Mon Allociné
La Dernière Piste
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
<strong>La Dernière Piste</strong> Bande-annonce VO
facebook Tweet G+Google
La Dernière Piste Bande-annonce VO
Film : La Dernière Piste
2,8 pour 368 utilisateurs
Stars : Michelle Williams, Paul Dano, Bruce Greenwood, Shirley Henderson, Neal Huff
Mise en ligne : vendredi 20 mai 2011
1. Choisissez la taille de votre lecteur
2. Copiez ce code dans votre blog ou site perso Selectionner
1 Bande-annonce & Teasers
<strong>La Dernière Piste</strong> Bande-annonce VO 1:45
La Dernière Piste Bande-annonce VO
189 423 vues
1 Emission d'actu ou bonus
<strong>La Dernière Piste</strong> Making Of VO 9:39
La Dernière Piste Making Of VO
13 139 vues

Commentaires

  • RENGER

    Découvert hier après midi en projection presse, vous allez être surpris ! (tant en bien qu'en mal)

  • RENGER

    * * ~ Après son excellent Wendy et Lucy (2009), la réalisatrice Kelly Reichardt retrouve pour la seconde fois l'actrice Michelle Williams et nous entraîne en plein coeur d'un western pas comme les autres et qui devrait à coups sûr, en dérouter ou en rebuter plus d'un ! La Dernière piste (2011) part à la rencontre d'une poignée de pionniers à la conquête de l'Ouest, trois chariots traversant des déserts arides et où les points d'eau se font rares. Trois couples qui ont engagés un pisteur afin de les guider à travers les montagnes décide d'empreinter un raccourcit sur une piste non tracée. Plutôt beau-parleur alors que son sens de l'orientation lui fait défaut, la caravane commence a tourner en rond et les esprits s'échauffent, ne sachant plus à qui faire confiance, la soif et l'instinct de survie n'étant plus que leur principales préoccupations. A cela s'ajoute la capture d'un indien qui rôdait près de la caravane, un étranger qui est très mal vu auprès d'eux (la peur de l'inconnu et ne comprenant pas son langage). Kelly Reichardt filme l'errance de ces colons, durant plus de 100 minutes, elle nous renvoie en 1845 au coeur de magnifiques décors arides, terres sauvages vierges de toute civilisation. A tous ceux qui s'attendent à voir un western conventionnel vont être déçu car il n'en est rien, la mise en scène est apathique et risque de faire sombrer certains dans une somnolence partielle. La fin quant a elle s'avère très frustrante, d'autant plus que l'on ne s'y attend pas et qu'on l'aurait préféré moins déconcertante.

  • tiken

    je viens de voir la BA ben moi se me dit pas sa ma l'air bien mou tout sa en plus des que sa écrit des trucs du genre :

    magnifique et angoissant , original et mysterieux , un western comme aucun autre :lol:
    bref tout pour faire venir du pigeons quoi

  • alastor78

    @tiken tu fais bien de pas aller le voir, tu risquerais de t'ouvrir l'esprit à d'autre type de films et d'apprendre des trucs. Vu que t'as déjà du mal à apprendre à écrire lisiblement, la curiosité intellectuelle risquerait de te filer un bon gros mal au crâne. :)

  • Sizzla54

    attend kéké evite d ouvrir ton nez va tu viendra qu 'en t aura ma culture ciné va pour l instant c pas l cas alors tu ferme ta :D

  • costiguan

    Quelle distribution merdique quand on voit plus de 500 salles pour le navet Ducobu! Il le joue ni aux halles ni à la defence, ni sur les champs... Pour ceux qui l'ont vu, j'imagine que le film se rapproche plus d'un "Assassinat de Jesse James par Robert Ford le lâche" que j'ai adoré, qu'un western avec une trame classique ou un western spaguetti.

  • Nelly M.

    Convoi restreint aux jupes traînantes et aux chapeaux ronds à oeillères, avarice de dialogues, musique faisant des signaux. On détecte les petits détails de très loin grâce au format carré. Sous la beauté picturale indéniable, c'est un pur western bien rude avec de la crasse sur les peaux et sur les tissus, les rivalités de pouvoirs. Premier western entièrement conçu par une femme (curieux que cela soit tu...). On est dans la lignée de "Appaloosa" et "True Grit" par la modernité de ton. Quelques outrances signant la féminité de base : face au trappeur qui dragouille, l'indien séduisant de bestialité, le droit de choisir son apprivoisement en fonction de son flair... Voici une femme qui tire sans se poser en virago une seconde ! C'est longuement statique à la manière des films de l'est mais attention aux branle-bas de combat au plus fort des tensions. Proche des films sur le désert avec l'impression de mirages successifs, la soif, et pourtant on commence par laborieusement traverser une rivière... Les images ultimes laissent leur marque, en pleine contradiction avec ce qu'a véhiculé longtemps la culture anglo-saxonne. Et pourtant tout reste ouvert !

  • Blaste

    N'ayant pas vu les précédentes œuvres de la cinéaste (au sens propre du terme, comprenne qui pourra), je n'ai pas pu m'enlever de l'esprit les nombreux parallèles avec le There Will Be Blood de Paul Thomas Anderson, que ce soit à cause de Paul Dano qui parle de Dieu, de la musique qui semble pompée quasi à l'identique sur celle de Greenwood (de Radiohead, pas l'acteur qui joue précisément dans le film...), la lumière caniculaire ou la longueur des plans sortie un peu de nulle part. A part qu'elle a remplacé le pétrole par un indien, et (presque tous) les mecs par (presque que) des femmes. Si on a vu le film de PTA, je crois qu'il n'y a plus grand chose à voir ici, si ce n'est par curiosité pour une version féministe et ethnographique. :sweat: Il fait cependant passer un bon moment pour qui a besoin d'une bonne sieste. :D

  • julien77140

    Sans vouloir t'offenser, les thématiques principales de La dernière piste et de There will be blood n'ont pas grand-chose en commun, si ce n'est une certaine vision du mythe américain. La dernière piste conte l'errance de personnages dans un milieu hostile, livrés à eux-mêmes, et guidés par l'instinct de survie: c'est un film entièrement centré sur les relations ambigües qu'entretiennent les personnages, sur ce qu'ils laissent paraître et dissimulent. L'incertitude est la base du récit (à qui faire confiance? où l'indien les mène-t-il? que pense-t-il? vont-ils tous mourir?), et la fin en constitue à cet égard l'apogée. Et sur le plan esthétique, Kelly Reichardt réalise là une oeuvre épurée et minimaliste. Le film d'Anderson suit le parcours d'un homme rongé par l'ambition et la soif de puissance, c'est une métaphore sur les deux piliers qui ont fondé la nation américaine: l'argent et la religion. Esthétiquement, Anderson préfère aligner les plans-séquences: il fait davantage dans la démonstration technique que Reichardt.
    Ainsi, aussi bien dans ce qui est raconté que dans la manière de filmer (même si les deux cinéastes ont en commun cette sécheresse de ton), on ne peut pas dire que la La dernière piste est un pâle copiage de There will be blood.

  • SamuelOTook

    Oui, la fin nous laisse sur notre faim (ou notre soif), mais pouvait-t-on finir autrement... Tout autre choix ou choix tout court nous aurait renvoyé à un cliché d'histoire déjà racontée...
    C'est vraiment le voyage qui est superbe dans ce film....

  • sinemaze

    La dernière piste est au nouveau western ce que les amours « post-mortem » au Dracula de Stoker sont au vampirisme, une imposture. L'équipée de ces personnages devient dérisoire par un naturalisme affecté, rapiécé que même les chemises ne sont jamais trempées de sueur. Le clou de la parabole commence avec la dame qui, trouvant des bouts de bois sec grands comme ça, environ tous les quinze pas sur une ligne droite, et ce dans un lieu dépourvu d'arbres, tombe nez à nez avec un indien. Après c'te tite aventourette faisant à merveille la nique au machisme remâché de l'âge d'or du western, la série télé "La petite maison dans la prairie" apparaîtra comme la Bible du western.

  • Xyrons

    > mon avis sur le film ici :

  • karzelian

    si c'est la dernière , je pardonne

  • skini

    Long, long, long !!! Aucune action. Le film peut être résumé en 3 minutes. Autant d'attente pour rien, ça n'a aucun intérêt !!!

  • Quelqu'un qui a vu ce film.

    Ce film était d'une lenteur horrible.C'etait très chiant. Certes le paysage était magnifique mais sinon le format et l'histoire c'était d'un ennui barbant.

  • Jean-Pol Cardin

    Dépassé plein de clichés made in América les héros du Far West, ne pas oublier que l'Amérique c'est faite au détriment des indigènes, en l'occurrence les Indiens, les véritables américains, qu'ils veulent bien appeler maintenant amérindien, c'est trop gentil tout ça et encore merci pour eux. Je note ce film poussiéreux 0,5 étoile sur 5.

  • salima D.

    Je dirai la même chose que skini a pu dire .
    C'est un film long , très ennuyeux sans aucune action .
    et très déçu de la fin .

  • vonrichtofen

    Il y en a qui note ce truc 5 étoiles?

  • SirPeter J.

    la plupart des commentaires sont affligeants.

Voir les commentaires