Mon AlloCiné
    Aquarius
    Critiques spectateurs
    Critiques presse
    note moyenne
    3,5
    228 notes dont 13 critiques
    0% (0 critique)
    8% (1 critique)
    46% (6 critiques)
    38% (5 critiques)
    0% (0 critique)
    8% (1 critique)
    Votre avis sur Aquarius ?
    Edgar L.
    Edgar L.

    Suivre son activité 159 abonnés Lire ses 175 critiques

    3,0
    Publiée le 31 mai 2015
    Cet épisode pilote démarre donc auprès de cette jeune fille qui se fait approcher en soirée par un homme surnommé Charlie qui lui promet qu’il va la protéger et que grâce à lui, sa vie va changer. La manipulation du gourou va fonctionner et c’est ensuite sa mère qui va faire appel à son ex Sam Hodiak, un flic de retour du Vietnam pour enquêter sur cette disparition inquiétante. Pour rappel, Charles Manson, c’était ce criminel américain leader d’une communauté appelée « la famille » qui a sévi en pleine période hippie à la fin des années 60. Autant le dire directement, la série se place dans une réalité historique que fût celle de Charles Manson, mais elle ne s’attache pas à coller précisément à la réalité. La série n’a ainsi clairement pas la prétention de nous offrir un portrait totalement réaliste de Manson et de sa « famille ». C’est ainsi que le personnage interprété par David Duchovny a été totalement créé pour l’occasion de la série. D’un point de vue esthétique, on plonge en plein coeur de ces années 60 à une époque où la guerre du Vietnam sévissait encore. La bande-son est géniale : composée des plus grands hits de l’époque, elle est électrisante, mais parfois peut-être un peu trop présente. La musique semble d’ailleurs être au coeur de cette série puisque chaque épisode porte le titre d’un tube de l’époque. Charles Manson était d’ailleurs lui-même un fan de musique, un chanteur malheureux qui adulait les Rolling Stones. [...] Le hic dans ce premier épisode, c’est qu’on a un peu l’impression que le but était de nous en mettre plein les yeux avec une bande-son entraînante et un visuel clinquant sans pour autant s’attarder de trop sur le scénario. On aimerait vraiment que la série nous offre un peu plus de profondeur et aille plus loin que la simple caricature de la culture hippie. On laissera néanmoins une chance à cette série qui nous présente beaucoup d’éléments très positifs, de nous raconter véritablement son histoire dans les prochains épisodes. [...] Sans être fulgurant, le premier épisode de cette série nous offre un point de vue intéressant de l'histoire de Charles Manson. Dommage justement que les créateurs se soient plus attachés à nous en mettre plein les yeux qu'à nous faire rentrer directement dans l'histoire. Une série qui sans nous bluffer, nous donne suffisamment l'envie d'aller voir plus loin ...
    Didier C
    Didier C

    Suivre son activité Lire ses 4 critiques

    3,5
    Publiée le 2 juin 2015
    Porté par David D, cette série a le mérite de très bien contextualiser l'époque et l'histoire nous prend même si elle est connu.
    arsènelupin813
    arsènelupin813

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 3 critiques

    2,0
    Publiée le 31 juillet 2015
    Les 70s reviennent... Notamment après le brillant "Inherent Vice". Tout ceci est extrêmement maladroit, c'est dommage. Quand les Américains ne savent pas quoi écrire, ils nous sortent l'histoire de la filiation et des rapports "père - fils"… (avec en doublon ici les rapports conflictuels fille/mère On dit souvent que les séries rivalisent avec les meilleurs films... Ben , pas celle-ci en tout cas. Visuellement c'est impeccable. Mais que de stéréotypes! Le flic revenu de tout, la fille rebelle… Un peu plus et on dirait Sin City. Pour compliquer le tout, beaucoup de personnages se ressemblent, alors on finit par confondre Manson avec le jeune flic ou avec le junky dont le rôle dans l'histoire m'a échappé jusque là. Il y a quand même un paradigme un peu simpliste: Poulet = Loi = le camp du bien Vs. Hippies = cheveux dans la tête = sexe = mal. Bien sûr, on essaie de nuancer après (le jeune flic est en fait sympa car sa femme est noire… La secte hippie permet de fuir un carcan familial étouffant et malsain.) Ouais... Si on se place du côté des arches narratives, la série se fout ouvertement de notre gueule. Il faudrait leur expliquer qu'on se fiche complètement de ces intrigues B procéduraux dignes des Experts qui viennent pimenter chaque épisode. C'est amusant de repérer les prétextes déployés par les scénaristes pour essayer de rattacher ces petits meurtres sans intérêt à l'histoire du psychopathe Manson, l'axe conducteur du show. Je suis sûr qu'on pourrait réduire tout ça à un film de deux heures. On aurait alors un film de série B de strictement aucun intérêt. Alors c'est ça la fonction de la série: tenter de maquiller un navet pour le transformer en oeuvre?
    elriad
    elriad

    Suivre son activité 102 abonnés Lire ses 468 critiques

    2,5
    Publiée le 3 juillet 2015
    si l'ambiance des 70 est bien reproduite, il y a comme un petit goût d'arnaque sur le sujet pour lequel la série est vendue, à savoir la traque de Charles Manson. trop de mini enquêtes et de digressions diluent la trame et renvoient finalement cette série à une banale série de flics. tenu jusqu’au 8eme souvent en accéléré, cette fois, je passe.
    Sally Ecran et toile
    Sally Ecran et toile

    Suivre son activité 49 abonnés Lire ses 12 critiques

    3,5
    Publiée le 11 juillet 2015
    Diffusé le 28 mai dernier sur la chaîne NBC, « Aquarius » est la nouvelle série policière du moment. Déjà avant sa diffusion, cette série de 13 épisodes avait créé le buzz. Tout d’abord parce que David Duchovny revêt le costume d’un enquêteur oeuvrant dans les années 60, mais surtout parce qu’à travers son enquête, son personnage se retrouvera sur les traces du très célèbre …Charles Manson ! Le pitch du premier épisode est le suivant : Sam Hodiak, inspecteur, se voit confier la mission de retouver Emma, fille d’une (petite) amie de longues dates et d’un célèbre avocat, disparue depuis plusieurs jours. Alors qu’il tente de s’infiltrer dans le monde des soirées branchées, il devra se rendre à l’évidence : Emma est tombée au main de celui qui s’autoproclame comme une réincarnation du Christ et qui mettra en place une communauté sectaire douteuse : la tristement célèbre « Famille ». Les années 60, la liberté d’expression, les soirées baba cool l’émergence des groupes hippies … tout cela plantent rapidement le décor de la série de manière très réussie. Mais dans ce monde en soif de liberté, rôdent des prédateurs en quête de proies faciles et toutes désignées à leur cause. Durant cette décennie, l’Amérique entendra parler d’un certain Charles Manson et devra faire à une suite de meurtres sanguinaires perpétrés par le chef de « La Famille ». Si le court pilote de 40 minutes installe directement l’intrigue et présente une ambiance oppressante, on regrette cependant que l’atout majeur qu’est David Duchovny soit un tantinet en décalage avec l’époque. En effet, alors qu’il troque sa Porsche noire, sa machine à écrire et ses t-shirts saillants d’Hank Moody pour gagner un costume sobre et une coupe à la brosse un peu démodée, on regrette qu’il ne soit pas plus raccord avec les années 60. On a presque la sensation de voir une copie de l’agent Mulder (bientôt de retour pour le plus grand bonheur des fans de la série) …en moins drôle. Même s’il incarne l’inspecteur Sam Hodiak avec convicion, on déplore de ne pas le voir habiter son personnage de façon plus profonde. A ses côtés, un casting de jeunes comédiens tout aussi bons (voire meilleurs, si si, on l’admet, même si c’est à contre-coeur), tels que Gethin Anthony (en glacial Charles Manson), Grey Damon (son jeune coéquipier) Emma Dumont et Claire Holt pour ne citer qu’eux. Notre première opinion est donc mitigée. Un peu enthousiaste mais dans l’expectative de voir la suite de l’intrigue et qui sait, assister à quelques surprises scénaristiques. Il faudra attendre de voir la série dans son entièreté pour se faire une opinion plus fondée. On se doute bien évidemment de la fin qui nous attend au vu des événements dramatiques qu’a connu l’Amérique avec l’affaire Manson, mais ce qui nous intéresse est de voir comment Jonas Pate la mettra en images et si la sauce continuera de prendre.
    anonyme
    Un visiteur
    0,5
    Publiée le 19 décembre 2015
    une très très mauvaise série américaine avec un David Duchovny complètement à côté de la plaque; j'ai regardé dix épisodes de cette série sans pouvoir aller plus loin et je dois dire que pendant la vision de ces épisodes je me suis endormi souvent tellement c'est mauvais; il faut dire que tout y est dans la nullité: acteurs tous très mauvais, ressemblance frappante entre plusieurs personnages, du flic infiltré à son indic en passant par la "star" de l'histoire Charles Manson qui tous ont le même look: chevelus et barbus et la même carrure, on s'y perd souvent, mais s'il n y avait que cela ! et non le scénario est banale, sans éclats, plusieurs faits viennent se téléscoper qui n'ont apparement pas toujours de liens entre eux; on mélange la guerre du Vietnam (à peine évoquée par la désertion d'un soldat) la lutte des noirs avec des militants genre Black Panthers, la vie soit-disant tumulteuse de C. Manson qui apparait ici comme un être flaque, transparent, pas très dangereux entouré d'une bande de fills illuminées ; ce n'est pas en calquant sur ces images ternes des tubes des années 60 que l'on ferra une bonne série; on se dit qu'on va voir quelque chose ayant un rapport avec Charles Manson et sa "secte" en fait non ! c'est juste une page de la vie californienne de la fin des années 60 sans plus; pour conclure si vous lisez ceci avant d'aller regarder Aquarius: n'allez pas le faire !!!!
    wildgunslinger
    wildgunslinger

    Suivre son activité Lire ses 34 critiques

    3,0
    Publiée le 4 juin 2015
    Ce pilote, sans être transcendant, offre une belle plongée dans le temps et la promesse d’une belle enquête sur les traces de la communauté dirigée par l’un des tueurs les plus marquants ayant sévi aux Etats-Unis. La qualité des décors, des costumes, de l’ambiance et du jeu des acteurs principaux est telle que le pari est réussi pour David Duchovny et Aquarius. Le sujet, passionnant, le style de ce pilote sont en effet autant d’éléments permettant d’imaginer le meilleur pour la suite.
    Lina S.
    Lina S.

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 8 critiques

    2,0
    Publiée le 6 décembre 2016
    La saison 1 avait pourtant bien commencé... Plongée dans les 60s réussie (problèmes sociaux, musiques, décors, costumes, plans, etc.), acteurs inspirés et même surprenants (Claire Holte, notamment, qui prouve qu'elle peut jouer dans autre chose que des séries pour midinettes). Finalement, la série s'enlise à cause de ce qui au départ était son seul défaut : ses intrigues. Au début c'est juste les intrigues policières : elles sont confuses et à la fois trop simples pour être crédibles. Puis ce qui rendait la série intéressante (l'intrigue autour de Charles Branson) connaît aussi une sérieuse baisse de niveau. Et de là tout part en vrille : bonnes musiques, costumes biens choisis et... ça s'arrête là. On tourne en rond, à l'image des flashforwards de la saison 2 qui ne réussissent pas à attiser notre envie de voir la suite. Du coup, la faute dû en partie aux intrigues nulles, les acteurs deviennent fades et des caricatures de leurs personnages. David Duchoviny (le détective Sam Hodiak) et surtout Genthin Anthony (Chrales Branson) en tête.
    Lubiie
    Lubiie

    Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 99 critiques

    2,5
    Publiée le 14 octobre 2015
    Une série qui permet d'explorer la fin des années 60 et découvrir le personnage pittoresque de Charles Manson moins connu chez nous. L'enquête policière n'est pas ce qui importe le plus même si Grey Damon est plus convaincant en flic que son célèbre partenaire David Duchovny, c'est vraiment l'ambiance qu'il faut apprécier.
    Pasthen
    Pasthen

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 410 critiques

    3,5
    Publiée le 24 juin 2017
    Porte drapeau des séries X Files et Californication, David Duchovny n'a que trop rarement eu l'occasion de nous montrer l'étendue de son talent de comédien et surtout de son assurance dans l'interprétation de ses personnages. Dire qu'il est le pilier d'Aquarius est une évidence tant il attire les regards dès les premières minutes de la série. L'inspecteur Hodiak est de ceux qui ne laissent pas impressionner, de ceux qui vont au bout des choses. Alors quand son Amour de jeunesse lui demande son aide pour retrouver sa fille, il accoure et fera tout ce qu'il faut pour retrouver l'adolescente. Une ambiance 70's presqu'envoûtante, une secte bien connue en toile de fond et des enquêtes plus ou moins passionnantes font d'Aquarius un show original. La trame relate une partie de la vie de Charlie Manson, psychopathe et gourou de sa communauté. Fan des Beatles, il pense que ses maigres talents musicaux vont le mettre sur le toit du monde, or, il se fit connaître pour des événements autrement plus atroces.
    Affliod
    Affliod

    Suivre son activité Lire sa critique

    4,5
    Publiée le 15 décembre 2018
    Un retour dans les années soixante aux Etats Unis reussi. Des personnages ambivalents. Des problématiques sur l égalité, la justice, la guerre, et le pouvoir. Un choix de musique intéressant et un très bon David Duchovny. Je regrette qu il n y ait pas de 3e saison!
    Dawasta
    Dawasta

    Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 449 critiques

    2,5
    Publiée le 14 décembre 2015
    [Saison 1] La série a mis le paquet surtout dans les décors, costumes, couleurs sépia et chansons d'époque, pour nous plonger dans la fin des années 60, un peu comme le faisait un certain Zodiac en 2007. Mais pour ce qui est du reste c'est une autre histoire... Le soucis majeur vient de son manque d'intensité. L'enjeu principal n'a déjà rien de palpitant et les intrigues secondaires peinent à intéresser. Le ton est (trop) léger. Les grands thèmes de cette époque ( spoiler: drogue, racisme, homophobie, guerre du Vietnam ) sont à peine effleurés. En fait la série repose principalement autour du personnage de Sam Hodiak, un David Duchovny très à l'aise qui revient de 7 saisons de Californication et qui a gardé quelques bribes de Hank. Il efface tous les autres personnages, y compris le "grand méchant" Charles Manson a qui il manque un certain charisme. Car c'est surtout l'histoire de ce grand manipulateur qui nous intéresse. Et quand on connait les faits on sait qu'il va falloir encore attendre quelques saisons avant de voir les choses décoller. Cette première saison, assez inégale, se contente donc de poser les bases. Le cliffhanger spoiler: putassier du dernier épisode porte à croire qu'il y en aura au moins une deuxième. Affaire à suivre....
    Gouchou
    Gouchou

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 92 critiques

    3,0
    Publiée le 28 novembre 2016
    Une série qui raconte la traque de Charlie Manson et qui devait signer le grand retour de David Duchovny sur les écrans, voilà de quoi emballer de nombreux spectateurs. Annulé au terme de deux saisons, Aquarius n'a pas eu le destin auquel il était promis et c'est bien dommage. Les acteurs étaient vraiment excellents, l'histoire passionnante, la musique nous plongeait dans l'Amérique bouillonnante des années 60. Bref, tout était présent pour faire d'Aquarius une série à succès. Finalement, les mauvaises audiences ainsi qu'une saison 2 mal orchestrée ont eu raison de ce show. Aquarius plonge le spectateur en Californie alors que des élections présidentielles sont en cours, que les Blacks Panthers font peur aux autorités, et que la contestation face à la guerre du Vietnam ne fait que grandir. C'est dans cette atmosphère bien particulière que le détective Sam Hodiak évolue. Divorcé, avec un fils engagé au Vietnam et une passion pour l'alcool, ce policier passe d'enquêtes en enquêtes et son chemin croise à plusieurs reprises celui de Charlie Manson alors que ce dernier s'est constitué une secte composée de jeunes femmes complètement dédiées à sa cause. Parmi ses groupies se trouvent Emma la fille du grand amour d'Hodiak. Sa mère demande de l'aide à son ancien amant pour qu'il retrouve son enfant, mais celle-ci est sous le charme de Manson. La série ne traite pas que de l'histoire du plus grand tueur en série de l'histoire des Etats-Unis, mais fait aussi le portrait d'une époque. On retrouve les meurtres raciaux, la propagande politique, la drogue, les mouvements anarchistes. Brefs, les showrunners ont voulu mettre de très nombreux éléments dans cette série. Peut-être même trop ? Si les enquêtes se suivent sans se ressembler, en toile de fond on retrouve toujours Charles Manson. Outre le personnage de Sam Hodiak, on découvre deux jeunes policiers Charmain Tully et Brian Shafe. Ces deux personnages sont des policiers infiltrés qui sont très proches d'Hodiak. De nombreux personnages viennent peupler l'univers d'Aquarius et si certains sont de véritables clichés d'autres sont beaucoup plus intéressants. Personnellement je regrette, le rôle qui a été confié à David Duchovny, Sam Hodiak est une caricature du flic ayant trop roulé sa bosse et qui ne trouve de réconfort que dans l'alcool et son travail. D'autre personnage comme celui de Brian Shafe sont beaucoup plus profonds et plus attachants.
    Back to Top