Notez des films
Mon AlloCiné
    Les Saintes chéries
    Les Saintes chéries
    Terminée
    1965 - 1970 / 26min / Comédie
    Avec Micheline Presle, Daniel Gélin
    Nationalité française
    DVD
    Spectateurs
    2,9 27 notes dont 4 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis & Info

    Une vision piquante de la vie de famille et des petits travers de chacun, signée Nicole de Buron. Beaucoup de dérision & d'ironie, avec en prime le charme des années 60…
    3
    Saisons
    Micheline Presle
    Rôle : Ève Lagarde
    Daniel Gélin
    Rôle : Pierre Lagarde
    Voir le casting complet

    Critiques Spectateurs

    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 1951 abonnés Lire ses 10 391 critiques

    3,0
    Publiée le 13 juin 2015
    Parlons d'un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître. "Les Saintes chéries", sèrie culte des sixties avec Micheline Presle et Daniel Gèlin dans les rôles principaux! Le titre donne une parfaite idèe du ton - moderne - de la sèrie dans un bel exemple de rèalisme quotidien, comme l'entendait Jean Becker! Et le futur rèalisateur de "L'ètè meurtrier" tient ses promesses, l'histoire devenant crèdible au fil des trois saisons ...
    Lire plus
    thigaelle
    thigaelle

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 200 critiques

    5,0
    Publiée le 16 novembre 2009
    J'ai beaucoup aimé cette série dynamique et juste.
    Plume231
    Plume231

    Suivre son activité 697 abonnés Lire ses 4 640 critiques

    3,0
    Publiée le 17 décembre 2011
    Pour en faire véritablement une série majeure, il aurait fallu une plus grande rigueur dans l'écriture des épisodes. De plus, certains gags et répliques ont un fort goût de bâclage. Mais il y a un charme indéniable qui se dégage tout de même des "Saintes chéries". Tout d'abord, c'est un témoignage qui permet de bien saisir l'atmosphère de l'époque gaullienne-début Pompidou où les femmes commençaient à s'émanciper. Ensuite, le ...
    Lire plus
    Andrée S
    Andrée S

    Suivre son activité Lire sa critique

    3,0
    Publiée le 15 octobre 2019
    humour parfois un peu dépassé aujourd'hui. Stéréotypes hommes - femmes (l'homme logique et réflexif, la femme hystérique qui panique pour un rien) très forts et stéréotypes Québec-France si forts que ça s'apparente à du racisme, dans les épisodes tournés au Québec (tous les clichés du Québécois qui vit dans les bois, est mal dégrossi, etc. vis-à-vis du Parisien si évolué...). Quand même le charme inéluctable des années ...
    Lire plus
    4 Critiques Spectateurs

    Comment regarder cette série

    En DVD BLU-RAY

    neuf à partir de 41.41 €
    neuf à partir de 83.40 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY
    Les séries similaires
    Desperate Housewives
    Desperate Housewives
    How I Met Your Mother
    How I Met Your Mother
    The Big Bang Theory
    The Big Bang Theory
    Friends
    Friends
    Les Simpson
    Les Simpson
    Malcolm
    Malcolm
    Les séries similaires

    La réaction des fans

    • moeder1ere
      dans mes souvenirs c'était une bonne série familiale divertissante c'était une autre époque
    • Jacques Bourzeix
      Qui se souvient d'avoir vu l'un des épisodes...dans une salle de cinéma? Cela se passait un certain samedi 10 février 1968 dans certaines salles de cinéma qui s'étaient équipées en télémégascope ou Eidophor, au détriment de l'ORTF, et où chaque représentant ou délégué disait amen, étant entendu que la descente Dames qui devait être diffusée fut remplacée par Les Saintes Chéries. Je peux vous garantir que les téléspectateurs devenus spectateurs riaient aux éclats dans notre salle du Théâtre de Laval. Ceux-ci pouvaient voir le film Astérix le Gaulois, en séance normale, une fois que les J.O. de Grenoble étaient terminés. Cette expérience avait été menée par le groupe RESO, sous l'instigation d' André Holleaux, directeur du C.N.C., Jean-Charles Edeline, exploitant de cinéma à Versailles et Président d'Honneur des Cinémas Français et Louis Merlin, journaliste et publicitaire, Mme Audibert directrice de Pathé-Journal... et, bien entendu l'accord de l'ORTF.
    Voir les commentaires
    Back to Top