauvais jeu de mot)... Fisk est... surprenant. A la fois très détaché et très proche du Caïd des comics, le personnage que joue Vincent d'Onofrio est tout aussi humain spoiler: (ses approches maladroites vers Vanessa, ses pleurs pour Wesley...) qu'impitoyable spoiler: (la scène de décapitation à coup de portière, la correction donnée à Matthew...) . Et le moins qu'on puisse dire, c'est que Vincent d'Onofrio était parfait pour le rôle... loin des 500 kilogrammes de Fisk des comics, d'Onofrio campe un Caïd réussi, en grande forme et bourré de complexes... spoiler: S'il est très déterminé à rendre sa ville meilleure, il la pourrit aussi en favorisant les trafics (d'où son alliance avec Gao) et la contrebande. Les quelques flash-backs concernant son passé font froid dans le dos et complexifient davantage ce personnage atypique. Aussi touchant que terrifiant, on ne peut que féliciter Vincent d'Onofrio pour son interprétation magistrale qui a dû travailler considérablement pour camper ce personnage si particulier... Un vilain parfait interprété... Une réussite monstrueuse!! - Matthew Murdock : enfin!! La plus grosse interrogation de cette critique!! Parce qu'autant une série peut être réussie avec de mauvais personnages secondaires, autant c'est totalement impossible lorsque le rôle principal est manqué. J'avais de gros doutes sur cet acteur maigrichon et totalement inconnu lorsque Marvel a annoncé qu'il serait le futur Daredevil... surtout qu'il a été préféré à Michael C. Hall qui était le choix favori selon les rumeurs concernant la série... Le côté maigrichon, Cox l'a vite perdu (on connait la méthode miracle qui transforme les futures stars Marvel en simili-bodybuilders, demandez à Chris Pratt...)... mais le jeu d'acteur, j'ai dû attendre les premiers épisodes de la série pour me rassurer. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que Marvel a un don pour dégoter les bons acteurs parce qu'inconnu il risque de ne plus l'être très longtemps avec cette performance remarquable. spoiler: Tout en justesse, Charlie Cox passe très aisément d'un jeu à l'autre, tantôt effrayant quand il s'agit de botter les fesses des malfrats, tantôt attendrissant quand il ne peut plus cacher son double-jeu à Foggy et tantôt agaçant quand Stick vient le stimuler à coup de poings et de phrases assassines... L'acteur est tout aussi "généreux" et est parfaitement en mesure de ne pas prendre toute la place quand il est face à la caméra... Quand aux costumes, je pense que la version noire moins connue qui avait tant suscité les critiques à l'époque est désormais appréciée des fans... Quant à la version rouge du Daredevil que nous connaissons tous, je ne critiquerai que le masque/casque qui justement est très peu esthétique (au pire) et trop imposant pour le visage de Cox... quant au reste du costume, je dirai que reproduire fidèlement ce genre de costume est mission impossible, demandez à Flash ce qu'il en pense... Et puis si une faute de goût mineure comme celle-là pouvait suffire à nous faire détester une série, rien ne servirait de continuer à regarder des séries et des films... En bref, Daredevil est la série qui relance les dés pour la section télévisée de Marvel (Agents of S.H.I.E.L.D va avoir du mal à souffrir la comparaison). Des acteurs presque tous parfaits qui campent des personnages tous plus complexes les uns que les autres, une intrigue qui nous tient facilement en haleine pendant plus de 11 heures et une réalisation excellente... Que dire de plus sinon que le défi est lancé aux séries Netflix qui vont suivre (la prochaine à venir est A.K.A Jessica Jones) et à toute l'équipe du film (qui mérite un grand bravo et surtout un merci pour ce plaisir) qui va devoir mettre mes bouchées doubles pour sortir une seconde saison (si une 2ème saison est prévue dans l'emploi du temps chargé de Netflix/ Marvel) aussi bonne que celle-ci... Quoique avec un univers aussi riche et intéressant que celui de Daredevil dans les comics, ce ne sont pas les idées qui vont manquer (la Main, Elektra, Bullseye et autres personnages et organisations liées avec l'univers street fourni de Marvel Studios qui a entre-temps récupéré les droits pour l'univers de Spiderman)... Le 5/5 n'est absolument pas usurpé... Daredevil a enfin récupéré ses lettres de noblesse... n'en déplaise à Ben Affleck!! Voilà!! Ma critique est enfin terminée pour ceux qui ont eu le courage de la lire jusqu'au bout!! Merci de votre lecture!!
    Shaigan
    Shaigan

    Suivre son activité 39 abonnés Lire ses 131 critiques

    5,0
    Publiée le 27 avril 2015
    Le film "Daredevil" fut sans doute ce que Marvel a fait de moins bien en matière d'adaptation de ses BD, la série "Daredevil" est peut-être ce que Marvel a fait de mieux. Tout dans cette série est quasiment parfait, le scénario en premier lieu, sombre, intelligent, imaginatif, et d'une grande finesse dans le traitement des personnages. La réalisation est tout aussi réussie. Et l'ensemble des acteurs nous offre de très belles prestations, avec une mention particulière pour Vincent D'Onofrio, dans le rôle de Wilson Fisk, qui est magistral. Au cinéma, l'univers Marvel a donné plusieurs très bons films d'une réussite incontestable (en particulier les X-men), mais aucun ne réussit à atteindre la qualité de cette série. En ce sens, on pourrait dire que Dardevil représente un peu le symbole d'une passation de pouvoir que l'on constate ces dernières années entre cinéma et série : aujourd'hui, c'est via ce média qu'ont voir les meilleurs fictions, et non au cinéma. Quoi qu'il en soit, chef d’œuvre.
    T-rhy
    T-rhy

    Suivre son activité 48 abonnés Lire ses 280 critiques

    5,0
    Publiée le 11 avril 2015
    Une adaptation enfin respectueuse du démon de Hell's Kitchen. C'est sombre, extrêmement noir, colle parfaitement au comics (principalement au travail de Bendis et Miller sur le personnage) et dénote fortement dans l'univers soft et brillant du MCU. Pourtant, ça en fait bien partie (en témoigne les nombreuses références et clins d'oeils discrets casés ça et là dans des dialogues ou scènes). Les acteurs sont simplement exceptionnels (mentions spéciales à Charlie Cox et Vincent D'Onofrio qui sont juste stupéfiants) et c'est réalisé avec brio comme un film noir. Les scènes de combat sont superbes pour une série TV, et la bande son contribue à installer une ambiance sombre et oppressante montant crescendo tandis que les enjeux et personnages se développent. Bref, un sans faute pour la série de Netflix et Marvel qui ouvre une nouvelle ère dans l'univers connecté des adaptations Marvel.
    Stormtrooper62
    Stormtrooper62

    Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 401 critiques

    4,5
    Publiée le 18 mai 2017
    Série de très grande qualité sur un héros assez méconnu de l'univers MARVEL.Oubliez le film de 2003 avec Ben Affleck,et profiter de ce nouveau Daredevil aux scènes d'actions superbes et à l'intrigue très intéressante.C'est pour moi la meilleure série des séries Marvel/Netflix.
    Jules D.
    Jules D.

    Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 5 critiques

    5,0
    Publiée le 16 octobre 2016
    Tout le monde a droit à une seconde chance, comme on dit. Les droits de Daredevil ont été racheté par la Maison des Idées à cause de l'échec du premier film puis de l'annulation d'une éventuelle suite. Une collaboration Marvel/Nettflix vient le jour et prévoit de grands projets. Daredevil marque un univers différent de ceux que nous connaissons, de celui de la chaine ABC et de l'univers cinématographique. Daredevil adapte un univers plus sombre et sérieux, c'était ce que les fans souhaitaient. Malgré un budget moins élevé que le grand écran, la série rivalise au niveau combats que nous présente le démon de Hell's Kitchen, ce fut une grande surprise. Cela peut s'expliquer par le fait que Marvel Studios amasse pal mal d'argent grâce aux succès de leur film et on pu en donner à Marvel Television. On peut le dire, Daredevil nous a donné une grosse claque au niveau scénaristique, du casting peu connu à l'exception du grand Vincent D'Onofrio qui incarne pour la première fois un méchant complexe et a des idéaux originaux de voir New York atteindre son vrai potentiel en reprenant ses propos. Daredevil possède enfin une vraie allure de super-héros à la fin de la saison mais le costume ne fait pas tout même si le costume est essentiel pour moi. Netflix introduit petit à petit les trois autres héros : Jessica Jones, Luke Cage et Iron Fist. Et donnera jour à la mini-série de 6 épisodes rassemblant les quatre héros de New York, nommés les Defenders.
    gunbuster
    gunbuster

    Suivre son activité 216 abonnés Lire ses 1 409 critiques

    5,0
    Publiée le 25 mai 2015
    Cette série Netflix pouvait être attendue comme une énième adaptation de comics Marvel. Il n'en n'est rien. Dès la bande-annonce, on comprends que ce ne sera pas une intrigue manichéenne justifiant des scènes d'actions pour faire tenir les ados. Les créateurs du show installent le spectateur dans un New York moderne, parfaitement réaliste, mais sombre, sale, peuplé de population défavorisée, sorte de ghetto moderne dès que l'on sort des grandes avenues très fréquentées, dans des ruelles propices aux faits divers, avec tous ces immeubles abandonnés et squattés par des camés. La ville de New-York est le personnage central de la série. L'autre grande idée de génie, a été, comme pour les Batman de Tim Burton, de prendre des acteurs à contre-courant : Des inconnus pour les principaux rôles, à l'exception de Vincent D'Onofrio (un vétéran du cinéma depuis Full Metal Jacket) et du petit rôle de Rosario Dawson, à des années-lumières des rôles mettant en valeur son physique. Les acteurs sont juste en permanence, donnant le sentiment qu'ils sont nés pour ce rôle. L'écriture des personnages surprends par sa profondeur, avec toujours cette part d'ombre et de lumière intérieure, car le combat de Daredevil contre le magnat Wilson Fisk, est également un combat métaphorique entre le Bien et le Mal en chacun de nous. Aucun personnage ne rentre dans un moule simpliste, chère aux productions à destination des ados. La direction d'acteurs est impressionnante, en particulier le rôle de Matt Murdock, personnage aveugle, qui impose une manière plus subtile et singulière de filmer ses scènes. Les scènes d'action ne sont pas en reste, parfaitement chorégraphiée. Mais là encore, elle ne sont là que pour illustrer le déroulement d'une intrigue, et ne sont pas, comme pour le film de 2003, une finalité en soi. Il arrive ainsi fréquemment, qu'une partie des corps-à-corps soit principalement suggéré et partiellement montrée. Finissons par le scénario. Car c'est bien cette histoire captivante, bien équilibrée, faisant avancer à la fois l'intrigue principale, développant les personnages centraux, tout en livrant des intrigues secondaires intéressantes, qui participent à mettre dans des situations difficiles les personnages et laisse les spectateurs observer comment les personnages s'en sortent. Au final, la découverte du printemps 2015, l'une des meilleures séries TV que je connaisse, d'une qualité identique à un The Walking Dead, et qui a le mérite d'avoir été renouvelée par la plate-forme Netflix pour une 2ème saison.
    Blog Be French
    Blog Be French

    Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 263 critiques

    3,5
    Publiée le 31 août 2015
    Durant 12 années, Daredevil s'était fait assez discret sur les écrans… Aujourd'hui le justicier aveugle revient sur le devant de la scène avec une série co-produite par ABC Studios et Marvel Television pour Netflix ! D'entrée de jeu, un générique très « arty » annonce la couleur de cette série : sur fond rouge, une sorte de cire liquide forme les symboles de l'univers de Daredevil. Grâce à des moyens conséquents, la production de la série s'avère vraiment réussie, sans aucun effet “cheap” pour gâcher le tout… L'ensemble gagne en crédibilité et évite de tomber dans le ridicule comme l'ont pu le faire certaines autres séries (The Strain pour ne citer qu'elle) ! Le casting est particulièrement réussi avec un Charlie Cox charismatique, un Vincent D'Onofrio taillé pour le rôle du Caïd et enfin Rosario Dawson toujours aussi convaincante de projet en projet. Seule Deborah Ann Woll, interprète de Karen Page, semble surjouer par moments… Côté scénario, le choix est assez judicieux puisqu'on nous présente une intrigue continue attrayante au lieu de choisir le modèle « un méchant = un épisode ». Chaque épisode permet ainsi de découvrir la naissance du héros, de suivre l'enquête menée autour de Wilson Fisk, jusqu'à mener (on l'espère) à la création du costume de diable. Alors même si certains traits peuvent paraître parfois un peu gros, voire clichés (par ex, le journaliste qui accroche sur un tableau des cartes à jouer représentant les membres de la pègre) on entre quand même dans cet univers très urbain, rappelant certains polars à l’ancienne ! Au niveau de la réalisation, on ne se contente pas de filmer de manière basique des situations sans saveur… Au contraire, les panoramiques ou les plans séquences se multiplient, livrant des scènes de bagarres directement inspirées du Oldboy de Park Chan-wook. Daredevil joue donc la carte du public quelque peu cinéphile, avec une approche adulte et une atmosphère sérieuse. Toutefois, on peut regretter une certaine tendance à toujours vouloir sous-exposée l'image et à multiplier des scènes de violence qui finissent par tomber dans la case « violence gratuite ». Même si certains points peuvent énerver dans la nouvelle série Marvel’s Daredevil, il faut quand même reconnaître que l'ensemble est plutôt réussi… Proposant un vrai divertissement travaillé et globalement bien écrit, cette série s'impose comme un des succès de cette année 2015 ! À suivre de très près donc… Retrouvez cette critique sur Be French !
    Steven O.
    Steven O.

    Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 412 critiques

    3,5
    Publiée le 24 septembre 2015
    Pas la perfection pour cette série. En effet elle a de grandes qualités: Une mise en scène irréprochable avec des décors sublimes et très bien rendu qui colle parfaitement à l'univers. Un scénario fourni avec une histoire dence qui permet de distiller des informations au fur et à mesure mais pas trop ni trop vite. Des acteurs plutôt bons et qui n'en font pas trop Bref que des bons points à. Seulement je regrette une certaines lenteur des épisodes qui gâche un peu la puissance de la série et des scènes de combat parfois grotesque ou on se croirait dans karaté kid si des mecs se sont déjà battu en vrai comme cela faudra qu'ils m'explique. Ce côté ado avec des pirouettes ridicules dans des combats sans fin me gâche un peu mon plaisir
    Chocasse
    Chocasse

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 165 critiques

    5,0
    Publiée le 13 avril 2015
    Wouah ! Bon ya un petit coup de mou sur la fin de saison. Mais le final rattrape le tout. Le costume maintenant ! Bon, je m’attendais pas à ce qu’on le voye si tard. Mais au final, ça renforce le côté dramatique de la confrontation finale. Ba quand Daredevil ne bouge pas, le casque parait un peu trop massif, mais dès qu’il est en mouvement ça passe crème. Le reste de la tenue est bonne, en reconnait bien DD. Honnêtement je suis bluffé, j’ai vraiment l’impression d’avoir vu un blockbuster de 8h. Netflix rules ! Déjà Vincent D’Onofrio dans la peau de Fisk est juste … Il vie le personnage, c’est incroyable cette prestation ! Au départ j’étais un peu déçu, je croyais qu’il nous jouait juste un mafieux un peu dérangé. Mais non, du tout. Tout s’éclaire au fur et à mesure que ses plans sont contrariés par Daredevil, petit à petit il s’enfonce dans les ténèbres et devient le Caid. C’est simple, on a l’impression de voir une bête qui se contrôle au départ, notamment grâce à ses tics au niveau des mains. Il n’arrive à se calmer que grâce à l’art. Et Vanessa qui commence à le troubler (aaaah les femmes). On arrive même a avoir de l’empathie pour lui quand on connait son enfance (assez fidèle d’ailleurs, mais un peu modifié) Son monde devient inconstant, il ne contrôle plus tout. Il laisse libre court à sa violence de plus en plus. L’apothéose vient spoiler: quand ce chère Winsley se prend quelques pruneaux. Là la bête être est lâché, il massacre Ben, il redevient le gosse qui a massacré son père, le croquemitaine que tout le monde craint. Le summum étant son discours final dans le fourgon du FBI, il EST le mal incarné. Pour l’instant on a surtout Wilson Fisk, le politicien mafieux. Mais dès son séjour en cabane, on vient d’avoir le Caïd, pour preuve cette jolie tenue blanche qu’il porte à la fin :-) Bref, pour moi Vincent D’Onofrio s’inscrit au panthéon des vilains, et je pense que son potentiel n’était pas encore à son plein. Vivement la saison 2 !
    El Cinefil
    El Cinefil

    Suivre son activité Lire ses 3 critiques

    5,0
    Publiée le 17 avril 2015
    Alors que le raz de marée Avengers 2 s'apprête à débarquer sur nos grands écrans, c'est un autre (plus petit) événement Marvel qui a eu lieu la semaine dernière avec la sortie sur Netflix de la première saison de son nouveau show télé: Daredevil. Et que dire après la visualisation de cette première saison composée de 13 épisode? En un mot: Somptueux! Pour Marvel le pari était risqué et il est relevé haut la main. On se retrouve tout simplement, et à mon humble avis, devant la meilleure adaptation super-héroïque jamais portée à l'écran ... de télé. (Ne t'en fais pas pour ton Dark Knight Christopher, ton joker est toujours dans nos mémoires). Mise en scène, décors, ambiance, musique, casting, générique... Tout est là pour faire sentir au spectateur que je suis qu'il se trouve bel et bien devant un chef d'oeuvre sombre et profond à souhait. Alors certes tout n'est pas parfait non plus mais le résultat est tel qu'on ne peut pas en vouloir aux producteurs. Cette impression d'être plongée dans un polar sombre et violent en fait presque oublier que l'on se trouve bien devant les aventures d'un avocat aveugle qui se balade en combinaison moulante la nuit (enfin pas tout de suite...) et non devant un spin off new-yorkais de True Detective. Enfin, on prendra bien le temps de saluer nos chers amis des Emmy Awards en leur demandant pour une fois de ne pas vouloir s'arrêter au genre supposé d'une série (Super-Héros, Fantasy, Horreur...) et à bien daigner vouloir la regarder en intégralité parce que qui sait... celle-ci pourrait très bien être se révéler être la meilleure série de l'année tous genres confondus!
    keepondreaming
    keepondreaming

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 338 critiques

    5,0
    Publiée le 12 avril 2015
    Cette série de Netflix est tout simplement excellente. Elle est plus sombre que tout ce que Marvel a fait jusqu'à présent mais c'est cela qui la rend aussi bien. Charlie Cox et Vincent D'Onofrio font d'excellents adversaires. Une série à binge watcher absolument !
    DeRegus
    DeRegus

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 9 critiques

    3,5
    Publiée le 23 avril 2015
    Une des meilleur série Marvel... Je possède plus de 2000 Revues Marvel, pas un film ou une série est fidèle aux revues... Cependant cette série est pas trop mal, les acteurs jouent très bien. Mais quel besoin que Foggy apprenne l'identité de Matt, Je suppose que bientôt la moitié de la planète sera au courant... Pourquoi systématiquement massacrer l'origine du personnage ? Enfin, les fans peuvent aller se rhabiller j'imagine... seul le fric compte maintenant. Les critiques sont des ânes qui n'y connaissent quasiment rien... Tout ça est bien triste, moi qui rêvait de voir mes super héros adaptés fidèlement au ciné...
    Charlie Zep
    Charlie Zep

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 7 critiques

    5,0
    Publiée le 15 avril 2015
    Magnifique, tout simplement magnifique. La série est si prenante ... Je n'ai jamais vu ça dans une série de super-héros... C'en est même plus prenant que les Batman de Nolan (sauf The Dark Knight bien entendu)... Chaque scene est époustouflante, chaque personnage, chaque combat ... Et la réalisation ... Wow, juste wow... Un sans faute de la part de Netflix/Marvel. Une série qui ira je l'espère tres loin !
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 30 juin 2016
    Une Véritable Claque. Aprés une adaptation cinématographique décevant, les Studios Marvels en collaboration avec la Chaîne Netflix et le créateur Drew Goddard parviennent a donner une véritable renaissance tout en faisant justice aux comics pour l'un des héros emblématiques de la maison Marvel. Pour Commencer la Réalisation est maîtriser d'une main de maître en regorgeant de plans séquences d'une grande virtuosité tout en respectant a la lettre l'univers de la BD dont l'ambiance ténébreuse et noir de la ville de Hell Kitchen est parfaitement retranscrit et qui est servi par une BO de qualité dont le Générique s’avère Somptueux en collant a merveille a l'esprit de la série. Ensuite le Scénario est quand a lui Dense et Passionnant tout en modernisant quelques comics emblématiques connus des fans dont les 13 épisodes de la saison 1 arrive avec brio a pose les bases dont la Seconde Saison arrive a monter d'un cran en la surpassant tout en parvenant a nous maintenir en haleine tout en regorgeant de coups de théâtres stupéfiants qui nous laisse sans voix avec en prime une connexion au Marvel Cinématic Universe qui nous laisse espérer une apparition future avec les Avengers, ajouter a cela des Séquences de Combats trés impressionnant qui sont au passage magnifiquement chorégraphié tout en regorgeant d'Effets Spéciaux d'excellente fracture sans oublier une bonne dose d'humour parsemé de belles réparties tout en regorgeant d'une violence inouïe qui pourrait choquer les plus sensibles a travers quelques séquences particulièrement choquante. Enfin on peut saluer la performance hors normes du Casting qui est judicieusement choisi avec en tete le talentueux Charlie Cox qui sort du lot en livrant une formidable prestation dans la peau de l'avocat aveugle Matt Murdock tout en excellant sans faute dans le costume du démon justicier connu sous le nom de Daredevil dont l'acteur arrive tout en nuance a nous bluffer concernant les différentes facettes de cet anti héros déboussolé et charismatique, a ses cotés notre héro est entouré d'une pléiade de Seconds Roles marquants qui voient leur protagonistes prendre plus d'importance au fil des épisodes comme l'avocat Foggy Nelson et la charmante secrétaire au passé trouble Karen Page jouer respectueusement par Elden Henson et Deborah Ann Woll dont l'alchimie entre nos trois protagonistes fonctionne a merveille mais aussi les apparitions de la courageuse infirmière Claire Temple et le mentor intriguant Stick camper avec justesse par la jolie Rosario Dawson et l'excellent Scott Glenn et pour combler le tout notre héros masqué doit faire face a quelques antagonistes qui viennent troubler le quartier de Hell Kitchen tels que le redoutable et impitoyable Punisher en passant par la séduisante et vénéneuse Elektra dont les performances de Jon Bernthal et Elodie Yung assure a merveille en campant ces deux personnages légendaires de la maison Marvels mais la palme revient a l'ennemi juré du démon aveugle sous les traits de l'imposant et redoutable chef mafieux Wilson Fisk alias le Caid jouer a la perfection par le comédien Vincent D'Onofrio qui est extraordinaire dans la peau de cet Antagoniste plein de charisme tout en étant également touchant mais néanmoins trés dangereux. En Conclusion, Daredevil est une réussite totale qui donne a une belle renaissance au Justicier Aveugle et qui parvient a rentrer au rang des Meilleurs Séries du moment qui s'avere a la fois Sombre,Epique,Violent,Poignant et Palpitante dont on peut saluer le travail faramineux de toute l'équipe de la série pour nous avoir livrer deux Saisons remarquables qui ravira au passage les connaisseurs de Comics ainsi que les non initiés dont on savoure impatiemment de voir la Suite qui s'annonce trés réjouissante vu les événements.
    JohnWick
    JohnWick

    Suivre son activité 123 abonnés Lire ses 286 critiques

    4,0
    Publiée le 14 avril 2015
    Vraiment du très très bon la série. Clairement Netflix a fait du bien a Marvel . Le cast est excellent (en tête Charlie Cox en lead qui IMPOSE, ou bien Vincent D'Onofrio mortel et ma fait un peux penser a Kai de Banshee...sans le coté timide ). La réal somptueuse, des décor au lumière, il y a eu un vrais travaille derrière (pas toujours le cas...si si, même pour AoS ou Arrow et d'autres). Le soins apporter au son...qui est une excellente idée (bon j'avoue le "sonar",du film DD était une des seul idée que j'avais kiffer ^^), mais oui vraiment bien foutue. L'ambiance de la série, clairement un ton adulte (même si je m'attendais a...pire BIEN plus dark), j'adore le coté mafieux de la série. Le défaut pour moi, vient des quel que flash back...pas toujours intéressant...ou utile. Est surtout...j'ai garder ca pour la fin, car je veux bien m'expliquer....des combat dans la série. Oui je sais pourtant beaucoup de monde sont genre "la meilleur série de fight, ect", est bien moi (qui m'y connait dans ce genre de films ou série...un fan des art martiaux), j'ai trouver sa vraiment bon....mais pas EXCELLENT ou autres. Enfaîte la ou c'est dommage, c'est que a coter de ca, ta des chorégraphie bien foutue (on le sent), mais la réal et certain cadrage ne mettent pas en valeur... Filmer trop souvent de nuit (avec en plus un costume noir... ), est malgré la superbe qualité que j'ai vu pour regarder la série...bah il y a des fois...j'y voyer pas grand chose. Pourtant dans les 2 premier épisode c'était bien foutue et bien éclairer. Alors que dans Marco Polo par exemple, les combat sont ample, la réal n'est jamais collante, millimétré, les cadrage magnifique et tu profite pleinement des combat (et de jours... ), ou encore et surtout LA série qui reste un exemple dans ce genre....Banshee...pour moi numéro un, tant des chorégraphie travailler/styliser et la caméra qui nous donne des scène de haute voltige (et saisons après saisons c'est devenu un truc de dingue). Je trouve aussi qu'on perd en intensité dans les dernier épisode (combat et d'autre choses), que la première partie...enfin perso. Le costume final ne m'a pas gêner...(aller un chouilla plus de rouge), bien aimée. Bref une excellente surprise, est vraiment hâte de voir Jessica Jones maintenant.
    Back to Top