Mon Allociné
Cogan : Killing Them Softly
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
<strong>Cogan : Killing Them Softly</strong> Bande-annonce VO
facebook Tweet G+Google
Cogan : Killing Them Softly Bande-annonce VO
Film : Cogan : Killing Them Softly
2,4 pour 3 094 utilisateurs
Stars : Brad Pitt, Scoot McNairy, James Gandolfini, Richard Jenkins, Ray Liotta
Mise en ligne : lundi 29 octobre 2012
1. Choisissez la taille de votre lecteur
2. Copiez ce code dans votre blog ou site perso Selectionner
6 Bandes-annonces & Teasers
<strong>Cogan : Killing Them Softly</strong> Bande-annonce VF 2:23
Cogan : Killing Them Softly Bande-annonce VF
522 151 vues
<strong>Cogan : Killing Them Softly</strong> Bande-annonce VO 2:23
Cogan : Killing Them Softly Bande-annonce VO
1 127 681 vues
<strong>Cogan : Killing Them Softly</strong> Bande-annonce (2) VF 1:02
Cogan : Killing Them Softly Bande-annonce (2) VF
77 610 vues
<strong>Cogan : Killing Them Softly</strong> Bande-annonce (2) VO 1:02
Cogan : Killing Them Softly Bande-annonce (2) VO
113 840 vues
<strong>Cogan : Killing Them Softly</strong> Teaser VF 1:02
Cogan : Killing Them Softly Teaser VF
11 759 vues
<strong>Cogan : Killing Them Softly</strong> Teaser VO 1:02
Cogan : Killing Them Softly Teaser VO
1 309 vues
1 Extrait
<strong>Cogan : Killing Them Softly</strong> Extrait vidéo VO 0:42
Cogan : Killing Them Softly Extrait vidéo VO
190 784 vues
4 Emissions d'actu ou bonus
<strong>Carnets de voyage</strong> N°46 - Carnets de voyage à... Cannes 2012 - Jour 7 9:44
Carnets de voyage N°46 - Carnets de voyage à... Cannes 2012 - Jour 7
240 335 vues
<strong>Plein 2 Ciné</strong> N°159 - Les films du 16 mai 2012 5:40
Plein 2 Ciné N°159 - Les films du 16 mai 2012
34 635 vues
<strong>La Minute</strong> N°792 - Thursday 04 November 2010 5:58
La Minute N°792 - Thursday 04 November 2010
259 196 vues
<strong>Cogan : Killing Them Softly</strong> Reportage VO 1:52
Cogan : Killing Them Softly Reportage VO
19 208 vues

Commentaires

  • Raw Moon Show

    Fatigué de ces films qui se proposent modestement de (re)(re)revisiter le film noir en empruntant à droite et à gauche, en collant un sous-texte supposé original sur le rêve américain... Finalement, ça se résume à une pincée deTarantino des mauvais jours pour le côté insupportablement bavard (des scènes étirées, diluées dans des échanges assez vains), un nuage de frères Coen pour la galerie d'anti-héros plus pathétiques que réjouissants pour le coup... Et pour couronner le tout une réalisation salement stylisée façonDanny Boyle période Trainspotting. Conclusion : Coganest un film faussement novateur, sans unité (que vient faire pour la mort de Ray Liotta cette scène avec des ralentis à laMatrix au beau milieu ?) , sans âme (le film existe par les citations mal digérées qu'on y décèle, jamais pour lui-même), qui se cherche entre les gouttes épaisses d"un genre avant d'ouvrir les yeux sur ses insuffisances...

  • splinter cell

    un film a la tarantino mais tres loin d'etre un tarantino , pas mal sans plus , agreable a regarder le jeu de tous les acteurs est tres bon ,surtout Brad Pitt je donne un 3/5

  • Ko TechniK

    En matière de cinéma, le public allociné a des exigences bien pointues.. fast and furious, avengers, twilight.

  • Benoist R.

    Un film pour passer le temps, sans plus ... Pour ma part il sera vite oublié !

  • Batfleck

    J'ai la sale impression que ce film n'est pas terminé, qu'il lui manque un truc. Du coup j'ai vraiment du mal à le trouver pertinent.

  • gotham-knight

    un superbe polar urbain tres sombre et critique envers le berceau du capitalisme qui montre une image parfaite des grandes villes américaine qui ont perdues leur éclat, leur symbole de réussite.
    Un film sous estimé et critiqué injustement par des fan de fast and furious et autre inepties dans le genre.

  • Adrien.M

    Tu as du mettre du temps à écrire ça :-)

  • Adrien.M

    Pareil

  • italiano42

    bon que du negatif dans se film donc je vais pas acheter merci

  • jeffy97

    Tout est misérable dans ce film, les villes, les rues, les malfrats, les tripots. Un film rare sur les années du capitalisme à outrance. Tout cela respire le pessimisme. Des malfrats sans cerveau, alcooliques, sans présent ni avenir dissertant sur la situation désastreuse d'une Amérique en plein déclin, c'est plutôt savoureux. L'arrivée de Brad Pitt, sous la plus, avec la chanson de Johnny Cash "When the man comes around" donne un peu plus de noirceur encore (sans parler de l'intro de "Heroin" de Lou Reed et du Velvet pendant le "shoot" de Russell). Il y a beaucoup de Quentin Tarantino dans ce polar, la politique en plus. C'est vrai, il y a beaucoup de bavardages, mais il y a aussi beaucoup d'humour et souvent où on ne l'attend pas. Un monument de noirceur, un casting riche, des dialogues souvent ironiques, en font un film insolite. Andrew Dominik est décidément un grand réalisateur.
    Une superbe bande son.
    "Je vis en Amérique, et en Amérique on est tout seul. L'Amérique c'est pas un pays, c'est que du business...".

  • Hunnam29

    Rythme inégal mais film vraiment très bon.
    J'ai pris du plaisir à le regarder.
    Un mélange d'esthétisme / scénario un peu bancal... L'esthétisme est vraiment au top mais le scénario en lui-même un peu léger par moment (un peu trop pour aller au Festival de Cannes en tout cas !).

  • b3nguiman

    Cogan, killing them softly apporte un regard nouveau sur le milieu de la pègre que l’on ne reconnait pas.
    Depuis quand les mafiosos n’ont pu d’argent à placer sur leur livret jeune et sur les tables de jeu ?!

    L’image manichéenne est stylisée à son meilleur (bravo à toi jeune chef op) et l’esthétique contextualise, à elle seule, le propos du film. Pourquoi manichéen ? Parce qu’à la manière d’un Gaspar Noé, notre ami Dominik, Andrew de son prénom, fait cohabiter dans un même cadre, le beau et le moche, le laid. Beauté technique et esthétique côtoient autant les travellings optiques que la misère social avec ces vision de quartier déserts, délabrés (à la manière de ces compatriotes David Michôd et Justin Kurzel avec Animal Kingdom et Les Crimes de Snowtown).

    J’ai eu le sentiment que l’histoire de gangster et de truands est, d’une certaine manière, un prétexte pour décrire la réalité sociale de ces villes d’Amérique qui ont perdu leur attrait, leurs lumières. Du moins, le côté thriller et portrait d’un milieu social sont presque à un même niveau.
    Quant à elle, la mise en scène permet de magnifier cette société actuelle où gansters et personnages lamdas se retrouvent directement touchés par la crise.

    L’omniprésence des médias (affiches de personnages politiques, discours prononcés et bilans économiques tirées par la radio) sont des vecteurs directs servant à exprimer cette réalité sociale : la crise s’insère même dans la composition musicale et participe directement au montage. Les écrans de télévision servent de lien entre les séquences du film et la radio permet d’inscrire le film dans cette époque, la nôtre, où quotidien rime avec crise économico-socialo-politiquo …
    Bref, la merde quoi !

    Je pense que l’on peut parler de réalisme voire d’hyperréalisme quand on voit la retranscription des effets de l’héroine ou de la méth sur l’audition et la vision. Elle nous permet de jongler entre les corps de ces anti-héros.
    Les ralentis et autres slow-motion époustouflants assaisonnent les scènes de tueries (merci au grand Tarantino) d’un peu de « douceur ».

    Les dialogues à rallonge dilatent l’espace temporel à la manière d’un flacon de poppers bien utilisé. Ils nous apprennent beaucoup sur la psychologie des personnages (c’est rare qu’un film de 1h30 arrive à s’intéresser et apporter de la profondeur à tant de personnages) et, par les quiproquos, les intérêts variés des protagonistes, le langage crue, apportent un caractère comique et rendent ces personnages grotesques en plus d'attachants (mention spéciale à M. Pitt bien évidemment).
    En résumé un bon film qui n’est celui de la bande-annonce.
    Les scènes prennent un peu plus de temps pour se succéder :)

  • shtaf

    je suis très très déçu de ce film !! En voyant brad pitt à laffiche du film je m'attendais à quelque chose de bien mais en faite NON !! Trop nul, Trop lent, Trop sale ( personnage crade ), Le film le plus nul de brad pitt de toute sa carrière, il c'est suremment tromper en prenant un rôle dans ce film tout pourri ! A éviter max ! perte de temps

  • Syoul33

    TheManOnTheMoon : Ouais Jesse James c'est autre chose qu'ici ^^ J'avais bien aimé Troie aussi =)

  • oura

    long longg longgg pas accroché avec ce film, manque de charisme de certains personnages manque d'action

  • TheManOnTheMoon

    Rah Ouai Jesse James l'uns des meilleur movie de Bradd avec Troie

  • TheManOnTheMoon

    Sans plus juste y as Brad dedans

  • Patrick le Gal

    Pourquoi Slaine, aussi mauvais acteur (voir aussi "the town") qu'il est bon rapper, n'est pas crédité ? mdr de voir "la fille au pantalon rose" l'être alors que lui non. Sinon, le film est mauvais, ça parle trop, c'est sans rythme, ultra-classique au niveau du scenario (remplacé brad pitt par dolph lundgren et vous avez un [mauvais] téléfilm pour tf6).

  • Bronzard

    Un brin de vomi, la grosse gueule de Brad Pitt cadrée tout le long du film, ils nous ont bien farci la rondelle. Je me suis plus diverti après la séance quand je suis aller débourrer dans les chiottes du cinéma en étalant ma merde sur la cuvette.

  • Syoul33

    Protovision599 : Effectivement =D Content de nous savoir en accord sur ce chef-d'oeuvre qu'est Jesse James =) (malheureusement peu connu)

  • Syoul33

    Franchement je suis déçu, beaucoup trop à la Tarantino, pas mal de scènes sont médiocres mais après il y a quand même quelques scènes regardables... Mais ça reste un film prétentieux, bref une déception après un film comme L'Assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford qui est un de mes films préférés. Brad Pitt lui est irréprochable. 3/5

  • weshmorray S.

    jespere q'un jour ce film aura la reconnaissance q'il merite

  • JeanVacances

    Brad Pitt retrouve pour l'occasion le cinéaste australien qui l'avait dirigé dans le sublime et atypique western "L'assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford", et l'on pouvait clairement espérer – à la vue de la réussite de leur précédente collaboration - un résultat tout aussi savoureux avec cette adaptation d'un roman noir rédigé dans les années 70 par la plume d'un des maîtres du rayon policier des librairies Outre-Atlantique. Mais autant le dire de suite, l'adage "on ne change pas une équipe qui gagne" ne marche pas tout à fait dans ce cas précis. En effet, "Killing Them Softly", en dépit d'un travail de forme absolument parfait qui ravira tous les amateurs de mise en scène léchée, n'arrive jamais à la hauteur de nos espérances.
    Déjà, cet exercice de style est bien trop bavard. Les truands blasés qui le peuplent ressemblent à s'y méprendre à des personnages tout droit sortis d'un Tarantino, passant leur temps à se raconter des anecdotes au sujet de tel coup, telle fille, ou tel autre sombre gangster avec qui ils ont eu des démêlés. Cependant, les longues pages de dialogues débitées sont parfois plus ennuyantes que percutantes. Quand à l'intrigue poisseuse qui anime ces poissards, elle rappelle dans un premier temps les scénarios complètement fous et tragiquement rocambolesques des frères Coen. A l'exception près que ce jeu de massacre possède une classe et un savoir-faire de moins. Là où, par exemple, le "Drive" de Nicolas Winding Refn, autre polar urbain ultra-référencé et hyper-stylisé, parvenait avec brio à ressusciter ses modèles tout en s'en détachant complètement, "Killing Them Softly" se prend lui un peu les pieds dans le tapis au moment d'appuyer sur la gâchette et manque finalement sa cible de (très) peu.
    Malgré ces quelques balles enrayées dans le chargeur, le climat délétère qui règne, souvent éclairé par une terne lumière naturelle, respecte la plus pure tradition du genre, à l'image de personnages certes stéréotypés mais incarnés par des acteurs adroits comme des tireurs d'élite (outre Brad Pitt ; James Gandolfini, Richard Jenkins, Ray Liotta et Scoot McNairy sont parfaits). Et la critique en fil rouge de l'économie et de la politique régissant la société américaine tape elle en plein dans le mille. On se dit qu'Andrew Dominik a peut-être voulu trop en faire, chose dont il n'avait pas besoin car la simplicité dans le film noir est souvent synonyme d'efficacité. Le plaisir véritable que l'on prend dans la première partie ne tient pas la distance, et c'est bien dommage. On maudit alors le réalisateur et son acteur principal autant qu'on les apprécie, car on était en droit d'en attendre bien plus de leurs parts.

    Retrouvez mes critiques, analyses, chroniques, infos, coups de cœur et coups de gueule sur cette ma page Facebook (http://soldatguignol.blogs.all....
    Merci !
    Chronique Mécanique

  • Protovision599

    Du gâchis! Le début avec le discours d'Obama et le mec dans le tunnel me faisait présager un très bon film en plus Brad Pitt en rôle principal c'était presque dans la poche. Mais le rythme est trop pénible à suivre, les dialogues sont loin d'être mauvais. Malgré des éclairs de génie ce film reste assez déséquilibré, en gros il vaut la moyenne pour moi.

  • Yvandait D.

    Chiant, trop de longueurs, c'est mou et soporifique 1.5/5

  • Toutou to you

    Après sa précédente association avec brad Pitt sur L'assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford en 2007, Andrew Dominik continue sa collaboration pour donner un thriller qui joue plus la carte de la finesse et de la psychologie que celle de l'action pure. On savait Dominik talentueux, il confirme avec ce métrage, bien écrit, qu'il est à suivre de près. Son Cogan : La Mort en douce décide d'emprunter le traitement lent pour appuyer sa vision démoralisante d'une Amérique sur le déclin. Petite plongée dans le monde interlope soumis aux difficultés économiques et portrait d'individus en marge, la bobine se révèle digne d'intérêt.

    Après que trois malfrats ont décidé de faire un braquage, la communauté décide de faire appel à Jackie pour régler au plus vite cette affaire. Mais entre un complice en pleine déchéance et des truands à la ramasse, il doit à tout prix gérer les difficultés pour mener à bien sa mission...

    Bonne nouvelle, le thriller se porte bien. Entre un Drive étincelant et quelques pépites sud-coréennes, le spectateur a droit à quelques succulentes productions. Cogan, c'est un peu le drame de la vie et le thriller glacial. Une vision cinglante, en fil rouge, de la société américaine qui périclite et le tableau, morne, d'individus sans repères. Techniquement le film fait plaisir (Dominik, j'aime tes slow motion intenses et millimétrés, ta façon de filmer les lâchetés humaines et de diriger tes comédiens). Ainsi, je te l'avoue, sans être un grand film, ta pellicule, qui chemine sur les routes étroites de l'apathie, s'attarde si bien sur ses personnages qu'elle en devient originale et sincère. 3,5/5

  • Dark Alexiel

    lent ennuyant, bref l'un des pires roles de brad pit.

  • krimo

    j'ai beaucoup aimé ce polar, dialogues bien écrits ....

  • Henri Mesquida

    malgré un goût pour le dialogue ce n'est pas style Tarentino, (pas parodique du tout,pas référencé),très subtile histoire de tueurs et de bandits plus ou moins dépressifs ou la Bande son est remplacé par des discours d'Obama auxquels le tueur Cogan ne croît pas car il est trop désabusé. c'est lent mais pas du tout ennuyeux. Les scènes de meurtres et bastons extrêmement réalistes (là non plus ce n'est pas Tarentino ,ni Scorcese d'ailleurs). Un trip. Assez jouissif pour moi.

  • empeureur18

    brad pitt dans un film noir je me dis cool la bande annonce qui passes a la tv annonces du lourd bref que du bon
    et bien non on as droit a un film a la sauce tarantino que du blabla et un peu d'action si on peut appeler ça de l'action juste de quoi nous réveiller bref a voir si t'a rien a faire et a oublier de suite

  • Ozilux

    Je suis assez d'accord sur l'avis général, ce film, malgré un casting énorme, est vraiment lent. c'est vraiment ennuyant à regarder.

  • zvock083

    Le début est prometteur mais après ça devient d'une lenteur c'est pas possible heureusement que les acteurs sont bons et que c'est vraiment bien réalisé ça sauve un peu les meubles. 2/5

  • Smux83 M.

    On m'avait dépeint ce filme comme une daube sans nom, sans aucun intérêt, mais j'ai trouvé ce film stimulant et rafraichissant par apport à tout ce que l'on peut voir en ce moment.J'ai trouvé le casting irréprochable avec des jeux d'acteurs inédit James Gandolfini en tueurs "has been" c'est juste énorme et pas commun. Il faut être claire ce filme n'est pas une énième apologie de l'univers des gangsters and co, mais c'est une vision de l'envers du décors, d'un milieu salle et pourri, c'est aussi la critique d'une Amérique qui ne fait plus rêver que le beauf de base ;) , à voir absolument si tant est que l'on puisse apprécier autre chose que les films de gladiateurs.

  • Joss Beaumont

    Très bonne surprise pour ma part. Ce qui est mis en avant dans ce film ce sont les coulisses des tueurs à gage. Et cette idée me plaît beaucoup. Quant à la mise en scène, je la trouve surprenante et dotée d'une photographie à l'ancienne école. Brad Pitt est crédible dans son rôle. Et surtout les acteurs de secondes rôles assurent un Max. J'ai mis 4 étoiles.

  • bigfab

    j'attendais beaucoup mieux! james gandolfini s'en sort pas mal par rapport à un bradd bien fatigué. le film manque juste un peu de peps pour arriver à etre interessant.

  • mustang64

    Une daube!!! aucun intérêt

  • Benji D.

    Bon film! ++ Je sais pas si c'est moi ce soir mais j'ai trouvé les images de violences super réalistes limite choquantes!
    M'a tenu réveillé alors que grand besoin de dormir lol

    Par contre trés énervant les allumages de cigarettes à répétition quand on est en sevrage!!!

    ++

  • stoned

    un chef d’œuvre ? appelons un chat un chat!-12 ans pour quelques traces de sang!
    une apologie à la violence oui ,s'il faut parler de scénario bidon! 2/5 pour les acteurs,
    bien payés.

  • Johan Lubrano

    2,2 WTF

    C'est un chef d’œuvre !

    Tous les acteurs sont au top, de bon dialogue, un bon scénario, et une touche de violence,

    Bref, parfait !

  • sancho40

    elie50 il y a 8 heures
    Flag
    2,2 ??
    Voilà l'illustration de la beaufitude du public français... Incapable d’apprécier un film sans course poursuite, sans fusillade ou sans jean claude van dame qui fait le karatéka.... C'est Navrant...
    Eh oui, Killing Them Softly, est un film avec des acteurs au top (même Ray Liotta que j'ai habituellement en horreur), un film avec des dialogues à en tomber par terre, un film avec une réalisation à en couper le souffle... Mais quelle merveille, que ce film !!
    Bref amateur de vrai cinéma, comme on en fait plus, dépêchez vous de le voir.
    Quant aux habituels beaufs amateurs de Steven Seagal, s'il vous plait, passez votre chemin et épargnez nous vos commentaires du style de ceux que j'ai pu lire plus bas...

    lol alors toi tu ma bien fait rire.

  • sancho40

    ^^

  • elie50

    2,2 ??
    Voilà l'illustration de la beaufitude du public français... Incapable d’apprécier un film sans course poursuite, sans fusillade ou sans jean claude van dame qui fait le karatéka.... C'est Navrant...
    Eh oui, Killing Them Softly, est un film avec des acteurs au top (même Ray Liotta que j'ai habituellement en horreur), un film avec des dialogues à en tomber par terre, un film avec une réalisation à en couper le souffle... Mais quelle merveille, que ce film !!
    Bref amateur de vrai cinéma, comme on en fait plus, dépêchez vous de le voir.
    Quant aux habituels beaufs amateurs de Steven Seagal, s'il vous plait, passez votre chemin et épargnez nous vos commentaires du style de ceux que j'ai pu lire plus bas...

  • wantedlyrica

    Une perle comme j'aimerai savoir réaliser en tant que réalisateur que je suis, à savoir que le film est tiré du livre de Higgins. Pour ma part ce n'est pas vraiment un chef d'oeuvre mais il s'en rapproche, techniquement bien réalisé, que se soit au niveau des plans qui sont esthétiques mais ça c'est du Andrew Dominik, et aussi au niveau de colorisation, tout comme Tony scot ou Micheal Bay, il a son style bien à lui genre jaunâtre, la mise en scène est réglé comme une horloge enfin bref ...perso moi j'adore

  • reno B.

    Vraiment très mauvais, dialogue interminable, intrigue perdue dans des plans d'une lenteur incroyable. Rien à récupérer à part Brad qui fait son Brad dans le style Inglourious Basterds.

  • julyane

    Mais quel déception ce film! Le seul interêt sont les acteurs Brad Pitt en tête le scénario n'est pas à la hauteur les dialogues s'inspirent de Tarantino sans l'égaler on reste sur sa faim

  • Archibald T.

    c'est pas si mal au fond.

  • Le Blog Du Cinema

    "Cogan – Killing Them Softly, un diamant brut fait de la quintessence la plus pure du film de gangster." Paul ★★★★★★★☆☆☆ | Lire la critique complète du film sur http://www.leblogducinema.com/...

  • Morgane 74b

    Ça a l'air d'être un film de gangster typique, avec en tête de l'affiche un nom qui attire : Brad Pitt. Perso, j'adore cet acteur, mais j'ai peur qu'à part la mégastar le film n'ai rien de spécial. Je vais bientôt pouvoir le voir, et je suis super enthousiaste. En tant que "jeune", je suis pas attirée par le côté "reflet de la crise", je préfère le gros plan sur un Brad déchaîné et violent. Pour une fois qu'on sort des films réfléchis et tout, qu'on peut se détendre : je crois que Killing Them Softly est le film pour ça.

  • le cintre

    Pitt en tueur à gage pragmatique, un artisan ou un technicien, même combat. Polar métaphore, kill them softly, est une illustration de la crise des subprimes. Maddoff aurait pu être Liotta dans le film. Un type qui vole en faisant croire qu'il a été volé. Pitt est ici au service d'une idée. Son personnage est statique, il se prépare pour le dernier dialogue, climax du film avec le discours d'Obama qui tapisse, "L'amérique n'est pas une communauté, c'est juste du business, alors payez-moi!" Trés habillement réalisé, la scéne de l'exécution en slow motion vaut le détour. Les scénes se tirent jusqu'à la lie, ce qui donne un rythme étrange au film. Une lenteur mise au service de la décrépitude, comme si tout se passait au ralenti, une révélation du véritable temps qui s'ennuie de lui-même. Y a une pincée de Cassavettes dans ce film...

  • evil dead

    pas mal, j'ai bien aimé le style
    a revoir..
    "james gandolfini" est excelent comme d'hab

  • Denis Klein

    Sérieux comment on peut noter un film comme ça plus de 3 étoiles ? Okay ça parle de la situation aux Etats-Unis blablabla. Mais il n'y a quasiment que des discussions dans ce film.. champ contre champ, non stop... on s'ennuie ! Quelques tout petit bouts d'action. Scoot McNairy est vraiment peu crédible comme acteur. Le réalisateur pour moi ne s'est pas cassé la tête, autant faire un article que de faire un film autant soporifique. Le titre doit probablement parler des spectateurs...

  • Genesis RVLG

    Venez lâcher votre avis sur notre critique de Cogan sur ! Un site modeste décomplexé et familial ! Nous vous attendons !

    http://rvlg.fr/cine-serie/crit...

    La bonne journée

  • quetedugraal

    Pas mal, même si le film est parfois confus. Mais merite-t'il une deuxième vision pour mieux le comprendre? J'en suis pas sûr.

  • Antoine M.

    Rien à voir avec du Tarantino, mais ce n'est pas pour autant que ce film est nul, je pense que les gens n'arrivent pas à faire la différence entre quelque chose de long et ennuyant et quelque chose qui laisse perplexe, autrement dit on peut ne pas aimer mais en aucun cas dire que c'est nul ... Je ne sais pas quelle âge ont les personnes qui écrivent toujours le même ramassis de rhétorique négative, mais je pense que je serais bien étonné !!! Quand on dit que l'industrie du cinéma américain poursuit sa descente aux enfers en prenant l'exemple de ce film à petit budget et intimiste ça me fait drôlement chier. Ce film est beau et simple, pourquoi Brad Pitt aurait besoin d'argent, c'est juste quelqu'un qui veut développer l'indépendance et non Hollywood ! Et encore une fois ceci n'est pas du Tarantino c'est une patte beaucoup plus noir et sans aucun second degré, ce qui rend ce film ultra réaliste !!!!
    Et donc Cogan reste un film sobre et qui montre la réalité du monde de la pègre Etats-Unienne, si vous n'aimez pas les films lents et basés entièrement sur le dialogue alors ne vous y aventurez pas, car ce film n'est pas pour vous !!!

  • AmericanFox

    Long, lent et ennuyant. Le casting et les dialogues sont bons, c'est ce qui sauve le film.

  • cad2507

    Pas mal mais je confirme on est loin, très loin de Tarantino !

  • Louis Carlsberg

    Bon, soyons clair ! Ceux qui font le rapprochement avec Tarantino ont premièrement, soit de la merde dans les yeux, deuxièmement, jamais vu un Tarantino. Alors, fermez là avec vos comparaisons "de merde", merde d'ailleurs qui définit très bien ce film qui est une abomination et du racket pour nous (pauvres étudiants sans argent). Donc l'explication est que, Brad Pitt a besoin d'argent, que l'industrie du cinéma américain poursuit sa descente en enfer et que les jeunes scénariste n'ont pas apprit à écrire dans leur tendre enfance. Merci d'avance de ne plus faire de comparaison !

  • skini

    Bon film, qui fais tout de suite penser à un film comme "reservoir dogs". De très bons dialogues. Un parallèle avec l’élection américaine qui laisse entrevoir un message. Pas bcp de scènes d'actions, mais elles sont percutantes, et très bien orchestré. Rien n'est laissé au hasard.

  • dianalys76

    J'ai trouvé ce film excellent, de part les dialogues et leur quantité, l'humour noir, la trame: ça me fait penser à du Tarantino la métaphore politique en plus, moins drôle et sans un soupçon de morale.Cynique et ambiguë, des interprétations sans faute, un des meilleurs film noir du moment. La note du public ( 2.1/5!) m' a vraiment surprise, le bavardage cynique dérange apparemment, moi je suis d'accord avec la presse pour le coups : un très bon film...MA NOTE 4/5

  • rara1205

    blabla, même la mafia a subit le crise financière
    voilà je t'ai résumé le film

  • tedsifflera3fois

    Andrew Dominik parle du monde au présent (celui de la crise économique) et livre une œuvre étrange, quelque chose qui ressemblerait à un thriller sans suspense, à une comédie sans humour, à un brûlot politique sans idéal à défendre. En somme, un film peu aimable mais très appréciable. Ma critique en googlant "Cogan Ted sifflera 3 fois".

  • kennyb

    Passez votre chemin !

  • eldarkstone

    Film assez moyen sur l'Amérique des bas fonds, glauque, malsaine, violente et cruelle ! Certains passages sont bien foutues, quelques dialogues bien trouvés, mais c'est bavard ... Trop bavard.

  • Antoine Rigal

    Un super polar avec une double lecture et des acteurs magnifiques et efficaces sans parler des dialogues, volontairement cynique comme les discours non moins cyniques des divers administrations Américaines Courez le voir ou le louer....

  • cinephile221

    Ma critique : http://lhmovies.blogspot.fr/20...

  • brianthewell212

    J'ai vraiment bien aimé ce film, qui rappel les vieux polars, et James Gandolfini, que l'on voit trop peu

  • yesma

    quelle honte la note d'allocine

  • Ciemonde

    Lorsque le public délaisse la salle obscure avant même la fin du film présenté, c'est rarement bon signe. Face à Cogan, nombreux furent les déserteurs. Certes, c'est noir, c'est sale, c'est violent, c'est bavard; aspects pouvant se révéler plaisants dans un cadre subtil et intelligent. Sachez cependant qu'ici c'est également vain, futile, creux et tout bonnement oiseux. Fable noir et cauchemardesque sur la crise économique ? Politique ? En faut-il si peu pour impressionner le monde critique ? Trois ou quatre plans sur une télévision et un poste de radio diffusant un programme de ce domaine et le monde crie au génie ? Mais où va t-il ? Cogan n'est qu'une belle couche remplie des plus immondes excréments de notre société contemporaine. L'auteur nous la tend à pleines mains, nous la refusons mais il nous l'étale sous les yeux. Difficile de se régaler. Une mise en scène stylisée ? Serait-ce une innovation ? N'en voit-on pas assez ? Quelques plans ingénieux et faussement esthétiques ne peuvent combler ce gouffre sans fond que représente le film d'Andrew Dominik. Le cynisme ambiant tient à bien peu de choses. Sous les coups de poing, le sang, la pluie, la boue, le peu d'objectif et d'intérêt de la réalisation s'écroule aussi aisément qu'un maigre château de cartes. La bière, le sexe, le fric, les clopes, le trafic, la prison, les prostituées, la drogue, ne trouvent même pas leur compte dans ce fatras infernal. Tout est là, tout est dit. Arrivés à la moitié de l'immonde ouvrage, on ne se demande même plus s'il s'agit d'un quelconque humour au millième degré. C'est impossible. L'insignifiance des personnages (ou leur puissante médiocrité) va sans conteste de pair avec les dialogues miteux traitant des états d'âmes pathétiques de ces premiers. La profondeur n'équivaut qu'a la nullité, si Brad Pitt y a trouvé une densité « crisique », on ne se demande alors pas ce qu'il fait ici. Son réalisateur ne réinvente pas le film noir, il continue dans une lignée nauséeuse, pâle copie d'œuvres sordides autrefois plutôt réussies. Pas besoin d'être puriste pour ne pas aimer. Vous auriez beau apprécier Lynch pour le coté cauchemar noirâtre et Tarantino pour l'esprit flingounet sanglant, Cogan n'est qu'une sombre poussière à coté. Et la sombre poussière d'un milieu déjà peu glorieux... C'est peu et c'est très mauvais.

  • Fileas

    Si vous voulez voir des cascades spectaculaires, des courses de voitures endiablées, des effets speciaux à coupé le souffle : oublié ce film. Certes ce n'est pas un Tarantino, pas le meilleur de brad Pitt mais je comprend qu'il est pu s'embarquer dans ce genre de film !

  • 8Mickael8

    le titre approprié serait "boring me softly". Si vous avez aimé la derniere pub channel de brad pitt et adorer voir des tueurs à gage parler de leur vie ratées, foncez!

Voir les commentaires