Mon Allociné
Un monde sans femmes
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
<strong>Un monde sans femmes</strong> Bande-annonce VF
facebook Tweet G+Google
Un monde sans femmes Bande-annonce VF
Film : Un monde sans femmes
3,8 pour 304 utilisateurs
Stars : Vincent Macaigne, Laure Calamy, Constance Rousseau, Laurent Papot, Terry Fouache
Mise en ligne : mardi 22 novembre 2011
1. Choisissez la taille de votre lecteur
2. Copiez ce code dans votre blog ou site perso Selectionner
3 Bandes-annonces & Teasers
Bande-annonce 2 - Français 10:15
Bande-annonce 2 - Français
254 470 vues
<strong>Un monde sans femmes</strong> Bande-annonce VF 1:44
Un monde sans femmes Bande-annonce VF
165 381 vues
<strong>Un monde sans femmes</strong> Teaser VF 0:49
Un monde sans femmes Teaser VF
15 433 vues
2 Extraits
<strong>Un monde sans femmes</strong> Extrait vidéo VF 1:09
Un monde sans femmes Extrait vidéo VF
4 298 vues
<strong>Un monde sans femmes</strong> Extrait vidéo (2) VF 1:28
Un monde sans femmes Extrait vidéo (2) VF
751 vues
1 Emission d'actu ou bonus
Interview 1 - Français 8:17
Interview 1 - Français
3 436 vues

Commentaires

  • playboy69

    Un monde sans femmes lol le titre mais un monde sans femme impossible j'aime trop faire l'amour pour sa

  • arnaud1972

    très sympathique mais trop surjoué parfois (voir caricatural), là où Rhomer et Rozier savaient faire oublier la caméra pour frôler le quasi-documentaire sociétal, guillaume brac insiste sur le côté pataud (voir neuneu de son personnage) et les personnages stéréotypés, ce qui entrave le charme ténu de ce petit film =, dommage :(

  • pop007

    Quoi Arnaud 1972? Macaigne neuneu? Moi je l'ai découvert dans ce film de plage formidable et je dirais que j'en suis totalement gaga!;;;

  • arnaud1972

    simplement son jeu est un peu trop appuyé, j(aurai préféré davantage de simplicité surtout dans les scènes qui se veulent burlesques (quand il danse en boîte de nuit, quand il prend la main de la mère, quand il ne veut pas se baigner) désolé mais je n'ai qu'à moitié cru à son personnage, contrirement à bernard menez dans du côté d'orouet qui est magique, mais bon comme chacun sait n'est pas bernard menez qui veut mais surtout n'est pas jacques rozier qui veut!!!!

  • Thejoosty

    playboy69 on en a rien à foutre

  • Flying_Dutch

    playboy69 dans le genre réflexion conne ça bat des records. Moi je suis curieux de voir Macaigne, que je connais en tant que metteur en scène de théâtre, faire l'acteur de cinéma. J'irais voir si j'ai l'occasion mais il ne doit pas y avoir beaucoup de salle.

  • jongleur19

    Playboy69, tu sors. Après moi j'ai eu la chance de voir se film au festival du moyen-métrage à Brive, et franchement, il ne m'a pas déçu :). Au fait, Playboy69, tu n'as pas honte de faire partie de ces gens qui font une critique en disant "il sera nul" ou "il sera pas mal", donc sans l'avoir vu :D ?

  • SyphX-

    "Un petit air de Tati par-ci, un brin de Rohmer par là et vous y êtes. Un monde Sans Femmes vous propulse dans l’univers tendre et mélancolique d’une fin d’été à la plage." Louna | ★★★★★★★★☆☆ | Lire la critique complète sur LE BLOG DU CINÉMA :

  • SaPeRLiP

    Un monde doux, tendre, drôle avec des hommes et des femmes - comédiens ET non professionnels - touchants dedans.
    Le programme, qui propose le court-métrage "Le naufragé" avant est très cohérent : on est content de suivre deux moments de la vie du personnage interprété par V. Macaigne.

  • marcfieldfr

    Qualité téléfilm soporifique. A éviter

  • defleppard

    Un pauvre gars sympathique ne sait pas comment s'y prendre avec les femmes. Un ton plaisant. 2 étoiles.

  • Aspro

    Une comedie dramatique douce-amère qui consacre son protagoniste, Sylvain (Vincent Macaigne), dans la galerie du cinéma des perdants attachants. Encore jeune et malheureusement unique, le surpoids , calvitie, socialement maladroit, et le style contestée, Sylvain est un bonhomme gentil dont les manières et les interventions bien intentionnées cachent son indigence et son insouciance.
    Malgre tout le film manque globalement d'ambition et le dénouement est un peu improbable, Gentillet

Voir les commentaires