Notez des films
Mon AlloCiné
    Au nom de la liberté
    Au nom de la liberté Bande-annonce VO
    50 562 vues
    25 janv. 2007
    28
    Partager
    Partager sur WhatsApp Partager sur Facebook Partager sur Twitter
    Au nom de la liberté
    Au nom de la liberté
    Sortie le 28 février 2007 | 1h 44min
    De Phillip Noyce
    Avec Derek Luke, Tim Robbins, Mncedisi Shabangu, Terry Pheto, Bonnie Mbuli
    Presse
    2,9
    Spectateurs
    3,2
    1 Bande-annonce & Teasers
    Au nom de la liberté Bande-annonce VO 2:14
    Vidéo en cours
    Au nom de la liberté Bande-annonce VO
    50 562 vues - Il y a 13 ans
    6 Extraits
    Au nom de la liberté Extrait vidéo VO 0:47
    Au nom de la liberté Extrait vidéo VO
    4 031 vues - Il y a 13 ans
    Au nom de la liberté Extrait vidéo (2) VO 0:51
    Au nom de la liberté Extrait vidéo (2) VO
    748 vues - Il y a 13 ans
    Au nom de la liberté Extrait vidéo (3) VO 1:15
    Au nom de la liberté Extrait vidéo (3) VO
    220 vues - Il y a 13 ans
    Au nom de la liberté Extrait vidéo (4) VO 1:01
    Au nom de la liberté Extrait vidéo (4) VO
    127 vues - Il y a 13 ans
    Au nom de la liberté Extrait vidéo (5) VO 0:59
    Au nom de la liberté Extrait vidéo (5) VO
    127 vues - Il y a 13 ans
    Au nom de la liberté Extrait vidéo (6) VO 1:25
    Au nom de la liberté Extrait vidéo (6) VO
    70 vues - Il y a 13 ans

    Commentaires

    • frenchtosh
      Metalliman arrete de cataloguer la methode americaine.Ok c'est des capitalistes, mais je rappel qd meme que sans buisness y a pas de film. Donc relancer un produit dérivé comme le livre etc je ne vois pas ou est le malaise.Et si tu mettait un peu la patte dans ce qu'on appel l'industrie tu dirais pas çà. Je dis pas que tu as tout faux, mais un film reste un film.Tant que l'emotions etc, que se sa soit ricain ou pas ricain, grosse ou petite prod... Bon j'avoue qu'un Fernando Meilleres c'est mieux, puis plus dans le sens que tu voudrais.Si tu resonnes comme sa tu dois avoir un gros prob avec beaucoup de film.Exemple "lord of war", big budget, politique... tout ce qu'il faut pour en faire une machine a fric comme t'en parle si bien.De plus produit en partie par l'un des plus gros revendeur d'armes du monde a la retraite. Ce qui n'empeche que le film a été soutenue par amnesty et qu'il a permis au gens de bouger leur fesses pour lutter.Tout sa grace a un hight budget film qui a permis de remplir les poches des producteurs ricains.
    • Wolfman
      Metalliman je ne peux pas laisser dire des bêtises pareil. Comment réduire des oeuvres telles que celles que tu as citées, je pense notamment à "Ali" qui est un film remarquable en tout point sur le plan artistique comme par son sujet, ou encore Malcom X,comment réduire tout ça à une volonté de faire de "faux sujets" coup de poing, pour soit disant répondre aux besoins d'un public qui souhaiterait selon toi avant tout se divertir. C'est dénaturer l'idée même du cinéma. Mettre comme tu le fais des oeuvres radicalements différentes dans le même sac, c'est aussi intelligent d'un point de vue cinématographique que de considérer que "Un indien dans la ville" et "Danse avec les loups" sont des oeuvres similaires car on y parle d'indiens. Le cinéma est un art, pas une grande surface où l'on choisit ses sujets comme on choisirait une marque de poisson.Même si oui, il y a des films démago et que ca existe, tu ne peux faire comme tu le fais abstraction de véritables artistes qui eux sont vraiment impliqués dans leur sujet.L'important au final n'est pas le sujet, mais ce qu'on en fait!
    • metalliman
      Il n'y a aucune prise de conscience mon pauvre... C'est tout simplement du business!!! Combien de film on a fait sur les noirs et les grandes personnalités africaines et afro-américaines? On ne peut plus les compter: Malcom X, Muhammed Ali, la traite des noirs avec Amistad, Amin Dada, le génocide Rwandais (hotel Rwanda, Shooting dogs), Martin Luther King, Ray Charles, bientôt Nelson Mandela. Comme par hasard, tous ces films sont en grande majorité des films "américains". Tu crois qu'un jour on fera un film sur Milosévich? Pourquoi pas après tout! ça intéressera beaucoup de monde. Les maisons de production ont compris que les gens préfèrent aller se divertir devant un bon film plutôt que de se plonger dans un bouquin d'histoire. Et pourquoi crois-tu qu'après la sortie de ce genre de films, les maisons d'éditions se jètent sur l'occasion pour réediter et sortir des livres sur la période ou la personnalité narrée au cinéma? Parce qu'ils veulent se faire du fric. Voilà pourquoi j'appelle ça du business. Et ne va pas me dire que c'est blood diamond et son aspect pseudo documentaire qui a subitement créé un malaise dans l'opinion publique pour qu'on trouve aujourd'hui un subit engouement pour les films qui évoquent l'Afrique et son état de misère...Là où nos points de vue divergent c'est qu'il n'y a pas de prise de conscience. Et je doute qu'il y en ait une un jour. En fin de compte en France on est très bien, et tout le monde se fout plus ou moins du sort des africains. C'est facile de "prendre conscience" devant un écran de cinéma. Après dès qu'il s'agit d'agir, tous les prétextes sont bons... Crois moi, si Blood diamond avait une réelle vocation humanitaire, on n'aurait vu ni Djimoun Hounson, ni Leonardo Dicaprio dans ce film, et une partie des recettes aurait été reversée à des associations caritatives et humanitaires, ce dont je n'ai à ce jour absolument pas entendu parler.Tout ce que je vois (et ça me mets les c....... à l'envers), c'est que l'Afrique est une nouvelle roue de secours pour les pannes d'inspirations hollywoodiennes. Et tout ça profite à qui? Certainement pas aux Africains... Le cinéma veut se donner bonne conscience en prétendant donner des leçons d'histoires. Les meilleures leçons se trouvent dans les livres...
    • metalliman
      Il n'y a aucune prise de conscience mon pauvre... C'est tout simplement du business!!! Combien de film on a fait sur les noirs et les grandes personnalités africaines et afro-américaines? On ne peut plus les compter: Malcom X, Muhammed Ali, la traite des noirs avec Amistad, Amin Dada, le génocide Rwandais (hotel Rwanda, Shooting dogs), Martin Luther King, Ray Charles, bientôt Nelson Mandela. Comme par hasard, tous ces films sont en grande majorité des films "américains". Tu crois qu'un jour on fera un film sur Milosévich? Pourquoi pas après tout! ça intéressera beaucoup de monde. Les maisons de production ont compris que les gens préfèrent aller se divertir devant un bon film plutôt que de se plonger dans un bouquin d'histoire. Et pourquoi crois-tu qu'après la sortie de ce genre de films, les maisons d'éditions se jètent sur l'occasion pour réediter et sortir des livres sur la période ou la personnalité narrée au cinéma? Parce qu'ils veulent se faire du fric. Voilà pourquoi j'appelle ça du business. Et ne va pas me dire que c'est blood diamond et son aspect pseudo documentaire qui a subitement créé un malaise dans l'opinion publique pour qu'on trouve aujourd'hui un subit engouement pour les films qui évoquent l'Afrique et son état de misère...Là où nos points de vue divergent c'est qu'il n'y a pas de prise de conscience. Et je doute qu'il y en ait une un jour. En fin de compte en France on est très bien, et tout le monde se fout plus ou moins du sort des africains. C'est facile de "prendre conscience" devant un écran de cinéma. Après dès qu'il s'agit d'agir, tous les prétextes sont bons... Crois moi, si Blood diamond avait une réelle vocation humanitaire, on n'aurait vu ni Djimoun Hounson, ni Leonardo Dicaprio dans ce film, et une partie des recettes aurait été reversée à des associations caritatives et humanitaires, ce dont je n'ai à ce jour absolument pas entendu parler.Tout ce que je vois (et ça me mets les c....... à l'envers), c'est que l'Afrique est une nouvelle roue de secours pour les pannes d'inspirations hollywoodiennes. Et tout ça profite à qui? Certainement pas aux Africains... Le cinéma veut se donner bonne conscience en prétendant donner des leçons d'histoires. Les meilleures leçons se trouvent dans les livres...
    • EdoPig007
      Il a l'air génial ! :love: avec un Tim Robbins qui a l'air énorme, digne de son rôle et sa prestation dans Les Evadés.j'attends avec impatience ce film :love2:
    • dekker16
      philippe noyce est toujours aussi engagé dans ces films après avoir parlé des aborigènes d'australie ,il nous parle de la prise de conscience d'un homme simple avec un idéal qui devient un combattant de la liberté quand il se sent bafoué vraiment un excellent film,cette année le cinéma est très engagé après blood diamond,et un film à sortir sur nelson mandela, la prise de conscience est clair.
    Voir les commentaires
    Back to Top