Notez des films
Mon AlloCiné
    Les Prédateurs
    Saison 1
    Ma note :
    Les Prédateurs
    Spectateurs
    3,0 1 note dont 1 critique

    Infos saison

    2 épisodes
    Diffusé sur Canal +
    Saison produite en 2007
    Aladin Reibel
    Aladin Reibel
    Rôle : Loïk Le Floch-Prigent
    Philippe Nahon
    Philippe Nahon
    Rôle : Alfred Sirven
    Nicole Garcia
    Nicole Garcia
    Rôle : Eva Joly
    Claude Brasseur
    Claude Brasseur
    Rôle : André Tarallo
    Voir le casting complet de la saison 1

    Critique Spectateur

    jakadi12345
    jakadi12345

    Suivre son activité Lire ses 2 critiques

    4,5
    Publiée le 17 septembre 2010
    ce film est excellent et les comédiens jouent remarquablement. Le point de vue est antimanichéen et, bien qu'on assiste à certains dérapages financiers, l'on comprend les imbrications entre la politique et l'argent, et surtout les différences de moralité entre les pays dans lesquels Elf est présent. Il n'y a pas les "méchants" et les "bons" mais des conflits de culture qui se traduisent par des conflits d'intérêt. Un grand film à découvrir.
    1 Critique Spectateur
    Les épisodes de la saison 1
    Épisode 1 : Les Rois du pétrole
    S01E01 - Épisode 1 : Les Rois du pétrole
    1988, avec l'appui de François Mitterrand, Loïk Le Floch-Prigent brigue la présidence d'Elf. Son ami Alfred Sirven, par l'intermédiaire de Christine Deviers-Joncour, présente Loïk Le Floch-Prigent au ministre Roland Dumas. Un an plus tard, Le Floch-Prigent est nommé PDG d'Elf Aquitaine. Afin de conserver le contrôle des gisements pétroliers, Elf rémunère directement les dirigeants des pays africains. Avec l'accord de François Mitterrand, Alfred Sirven est nommé directeur aux Affaires générales d'ELF. André Tarallo, le "monsieur Afrique" d'Elf, est maintenu dans ses fonctions. Le train de vie des trois dirigeants s'envole. En Afrique, Le Floch-Prigent, Tarallo et Sirven sont accueillis comme de véritables chefs d'État. A l'intérieur de l'entreprise, c'est un règne sans partage : les suspicions et les réticences de certains cadres dirigeants sont écartées sans ménagement. En mars 1993, le RPR gagne les élections. A peine nommé Premier ministre, Edouard Balladur place son collaborateur Philippe Jaffré à la présidence d'Elf Aquitaine. Le Floch est écarté. Au même moment, au Palais de justice, une information judiciaire est ouverte sur les pratiques financières d'Elf Aquitaine. Le juge Eva Joly est en charge du dossier.
    Episode 2 : Le procès de l'affaire Elf
    S01E02 - Episode 2 : Le procès de l'affaire Elf
    Dès sa prise de fonction à la tête d'Elf en 1993, Philippe Jaffré porte plainte contre Loïk Le Floch-Prigent. Il tient à se désolidariser des abus qui ont eu cours avant son arrivée. Dans le même temps, au Palais de justice, Eva Joly est désignée pour instruire une information judiciaire concernant les "abus de biens sociaux, abus de confiance, complicité et recel" des pratiques financières de la présidence d'Elf. En 1995, alors qu'il est dans le collimateur d'Eva Joly, Loïk Le Floch-Prigent est nommé à la présidence de la SNCF. La juge accueille mal cette nouvelle : on cherche à entraver son enquête. Maurice Bidermann et d'André Tarallo sont mis en examen. Malgré les intimidations, Eva Joly tient tête et finit par placer Loïk Le Floch-Prigent en détention préventive en juillet 1996. Commence alors une longue série d'auditions où Loïk Le Floch-Prigent, malgré la dégradation de sa santé, ne lâche rien. Le dossier d'Eva Joly piétine. Les révélations d'André Guelfi sur son rôle dans le système de la caisse noire débloquent enfin le dossier. Seul Tarallo échappe au placement en détention provisoire grâce au soutien d'Omar Bongo, le président du Gabon... Sirven, quant à lui, s'éloigne de la France en toute discrétion. En octobre 2000, il finit par être arrêté à Manille et rapatrié en France. En mars 2003 s'ouvre le procès Elf. Sirven, Tarallo et Le Floch-Prigent se retrouvent face à face et s'accusent mutuellement. Sirven fait les comptes : Loïk Le Floch-Prigent aurait perçu 106 millions de francs. Le Floch-Prigent de son côté menace de révéler la liste de tous les hommes politiques qu'Elf finançait... Mais la justice française ne lui donnera pas l'occasion d'aller aussi loin.

    La réaction des fans

    Voir les commentaires
    Back to Top