Mon AlloCiné
Flesh and Bone
Critiques spectateurs
Critiques presse
note moyenne
4,2
295 notes dont 30 critiques
33% (10 critiques)
43% (13 critiques)
13% (4 critiques)
3% (1 critique)
0% (0 critique)
7% (2 critiques)
Votre avis sur Flesh and Bone ?
marie-laure g.
marie-laure g.

Suivre son activité Lire sa critique

A propos de   Flesh and Bone - saison 1
5,0
Publiée le 30/11/2015
Superbe série pour les amoureux de la danse classique et pour les autres aussi, histoire prenante et personnages très attachant (mêmes les peaux de vache et les tyrans). L'actrice du rôle principal est juste parfaite, je n'ai pas réussit à m'arrêter au premier épisode, hâte de voir la saison 2
chiquita69
chiquita69

Suivre son activité Lire ses 10 critiques

4,5
Publiée le 16/04/2016
Le synopsis n'est pas foudroyant mais cette série est une vraie bonne série. La réalisation les personnages la BO et le scénario pour lequel on a toujours envie d'en savoir plus... Tous les ingrédients sont là sur la première saison
elfaf3002
elfaf3002

Suivre son activité Lire ses 15 critiques

4,0
Publiée le 26/02/2016
Flesh and Bone est une excellente mini-série (8 épisodes) à plus d'un titre. Tout d'abord le milieu de la danse classique est souvent peu ou mal représenté, ici le parti pris est aussi "dur que séduisant". En effet, à l'image des personnages mi-anges mi-démons, la danse est montrée sous ses aspects les plus difficiles (corps meurtris, discipline militaire, rivalités...) mais aussi sous ses atouts les plus prestigieux (beauté du mouvement, aisance, fluidité, poésie...). Ensuite grâce à un casting impeccable et un scénario audacieux, l'ensemble tient la route sans fausses notes. Bien que la structure soit assez classique, Flesh and Bone prend le temps et soigne la complexité des personnages et finit même par nous surprendre. Et enfin, pour couronner le tout, le générique est de toute beauté, un des plus beau que je connaisse à ce jour. Une série soignée et audacieuse qui mérite vraiment d'être découverte.
Francis L.
Francis L.

Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 2 critiques

4,5
Publiée le 21/11/2015
La série commence sur un casting, la candidate fait une proposition et la c est le drame ca coupe. oh non une série où les comédiennes ne sont que des comédiennes! 5 minutes plus tard l actrice réessaye est là c'est une vrai CLAQUE! ce sont des vrais danseurs! L intrigue monte crescendo, les filles et le directeur sont détestables à souhait!Et surtout des moments de grâce lors des répétitions du ballet comme il m a été rare de savourer ! Le final est scotchant! Vivement une suite, ce serait dommage de s'arrêter à 8 épisodes.
Séve V.
Séve V.

Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 3 critiques

5,0
Publiée le 19/11/2015
Excellente série! Je conseille fortement de la regarder, on ne s'ennuie pas! Même celui qui n'aime pas la danse est obligé d'aimer car pleines de rebondissements ( proxénétisme, sexe, drogue, violence, drame...)
overcomer
overcomer

Suivre son activité Lire sa critique

5,0
Publiée le 09/11/2015
Un vrai chef d'oeuvre. Cette série parviens à me saisir. Pour ensuite ne plus me relâcher. Voilà tout!!!
Lokapi
Lokapi

Suivre son activité 1 abonné Lire sa critique

4,0
Publiée le 08/11/2015
Pilote très prometteur. On sent la volonté de faire quelques chose d'ambitieux. On espère simplement une augmentation du nombre de plans larges (les actrices dansent bien mais sont filmées en gros plan) et peut être aussi moins de scènes de cul racoleuses, la série n'en a pas besoin pour être appréciable.
Kaori92
Kaori92

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 68 critiques

0,5
Publiée le 24/05/2016
Un zéro pointé pour cette série. J'ai arrêté très vite de la regarder. Les personnages sont plats et nuls, sexe à outrance pour essayer de compenser mais si je veux du cul et du vide, pas de scénario intéressant: je mate un porno pas une série... et y'a quelque chose de malsain dans cette série, le message de fond c'est "tout ce qui est malsain est cool". Bref j'ai détesté et très vite arrêté de regarder cette daube perverse et plate.
Malouf M.
Malouf M.

Suivre son activité Lire ses 8 critiques

0,5
Publiée le 02/01/2016
Je n'ai pas aimé du tout. L’héroïne a un charisme d'huitre en plus de faire des choix totalement incohérents. Pour ce qui est des autres personnages, c'est des caricatures. Au final, la danse, raison d'être numéro une de cette série, passe complètement au second plan au détriment d'histoires de mal-être artificielles de cette flopée de perso sans personnalité et sans intérêt. Je me suis ennuyé du 1er au dernier épisode (oui, j'ai tenté, j'aurais pas dû...)
Marie-Ange C.
Marie-Ange C.

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 3 critiques

4,0
Publiée le 15/11/2015
Dites moi, vous qui lisez cette critique, à quoi penser vous si je vous parle de ballet, de danse classique ? Pour certain cela ne vous parlera sans doute pas le moins du monde, et ne fera que vous plonger dans un souvenir aussi ennuyeux que l'événement qui vous a permis de l'acquérir. Mais pour d'autres j'en suis sûr, cela évoquera de la grâce, de l'émotion, un art dépassant les mots, un art qui incarne nos ressentit et où tout n'est que fluidité et facilité. Et peu importe finalement l'école à laquelle vous appartenez, peu importe que vous soyez un inconditionnelle du ballet ou un néophyte complet, je pense sincèrement que cette série est capable de vous faire passer un moment agréable. Cette nouvelle production américaine nous offre tout d'abord la chance, comme vous l'avez surement déjà deviné, d'admirer la grande technique des danseurs classiques, nous sommes en effet mis en face de performances éblouissantes, faisant appel à une précision et une souplesse infini, sans que ces dernières ne prennent néanmoins le pas, sur l'intrigue et l'histoire personnelle des différents protagonistes, ce qui est a mon sens une très bonne chose. Cette équilibre permet effectivement de gouter à la beauté recherchée dans les représentations de danse classique, sans néanmoins si noyer, car je vous le rappelle "the flesh and bone" n'est pas un ballet, mais une série télévisé ayant pour thème le ballet. Et voilà où est toute la différence, dans une salle où on ne fait qu'admirer "la fluidité et la facilité", dont je vous ai parler précédemment, ici nous sommes mis en contact avec ses origines, avec le prix à payer pour que cette dernière puisse prendre corps. Nous pouvons admirer l'envers du décors, nous pouvons contempler tout ce qui ai magnifiquement dissimulé lors du levé de rideau : les privations, la douleur physique, la difficulté, le travaille constant, tout ce qui est au final souvent la base des plus grandes réussites de la vie. Mais nous sommes également mis en contact avec les difficultés personnelles de personnages devant affronter bien plus que les efforts permanents à la base de leur discipline. Des hommes et des femmes ayant leur propres démons à surmonté, et leur propre lumière à chercher. Je ne dirais, par contre, pas un mot supplémentaire sur le sujet, car il serait tout de même dommage de vous gâcher le plaisir que vous apportera très certainement, le suspens et les rebondissements présents dans de nombreux épisodes de cette magnifique série télévisé. Et bien que ne souhaitant comme évoqué précédemment ne laisser s'échapper aucun spoilers, ceci étant une critique je me permet tout de même de laisser une appréciation des plus personnelle, sur un élément pouvant paraitre mineur mais qui a mon sens incarne ici l'esprit de la série : le générique d'introduction. Ce dernier est en effet un petit bijou, qui vaut à lui seul le détour, tout est présent pour créer l'atmosphère désirée et nous faire vibrer et croyait moi, je ne sais pas ce qu'il en a était ou ce qu'il en sera pour vous, mais je peux sincèrement vous dire qu'il m'a profondément plu et fait vibrer. Pour conclure cette critique je ne puit ne pas faire l'analogie avec un film bien connu de tous, un film évoquant Natalie Portman, Vincent Cassel et le lac de cygnes. Je parle bien sûr de "Black swan", cette production cinématographique partageant le thème de " Flesh and Bone", ces deux productions bien qu'étant en tout point comparable ont toutes les deux une identité propre et mérite qu'on prête attention à chacune d'entre elles. "Black swan" et " Flesh and Bone" sont donc selon moi complémentaire et non similaire, bien qu'elle partage je doit bien l'avouée la même beauté et le même malaise.
moonboots
moonboots

Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 1 298 critiques

4,0
Publiée le 22/01/2016
Flesh and Bone narre l'ascension de Claire, une jeune danseuse, au sein d'une troupe de New York, parcours difficile et cruel... les premiers épisodes laissent augurer du pire tant on s'attend à un travail de sadisme sur l'héroïne, mais la série prend à revers et c'est une réussite
Jaz C
Jaz C

Suivre son activité Lire ses 4 critiques

5,0
Publiée le 06/01/2019
Un sans faute ! Une série esthétiquement très réussie, belle réalisation. Mention spéciale à Ben Daniels pour son jeu d'acteur !
I'm A Rocket Man
I'm A Rocket Man

Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 1 586 critiques

4,5
Publiée le 05/07/2017
Cette série est tout simplement magnifique !! J'ai a-do-ré !! En grand amateur de danse j'ai été comblé comme jamais !! Les entraînements, les conditions de vie, les coups bas en coulisses, les répétitions de spectacle, la pression...tout est si réaliste et saisissant !! Les chorégraphies sont sublimes par dessus le marché et j'ai vraiment pris mon pied !! Les personnages sont si vrais, si passionnés (mis à part Claire ce qui est quand même dommage !!) Le seul petit bémol de cette série pour moi est son côté un peu trop sombre !! Que certains sujets soient abordés pour apporter du piment je veux bien mais là c'est un peu trop ! De plus le personnage de Romeo est inutile et m'a exaspéré ! Le dernier épisode qui est fabuleux (grâce à un ballet final à vous couper le souffle !!) est complètement gâché par ce SDF loufoque et pénible !! Mais à part ça je recommande vraiment cette série à tous car c'est la seule qui traite de la danse de façon réaliste et 'adulte' (on est bien loin des clichés pour les ados de tous les films de danse !!) et moi j'ai été charmé et transporté !! Un gros gros coup de coeur !! Youpiiiii !
cylon86
cylon86

Suivre son activité 429 abonnés Lire ses 4 388 critiques

3,5
Publiée le 05/04/2017
Ayant officié en tant que productrice et scénariste sur "Breaking Bad", Moira Walley-Beckett nous livre avec "Flesh and Bone" une mini-série de huit épisodes sur le milieu de la danse. Certes, la comparaison avec "Black Swan" est au début inévitable avec son héroïne torturée, son directeur artistique intransigeant et impitoyable et ses scènes froides où la douleur ou la nudité des corps nous sont montrées. Très vite, "Flesh and Bone" se démarque néanmoins du film d'Aronofsky pour livrer une intrigue troublante avec des personnages réellement fascinants à mesure que l'on commence à les cerner sans pour autant parvenir à les décrypter complètement. C'est le cas de Claire, l'héroïne fragile et perturbée qui arrive à New York en fuyant une douloureuse histoire familiale mais aussi celle de Paul dont les failles apparaissent derrière son intransigeance. Si parfois la série se permet quelques moments répétitifs et qu'elle verse un peu dans la nudité gratuite (mais honnêtement, qui pourrait vraiment s'en plaindre ?), elle met en exergue un milieu difficile et ultra-compétitif où chaque collègue danseuse est une rivale en puissance. Walley-Beckett ayant elle-même connu ce milieu, elle peut donc se permettre de jouer avec les clichés, brisant parfois certains artifices par des scènes brillantes aux dialogues vifs. Chaque titre d'épisode étant un terme militaire, "Flesh and Bone" nous met dans le bain dès le début et ne nous épargne rien. La série parle du rêve, de l'ambition mais aussi du rapport de chacun à son corps et à sa solitude. Pour plus de crédibilité, tous les acteurs et actrices qui dansent dans la série sont de véritables danseurs et danseuses dont on découvre avec étonnement la puissance d'expression émotionnelle. Révélant une poignée d'actrices prometteuses (Sarah Hay, Emily Tyra, Raychel Diane Weiner) mais permettant aussi à d'autres acteurs d'élargir leur palette (Josh Helman, Damon Herriman mais surtout Ben Daniels, irrésistible dans le rôle du tyrannique Paul), "Flesh and Bone" pose un regard sans complaisance sur la danse, offrant huit épisodes de qualité dont on retiendra la finesse d'écriture (avec de belles références littéraires) et la froideur de la mise en scène (et soit dit en passant, la beauté du générique de début), immergeant au plus près d'un monde qui touche quasiment les étoiles mais qui emploie des méthodes qui mettent souvent plus bas que terre pour y parvenir.
cylon86
cylon86

Suivre son activité 429 abonnés Lire ses 4 388 critiques

A propos de   Flesh and Bone - saison 1
3,5
Publiée le 05/04/2017
Ayant officié en tant que productrice et scénariste sur "Breaking Bad", Moira Walley-Beckett nous livre avec "Flesh and Bone" une mini-série de huit épisodes sur le milieu de la danse. Certes, la comparaison avec "Black Swan" est au début inévitable avec son héroïne torturée, son directeur artistique intransigeant et impitoyable et ses scènes froides où la douleur ou la nudité des corps nous sont montrées. Très vite, "Flesh and Bone" se démarque néanmoins du film d'Aronofsky pour livrer une intrigue troublante avec des personnages réellement fascinants à mesure que l'on commence à les cerner sans pour autant parvenir à les décrypter complètement. C'est le cas de Claire, l'héroïne fragile et perturbée qui arrive à New York en fuyant une douloureuse histoire familiale mais aussi celle de Paul dont les failles apparaissent derrière son intransigeance. Si parfois la série se permet quelques moments répétitifs et qu'elle verse un peu dans la nudité gratuite (mais honnêtement, qui pourrait vraiment s'en plaindre ?), elle met en exergue un milieu difficile et ultra-compétitif où chaque collègue danseuse est une rivale en puissance. Walley-Beckett ayant elle-même connu ce milieu, elle peut donc se permettre de jouer avec les clichés, brisant parfois certains artifices par des scènes brillantes aux dialogues vifs. Chaque titre d'épisode étant un terme militaire, "Flesh and Bone" nous met dans le bain dès le début et ne nous épargne rien. La série parle du rêve, de l'ambition mais aussi du rapport de chacun à son corps et à sa solitude. Pour plus de crédibilité, tous les acteurs et actrices qui dansent dans la série sont de véritables danseurs et danseuses dont on découvre avec étonnement la puissance d'expression émotionnelle. Révélant une poignée d'actrices prometteuses (Sarah Hay, Emily Tyra, Raychel Diane Weiner) mais permettant aussi à d'autres acteurs d'élargir leur palette (Josh Helman, Damon Herriman mais surtout Ben Daniels, irrésistible dans le rôle du tyrannique Paul), "Flesh and Bone" pose un regard sans complaisance sur la danse, offrant huit épisodes de qualité dont on retiendra la finesse d'écriture (avec de belles références littéraires) et la froideur de la mise en scène, immergeant au plus près d'un monde qui touche quasiment les étoiles mais qui emploie des méthodes qui mettent souvent plus bas que terre pour y parvenir.
Back to Top