Mon Allociné
Des hommes et des dieux
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
<strong>Des hommes et des dieux</strong> Extrait vidéo VF
facebook Tweet G+Google
Des hommes et des dieux Extrait vidéo VF
Film : Des hommes et des dieux
3,4 pour 5 826 utilisateurs
Stars : Lambert Wilson, Michael Lonsdale, Olivier Rabourdin, Philippe Laudenbach, Jacques Herlin
Mise en ligne : mercredi 12 mai 2010
1. Choisissez la taille de votre lecteur
2. Copiez ce code dans votre blog ou site perso Selectionner

1 Bande-annonce & Teasers

<strong>Des hommes et des dieux</strong> Bande-annonce VF 2:10
Des hommes et des dieux Bande-annonce VF
1 522 872 vues

6 Extraits

<strong>Des hommes et des dieux</strong> Extrait vidéo VF 1:38
Des hommes et des dieux Extrait vidéo VF
131 471 vues
<strong>Des hommes et des dieux</strong> Extrait vidéo (2) VF 1:53
Des hommes et des dieux Extrait vidéo (2) VF
48 623 vues
<strong>Des hommes et des dieux</strong> Extrait vidéo (3) VF 1:49
Des hommes et des dieux Extrait vidéo (3) VF
5 201 vues
<strong>Des hommes et des dieux</strong> Extrait vidéo (4) VF 2:26
Des hommes et des dieux Extrait vidéo (4) VF
7 751 vues
<strong>Des hommes et des dieux</strong> Extrait vidéo (5) VF 2:02
Des hommes et des dieux Extrait vidéo (5) VF
2 898 vues
<strong>Des hommes et des dieux</strong> Extrait vidéo (6) VF 1:40
Des hommes et des dieux Extrait vidéo (6) VF
1 046 vues

8 Emissions d'actu ou bonus

Tous les films sacrés aux César 0:00
Tous les films sacrés aux César
0 vue
<strong>Lambert Wilson</strong> Interview 2: Des hommes et des dieux 8:09
Lambert Wilson Interview 2: Des hommes et des dieux
55 043 vues
<strong>Top 5</strong> N°12 - Les gentils prêtres 2:25
Top 5 N°12 - Les gentils prêtres
66 002 vues
<strong>Plein 2 Ciné</strong> N°78 - Les films du 26 mai 2010 5:43
Plein 2 Ciné N°78 - Les films du 26 mai 2010
41 835 vues
<strong>Plein 2 Ciné</strong> N°84 - Les films du 8 septembre 2010 5:00
Plein 2 Ciné N°84 - Les films du 8 septembre 2010
20 025 vues
<strong>La Minute</strong> N°693 - Mercredi 19 mai 2010 5:03
La Minute N°693 - Mercredi 19 mai 2010
30 485 vues
<strong>La Minute</strong> N°832 - Vendredi 21 janvier 2011 4:55
La Minute N°832 - Vendredi 21 janvier 2011
100 036 vues
<strong>La Minute</strong> N°857 - Samedi 26 février 2011 7:34
La Minute N°857 - Samedi 26 février 2011
137 511 vues
Commentaires
  • Krokodebil

    Vu à Cannes, merveilleux mais très déprimant.

  • jean-cul grodard

    j'ai hate. du lourd

  • yapiyapo12

    je l'attend avec impatience ce film!

  • PornRider

    Vu ce jour au festival du film de Cannes, je le recommande, mais j'en dirais pas plus.

  • zfez aze

    Un mec du Pas-de-Calais et un mec de Neuilly dans un film en Algerie ? Alors que certains musulmans arabes en viennent aux mains tellement ils sont représentés par leurs marginaux ? Sans jamais voir aux yeux du grand public le formidable cinema arrivant de tout ses pays ? Pourquoi pas le sortir le 11 septembre aussi histoire d'être encore plus marketoche ?

  • TimYep

    ...Rarement vu un commentaire aussi idiot...J'aimerai répondre pourtant, mais non, devant une bêtise pareil je vois pas...

  • TimYep

    ...Rarement vu un commentaire aussi idiot...J'aimerai répondre pourtant, mais non, devant une bêtise pareil je vois pas...

  • -Vinz-

    Vu au festival... Un film émouvant à la philosophie intéressante, mais à mon goût, plombé par des chants religieux soporifique, et des discours répétitifs...
    Reste une belle pléiade d'acteurs (préférence pour Lonsdale qui apporte une touche d'humour agréable), très bien interprété dans l'ensemble.

  • shniber14

    à quand une première bande annonce? le film sort dans deux mois, il serait temps de publier au moins un teaser!

  • zemat

    Le film a été projeté hier en "Label UGC" : un choix très audacieux de la part d'UGC pour un film aussi exigeant...
    Au final un quart de la salle est partie au cours de la première heure.

  • anonyme4ever

    J'ai eu la chance de le voir en avant-première et ce film mérite tous ces prix à Cannes : c'est un grand film, humain et humaniste, sobre et puissant.
    Il pousse à la réflexion sur soi-même, sur le monde qui nous entoure.

  • Julie B.

    Je pense que je vais aller le voir

  • Numidien

    encore un film ou la france va pouvoir faire un peu de propagande anti arabe...

  • Pastaga-Boy

    Numidien t'as rien compris à l'esprit du film et à l'histoire de ces moines, ton commentaire est debile et inutile. Melvin02430 c'est bien, après avoir noté 17,5/20 l'Age De Raison tu vas pouvoir regarder un nouveau chef d'oeuvre mercredi avec Chiens et Chats. Mais dis moi, t'enchaines les grands films toi. Super 8 (super le pseudo, ah si si j'insiste) c'est sur que dans ce film il n'y aura pas de "magnifique creature sorte des gros dragon poilue tout blanc", j'avoue que c'est dommage, le film va perdre drolement en credibilité.

  • Ad?le K.

    Numidien: commentaire très inutile et inintelligent...

  • Avisurtoo

    bonsoir, quelle est la musique de la bande annonce svp ?

  • ZybaX

    J'ai hâte.

  • BenjyHendrix

    Me tarde de le voir : promet d'être grandiose... Pour JeremyT, c'est le 2nd mouvement de la 7ème symphonie de Beethoven ! En plus, j'adore cette musique !

  • ANNECIEN

    A ne pas manquer!

  • spider1990

    je pouvais pas le voir au festival comme j'avais d'autres séances mais bon ça revient au même comme je le verrai gratuitement

  • Nelly M.

    Découverte le jeudi 26 août 2010 (grâce au Cinéma Concorde de Nantes). cette oeuvre (plus accessible que j'aurais cru) qui, lentement vient bouleverser tellement elle remue le meilleur tapi en chacun de soi... Et tout en se gardant de désigner un accusé précis (terroristes islamistes ou armée algérienne ?). Sans clore non plus sur trop insoutenable. Se dégage cependant "en creux" une position des plus franches. Xavier Beauvois en rappelant le sort de ces moines sur lesquels un étau s'est resserré, évoque sans trêve le bien vivre ensemble de quelque bord qu'on soit, toujours possible... Quelques mots brefs sur ce qu'est "l'amour entre un homme et une femme" car ces mystiques moins reclus que supposés savaient sonder les coeurs... Quasiment livrés à eux-mêmes pour survivre, ils cultivaient la terre, soignaient en fonction des moyens du bord, les derniers à supprimer, c'est cela qui touche les cuirs les plus durs, fait qu'on a envie de s'en inspirer en sortant de la séance...Tiré de faits réels, respectueux de l'historique mais proche de notre quotidien en même temps, les religieux deviennent comme de vieilles connaissances (ils ont des désaccords, boivent du vin et mangent des frites). Leur façon de cohabiter rappelle la fraternité des petits enfants, car "ce n'est qu'après, longtemps après...". Des doutes, des peurs, inoubliable moment transcendé par les chants quand l'hélico tournoie... A projeter d'urgence à tous publics, priorité en salles aux scolaires et... aux plus hautes instances gouvernementales !

  • Siam_

    Un très beau film que j'ai pu voir en avant première. Il est bien sûr exigeant vu le thème traité. Mais le réalisateur arrive avec succès à nous faire sentir d'abord la peur de ces moines puis leur profonde sérénité face à la mort qui devient de plus en plus certaine au fil du film.

    A voir, un film unique.

  • palatch

    C'est un extrait du deuxième mouvement (Allegretto) de la symphonie n° 7 de Beethoven.

  • ARMELLE BARGUILLET HAUTELOIRE

    Le dépouillement, la lenteur, l'exigence spirituelle dont le film rend compte, la beauté des paysages sont beaucoup dans sa réussite, sans oublier la remarquable performance des acteurs. D'ailleurs Lambert Wilson avait tenu à expliquer cette justesse de leur démarche à rendre évidente les exigences cisterciennes qui privilégient le silence et la contemplation, sans oublier le travail de la terre, la communion par le chant, l'aide aux démunis, les soins prodigués aux malades et la fraternité avec les hommes, disant :

    "Curieusement, cette fusion qu'ont ressentie les moines, nous l'avons aussi vécue. Nous avons fusionné dans les retraites et fait des chants liturgiques. Le chant a un pouvoir fédérateur".

    Tandis que le metteur en scène confiait à un journaliste :

    "Sur ce tournage, j'ai passé parmi les deux plus beaux mois de ma vie. Tout était simple, limpide, facile, évident, étrange et beau. Oui, l'esprit de Tibéhirine a soufflé sur nous. Il existe. J'espère qu'il touchera le Festival et fera du bien à tous".

    Pari tenu. Un film qui vous réconcilie avec le 7e Art, parfois mis à mal par des productions médiocres. Deux heures de mise... en grâce. Remarquable.

  • FloExeter

    J'ai trouvé ce film très long. J'entends pourtant des critiques élogieuses. On dit ce film émouvant. Je n'ai pas ressenti la moindre émotion. Je ne suis évidemment pas insensible au destin tragique de ces moines et j'avais gardé le souvenir de ce qui leur était arrivé malgré les années (il faut dire aussi qu'on oublie difficilement des moines qui se font décapiter; c'est tellement violent) mais le film est trop lent. On s'ennuie en les regardant vivre leur quotidien. Je pense que j'aurais préféré regarder un documentaire sur cette "affaire" plutôt que ce film.

  • Dom G.

    un beau portrait du dévouement de ces moines dans leur quotidien. Par contre, le film s'étire en longueur et il ne s'y passe pas grand chose. On observe en témoin mais il manque un souffle épique qui aurait pu rendre le film plus palpitant. Un coup de chapeau aux comédiens pour leur magnifique composition.

  • pepdspj

    Vraiment tres beau! Du debut à la fin!
    Dialogues super bien!

  • Vins95

    j'irais le voir !! C'est sûr et certain !!

  • ptiteorely

    bonjour! trou de mémoire, quelqu'un pourrait m'aider? Je cherche le compositeur de la musique de la b.a du film... Merci!

  • 0uhman

    La 7è de Beethoven je crois...

  • MonBazarUnlimited

    Oui, le 2e mouvement (Allegretto), plus précisément...

  • RegardChretien

    Amis cathos, foncez voir ce film et prenez une bonne claque avec moi. Les autres aussi !

  • seivy

    Comment bloquer l'envi des athée d'aller voir ce film...

  • ZybaX

    Il a dit : "Les autres aussi", donc bon...

    Et puis on s'en fout, le plus intégriste des pitres ne peut pas me couper l'envie de voir ce film.

    J'y vais dès ce soir !!!

  • Nelly M.

    Merci au "Concorde" nantais d'avoir offert à quelques cinévores le 26 août 2010 ce film bouleversant autant que délicat. Une oeuvre se gardant bien de pointer un accusé précis (terroristes islamistes ou armée algérienne ?) mais où on sent la prise de position de Xavier Beauvois : prouesses que la foi permet, sans aucun doute, mais surtout avantages du bien vivre ensemble... Avec ces quelques mots sur "l'amour entre un homme et une femme", de la part de trappistes supposés vivre sous cloche... La ferveur plane sur ce monastère, sur ces paysages semi-désertiques... Ainsi, ces êtres épris d'absolu, incarnant l'exemplarité en quelque sorte, ont été sacrifiés (sauf un, le témoin numéro un) : c'est cela qui émeut les cuirs les plus durs...A partir du récit de faits réels dans une région précise fort bien dépeinte, le message n'en est pas moins universel. On suit ces êtres de conviction, les voilà attachants comme de vieilles connaissances. Leur art de cohabiter, leur fraîcheur de nouveau-né par rapport aux dénaturés (Ô combien majoritaires en tous temps !), remet en mémoire que "ce n'est qu'après, longtemps après...". Des joies parfois mélangées à la tristesse (vin et musique), des doutes, cet étau qui se resserre plusieurs fois. Lent pour les hyperactifs patentés mais si grandiose !

  • cosmogonie

    Film inoubliable;construit sur de longues plages de méditatifs et apres non-dits!
    L'amour des hommes en terre hostile!
    Un vrai coup de coeur pour ces hommes qui ont bravés le danger et refusés de plier sous le poids de la peur!
    Des images de qui vous enveloppent;des sons de choeurs sublimés;un monde du silence avec cette petite musique qui illumine ce chef-d'oeuvre ou suinte l'extatique élévation du sacrifice !

  • beubeu891

    prévision pour ses entrées =) 420 000 entrées (par rapport aux journées jusqu'a aujourd'hui (don reste a voir ce qu'il fera ce week end). Mais si le bouche à oreille fonctionne, on devrait être dans les 400 000 entrées sur, donc bon succès pour un film de ce genre et avec une distrib assez moyenne (enfin meilleur distribution pour la semaine... ). Mais bon la semaine dernière la plus haute distrib était pour pirhana avec un peu plus de 250 salles... Les distributeurs, en cette rentrée ne se mouille pas trop je pense (pour des hommes et des dieux notamment, je pense ; car c'est que même si c'est une histoire interessante ; c'est pas le film que tout le monde veut voir comme beaucoup reste mlaheureusement abruti par les blockbuster... et histoire sans queue ni tete). Mais pour le coup, il sera au top du BO et risque de passer le million en fin de carrière. PAs mal, quant on voit le peu de pubb autour du film et que beaucoup rechigne le cinéma français (qui pourtant comme ici peut etre comparable aux grandes productions et a tout des "grands"). tout comme la rafle qui avait eu un succès certains. On dirait que le publi commence à élargir leur culture cinématographique et ne voit se contente plus de film à effets spéciaux et action... Nicolas Sarkozy y ait peut etre pour quelques choses^^lol

  • vieillemalo

    Je ne suis pas catho , mais je vais quand même aller le voir dimanche ( est-ce un péché ? j'espère que non ) ... Pour "habitrouge " = la messe en latin , c'était pas forcément rasoir ! au contraire , parce-qu'on y comprenait rien ! ( cela avait au moins cet " avantage " = le coté magie noire ou que sais-je ) Après , y'a eut ... les " sous-titres " !!! avec la messe en français .C'était beaucoup moins drôle ! Tant pis , j'ai " la foi en ce film " le verdict est pour bientôt .

  • jplan

    On a l’impression d’être pris en otage. Le spectacle d’hommes de bonnes volonté, envoyés par leur hiérarchie pour ramener des âmes au sein de leur église, puis massacrés par d’autres hommes ne participant pas aux mêmes croyances, révolte le spectateur.
    …et pourtant on ne peut s’empêcher de penser que depuis que l’homme pensant existe,qu’il a fondé des religions,il a crée l’intolérance…tragique rappel de nos « civilisations européennes »dominant le monde convertissant les peuples détruisant leurs cultures et leurs croyance…

  • lambbda

    film décrivant intelligemment et avec sincérité la réalité; admirable, que je recommande à tous ceux qui hésitent et sont en mesure de se poser 2h00 sereinement.

  • captain1805

    Ceux sont des commentaires comme le tien qui font perdre tout espoir dans l'homme.
    Je n'ai vu nul prosélytisme dans ce film et je ne suis toujours pas prêt à adopter une vie de moine. D'ailleurs j'ai trouvé depuis longtemps un autre sens à ma vie.
    Ses hommes refusaient le titre de martyrs parce qu'ils se savaient faibles, et ce film vient rappeler à juste titre que l'église n'est pas seulement faste et scandales.

  • captain1805

    De deux choses l'une :
    ou bien tu ne l'as pas vu, ou bien tu n'as rien compris...

  • captain1805

    Étrangement, personne n'évoque le regard du réalisateur sur le drame algérien, dont la principale victime fut la population, et sa mise en cause du colonialisme.

  • goudaolive

    Tout à fait d'accord avec habit rouge : aussi chiant qu'une messe en latin ... et pourtant les films sans action peuvent me plaire, mais là c'est trop ; les messes ... je ne peux pas. aucune émotion, j'étais loin de pleurer, qu'une envie de dormir, dormir, dormir ....

  • dellys16

    film bidon, plat, pas d'actions, à en mourir d'ennui, d'ailleurs j'ai fait que bailler , et j'étais pas la seule, peut etre une ou deux scenes emouvantes mais vrmt pas plus, sans oublier que ce n'était pas tourné en algerie mais surement ds le rif marocain , avc des acteurs marocains ( ça s'entendait à l'accent ) bref , deçue, déçue , et deçue, j'ai gaspillé un billet de ciné franchement , je ne me fierais plus jamais aux etoiles sur allociné car là je m'attendais à un chef d'oeuvre vu les critiques!

  • Lothirielle

    Vu hier soir ce très beau film sur les moines de Tibbherine, en Algérie, assassinés en 1996 après avoir été enlevés par un groupe islamiste (qui n'est peut-être pas auteur de l'assassinat proprement dit, toujours inexpliqué aujourd'hui). C'est magnifique (suffisant pour me faire revenir sur allociné !). Comment des hommes, voués à la prière, choisissent de rester au risque de leur vie auprès de leurs frères musulmans terrorisés comme eux par la violence intégriste... C'est minimaliste, très épuré, avec une vraie mise en valeur du poids de la liturgie dans la vie monastique. Je précise qu'il est inutile d'être chrétien pour être touché par ce récit (X. Beauvois, le réalisateur, ne l'est pas, pas plus que la plupart des acteurs d'ailleurs), qui parle d'abord du genre humain et de la compassion.
    J'en suis sortie bouleversée.
    un gros coup de coeur pour la scène du repas partagé, avec Le lac des cygnes en musique de fond ; ça commence dans le rire (Michael Lonsdale est magnifique), et ça finit dans les sanglots, avec les larmes du frère Christian, le prieur de la communauté, sur qui pèse la plus grande responsabilité du choix entre rester et partir...

    pas d'action, pas de suspense, c'est vrai. tellement d'autres choses... (et aucun, mais alors aucun prosélytisme, ni dans le film lui-même, ni dans le choix de vie de ses hommes).
    le "testament" de Christian de Chergé, le prieur assassiné, est le dernier texte entendu dans le film : c'est son contenu que Xavier Beauvois donne à voir.

  • pepdspj

    "Et toi aussi, l'ami de la dernière minute, qui n'aura pas su ce que tu faisais. Oui, pour toi aussi je le veux, ce Merci, et cet "A -Dieu" envisagé de toi..."
    Dernière lettre du moine de tibhirine (le toi c'est le possible "terroriste" qui l'aura tué)

  • captain1805

    En réalité on ne sait pas qui les a tué.
    Leurs ravisseurs ? L'armée (certains évoquent une bavure) ?
    On pourrait imaginer le groupe tomber dans une embuscade et les moines tenter de s'interposer pour éviter un bain de sang, vainement.
    Les témoins sont parfois gênants.
    On peut aussi imaginer des rivalités entre factions rivales, les moines en faisant les frais.
    Connaissant un peu l'Algérie, je sais que la situation du pays reste encore très compliquée.
    C'est sans doute en connaissance de cause que Frère Christian s'est bien gardé de désigner prématurément son éventuel bourreau.

  • Christopher Ramon?

    Pas si grandiose que cela. Peut-être parce que la presse a été trop dithyrambique avec ce film et que je suis arrivé dans la salle avec l'intention de prendre une grosse claque de cinéma et que finalement j'en suis presque sorti indifférent.

    En bref, un bon et beau film certes, mais très long et plat sans vraiment une grande émotion.

  • pamcake

    Un film ennuyeux, pas trop mal fait, mais dans lequel on dort les 3/4 du temps. Les longueurs nous achevent.
    Les croyants aimeront surement la musique religieuse et les propos supers des héros.

    (Ce film est un véritable plaidoyer pour la crétienté).

  • captain1805

    Peut-être tout simplement l'envie de comprendre pourquoi ces hommes simples ont choisi de risquer leur vie et de nous montrer qu'un choix n'est jamais simple.
    Chacun avait ses raisons propres.
    Il y a aussi beaucoup de messages et de questions posées.
    Le réalisateur nous montre que la foi rend capable du pire comme du meilleur. Mais qu'en définitive, ça reste toujours une affaire d'homme.
    Comment donner un sens à sa vie ? Qu'est ce qu'être libre ?
    Faut-il croire en l'homme ?

    Après, rien n'empêche un hétérosexuel de faire un film avec des homosexuels, un blanc de faire un film sur les noirs ou un innocent de faire un film sur la pègre.

    A la limite, un athée présente l'avantage d'avoir une vision plus neutre à l'égard de toutes les religions.
    Je pense que la réalisation y a gagné en réalisme et en humanisme.

  • captain1805

    Je pense que la question essentielle posée dans ce film est :
    leur mort a-t-elle fait triompher le bien sur le mal, ou bien fut-elle vaine ?

  • karnimata

    Le film de Xavier Beauvois, d'évidence empreint de spiritualité, instille un climat de terreur sourde, de suspense tragique liée à sa véracité évènementielle.
    J'y apprécie l'alternance entre un climat d'intérioté liée aux nombreux psaumes chantées et une ouverture vers l'extérieur où les paysages magnifiques (marocains, en fait), renforcent la tension entre horreur et beauté.
    Sinon, vous êtes invités à lire une critique du film à partir de son affiche sur le blog :
    www.attractions-visuelles.over...

  • noutie

    Ce film est grandiose! Je le conseilles vivement à tous ceux qui aiment, évidemment, ce genre de film. Il touche le spectateur beaucoup plus qu'on ne le soupçonne... Il donne une immense leçon d'intégration, d'amour, de pardon (lorsque Lambert Wilson prie pour le terroriste mort alors que ce dernier l'avait menacé), d'humilité et de fraternité(lorsqu'il refuse tous de partir). Personnellement, je n'ai pas pu m'empêcher de pleurer à un moment. Sinon les paysages sont somptueux et l'atmosphère qui règne pendant le film est sereine, malgré le fait que tout le monde sache comment se termine ce film.

  • captain1805

    Ah...la magie du cinéma.
    Le Lac des Cygnes (cette merveilleuse et inspirée trouvaille du réalisateur) me trotte toujours dans la tête.
    Immanquablement je revois leurs visages émus dans ce surréel moment de fraternité et...
    ...ces bougres me manquent encore.
    Aurais-je perdu des amis ?

    Une des réussites de ce film, sans aucun doute.

  • tatale3

    Film superbe, et c'est un film français!!!
    J'en suis ressortie avec une boule à l'estomac. J'étais enseignante à Médéa entre 1967 et 1971, mon mari était directeur d'école primaire, et nous avons eu l'occasion de cotoyer Luc (personnage incarné par M. Longsdale, magnifique).
    Ces hommes étaient très humains et sans aucun prosélytisme. Je
    ne suis pas croyante .

  • malioth

    maginfique!!! grand favori aux futurs césars... et va défendre les chances françaises aux Oscar en 2012!
    BRAVO à toux ceux qui ont participé à ce projet!

  • KEVIN undefined.

    Critique de ce film sur mon site :

    http://critiquecinema.unblog.f...

  • captain1805

    Effectivement, ils auraient pu appeler Rambo à la rescousse mais il n'était pas dispo.

  • captain1805

    La diversité, c'est aussi cela ; il faut l'accepter.

  • Thorgal31

    Pour le sujet qu’il traite, j’ai trouvé le film bien fait. On se sent transporté, l’atmosphère est assez prenante, bien travaillée, les acteurs nous amènent à communier avec eux, rentrent bien dans la peau de leur personnage, et tout en prenant, le temps de refléter un Temps à remplir par une quête impalpable, une vie introspective, il est pris le temps de laisser se développer une intensité dramatique, différentes facettes sont abordées, l’histoire évolue.

    Après, évidement, ce film ne plaira pas à tout le monde. Il peut intéresser ceux qui ne s’intéressent pas à le religion, qui n’y croient pas, mais il ne parlera pas trop à ceux qui ont du mal avec les films intimistes, qui ont besoin que l’histoire bouge pas mal et qui le trouveraient soporifique. Et je parle un peu pour moi. Je dois avouer que si le film ne m’a pas déplu, je n’en ferai pas mon film de chevet.

  • zorazur

    A jessejacob1, juste pour dire que l'orthographe reflète la qualité du commentaire et vice-versa.

  • brightener

    Je voudrais juste un peu parler de la dimension religieuse de ce film, puisqu'on ne peut évidemment pas passer à coté : les commentaires de certains (du genre "un film avant tout profondément humain, qui heureusement ne parle pas que de religion" ou encore "ouf,y a pas de prosélytisme dans ce film, je suis soulagé !") me font doucement rigoler (avec bienveillance).
    Lorsque l'on connait un peu le christianisme et la vie monacale (ou que l'on fait l'effort de s'y ouvrir), ce film acquière une profondeur et une richesse incroyables !
    Les nombreux chants religieux du film ne sont pas là pour faire joli :on se rend compte que leurs paroles sont directement en lien avec la situation concrète et désespérée des moines (aucun chant,passage de la bible ou moment de la liturgie n'a été choisi au hasard dans le film).
    Vous parlez de "moines humains avant tout" : je rappelle que le réalisateur, Xavier Beauvois, a déclaré que son intention première en réalisant ce film était de "montrer le mystère de l'incarnation pascale" (et je rappelle aussi que Mr Beauvois est non-croyant).
    Vers la fin du film, le frère Christian (Lambert Wilson) utilise d'ailleurs ce mot d'incarnation pour parler de la possibilité d'etre tué pour sa foi: ce n'est pas un délire philosophique ou religieux, bien au contraire.
    Le sens profond de ce film, c'est que le divin peut s'incarner au coeur de la vie des hommes,avec leurs faiblesses,leurs misères, dans leur vie de tous les jours,y compris dans la détresse.

  • arfason

    très beau film !
    Je rejoins brigtener sur la profondeur ...
    Ce film ... Quel beau témoinagne ! Quel cadeau que nous ont fait ces moines et ceux qui ont travailler pour le retranscrire.

  • cinealexis

    bon film, un peu trop démonstratif dans la mise en scène, mais une interprétation excellente et une belle histoire. Aurait mérité la palme d'or.

  • RoiHeenok2

    Quel film !
    Quelle esthétique !
    Quelle interprétation !

    On en reste absolument pantois. C'est un chef d'oeuvre. Quelle réussite !

  • annereporter94

    Faut lire la critique de "Brazil"... Pour ne pas ressembler aux autres, ils se montrent ridicules...

  • dmazure

    Sans doute un très beau film mais un peu gonflant quand même, les séquences de chant sont interminables. Lonsdale est très bien faut dire qu'il baigne dans son élément.

  • captain1805

    ...très croyants...ou simplement ouverts d'esprit.
    Comme le réalisateur d'ailleurs.

  • manu2g3

    Comment entamer cette critique sans être trop violent?
    Je n'ai vu aucune promo de ce film, juste la note allociné et 2, 3 commentaires.
    La caissière du ciné nous le conseille ("il est magnifique !")

    Première constatation en entrant dans la salle, la moyenne d'âge des spectateurs. Sûrement des camarades de classe de ma grand mère, naphtaline et régécolor allaient de pair.

    Mais, je passe au dessus. 16h30 début du film. 17h00 envie de sortir de cet enfer.
    Un film d'une lenteur exceptionnelle. Des scènes qui ne servent à rien, j'ai même réussi à m'endormir sur la fin: une micro-sieste de 5 min.

    Seul point positif, Michael Lonsdale joue très bien, quand à Bert-Lam, c'est un gâchis de pellicule de le voir à l'écran;

    Pour conclure, une délivrance en quittant la salle, mais surtout ne pas se fier aux commentaires presque tous élogieux sur ce film, et penser à regarder la bande annonce afin de ne pas être déçu

    Je le conseille à toutes les grenouilles de bénitier de France et d'ailleurs ...

Voir les commentaires