Mon Allociné
30 Beats
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
<strong>30 Beats</strong> Bande-annonce VO
facebook Tweet G+Google
30 Beats Bande-annonce VO
Film : 30 Beats
3,2 pour 40 utilisateurs
Stars : Ingeborga Dapkunaite, Jason Day, Vahina Giocante, Paz de la Huerta, Justin Kirk
Mise en ligne : lundi 9 janvier 2012
1. Choisissez la taille de votre lecteur
2. Copiez ce code dans votre blog ou site perso Selectionner

1 Bande-annonce & Teasers

<strong>30 Beats</strong> Bande-annonce VO 1:45
30 Beats Bande-annonce VO
405 598 vues

5 Extraits

<strong>30 Beats</strong> Extrait vidéo VO 0:30
30 Beats Extrait vidéo VO
1 755 vues
<strong>30 Beats</strong> Extrait vidéo (2) VO 1:06
30 Beats Extrait vidéo (2) VO
1 932 vues
<strong>30 Beats</strong> Extrait vidéo (3) VO 0:38
30 Beats Extrait vidéo (3) VO
10 670 vues
<strong>30 Beats</strong> Extrait vidéo (4) VO 0:38
30 Beats Extrait vidéo (4) VO
161 vues
<strong>30 Beats</strong> Extrait vidéo (5) VO 0:35
30 Beats Extrait vidéo (5) VO
194 vues
Commentaires
  • louis_9175

    J'ai eu la chance de le voir en avant-première, et ce film est un chef-d’œuvre.

  • Thibault de Cacqueray

    30 Beats nous emmenne à New York dans une ambiance frénétique, un excellent moment servi par une délicieuse brochette d'acteurs et d'actrices.
    A voir absolument !

  • Ella Filippi

    Un film léger et saisissant à la fois, sensuel dan la narration comme dans l'image. Si vous en avez marre des récits cul-cul sur le couple, "30 beats" propose une vision inclassable qui sort des sentiers battus. A voir!

  • lepasseur

    Un film original mais qui s'apparente davantage à la série qu'au cinéma par son récit entremêlé, la sensualité est qui plus est effleurée du bout de la caméra. Notre critique :

  • Audrey G.

    Des rapprochements éphémères entre des inconnus peuvent-ils atteindre la grâce ?

    C’est la question qui s’est imposée à moi à la vue de ce film. On voit à chaque scène s’affronter deux personnages, jamais tout à fait les mêmes et qui semblent pourtant tous saisis d’un même élan, d’un même désir de plaire (en dépit de la variété des personnages, qui vont de la call-girl arty à la cougar tireuse de cartes).
    La vraie surprise a été de découvrir qu’on pouvait à ce point toucher juste à propos de New York. Qui a jamais connu cette ville reconnaîtra ce flot ininterrompu de gens et d’histoires, cette ville débordante où les relations s’accélèrent, où l’effervescence a pour matière première cette donnée paradoxale, le désir. Ca a aussi été un plaisir immense de sentir la justesse et l’intelligence qui pouvaient se dégager d’un film aussi bourré de références !
    Loin d’une circulation frénétique des corps, le film réussit le tour de force de redonner à la séduction ses aspérités et son espèce d’intelligence intrinsèque qui fait que même des contacts furtifs, des effleurements, ne sont pas forcément vides de sens dans un monde où tout est transitoire, précipité, mouvant. Pourquoi ça nous touche autant, cette extrême fragilité qui surgit au détour d’une réplique, ces êtres soudain totalement nus, fêlés ? C’est peut-être parce que le vrai nerf de la vie, c’est ça. Et que c’est toujours sidérant de s’en rendre compte.

  • Maytine

    film décevant malgré la "beauté-sensualité-crédibilité" des acteurs, c'est mou, les dialogues moyens et n'est pas maître des histoires-destinées entremêlées (à la iñarratu en moins glauque) qui veut ! reste NYC toujours wouahh ;o)

  • Adrien Becker

    J'ai trouvé ce film superbe. La ronde fonctionne parfaitement, d'autant qu'elle est habilement (et romantiquement) bouclée. New York est très bien filmé, et les acteurs sont excellents et bien dirigés. La sévérité de certaines critiques laisse pantois... Autant que je me suis ennuyé de pied ferme en regardant le film de Max Ophüls (hé oui, on peut ne pas apprécier les grands classiques...), autant là je n'ai pas vu passer le temps. Mention spéciale à la scène tourbillonnante du café (avec Kim la standardiste) et à la distribution de fleurs dans la rue (par Sean le jeune homme). Qui plus est, les images de ce film me restent en mémoire, ce qui n'est pas si courant. La musique est bien choisie et épouse parfaitement le rythme du film. Un rythme suffisamment enlevé, une chance car cela permet d'échapper à un énième film contemplatif où tout est statique. Une vraie réussite, qui aurait mérité une bien meilleure diffusion.

Voir les commentaires