Mon AlloCiné
    Surveillance
    Surveillance Bande-annonce VO
    151 434 vues
    24 mai 2008
    123
    Partager
    • Partager sur Facebook
    • Partager sur Twitter
    Surveillance
    Surveillance
    De Jennifer Lynch
    Avec Julia Ormond, Bill Pullman, Pell James, Ryan Simpkins, French Stewart
    2,9
    pour 1 255 utilisateur
    1 Bande-annonce & Teasers
    Surveillance Bande-annonce VO 1:39
    Vidéo en cours
    Surveillance Bande-annonce VO
    151 434 vues
    3 Extraits
    Surveillance Extrait vidéo VO 1:16
    Surveillance Extrait vidéo VO
    1 976 vues
    Surveillance Extrait vidéo (2) VO 1:00
    Surveillance Extrait vidéo (2) VO
    762 vues
    Surveillance Extrait vidéo (3) VO 1:02
    Surveillance Extrait vidéo (3) VO
    597 vues
    2 Emissions d'actu ou bonus
    La Minute N°226 - Thursday 22 May 2008 5:05
    La Minute N°226 - Thursday 22 May 2008
    28 663 vues
    La Minute N°276 - Thursday 31 July 2008 5:10
    La Minute N°276 - Thursday 31 July 2008
    27 404 vues

    Commentaires

    • melvin02430
      Génial ce film !
    • Hyppojaune
      Moi je trouve il a l'air cool. Même que j'ai bien envie de le voir (suite logique de la première phrase, c'est certain). Et j'm'en fous de son père, j'le connais pas. Et elle non plus tient. Y en a qui préfère juger sur le film en lui même.
    • Flav43
      Si Jennifer Lynch tient davantage d'Oliver Stone (qui, il faut que ce soit clair, est un bon vrai nationaliste US, obsédé à la démence par la violence) que de son père, pour le coup, c'est certain, le film risque encore de moins de me plaire. Hâte de le voir pour espérer me tromper sur tout et découvrir, peut-être, une nouvelle cinéaste de talent.
    • Limess
      D'un autre côté, vous me faites tous assez rire en disant que le film est une pale copie de ce qu'a fait son père. Sauf, qu'excepter le générique et qui est donc, toute la première partie de la bande annonce, le film n'a absolument rien à voir avec ce qu'à pu faire son père. Elle se rapprocherait, pour le coup, plus d'Oliver Stone. Alors, allez voir le film avant de tirer des conclusions attives, car c'est un vraie tuerie, dans tous les sens du terme (vu à Cannes).
    • allien
      Pas mal,j'irai le voir. :love2: :hap: :sol: :hello:
    • Rapilone
      dîtes question: est ce que le fait d'imiter papa rend le travail forcément mauvais ? Ne peut elle pas suivre les traces puis approfondir? Moi perso d'après la bande annonce, elle a pris quelques effets de son père, ce qui semble naturel, lynch a crée une sorte de nouveau cinéma psychédélique qu'il serait absurde de renier. Et pourtant elle ne semble pas l'imiter de façon grossière; scénario distordu, anarchique. etc C un vrai polar, non ?
    • eyes-fierce
      :p Je n'ai qu'une chose à dire: j'irai surement le voir :D
    • Flav43
      Autant pour moi lottier. Mea maxima culpa. L'influence shakespearienne qui habite les deux cinéastes (cette incursion récurrente du fantôme) m'a induit en erreur davantage que l'homonyme. Pour l'influence des Coen, tu as raison en partie. Mais s'il fallait voir dans tous les films qui se situent en partie dans le désert avec des flics aux allures de cow-boys une analogie avec les Coen se serait trop facile. Pour Surveillance, le rapport avec Lynch père est flagrant. Critique de la perversion de l'image, modulation de la plastique cinématographique par le biais du numérique, hystérie des corps perdu dans les méandres de l'absurde. Lynch bis.
    • lottier
      Flav43 dit "Kyoshi Kurosawa sait être aussi bon que l'eût été son père mais en s'en démarquant". Ah oui ?! et c'est qui son père ? Si vous pensez à Akira Kurosawa, ils n'ont aucun de lien de parenté. C'est d'ailleurs peut-être pour ça que les films de Kyoshi se démarquent de ceux d'Akira. Quant à Jennifer Lynch, son premier film me semble plus proche de l'univers de son père que celui-ci.
    • Parental-advisory
      Je trouve la bande annonce efficace, contrairement à toi je trouve qu'elle me fait penser plus à un film des Cohen qu'a un de celui de Papa Lynch.
    • Flav43
      Il faut avouer que la bande-annonce est décevante.Jennifer Lynch duplique la maestria esthétique de son père, soulignant de son fait son statut attractif de "fille de".Kyoshi Kurosawa sait être aussi bon que l'eût été son père mais en s'en démarquant. De même pour Sofia Coppola. En l'occurence, Jennifer Lynch semble opérer un beau copier-coller du génie de papa. Mais ne soyons pas trop prompt à juger. J'attends de voir le film pour en émettre un avis plus construit.
    Voir les commentaires
    Back to Top