Notez des films
Mon AlloCiné
    Avatar, le Dernier Maître de l'Air
    Critiques spectateurs
    Critiques presse
    note moyenne
    3,9
    47 notes dont 1 critique
    répartition des 1 critique par note
    0 critique
    0 critique
    1 critique
    0 critique
    0 critique
    0 critique
    Votre avis sur Avatar, le Dernier Maître de l'Air ?
    Brice44
    Brice44

    Suivre son activité 115 abonnés Lire ses 211 critiques

    3,0
    Publiée le 13 septembre 2010
    Parfois on tombe sur des dessins animés de génie. C'est rare mais ça arrive. Avatar, le dernier maître de l'air fait partie de ces petites perles rafraichissantes, drôles et pleine de poésie qui nous émerveille. La série se déroule dans un monde imaginaire. Les humains sont divisés en quatre peuples: La Nation du feu, le Royaume de la terre, la Tribu de l'eau et les Nomades de l'air. Chaque peuple a la capacité de manipuler l'un des quatre éléments. Mais une personne est capable de maitriser les quatre éléments à la fois: l'Avatar. Ce dernier se réincarne dans un nouveau corps à chaque fois qu'il meurt. Dans la série c'est un jeune garçon d'une douzaine d'années nommé Aang (enfin techniquement il a 112 ans). Après avoir été prisonnier pendant un siècle dans la glace, Aang est libéré et découvre que la Nation du feu a profité de son absence pour se lancer à la conquête du monde. L'Avatar va donc devoir apprendre à maitriser les trois éléments qu'il ne connait pas (il ne maitrise que l'air) pour affronter la Nation du feu. Avec ses amis Katara et Sokka il va faire le tour du monde sur le dos de son bison volant j'ai nommé Appa ! Sans oublier son lémure Momo ! Le premier livre (ou première saison si vous préférez) se concentre sur l'apprentissage de l'eau et la découverte du peuple qui utilise cet élément. Chaque personnage a sa personnalité: Katara est protectrice c'est la voix de la sagesse du groupe, elle maitrise l'eau. Sokka est juste le personnage le plus drôle de la série, il est souvent hilarant et gaffeur. Il est le frère de Katara mais ne maitrise aucun élément, il démontre sa valeur autrement notamment par sa fidélité, son courage et...sa paresse. Mais il a quand même souvent de bonnes idées et je dois bien avouer que c'est mon personnage préféré tant il est amusant. Aang est quant à lui encore un enfant à qui on a en quelque sorte essayé de voler l'enfance dans le but de lui faire suivre l'entrainement d'Avatar. Il adore s'amuser et s'entrainer. Au cours de leur voyage notre petit groupe va rencontre le prince Zuko qui veut à tout prix capturer l'Avatar. Un personnage torturé et très intéressant qui a été banni par son père et qui tente de récupérer son honneur. Cette première saison n'est malheureusement pas parfaite la faute à trop de remplissage et à des histoires répétitives. La construction des épisodes est en effet sensiblement la même à chaque fois. La majorité des épisodes se résument à cela: les héros arrivent dans un nouveau village, traitent un problème sur place (parfois à cause de la Nation du feu), puis après un happy end ils repartent. Les épisodes centrés sur le passé de Aang et les nomades de l'air sont très bon. On apprend ce qui a amené Aang a être emprisonné dans la glace, on découvre son enfance et son état d'esprit. Ceux basés sur Zuko font également partie des meilleures et nuancent les actes de ce personnage pour le moins complexe. L'épisode sur le roi Bumi est aussi un épisode d'anthologie. Quant au season final il est bourré d'action, poétique à souhait et émouvant. De pures moments de bonheur au milieu d'un paquet d'épisodes redondants qui la plupart du temps finissent par lasser. Une saison inégale donc mais cela reste un bon début qui introduit un peu trop doucement le monde de Aang et ses amis. Heureusement la suite est bien meilleure.
    Back to Top