Notez des films
Mon AlloCiné
    Breaking Bad
    Critiques spectateurs
    Critiques presse
    note moyenne
    4,6
    45569 notes dont 2388 critiques
    répartition des 2388 critiques par note
    1728 critiques
    492 critiques
    71 critiques
    49 critiques
    22 critiques
    26 critiques
    Votre avis sur Breaking Bad ?
    ChroniqueMécanique
    ChroniqueMécanique

    Suivre son activité 266 abonnés Lire ses 214 critiques

    4,0
    Publiée le 29 août 2010
    J'avais beaucoup aimé les 3 premières saisons dans leur ensemble, les acteurs sont vraiment excellents (et pas que Bryan Cranston et Aaron Paul en plus !), la mise en scène est soignée (parfois un peu trop démonstratrice mais on va pas faire la fine bouche !), et les scénarios nous offrent des épisodes malins à la fois teintés d'un humour ultra-noir et d'un suspense saisissant, mettant en scène une galerie de personnages complexes et travaillés. La saison 4 m'avait, dans un premier temps, plus déçu. Les interprétations impeccables, la réalisation léchée, et les protagonistes creusés sont toujours là, mais le suspense et les rebondissements qui avaient fait mon bonheur auparavant étaient eux aux abonnés absents. Je commençais à m'ennuyer un peu, puis lors des quatre derniers épisodes sont arrivés, et la tension s'est élevé d'une trentaine de cran d'un coup ! Les plans ombrageux des personnages y prennent tout leur sens, ça sent le chaos et le sang, tous les indicateurs sont au rouge et c'est affreusement crispant ! Et surtout délicieusement jubilatoire ! Les coups de théâtre excitants s'enchainent jusqu'à un épisode final stressant, impressionnant, explosif (dans tous les sens du terme), et délicieusement machiavélique (Ha, le dernier plan sur le bouquet... Lourd de sens... Sacré Walter, reviens vite) ! Je rajouterais même que ce dernier épisode de la 4ème saison est peut-être même (pour moi) le meilleur de toute la série ! L'adresse de mon blog au passage (plus ciné que série mais bon !) http://soldatguignol.blogs.allocine.fr/ N'hésitez pas, merci !
    MC4815162342
    MC4815162342

    Suivre son activité 273 abonnés Lire ses 1 489 critiques

    5,0
    Publiée le 24 mars 2015
    Je me tâte depuis quelques temps à savoir si je vais écrire une critique ou non sur cette pépite du petit écran, je ne savais vraiment pas quoi en dire, je me suis dit "oh j'vais attendre de la revoir une troisième fois pour pouvoir faire une bonne critique." Mais à quoi bon, j'ai encore la série en tête étant donné qu'elle est inoubliable. Entre moi et cette série ça n'a pas commencé de suite, enfin je n'ai pas pris la série au début, je l'ai prise bien plus tard, et j'ai failli ne pas la voir aussi tôt, il y'a je ne sais même plus combien de temps, dans les trois ans je crois j'avais pris les trois premières saisons, je les avais à porté de main, suffisait de cliquer pour lancer le premier épisode et j'ai finalement supprimé tout ce que j'avais. Et oui j'ai osé ce geste que maintenant je trouve évidement criminel, et puis quelques temps plus tard, quand la saison quatre est sortie et que j'ai vu le succès apparaître je m'y suis mis, et j'ai tout dévoré en quelques semaines, je mettais rendu compte de mon erreur impardonnable de l'époque. Ensuite j'ai attendu patiemment la saison cinq, ou plutôt première partie de saison cinq qui a sa fin m'a foutu sur le fion, le mid-season final est tellement assommant et dingue qu'attendre un an pour la suite et fin de la série fut dur, mais nous y sommes arrivé et j'ai pu clore une des plus grandes séries de tous les temps. D'ailleurs c'est fou de voir une série qui a commencé à avoir beaucoup de succès arrivé à sa saison quatre, au début peu de monde l'a connaissaient, et au final elle fut l'une des plus importantes et une des plus adulées qu'on est jamais vu. Pour moi la meilleur série indétrônable reste LOST, la plus belle découverte de ma vie, mais celle qui se glisse juste en dessous ou même légèrement sur le coté c'est bien Breaking Bad, qu'on ne vienne pas me parler de "The Wire" ou encore des "Soprano", à mes yeux Breaking Bad écrase ces séries aisément et facilement. J'ai encore du mal à trouver les mots que je pourrais poser sur cette oeuvre incontestablement parfaite du début à la fin, du premier épisode au dernier, de la première minute à la dernière, comment parler de Breaking Bad sans devenir fou et balancer dix lignes de "GRANDIOSE !", c'est très dur de se contrôler quand on parle d'un tel monument. Breaking Bad à l'instar d'un "Scarface" nous fait suivre grâce à un crescendo stupéfiant la montée en puissance du mari et père de famille Walter White, un professeur de chimie qui a l'annonce de son cancer décide de fabriquer de la drogue, ici de la méthamphétamine, pour mettre le plus d'argent de coté pour sa famille. Le truc c'est qu'à force il a prit le contrôle sur le marché, il est devenu le Tony Montana d’Albuquerque, et toute cette puissance, toute cette force, le fait que les autres gangs aient peur de lui, toutes ces choses font qu'il a fini par aimer ça, au bout d'un moment l'argent n'était que superflu, il voulait tout simplement le pouvoir. L'accompagnant dans les meilleurs moments et les pires son ami qu'il considère quasiment comme son fils Jesse Pinkman un ancien élève à lui le suivra jusqu'au bout de cette recherche destructrice du pouvoir, il perdra beaucoup de chose à cause de la folie de son ancien professeur monsieur White surnommé Heisenberg dans le milieu. Un nom qui fait froid dans le dos à la moindre personne, Walter détruira tout sur son passage en commençant par sa famille, mais sans trop en dévoiler, les personnages secondaires sont nombreux, comme sa femme Skyler et son fils Walter Jr., sa belle sœur Marie et son époux Hank, ou encore l'avocat véreux Saul, la tête de poisson Mike, le terrifiant Gus et j'en passe un paquet qui sont tous aussi fascinants et incroyables les uns que les autres. Pour porter tous ces personnages nous avons à faire à un casting avec je dois l'avouer peu de gens que je connaissais, à part bien sur le génial Hal de la série Malcolm en la présence de Bryan Cranston qui signe ici le personnage de série le plus puissant et bluffant jamais vu, il mérite amplement toutes ses récompenses, et je doute qu'un jour quelqu'un l'égal ou le surpasse. A ses cotés de nombreuses personnes parfaites, il n'y a rien à redire sur le casting, le jeune Aaron Paul maintenant ultra connu alors qu'avant son nom ne parlait à personne, il complète le duo Walter/Jesse avec une importance capitale et une présence fabuleuse, on ne pouvait choisir meilleur acteur pour ce rôle. Pour les autres, je ne vais pas préciser à chaque fois qu'ils sont époustouflants mais je me dois d'au moins citer leur nom: Anna Gunn, Dean Norris, Betsy Brandt, RJ Mitte, Bob Odenkirk, Giancarlo Esposito, Jonathan Banks, David Costabile, Mark Margolis, Raymond Cruz, Jesse Plemons, Laura Fraser et j'en passe bien sur, tout leur personnages sont riches et écrits avec un immense soin. D'ailleurs tout est soigné dans cette série, rien n'est laissé au hasard, que ce soit la réalisation très westernienne, avec ces couleurs chaudes, cette image granuleuse, ces cadres choisis au poil de fion, cette précision de chaque plan souvent originales et très inventives, cette mise en scène exceptionnelle, cette bande son fabuleuse, je n'ai encore vu aucune série avec une BO aussi forte et sublime, cet humour bien placé qui ne nous plonge pas dans une histoire ultra sombre et démoralisante... et bon sang comment décrire tous les points positifs de cette série !? Ce qui est deja plus facile avec les points négatifs........... y'en a pas, c'est simple et clair, aucun point négatif à l'orizon, aucune faute de gout, rien de trop, rien de pas assez, tout est d'une justesse impréssionnante. Ce qu'on retient également de cette oeuvre éblouissante c'est ses scènes d’anthologie, je pense au coup de la pizza sur le toit, ou encore du camping car dans le désert, enfin je ne peux en dire plus, ces moments se vivent et ne se raconte pas. Nous avons également les répliques cultes de la série qu'aucun fan ne peut oublier tel que "Say my name", "I'am the danger", "Stay out of my territory" et d'autres, certaines répliques ou scènes me font chialer sérieusement, je pense à cette scène où Walter cherche son pognon sous la maison et découvre qu'il en manque, il se met à pleurer et rire en même temps, cette tension omniprésente et cette musique me foutent les poils et me font monter les larmes. Ça m'est arrivé plusieurs fois durant la série, rare sont les œuvres qui me font cet effet. Et puis il y a aussi les clins d’œils aux films et même à elle même, je pense au pantalon de Walter perdu dans le désert au sein de l'épisode pilot qu'on revoit durant un épisode de la saison cinq, c'est ça Breaking Bad, c'est une série complète et soignée de bout en bout. il y'a peu de séries que je peux revoir encore et encore, certaines que j'adore, je ne pourrais pas forcement les revoir, quand je sais à l'avance les choses ça ne m'intéresse pas toujours, il y'a de nombreuses exceptions certes mais en série il y en a peu, LOST et Breaking Bad font en revanche parties de celle que je peux revoir et revoir, deux bijoux aussi fort et fabuleux je ne peux les voir qu'une fois et les laisser dans un coin de ma tête. Il faut que je redécouvre sans cesse ces œuvres pour ne jamais les oublier. En bref, Breaking Bad fut une claque monumentale comme on en voit rarement, elle se place en haut, tout en haut dans le classement des meilleures séries jamais faites et je pense qu'elle n'est pas prête de redescendre.
    Daratura
    Daratura

    Suivre son activité 39 abonnés Lire ses 108 critiques

    5,0
    Publiée le 5 juin 2014
    Walter White et Jessie Pinkman nous ont régalé pendant 5 années de leurs mésaventures au sein du monde des junkies, de la meth et des cartels. Heureusement pour nous, Jesse n'est pas mort à la fin de la saison 1 comme c'était prévu "bitch!". On a pu suivre les mésaventures des 2 compères dans cette série inqualifiable tant elle mêle les genres. Tantôt touchante, tantôt stressante mais souvent drôle et toujours hypnotisante grâce à son scénario riche en rebondissements. Des acteurs excellents, une réalisation aux p'tits oignons, rien d'autre à ajouter si ce n'est qu'il faut la voire absolument!
    Kiwi98
    Kiwi98

    Suivre son activité 203 abonnés Lire ses 238 critiques

    5,0
    Publiée le 25 février 2014
    Maintenir une intrigue parfaitement bien ficelée, faire évoluer des personnages charismatiques, approfondir leur psychologie avec une cohérence sidérante par rapport aux événements et qui offre une conclusion magistrale. Allé osons : Breaking Bad est la meilleure chose que la télé nous ait offert depuis son inventions.
    stingmatique
    stingmatique

    Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 261 critiques

    5,0
    Publiée le 15 juillet 2012
    Je mettais dit que jamais je ne mettrais un autre 5 a une serie mais LA ! La saison 1 ne m'avais pas trop convaincut mais ensuite ! OUAH ! Bryan Cranston et Anna Gunn sont GENIALES ! C'est la seule serie ou a force de saison , l'histoire ne s'epuise absolument pas ! Dans chaque saison , il y a toujours de nouveau rebondissement ! Certainement la meilleur serie de c'est 10 derniere annees ! A VOIR - Surtout saison 4 !
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 1 décembre 2013
    Si la série dramatique parfaite existe, "Breaking Bad" est sûrement cette série. De toutes les séries que j'ai regardé, rarement j'ai été aussi captivé dès le premier épisode, et rarement j'ai eu envie de voir l'épisode suivant avec un tel engouement, cette série est une drogue. Chaque saison, chaque épisode est parfait. Certains épisode peuvent se terminer avec une énorme fin inattendue, comme d'autres peuvent se terminer calmement, mais d'une façon magnifique. Les acteurs sont exceptionnels, Bryan Cranston, dont j'étais déjà fan grâce à "Malcolm", nous offre une prestation d'acteur parfaite, maintenant je le classe parmi mes acteurs préférés, Aaron Paul, grand acteur et grande révélation, et tous les autres acteurs comme Anna Gunn, Giancarlo Esposito, Dean Norris, et j'en passe... Les épisodes, la réalisation, le scénario, "Breaking Bad" est un chef-d'oeuvre de cinq saisons. Cette série c'est aussi des plans magnifiques et des scènes cultes, les plans dans le désert, ou dans la ville d'Albuquerque, parfaits. Et les répliques d'Heisenberg, des frissons. Je me souviens quand j'ai commencé cette série, à la fin du premier épisode je suis resté bouche bée, puis j'ai enchaîné tous les épisodes de la saison 1, pour m'arrêter un peu après le début de la saison 2, et je ne sais pas pourquoi j'ai attendu longtemps avant de recommencer à regarder, mais quand j'ai recommencé, je ne pouvais plus m'arrêter. Mais c'est ce 30 septembre 2013, que j'ai vu cette fin, la fin parfaite pour la série parfaite, après tant d'années de plaisir, Vince Gilligan mettait un terme à sa série, et concluait "Breaking Bad", j'en avais les larmes aux yeux. L'histoire d'un homme qui voulait que sa famille ait un bel avenir après son départ. Je ne peux que conseiller cette série pour ceux qui ne la connaisse pas ou qui hésiteraient à la regarder, franchement, foncez. En tout cas pour moi, "Breaking Bad" est, et restera, l'une des meilleures séries (si ce n'est la meilleure série) de l'histoire.
    PowerKing - Les Chroniques du Cinéphile
    PowerKing - Les Chroniques du Cinéphile

    Suivre son activité 207 abonnés Lire ses 1 372 critiques

    5,0
    Publiée le 15 mars 2014
    Avec cette pépite qu'est Breaking Bad, Vince Gilligan nous prouve très clairement que l'on était loin d'avoir tout vu. (Clin d’œil aux inconditionnels blasés de fonds de tiroirs) Le Showrunner impose son style d'une main de maitre avec une touche unique et inégalable en bien des domaines. Cette série d'une incroyable complexité scénaristique se décline comme un bon repas consistant et nutritif avec en entrée, une saison 1 et 2 au rythme très lent et assez pauvres en rebondissements mais l'intérêt pour la suite démarre de là. Un prof de chimie cancéreux s’alliant à un jeune toxico dans le but de subvenir aux besoins de sa famille en se lançant dans la production et le trafique de méthamphétamine. Jusque là, originalité rime avec simplicité. Les personnages auxiliaires s'imposent naturellement, du beau frère, agent des stups collant et passant par l'avocat douteux et l'épouse curieuse. Pour tout dire, aucun élément n'est en retrait et même les seconds rôles ont ou auront une importance capitale par la suite. De plus, les personnages ne cessent d'évoluer au fil des épisodes; ils en deviennent attachants ou même parfois méprisables, mais quelque soit sa fonction, chaque entité nous entraine avec ferveur dans son univers respéctif. Rien n'est laissé au hasard car le moindre évènement, même insignifiant aura forcément d'énormes répercutions sur l'avenir. Une petite salade pour la saison 3 qui baisse un peu en régime mais marque tout de même de grands changements entre les protagonistes: des alliances se créent, d'autres se dissolvent. Le plat de résistance assez chargé en surprises avec la saison 4 et 5 apportera sans peine les ingrédients nécessaires à la compréhension de bien des actes ultérieurs. La dégringolade, suite logique à tout les sacrifices occasionnés et toutes ces vies supprimées. Les scènes plus imprévisibles les unes que les autres s'enchainent en rythme effréné avec des trouvailles d'une rare intélligence sur chaque épisode. Quand à la fin, servit en dessert sur un beau plateau d'argent, clôture en finesse et d'une manière assez évidente cette incroyable aventure entre deux hommes que tout semble opposer mais rapprochés par le même instinct de survie. L'aspect technique de cette œuvre hors du commun se traduit par un scénario exemplaire, une qualité photographique magistrale digne des plus grands Westerns, le choix judicieux des dialogues et des acteurs qui apportent cette touche atypique et saisissante. De l’émotion, du suspens, de l'action, du visuel et bien sur une équipe technique de talent rendent sur ce tournage d’exception, toute la puissance sensorielle déployée par le 7ème art. Cette série d'une perfection absolue se traduit comme ma référence n°1 en matière de qualité et d'originalité. Un grand moment de télévision. 5/5
    Quentin E. V.
    Quentin E. V.

    Suivre son activité 101 abonnés Lire ses 1 068 critiques

    4,0
    Publiée le 27 avril 2015
    Une idée vraiment très originale sur un professeur de chimie qui tombe malade et qui pour financer ses soins produits une meth extrêmement pure. La série souffre d'épisodes long et ennuyeux qui sont oubliés par d'autres extrêmement jouissifs.
    JohnWick
    JohnWick

    Suivre son activité 124 abonnés Lire ses 286 critiques

    5,0
    Publiée le 1 mai 2014
    Quelle claque,beaucoup ne comprenne pas encore que la série a eu un statut culte alors que la série n'était encore terminer,ceux qui n'ont vu que le premier épisode ou juste la premiére saison,se demande ce qu'elle a en plus. Mais ce qui fait la force de BB c'est justement que la série monte crescendo d'épisodes en épisodes,saison après saisons je parle a des non connaisseur je leur dit tout le temps,de voir les deux premières saison comme un apéro,il sont super mais pas extra.A partir de la 3 tu a le menu principal qui arrive est qui atteint des sommet jusqu'au dernier épisode. Cette série a imposer ça marque de fabrique en tout,une réalisation bien a elle,renforçant encore plus ça signature(avec c'est travelling,c'est plan filmer dans des endroit inédit comme un aspirateur),l'histoire que pose intelligemment le créateur et c'est scénaristes,qui ont bien une vision complète de ou va la série est de c'est personnages qui évolue magnifiquement mais toujours avec sans fausse note,si dans les premiére saisons,on peut voir certain perssonage moins aboutie que d'autres,très vite la série fait monter tout c'est personnages en fonction des événement,tout comme la tensions incessante que nous procure la série. Est sans parler des prestation des acteur,ceux qui douter du talent de Cranston dans le dramatique...ce sont pris une baffe(même Samuel L Jackson a imiter un de c'est magnifique monologue),hallucinant du début jusqu’à la fin,son perssonage change au fil du temps,est cette transformation est magistrale(du grand ART),sans parler de Aaron Paul qui a la base devait mourir a la fin de la premiére saison,mais son duo a tellement fonctionner avec Cranston qui l'on garder(pour mon plus grand plaisir),lui aussi connait une belle évolution du petit branleur a ce qu'il devient en fin de sé reste du cast est tout aussi bon,nous livrant chacun des performance digne d'une nomination a l'oscar(si si). Bref normal que des réalisateur comme(excusez du peux),Spielberg,Ridley Scott,Ben Affleck,Edgar Wright,Evans,Jeff Nichols,Rian Johnson(qui a réaliser plusieurs épisodes),ect est des acteur d'envergure comme Anthony Hopkins sont fan de la série,d’ailleurs ce dernier a carrément écrit une lettre a Bryan Cranston en citant du Shakespeare...ça me donne envie de replonger pour moi cette série,n'est pas vraiment une série mais de l'art,du GRAND art,comme les Sopranos ou bien Six Feed Under(en moins puissant),ce genre de série ou doit attendre 10 ans pour en voir émerger une nouvelle comme ça.
    Empereur Palpoutine
    Empereur Palpoutine

    Suivre son activité 68 abonnés Lire ses 194 critiques

    5,0
    Publiée le 4 septembre 2014
    Breaking Bad est l'une des meilleurs séries Tv que j'ai pu voir au cours de ces dernières années. Critique acerbe de la société Américaine, Br Ba décrit la vie de Walter White, professeur de chimie de 50 ans, surdiplômé, qui a une vie plus que morose. Le jour où il apprend qu'il est atteint d'un cancer, Walter s'associe avec un ancien élève, Jessie Pinkman, dans le but de créer une nouvelle amphétamine, la blue meth. Au cours de la série, Walter sombre dans le crime et devient un génie du mal, Heisenberg, pour assurer l'avenir financier de sa famille. Le show mélange habilement action, psychologie, drame, et tourne toujours autour de six personnages principaux. La tension monte au cours des épisodes pour atteindre le point de non retour lors de la saison finale. On assiste à un mélange subtile entre le Parrain, Scarface, Sergio Leone, Tarantino. Les personnages cultes d'Heisenberg et de Jessie Pinkman sont inoubliables, chaque acteur a un jeu magistral, en particulier Bryan Cranston.
    Mr. Winchester
    Mr. Winchester

    Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 186 critiques

    3,5
    Publiée le 15 juillet 2015
    Breaking Bad est pour moi une bonne série, pas une série excellente ni énorme mais juste bonne, je m'explique : Durant les deux premières saison l'ambiance se pose ainsi que le scénario donc il ne se passe pas grand chose, comme je le disais dans les critiques individuelles de saisons, c'est très plat. C'est a partir de la troisième saison que la série commence un peu a se réveiller. Il se passe plus dee choses, on est a l'affût du moindre indice, car il faut se l'avouer, le réalisateur a mis le paquet de ce côté la. Chaque objet a son histoire et tout est bien penser pour y rattacher tel ou tel scène. On peut voir aussi le stupéfiant changement des personnages principaux que ce soit Skyler, Walter, Junior ou Jess (et j'en passe)... En tout cas ce que je pense c'est que cette série a été vraiment trop surestimé sur tout les niveau, elle ne vaut pas son statut de meilleure série de tous les temps. Je peut vous dire que je me la suis faite juste après l'excellente "Sons of Anarchy" et il y'a une grosse différence artistique et scénariste. Breaking Bad reste tout de même une bonne série a regarder.
    Marc L
    Marc L

    Suivre son activité 229 abonnés Lire ses 432 critiques

    3,5
    Publiée le 19 juin 2014
    Je viens de finir les 5 saisons. Que dire sur cette série... Quels mérite pas le buzz sur le net comme quoi c'est l'une des meilleurs série de ces dernières années. Point négative : rythme trèeeeees lent, j'aurais raccourcie tous sa en 3 saisons maxi. Y a des moments prévisible, c'est pas "WTF !" comme certaines personnes me l'on dit, comparé à Game of Thrones. Personnages pas spécialement attachant, à part pour Hank où j'étais dégouter pour lui à la fin. Puis par rapport à la saison 5 j'ai pas comprit que Jessie se réveille genre 10 épisodes plus tard par rapport au gosse qui a été empoisonné. C'est illogique et je suis pas le seul. Puis la fin je l'est trouvé un peu pourrie pour une soit disant "meilleur série". Puis les sujets de la série on été mieux exploité dans d'autres films que j'ai déjà vue avant. Pour une série dramatique je trouve que le niveau est vraiment très très bas... Point positive : les acteurs sont tous bon, y a des moment qui font rire, l'idée de base était sympa. Le point fort de cette série c'est l'évolution des personnages. On ressent vraiment leurs évolutions. Quand on voit Walter White au début à la fin c'est pas du tout le même personnage. Puis voilà sinon... Sans plus... 13/20 Regarder plutôt GAME OF THRONES le vrai meilleur série de la décennie !!!!! Qui dès la 1er saison balaye les 5 saisons de Breaking Bad !!!
    Meryn Fuckin' Trant
    Meryn Fuckin' Trant

    Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 356 critiques

    5,0
    Publiée le 17 avril 2015
    (Dithyrambique [adj.] se dit de quelqu'un volontiers excessif, empathique et pompeux dans ses éloges) S'il y a bien une oeuvre excellente à tel point que j'en suis jaloux, alors c'est bien "Breaking Bad". Tout est là, tout y est parfaitement à sa place, et tout est si bon que c'en est insolent (faudra vous habituer aux superlatifs parce que c'est pas fini). C'est simplement grâce à ça que la série reste gravée dans la tête une fois un épisode terminé: on peut s'amuser à chercher des similitudes et des parallèles entre l'épisode 1 et l'épisode 52 (foreshadowing partout tout le temps!!!), à analyser les concordances entre l'intrigue et le thème ou même à décrypter chaque élément de ce monument parce que dans "Breaking Bad", TOUT a un sens des noms des épisodes à ceux des personnages (it's all good, man...m'enfin ça c'est juste une théorie) et TOUT à partir de l'épisode 1 est calculé pour amener à la suite, puis à la fin. Et quelle fin ! Contrairement à la majorité des séries où il ne se passe généralement pas grand-chose pendant 45 minutes et d'un coup cliffhanger de ouf et chacun crie au génie, l'intrigue de BrBa reste active chaque instant. Qui plus est aucune série ne peut se targuer d'avoir des personnages principaux ou secondaires aussi travaillés et attachants que BrBa. Walt, Jesse, Hank, Gus, Mike ou Junior, les personnages révèlent leur profondeur au fur et à mesure que l'intrigue progresse, et c'est un véritable pincement au cœur de les quitter. D'autant plus qu'ils sont tous campés par des acteurs extrêmement talentueux offrant nombre de prestations inoubliables. J'en veut pour preuve cette prestation dans l'épisode "Crawl Space", lorsque Walter (interprété par un Bryan Cranston impressionnant d'implication dans son rôle) laisse éclater sa rage avant d'être pris d'un rire hystérique. Celui qui a vu comprendra mais à mon sens, aucun autre acteur si talentueux soit-il n'aurait pu si bien jouer cette scène. L'impact sur le spectateur n'en est que plus grand: j'ai beau avoir vu pas mal de films, jamais je ne m'était autant investi émotionnellement dans une histoire. L'évolution de Walt, par exemple, s'opère aussi bien à l'écran qu'en dehors. Au début de l'intrigue Walt inspire vraiment la pitié, au fil du temps les réactions évoluent: il suscite le respect en devenant quelqu'un, même en étant conscient qu'il est une ordure ses motivations restent très louables. Et petit à petit Heisenberg prend le dessus jusqu'à devenir le véritable bad guy de la série, de telle sorte que durant la saison 5 je me suis moi-même surpris à serrer très fort le poing devant mon écran, lorsque celui-ci devient véritablement une pourriture. Mine de rien c'est très fort pour moi qui ne suis pas si émotif devant un écran, ici la fin m'a même fait verser une larme, exploit qu'aucun film n'a encore accompli. Ajoutez à cela la sensation toute particulière de connaître les personnages mieux qu'eux-mêmes, après les avoir vu pendant deux ans évoluer, souffrir, grandir, faire des erreurs et en apprendre, à ce niveau je dirais que c'est même propre à la série. Définitivement s'il y en a un devant qui tout le monde ferme sa gueule quand il s'agit de développer des personnages c'est bien cette série. Et c'est parce que malgré sa réalisation très cinématographique très inspirée des westerns (qui va de paire avec la formidable OST), Gilligan a compris ce qui rendait une telle chose quasi impossible au cinéma: dans une série, on est libre de prendre son temps. Et celle-ci ne s'en gêne pas, ils ont été pousser le vice jusqu'à dédier un épisode entier à la chasse d'une mouche ! Un épisode absolument délicieux, d'ailleurs, et qui détermine vraiment qui aime ou pas la série. Mais malgré cela "Breaking Bad" ne parait jamais long, encore moins redondant et jamais ô grand jamais en panne d'inspiration, chose dont peu de séries peuvent se vanter (bon j'avoue pour le coup c'est du pur fanboyisme, certains aspects sont un peu rushés comme spoiler: Skyler White qui a simplement l'intuition que son mari vend de la drogue, mouais...ou bien la cleptomanie de Marie qui ne dit pas grand-chose. Ou même la façon dont Jesse comprend soudainement tout pour Brock et la ricine, mais c'est vraiment une goutte d'eau dans un océan ). Au final l'histoire dans son idée de base (vraiment très schématisée) n'a rien d'exceptionnelle, c'est le sempiternel scénario que Scorsese affectionne tout particulièrement: L'histoire du type qui réussit dans un milieu criminel, et qui finira par chuter du fait de sa réussite. "Breaking Bad" c'est simplement le squelette de "Scarface", des "Affranchis" ou du "Loup de Wall Street" dans un contexte différent et sur une durée élargie et ça, Vince Gilligan ne se l'est jamais caché. Mais c'est traité ici d'un point de vue si humain, chose que personne n'avait encore fait, que l'on oublie ça volontiers, surtout quand on admet que le cinéma n'a jamais rien inventé. Et je ne peux rêver mieux, moi que les histoires de gangsters et autres mafieux saoulent excepté lorsque l'accent est mis sur l'aspect humain. Et puisque je n'arrive à le placer nulle part ailleurs je termine de balancer tout ce qui me fascine dans cette série comme si j'écrivais un blog: j'adore la façon dont cette série trouve de la poésie dans la science, en dressant constamment des parallèles entre les règles de base de la chimie et les événements du scénario ou la psychologie des personnages. J'adore que la série parle de drogue sans être moralisatrice pour autant, cherchant à nous faire comprendre comment les gens en viennent à se droguer et le réconfort qu'ils y trouvent plutôt que de pointer du doigt les drogués style "la drogue c'est mal m'voyez", dénonçant non pas la prise de drogue en elle-même mais tout le marché qui l'entoure. Enfin, la série en dit à mon sens bien plus sur ce qu'est être un homme que n'importe quel film de mafieux, genre construit autour de cette question mais seule une série est suffisamment longue pour creuser la question en profondeur, le résultat est une leçon de vie, une vraie. Une série si minutieusement réfléchie aussi bien en terme d'efficacité qu'en terme de sens, ça ne se refuse pas. Et le public le lui rend bien: "Breaking Bad" a su en quelques années transcender sont statut de divertissement pour bâtir par le biais de ses fans une véritable mythologie vis-à-vis de ses personnages et de ses thématiques fortes. Un mot pour la fin: All Hail the King, et par là j'entends, Walter White, Bryan Cranston, "Breaking Bad", Vince Gilligan.
    Tendercrisp
    Tendercrisp

    Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 85 critiques

    4,0
    Publiée le 7 mai 2014
    Malgré un début de saison 1 peut être un peu lent, il faut se donner le temps de s'imprégner de cette série et de ce qui la rend particulièrement intéressantes. L'ambiance unique qu'il y règne peut laisser sceptique au premier abord mais par la suite, ça devient une drogue (sans jeu de mot). Pour les personnes à la recherches d'action toutes les 30', cette série n'est pas pour vous. Mais pour les autres, prenez le temps de vous laisser séduire par cette série et vous ne serez pas déçu !
    critical95
    critical95

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 43 critiques

    3,5
    Publiée le 20 janvier 2013
    Beaucoup de mal à situer cette série. Non pas à savoir si elle est bonne ou mauvaise, car seule une mauvaise foie dont je ne fait pas l'objet pourrait dire que Breaking Bad est une mauvaise série, mais a savoir si elle est à placer sur un pied d'égalité avec les chef d'œuvres du genre que sont The Wire et The Shield. Je pense qu'il s'agit d'une excellente série, brillante par moment, et probablement la meilleure de ces 5 dernières années. Mais attention. Le caractère grand public de cette série (majoritairement regardée par des jeunes voire par des ados, et je trouve cela très bien n'en déplaise a certains !) l'empêche d'avoir cette profondeur, cette finesse d'écriture caractérisant les chef d'œuvres. Tout est donc, a part les moyens financiers mis en œuvre, un peu en dessous de The Wire et The Shield, dont les caractères ne présentaient pas de volonté de plaire au grand public. A ce niveau la, il faut malheureusement faire un choix entre toucher un large public en produisant une série de très grande qualité (Breaking Bad) et faire une série touchant un public plus restreint car forcément mois jeune mais avoir la liberté de laisser place à d'immenses moments de Télévision (The Wire, The Shield et peut être même les Sopranos). En conclusion, grande série mais malheureusement pas assez monumentale pour être qualifiée de chef d'œuvre et être placée aux cotes des plus grandes du genre. Paix a tous et regardez Breaking Bad
    Back to Top