Mon AlloCiné
    Les Revenants
    Anecdotes, potins, actus et secrets inavouables autour de la série "Les Revenants" et de son tournage !

    Une adaptation qui a pris son temps

    Cinq ans et demi ont été nécessaires pour que le film Les Revenants (réalisé par Robin Campillo en 2004 ; avec Géraldine Pailhas et Jonathan Zaccaï dans les rôles principaux), soit adapté en format série télé. Pourquoi a-t-il fallu autant de temps ? Parce que l’équipe qui produit ce projet a tâtonné longuement avant de trouver la personne susceptible de l’emmener dans la direction souhaitée. La série a été développée pendant près de trois ans avec divers scénaristes, sans que Jimmy Desmarais et Caroline Benjo, les producteurs, ne trouvent exactement ce qu'ils cherchaient. C'est finalement en voyant le film Simon Werner a disparu, que ces derniers ont choisi d’accorder leur confiance à Fabrice Gobert… qui n’avait jusqu’alors jamais écrit ni tourné de série télévisée.

    Du film à la série…

    Dans le film Les Revenants, le thème du retour des morts est exploité de manière différente. Dans le long-métrage de Campillo, la question centrale est effectivement "Comment faire face à un retour massif des défunts ?". Au début du film, les morts sortent des cimetières et reviennent, intacts et par millions, parmi les vivants… partout dans le monde. Les questions de logistique et de réinsertion familiale mais aussi professionnelle sont vraiment au cœur de l’intrigue. En adaptant le concept pour le petit écran, Fabrice Gobert et l’équipe de Haut et Court (la société de production à l’origine de la série mais aussi du film) ont fait le choix de développer une intrigue sensiblement moins politique, moins sociale pour privilégier tout ce qui est de l’ordre du romanesque et de l'intime.

    Un tournage au pied des Alpes

    Le tournage de la série a eu lieu en Haute-Savoie : une région que Fabrice Gobert connaît bien parce qu'il a passé de nombreux séjours dans la région, notamment pour ses vacances. "Les décors qui m’ont plu étaient dans la région d’Annecy. Mon inconscient a parlé, toutes les images que j’avais de la Savoie et de la Haute-Savoie dans ma tête, je les ai retrouvées sur place", confie l’intéressé (Cpasducinéma.com). La ville dans laquelle se déroule le coeur de l'action est celle de Seynod. "C’était exactement ce que j’imaginais, avec ce mélange de modernité et de montagne. J’avais pensé à une ville entourée de massifs, un endroit clos, comme un cul-de-sac perdu et en même temps construit récemment." Ultime précision : le barrage qui apparaît à l’écran est celui de Tignes.

    Un casting au long cours

    Six mois ont été nécessaires pour choisir l'ensemble de la distribution des Revenants. Ce qui fut le plus difficile ? Trouver les actrices qui incarneraient les deux sœurs jumelles Camille et Lena (Yara Pilartz et Jenna Thiam). La "chasse aux décors" a été, elle aussi, assez longue. Si Fabrice Gobert a su très tôt qu’il tournerait des scènes aux abords du barrage de Tignes, tout ne fut pas aussi simple. Il a fallu par exemple cinq mois pour trouver la maison dans laquelle habitent Tony et Serge (Grégory Gadebois et Guillaume Gouix). Finalement, la production a arrêté son choix sur une demeure qui se situe à l’entrée de Seynod. Le tournage des huit premiers épisodes a duré une centaine de jours entre le printemps et l’été 2012. Le budget alloué pour la saison 1 s’élève à 11 millions d'euros.

    Les premiers épisodes réécrits

    Lorsqu'il a pris en main l'écriture du projet, Fabrice Gobert a développé l'action dans une temporalité plus longue. Ainsi, à l’origine, tout ce qui est abordé dans les épisodes 1, 2 et 3 de la saison 1 étaient concentrés sur deux épisodes. Le scénariste-réalisateur a alors pris le pari de retravailler le rythme, avec l’aide d’Emmanuel Carrère. "A certains moments, on est allé creuser davantage dans les relations et les dialogues entre personnages, raconte Fabrice Gobert (blog Dimension Séries). On a bien fait évoluer le premier épisode et puis le deuxième a suivi, et ainsi de suite. Cela a pris un an et demi d’écriture, au bas mot." Ce choix a notamment été crucial dans la construction de la scène du retour de la jeune Camille chez ses parents.

    Anne Consigny, d’une coïncidence à l’autre

    En rejoignant la distribution des Revenants, Anne Consigny, qui joue la mère de Camille et de Lena, a retrouvé un acteur qu’elle a déjà croisé sur le tournage d’une autre série télé : Frédéric Pierrot. Tous les deux étaient effectivement au générique d’une série de France 2 : L'Etat de Grace (2006). Pendant six épisodes, l’actrice y incarnait la présidente de la République. Détail amusant : comme dans Les RevenantsPierrot joue là aussi l’homme de sa vie. Petite différence : dans L'Etat de Grace, il interprétait alors son compagnon, et non son mari comme c’est le cas ici. Autre coïncidence : dans la série imaginée par Fabrice Gobert, la comédienne porte le même prénom que le personnage féminin qu’elle interprétait dans la fiction télé Les Beaux Mecs. Les deux femmes s’appellent Claire.

    Une bande son signée Mogwai

    La bande originale de la série est élaborée par Mogwai… et Fabrice Gobert tenait beaucoup à ce que soit le groupe écossais qui s'en occupe. Il avait effectivement adoré leur travail pour le documentaire Zidane, portrait du XXIe siècle. Le scénariste-réalisateur a envoyé le script des deux premiers épisodes aux musiciens, et à partir de cette base, ils ont composé quelques morceaux avant le début du tournage. Au final, le groupe de rock livre une musique à la fois sombre, légère et envoûtante, à l’image du titre "Hungry Face", qui illustre le générique. Mogwai signe là sa troisième collaboration à une bande originale de film ou de série. En 2006, le groupe a également travaillé avec Clint Mansell sur la musique de The Fountain, film de Darren Aronofsky.

    L’ancien chef opérateur de Costa Gavras à la photographie

    L'identité visuelle de la série a été imaginée par Patrick Blossier. Chef opérateur sur de nombreux films, il a notamment travaillé sur Indigènes de Rachid Bouchareb, mais aussi Amen et Mad City de Costa-Gavras. Membre de l'Association Française des directeurs de la photo cinématographique, Blossier est également le chef opérateur de la saison 4 de Mafiosa, autre création originale de Canal +. Jouant habilement sur l’ombre et la lumière (notamment lorsque les personnages sont filmés de près), la photographie des Revenants privilégie souvent les tons froids : la combinaison image et bande originale fonctionne d’ailleurs avec beaucoup d’efficacité. C’est ce qui permet de donner à la série une identité et une atmosphère vraiment singulières. 

    Plusieurs scénaristes confirmés sur le coup

    Pour développer la saison 1 des Revenants, Fabrice Gobert a su s’entourer de plumes expérimentées. Emmanuel Carrère, co-auteur de l'épisode 1, a par exemple beaucoup travaillé pour le cinéma et la télévision. Scénariste et réalisateur de La Moustache, il aussi co-écrit le scénario de L'adversaire de Nicole Garcia (qui revisite l'histoire de Jean-Claude Romand). Il a en outre apporté sa contribution sur de nombreux téléfilms parmi lesquels Désiré Landru, L'amour dans le sang ou encore Léon Morin, prêtre. Nicolas Peufaillit, autre scénariste de la saison 1 avec Fabien Adda, a lui aussi travaillé sur le script de plusieurs films. Il a notamment collaboré à l'écriture d’Un prophète de Jacques Audiard et de La Horde, un film avec des morts-vivants réalisé par Yannick Dahan et Benjamin Rocher.

    De multiples références en tête…

    Interrogé sur les fictions qui l’ont inspiré au moment de créer la série, Fabrice Gobert ne cache pas l’évidente influence de Twin Peaks. L’atmosphère, les décors (le Lake Pub fait beaucoup penser au Double R de la série avec Kyle MacLachlan), la musique… beaucoup d’éléments renvoient effectivement à l’univers imaginé par David Lynch au début des années 90. Mais d’autres séries ont sensiblement influencé le créateur des Revenants. "J’avais (par exemple) en tête Deadwood qui raconte la construction d’une ville", confie l’intéressé (au blog Dimension Séries). Selon lui, des séries comme Lost ou Heroes, qui comptent elles aussi de nombreux personnages, ont également été des sources d’inspiration.

    Cap sur la Scandinavie

    Parmi les nombreux pays qui ont acheté les droits des Revenants, se trouvent notamment la Suède, la Finlande et la Norvège.
    Les secrets de tournage des series les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • La Guerre des Mondes (Canal+) (2019)
    • Peaky Blinders (2013)
    • La Casa de Papel (2017)
    • The Handmaid’s Tale : la servante écarlate (2017)
    • The Walking Dead (2010)
    • Watchmen (2019)
    • The Sinner (2017)
    • His Dark Materials : À la croisée des mondes (2019)
    • Demain nous appartient (2017)
    • Élite (2018)
    • American Horror Story (2011)
    • Good Doctor (2017)
    • Stranger Things (2016)
    • Chernobyl (2019)
    • Riverdale (2017)
    • The Boys (2019)
    • Les Sauvages (2019)
    • Lucifer (2016)
    • Marianne (2019)
    • Jack Ryan (2018)
    Back to Top