Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Dragon Ball Super
Critiques spectateurs
Critiques presse
note moyenne
3,4
403 notes dont 76 critiques
9% (7 critiques)
17% (13 critiques)
17% (13 critiques)
12% (9 critiques)
14% (11 critiques)
30% (23 critiques)
Votre avis sur Dragon Ball Super ?
Malevolent Reviews
Malevolent Reviews

Suivre son activité 279 abonnés Lire ses 3 144 critiques

2,5
Publiée le 19/06/2016
Vingt ans après la fin de "Dragon Ball Z", revoici Son Goku et ses amis pour une nouvelle aventure inédite qui fait réellement office de suite, oubliant le mal-aimé "Dragon Ball GT". Ou presque. Outre le fait que les deux premiers arcs de la série soient en réalité les deux films sortis précédemment ici étalés en deux saisons (Battle of Gods et La Résurrection de 'F'), l'anime déçoit surtout par ses graphismes d'une rare laideur et des scénarios ratés où la psychologie des personnages régresse et où rien de vraiment neuf n'est apporté à une saga vieille de presque trente ans. Alternant entre fan-service (le retour de Freezer, Pilaf et même Trunks du Futur sans compter la totalité des participants du tournoi, versions alternatives de Freezer, Cooler et d'un jeune Saiyan aux allures de Vegeta), séquences abasourdissantes de débilité (Vegeta qui prépare des sushis !) et copiés-collés d'anciens épisodes de DBZ (le tournoi de la troisième saison en regorge, y compris l'épisode avec la copie maléfique de Vegeta), le choc annoncé est inexistant. DBGT avait au moins le mérite de proposer une version plus âgée des personnages, même s'ils étaient hélas mal exploités. Ici, tous conservent la même apparence et parfois le même look. Merci pour le dépaysement. Quant à l'animation, c'est une catastrophe : chara-designs difformes, fluidité pachydermique, couleurs numériques trop clean. On regrette vite l'époque du celluloïd. Pour le reste, rien de fou : quelques épisodes réussis, un ou deux personnages attachants et puis c'est tout. Une déception dans le cœur des fans et une honte pour la Toei, larguée face à la qualité de ses concurrents.
Peichan2
Peichan2

Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 1 433 critiques

2,5
Publiée le 11/12/2015
Bon... Oui, cette série reprends battle of gods. Mais cette série ne fait que démarrer. J'espère que ça pourra durer longtemps étant un ancien fan de dragon ball z mais.... Malheureusement cette série ne dépassera jamais la moitié de la notation et non pas par ce que c'est du réchauffe où il n'y a rien a dire de plus sur cette série ou ces paersonnages. Cette série ne sera jamais comme avant car dragon ball a perdu son conté tragique ! Plus de censure, tout est bon public, aucun combat ne semble sérieux car toujours ponctué d'humour lors d'un combat qui commence a devenir sérieux.... Végète qui cuisine, vous trouvez ça normal ???
Leigato
Leigato

Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 31 critiques

0,5
Publiée le 22/07/2015
Les mecs du marketing auraient dû appeler cette série Dragon BALLS tellement il en faut une paire énorme pour proposer quelque chose comme ça. Déjà que je m'étais ennuyé profond devant le court Battle of gods, proposer la même chose en version EXTRA longue, il fallait oser! Laissez cette saga tranquille je vous en supplie.
CLAUDE A.
CLAUDE A.

Suivre son activité Lire sa critique

4,0
Publiée le 24/07/2016
Je ne suis pas d'accord du tout avec ces gens qui se permettent de descendre cette série alors qu'il y a qu'une vingtaines d'épisode. Les début de DBZ étaient pas très palpitant non plus. Sous prétexte qu'on vous balance pas une histoire extraordinaire dès le premier épisodes vous pensez pouvoir mettre des 0.5/5. Laissez moi rire, DBgt est une bouze oui, mais attendez avant de critiquer DBS alors qu'on en est qu'au début. J'ai déjà eu pas mal de frissons dans le peu d'épisode sortie à l'heure actuel.
soahra ..
soahra ..

Suivre son activité Lire sa critique

0,5
Publiée le 13/12/2015
Je vois même pas comment on peut défendre cette série. Il n'y a rien de bon dans dbs, que ce soit l'animation, les dessins, le scénario. La gestion des power level est inexistante. En gros, que ce soit au niveau des dessins, du scenario, le mot d'ordre c'est "on peut faire n'importe quoi, les fans attendent depuis tellement longtemps...". Freezer qui s'entraine 4 mois et qui devient plus fort que mystic gohan... c'est quoi cette blague ? comment les gens peuvent ne pas comprendre que si goku est moins fort que freezer dans dbz et fini par le tuer, c'est qu'il a progresser plus vite que freezer ? en partant de ca comment dans dbs, on peut dire que freezer progresse des milliers de fois plus vite que sangoku. On parle pas de gohan, c'est juste n'importe quoi ce qui lui arrive. J'ai arreté de m'entrainer 5 ans à la salle, je revient, je m'entraine avec plus ou moins les memes poids et en 2 séances c'est reparti... D'autant plus que certains disent qu'il y a 5 ans apres majin buu alors que goten et trunk sont les mêmes ... Bref c'est un tissu de connerie pour 4-5 ans..
Lilith D.
Lilith D.

Suivre son activité Lire sa critique

1,0
Publiée le 13/04/2016
Un seul mot me vient à l'esprit pour décrire DBS : régression. Une régression de qualité de scénario. Les épisodes 1 à 27 couvrent deux arcs qui reprenent les deux films dernièrement sortis. D'ordinaire, le but d'un film d'animation est de présenter une intrigue différente de la série, non ? Une régression de l'âge du public. Fan de DB & DBZ depuis ma tendre enfance, je ris encore maintenant devant certaines scènes, avec cet humour si propre à son univers. En revanche, à aucun moment DBS ne m'a fait sourire. L'humour est nettement plus infantile et manque de charme, tombant dans la facilité grossière. Une régression dans l'inspiration et le renouvellement. Depuis très longtemps, la notion de "pouvoir" des personnages de DB dépassent l'entendement. Si la franchise se montrait plus réaliste, le combat de Berrus contre Goku aurait dû raser les planètes alentours. Les Saiyens, s'ils se battent sur des planètes, devraient tout raser. Or,, on trouve encore le moyen de les rendre plus forts, encore et encore, sans aucune cohérence ni explication valable à part un laconique et incroyable :"c'est comme ça". spoiler: Sans parler des couleurs des cheveux. Après le blond, voici le rouge et le bleu. Vivement le rouge et jaune à petits pois... Une régression dans la psychologie des personnages. On ne peut pas taxer les sagas DB de faire dans la psychologie. Néanmoins le développement de certains personnages étaient intéressants. Je prends l'exemple de Vegeta et de son honteux traitement dans DBSuper.spoiler: A la fin de DBZ, il s'humanisait de plus en plus (ses vêtements, dépouillés de l'armure Saiyen, en étaient le symbole). Il acceptait Goku comme ami, le reconnaissait comme le numéro 1 et ne cherchait plus à rivaliser avec lui de façon maladive. DBSuper nous propose un retour en arrière où Vegeta cherche à redevenir le plus fort, jalouse Goku d'être devenu un dieu. Il va même jusqu'à supplier Whis pour l'entraîner. Quant à son charisme, il prend un sacré coup. Pour avoir une idée de la catastrophe, mettez sur la balance celui se suicidant pour sauver la terre (Saga Boo) et celui qui joue à MasterChef pour convaincre un Dieu fan de nourriture fine. Après, libre à chacun d'aimer ou non, d'avoir son opinion. Cette série a probablement des qualités qu'en tant que puriste de DBZ, je ne saurais voir.
HawkMan
HawkMan

Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 472 critiques

A propos de   Dragon Ball Super - saison 2
4,0
Publiée le 25/12/2018
Après une première saison plutôt basé sur l'humour et la présentation de nouveau personnage, on bascule sur une saison plus sombre avec le retour du plus magnifique des méchants de la saga : Freezer. Eh oui, le revoilà, plus puissant que jamais et plus machiavélique qu'espéré. Pas besoin de faire un long discours sur le scénario ultra basique puisque Freezer revient sur Terre dans le but de se venger de Songoku une bonne fois pour toutes... Bref : à voir pour le plaisir de revoir Freezer !!
Alexarod
Alexarod

Suivre son activité 47 abonnés Lire ses 1 500 critiques

3,5
Publiée le 11/11/2018
Fan de la 1ère heure, dès Dragon ball, je voulais voir ce que donnait cette nouvelle extension, la dernière (GT) ne m’ayant pas plu, comme à beaucoup. Puis la série semble être encline à intégrer des OAV en canon, notamment Battle of Gods et la résurrection de Freezer, en attendant d’autres ? Maintenant que la série semble finie, avant un OAV final qu’en dire ? On commence déjà avec Beerus et 2 soucis : la série tire en longueur et la surenchère commence. Là où l’OAV prenait 1h30 ici on se tape 14 épisodes, soit environ 250 minutes sans les génériques-résumé et preview, au lieu de 90. Si les leçons de DBZ ont été apprises, et retenues (merci DBZ Kaï), qu’il y a moins de longueurs, ce n’est pas pour autant qu’elles sont absentes. Beaucoup de prétextes pour différer l’anéantissement de la Terre, pour la venue de Gokou, pour que les combats s’éternisent, pour expliquer comment la Galaxie devrait disparaitre puis finalement pourquoi elle demeure… Surtout que le principal, le combat des Dieux donc, est pas si top. Je préférais celui de l’OAV, plus réaliste, d’autant que Gokou était Super Sayan Divin avec des cheveux bleus, pas rouge, et qu’il ne tenait pas tête si facilement au dieu de la destruction, encore moins en Sayan normal. Le final peut paraître minable mais cela reste dans le ton décalé, donc perso ça passe. Puis on enchaîne avec la résurrection de Freezer. Même problèmes mais en plus c’est plutôt tiré par les cheveux qu’un ancien ennemi, aussi « charismatique » ou connu soit-il, devienne aussi puissant. Le souci du Sayan divin bleu est zappé minablement, genre j’ai dépassé ce stade alors que rien dans l’entrainement ne le laisse paraitre. Toujours les mêmes artifices de forces pas encore développées, de puissance maxi qui n’arrive qu’après ce qui semble être la fin, du bavardage inutile, des longueurs, de Gokou qui se dépasse… Ensuite la surenchère continue, donc après les extraterrestres (Freezer) et les monstres légendaires (Bou) on va quand même finir par se taper des ennemis d’autres univers, avec des Dieux encore, une arène, un tournoi bref le tintouin habituel de DBZ, ia juste le présentateur qui change. Allez, je prédis que pour la suite on a des doubles, des univers parallèles et du voyage dans le temps (ah ben entre la saison 3, Trunks et DB GT c’est déjà fait…). Néanmoins, la transformation en Ultra Instinct est badass à mort. Le problème c’est que la trame narrative de Dragon Ball, que ce soit Z ou autre, est mince. Tout consiste en un tournoi, un combat, des cliffhanger, un adversaire toujours de plus en plus fort qui mène à de nouvelles transformations toujours plus puissantes. Alors certes, la morale de faire toujours plus et de se surpasser constamment c’est pas mal, mais de là à rechercher sans cesse des ennemis plus balaises ça devient une rengaine fatigante. Du coup on se retape aussi un sacrifice de Piccolo pour Gohan, ce dernier étant encore devenu nul juste par manque d’entrainement, puis les faux raccords... Bon on revoit des anciens (Pilaf, Oolong, Tortue Géniale), les touches d’humour sont là même si les gamineries de Gokou et Hercule passent moins maintenant qu’ils sont grands-pères, l’animation et les graphismes sont améliorés, les FX et images de synthèse sont beaux, des musiques toujours aussi rythmées avec des touches nippones en plus, une VF de meilleure facture (pas difficile à faire) sauf le vieux Kaïoh qui a la voix de Mr McKey de South Park m’voyez, Ce que j’en retiens c’est qu’il faut savoir s’arrêter. Si on a zappé GT, ça aurait dû néanmoins servir d’alerte. OK on relève le niveau ici mais en gardant trop de défauts récurrents de la série. Cela fait sans doute plaisir aux fans, mais d’un point de vue extérieur « c’est toujours la même chose » et c’est pas faux. Puis là ça devient un peu n’importe quoi, on sent qu’on étire le concept au maximum. Bref un bon divertissement, qui nous permet d’avoir une bonne dose supplémentaire sans gros loupés, mais un concept abusé.
J.Dredd59
J.Dredd59

Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 602 critiques

2,5
Publiée le 25/10/2017
Reprendre la série géniale de notre enfance, pourquoi pas ? C’est la mode en plus et ça marche. Surtout que les scénaristes ont compris les erreurs du passé, donc les innombrables longueurs ont disparues. Bon pas tout à fait non plus sinon les épisodes feraient 12 à 15 minutes mais c’est déjà ça. Du coup c’est plus dynamique, tant mieux, ça colle mieux à l’action incessante. Bon ça c’est l’autre souci : on attend des combats mais les raisons d’en faire autant deviennent de plus en plus facétieuse, puis on va chercher les ennemis toujours plus loin. La surenchère constante finit par intégrer les OAV à la série canon mais en les déformant. Ça pouvait passer avec le Freezer d’un autre univers, mais Broly femme là j’ai pété les plombs et définitivement tiré un trait sur ce truc. Un lifting plus jeune, des dessins actuels (chacun ses goûts après), de nouvelles aventures… de bonnes choses en somme mais ça reste trop moyen et ça dénature trop par moment la série pour que j’adhère, au moins ça aura eu le mérite de virer GT une bonne fois pour toutes.
Pierre B.
Pierre B.

Suivre son activité Lire sa critique

2,5
Publiée le 21/01/2016
Un dessin et une animation que dragon ball Z surpassé déjà dans les années 90, sa me fait un peu mal pour cette saga qui a porté toute une génération. Les OST ne sont pas a la hauteur de celle de Shunsuke Kikushi, On n'est plus dans l'Ambiance de dragon ball. Les combats manque d'intensité et de peps. Quand je regarde l'animation de One punch man a coté (qui n'a pas un budget énorme) je peux que penser que le travail a était mal gérer. Attendons la suite peut être que la parti totalement exclusive sera traité comme elle ce doit.
Florent S.
Florent S.

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 5 critiques

1,5
Publiée le 16/11/2015
Après 19 épisodes, je ne comprends toujours pas l'intérêt de cette série "super". Pourquoi nous servir cette soupe dont la trame est les 2 derniers films battle of the god et freezer. Même si à force de se faire critiquer, ils ont fait un effort graphique. L'esprit dragon ball n'est clairement pas là dans cette série. Autant les anciens dragon ball pouvaient être borderline ( censure en europe sur les phases perverses, ça pouvait devenir bien sanglant, etc), ici on a plutôt l'impression d'un dessin animé pour enfant tellement c'est niais et gentillet. Et même si des efforts ont été réalisés pour améliorer cette aberration graphique, ça reste vraiment moche et mal fait. En voulant refaire une série des 2 derniers films, ils se sont déjà tiré une balle dans le pied. Car les films ont au moins la chance d'avoir des graphismes corrects. Un point positif ? tellement mauvais que ça nous en ferait apprécier GT ... c'est pour dire ... Bref, si vous n'avez pas encore commencé la série, passez votre chemin, regardez plutôt les 2 derniers films, c'est la même chose mais en mieux fait.
Hammerstorm
Hammerstorm

Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 471 critiques

4,5
Publiée le 19/06/2016
J'espère que les critiques que j'ai lues sont des trolls ?! Non sérieusemement, ceux qui critiquent la qualité des dessins, je vous invite à revoir DBZ et vous verrez que c'était loin d'être parfait et c'est justement ces imperfections qui font le charme de la série. L'ambiance est excellente, on y retrouve nos très chers héros déjà présents dans DBZ et de nouveaux personnages font leur apparition comme Beerus, Whis et Jaco pour ne citer qu'eux. Pour ceux qui se plaignent d'avoir une version rallongé de Battle of Gods et de Fukkatsu no F, je vous rappelle que dans l'anime, les combats sont bien plus long et bien plus épiques que dans les films donc je ne vois pas pourquoi vous vous plaignez. De plus le combat entre Goku et Beerus est un des meilleurs de la série. Ah oui parce que les combats sont de grande qualité ! Pour preuve regardez l'arc Champa avec le tournois entre les combattants de l'univers 6 et ceux de l'univers 7. Et le gros plus de la série, c'est que c'est super drôle. C'est juste excellent. La bande-son est certe moins bonne que dans DBZ mais reste tout de même de très bonne facture. Je ne comprends pas pourquoi les gens se plaignent tellement alors que DBS propose tout ce dont j'ai toujours rêvé et Dieu sait à quel point j'aime Dragon Ball
Guillaume N.
Guillaume N.

Suivre son activité Lire ses 3 critiques

1,0
Publiée le 06/10/2015
Nous sommes en 2015 et à en croire cette série, le savoir-faire Japonais semble avoir totalement disparu. Série "animée" composée de bien peu d'animations. Si les 4 premiers épisodes offrent un semblant de qualité, les épisodes qui suivent sont statiques et on très peu d'intérêts. En bref; un scénario inexploité et une qualité d'animation médiocre pour ne pas dire inexistante.
maitredestortues
maitredestortues

Suivre son activité Lire ses 3 critiques

0,5
Publiée le 10/05/2016
Honte a la Toei, honte à Toryama de laisser passer ça. 20 après Dragon ball, on est censé s'attendre à de l'amélioration au niveau des graphiques, pourtant j'ai rarement vu une bouse pareille, que ce soit au niveau des dessins (je parle de l'animé) ou de l'intrigue.... Et je crois que ça ne révolte pas tant que ça les japonais.... Plus rien à comprendre....
François C.
François C.

Suivre son activité Lire sa critique

1,0
Publiée le 09/05/2016
DBS est le fruit d'une production ternie par la quête de l'argent et du divertissement, l'âme de la série est perdue, les événements s'enchaînent trop rapidement et sont rythmés de scènes bêtes et inutiles parasitent l'intensité de l'action, les dessins sont de basses qualités, Dragon Ball Super est une honte envers le travail authentique d'Akira Toriyama.
Back to Top