Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
The Shield
Anecdotes, potins, actus et secrets inavouables autour de la série "The Shield" et de son tournage !

"The Shield", la réunion !

Shawn Ryan, l’un des producteurs exécutif de Lie to Me, a décidé de réaliser un clin d’oeil à The Shield, dont il était le créateur. A l’occasion de l'épisode 19 de la saison 2 de Lie to Me, ont été réunis six acteurs de The Shield : Benito Martinez, Catherine Dent, Kenny Johnson, David Marciano, Cathy Cahlin Ryan et David Rees Snell.

Une programmation en avant-première !

La diffusion de la 6ème saison ayant été repoussée aux Etats-Unis au mois d'avril 2007, les épisodes ont été programmés quasiment en simultanée aux USA et en France. Les abonnés de Canal + avaient au départ une semaine de retard par rapport à la diffusion américaine. Mais avec un rythme de deux épisodes par semaine, le public français a pu découvrir la suite de la saison en exclusivité mondiale... avant le public américain !

Une série récompensée

En 2003, The Shield remporte le Golden Globe de la meilleure série dramatique, et son interprète principal, Michael Chiklis, celui du meilleur acteur. Celui-ci avait déjà obtenu un Emmy Award l'année précédente pour sa prestation musclée dans le show !

Une fin prématurée ?

Après la diffusion de la saison 5, Shawn Ryan annonce qu'il souhaite passer à autre chose. Le public s'attend alors à ce que les 10 épisodes de la saison 6 soient les derniers. Une 7ème saison de 13 épisodes est finalement annoncée quelques mois plus tard avec toujours Shawn Ryan aux commandes, histoire de donner au show une fin digne de ce nom !

Un casting de prestige !

Michael Chiklis a l'opportunité de donner la réplique à des comédiens de talents venus tout droit du cinéma. Dans la saison 4, Vic Mackey tente de trouver un terrain d'entente avec le nouveau chef du commissariat, le capitaine Monica Rawling, interprété par la talentueuse Glenn Close. Durant la saison 5, Vic doit affonter le lieutenant Jon Kavanaugh, joué par un certain Forest Whitaker.

A la ville... et à l'écran !

Cathy Cahlin Ryan, qui interprète l'épouse de Vic Mackey dans The Shield, est en fait l'épouse du créateur Shawn Ryan à la ville. Elle était enceinte de trois mois lorsque la première saison a débuté. Leur fils est d'ailleurs apparu dans la saison 2 dans le rôle de Brian, le fils de Connie (Jamie Anne Allman). Quant à Autumn Chiklis, qui joue Cassidy, la fille de Vic dans la série, elle est la propre fille de Michael Chiklis, le héros du show.

Trop violent ?

Le caratère violent de la série a au départ rebuté les annonceurs à acheter de l'espace publicitaire sur The Shield. Les bonnes audiences réalisées dès les premiers épisodes ont fini par convaincre les plus réfractaires.

Une fin discrète pour un final grandiose...

Innovante et réaliste, The Shield attire pas moins de 4,8 millions de téléspectateurs le 12 mars 2002 lors de la diffusion du premier épisode sur la chaîne câblée américaine FX. Si l'audience baisse inévitablement par la suite, l'arrivée en renfort de Glenn Close lors de la 4ème saison permet de réunir 3,2 millions de fans pour le Season Premiere. En dépit d'un final grandiose, l'ultime épisode de The Shield n'est suivi le 25 novembre 2008 que par 1,9 millions de fidèles !

Claudette était un homme...

Shawn Ryan avait écrit au départ le personnage de Claudette pour un homme. Un appel de l'agent de CCH Pounder l'a convaincu de confier le rôle à la comédienne.

Un partenaire sauvé in extremis...

A l'origine, le personnage de Shane Vendrell devait disparaître au bout de trois épisodes. Pour convaincre les responsables de la chaîne d'engager son interprète Walton Goggins dans l'équipe des réguliers et montrer l'étendue de son talent, les épisodes 2 et 3 ont été ré-écrits. En effet, dans le pitch original, les autres membres de la Strike Team étaient des personnages secondaires. Après avoir recruté Walton Goggins et Kenny Johnson, il a été décidé de leur donner plus d'importance.

Un titre problématique...

Le commissariat étant localisé dans une église désaffectée, la série devait s'intituler au départ The Barn. Craignant de déplaîre à une partie du public, la chaîne FX lui préférait Rampart, bien que le nom porte à controverse en raison du scandale qui a entâché la réputation de ce département de police de Los Angeles. Utilisé pour les premiers matériels promotionnels, le titre a été changé au dernier moment. Ainsi est né The Shield !

Du vrai et du faux !

L'équipe dirigée par Vic Mackey, surnommée la Strike Team, est inspirée de l'unité anti-gang CRASH du département Rampart de la police de Los Angeles, qui a fait scandale dans les années 90 lorsque plus de 70 policiers ont été accusés de corruption. En revanche, Farmington, le quartier malfamé de Los Angeles où se déroule l'intrigue, est fictif.

Pourquoi est-il si méchant ?

The Shield a la particularité de mettre en scène un héros à des années lumière d'un modèle du genre. Inspecteur de police aux méthodes peu othodoxes, Vic Mackey n'hésite pas à contourner la loi pour son profit personnel. Des pratiques condamnables qui dérangent ! Si Shawn Ryan, à l'origine du projet, a osé faire du personnage principal un méchant, il nuance son portrait. Comme tout n'est jamais tout blanc ou tout noir, Mackey se révèle un personnage complexe et attachant, qui respecte plus que tout au monde la famille ! Un principe parmi d'autres qui lui vaut l'adhésion du public.
Les secrets de tournage des series les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Chernobyl (2019)
  • Dark (2017)
  • The Handmaid’s Tale : la servante écarlate (2017)
  • Manifest (2018)
  • Black Mirror (2011)
  • Lucifer (2016)
  • Stranger Things (2016)
  • Game of Thrones (2011)
  • The Walking Dead (2010)
  • Big Little Lies (2017)
  • Peaky Blinders (2013)
  • Blacklist (2013)
  • Le Grand Bazar (2019)
  • Riverdale (2017)
  • Mouche (2019)
  • Suits : avocats sur mesure (2011)
  • Sex Education (2019)
  • Zone Blanche (2017)
  • Whiskey Cavalier (2019)
  • Designated Survivor (2016)
Back to Top